Samedi 06 Juin 2020, 21:46     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Chronique #29 : AXIS, Tranchant d'Acier

par Jubei 25 Sep 2014 10:00 3

Bonjour à vous les petits Gobs. Et voilà, c’est la rentrée, aussi bien pour vous que pour nous, et pour l'occasion, RPGfrance va vous parler aujourd’hui d’un peu de littérature. En avant donc pour les terres de Tencendore avec la série d’Axis, un roman de High Fantasy qui sent rudement bon. À se mettre sous le coude pendant les longs et ennuyeux cours de français.

 

Synopsis :

 

Aux temps anciens, les humains du royaume d'Achar ont chassé les autres races, les Proscrits. Des siècles plus tard, des spectres surgis de l'hiver déciment les terres du Nord. Les Proscrits seraient-ils de retour, plus redoutables que jamais ? Le roi d’Achar dépêche Borneheld, l'héritier de la couronne, sur les lieux, et, pour l'escorter, Axis, le Tranchant d'Acier, commandant des Haches de Guerre. Les deux hommes sont demi-frères et se vouent une haine farouche, une rivalité que rien ne peut apaiser, surtout lorsqu'ils découvrent qu'ils aiment la même femme ! C'est alors qu'une prophétie ancestrale révèle à Axis et ses compagnons l'incroyable vérité de leur monde et les met face à un destin que nul ne pouvait soupçonner. Ils ont tous un rôle à jouer, mais aussi, sans doute, beaucoup à y perdre. 

 

 

L'avis de RPG FRANCE :

 

Il y a de ces livres que l’on ne peut s’empêcher de lire pour connaître la suite. Axis fait partie de ceux-là. Avec un auteur comme Sara Douglass, professeur d’histoire médiévale en faculté, on tombe dans une fresque héroïque fantastique avec de nombreux éléments tirés de notre propre histoire médiévale. Ceci nous permet d’avoir des points de repère concret dans ce monde féérique et magique.

Nous suivons l'aventure d'Axis, un jeune homme torturé par l'ignorance de ses origines et rejeté par la noblesse car il est le bâtard de la défunte princesse du royaume d'Achar et de père inconnu. Il est devenu le Tranchant d'Acier, le commandant de l'armée du Sénéchal, équivalent de notre papauté à nous. Le destin va se montrer cruelle et sournois tant et si bien qu'Axis va vivre une aventure qui le dépasse et sur laquelle il n'a aucune prise.  Il va partir en guerre contre un ennemi armée d'une sombre magie et de spectres, mais il s'en ira également à la recherche de son passé et de ses origines, ce qui pourrait changer le cours de l'histoire.

La trame de fond est bien construite et le scénario démarre sur les chapeaux de roue, si bien que cela nous déroute un peu parfois. En effet, on se trouve face à une trame narrative accélérée, ce qui donne pas mal de punch à l’histoire du Tranchant d’Acier, mais qui nous fait aussi perdre quelques points de repère. Ce n’est pas désagréable, et je dirais même que c’est rafraîchissant en un sens. 

On notera pourtant quelques petits bémols sur l’évolution psychique des personnages. La trame narrative accélérée a l’avantage de garder le lecteur en haleine, car les actions se suivent à un rythme fou, mais cela apporte également un petit désintéressement par rapport aux personnages. En effet, leurs caractères évoluent beaucoup trop vite, tant et si bien qu’on a du mal à éprouver de l’empathie pour tel ou tel personnage. Moi qui suis un grand fan de la saga de l’elfe noir Drizzt, j’avoue que ce récit m’a pris à contrepied car on tombe dans l’exact opposé de ce que peut écrire Salvatore, avec une évolution lente du personnage et de sa psyché. Mais ce n’est pas pour autant désagréable et un mal en soit. On découvre une autre plume, une nouvelle manière d’appréhender la Fantasy.

Mais mine de rien, plus on approche de la fin du tome et plus on s'accroche à ces petits personnages, qu'ils soient les principaux protagonistes ou des seconds couteaux. Qui n'a pas envie de savoir ce qu'il va arriver aux sentinelles ?  Qui est Azhure ? Bref, de nombreuses questions et accroches scénaristiques sont joliment établies afin que le lecteur poursuive sa lecture jusqu'au bout et entame le second tome de la saga. 

De plus, les caractéristiques du style High Fantasy sont un peu bouleversées. En effet, vous ne trouverez nul elfes ou nains dans cette aventure... et quel plaisir de voir enfin autre chose que ces stéréotype de Donjons & Dragons !  La magie prendra une forme assez inattendue, que je vous laisse le plaisir de découvrir afin de ne pas vous spoiler.

En conclusion, le tome 1 m’a donc fait l’impression d’un immense prologue à l’épopée qui se prépare dans les prochains volumes. On voit se dessiner une aventure épique qui nous surprend et nous retient jusqu’à la fin du tome. Et soucieux de connaître la suite, j’ai déjà commencé à dévorer le Tome 2 de cette saga en 6 volumes, la Trilogie d’Axis et la Trilogie de La Rédemption du Voyageur. Un livre que je vous conseille, et même une saga à faire paraître dans votre bibliothèque d’amateur de fantasy.

 

L'Auteur : 

 

Sara Douglass est une auteur de fantasy née le  2 juin 1957 à Penola, en Australie-Méridionale. Elle nous quitta le 26 septembre 2011 en nous laissant de nombreux romans, dont la trilogie d’Axis, parue en 2005. Elle ne fut pas toujours romancière durant sa vie : initialement infirmière, elle reprendra des études pour obtenir un doctorat en histoire médiévale, domaine où elle finira même par enseigner en tant que professeur à l’université de Bendigo, en Australie. 

Si vous ne connaissez pas cet auteur, je vous conseille de vous pencher sur ses ouvrages qui sont de très bons récits de Fantasy.

 

 Livre :

  • Format : 18,2 x 11 x 42 cm
  • Broché : 680 pages
  • Sortie : disponible
  • Editeur : Milady
  • Age : 14 ans et plus
  • Type : Poche
  • Langue : Français
  • Auteur : Sara DOUGLASS
  • Illustrateur : Miguel COIMBRA
  • Traducteur : Jean Claude MALLE
  • Prix : 9.20 €

Commentaires (3)

#2

siobibeul
Novice

Merci pour cette critique , bonne idée de chroniquer des livres de temps en temps ...
#3

waylander
Garde

Dans la même série chez Milady. J'ai adoré la série Les sept lames de David Chandler. Les personnages sont bien décrits et ils sont attachants. De plus j'aime bien l'idée que le personnage principal soit un voleur. Ça change des autres romans de Fantasy en général.
#4

Dragon1234
Garde

Personnellement, je n'ai lu que la première trilogie.
Elle n'est pas mauvaise, mais si je devais la définir en un mot, ce serait classique.
C'est sûr, l'auteur connait son boulot, il n'y a pas de faute de gout, mais ça ressemble a une recette de cuisine suivie à la lettre. Bon, mais sans originalité.

D'ailleurs, j'ignorais même qu'il y en avait une seconde. Je ne suis pas particulièrement tenté.

Après, tout dépend de ce que l'on cherche, si c'est un livre agréable pour passer le temps (RER? Avion?), pas de soucis.
Si vous cherchez de la littérature exceptionnelle en fantasy, tournez vous plutôt vers Robert Jordan et la Roue du temps par exemple (si possible en anglais, non seulement il y a deux fois moins de livres, et cela vous coutera bien moins chez sur Amazon, mais la traduction française est... disons irrégulière). Par contre, prévoyez un peu de temps libre, il y a 14 tomes en anglais (2 tomes français pour un anglais, les deux derniers tomes anglais ne sont à ma connaissance pas traduit).
Ou alors la série L'agent des ombres, de Michel Robert, auteur français (une rareté dans le secteur où l'on est plutôt envahi d'auteurs anglo-saxons), même si c'est un cran en dessous de Jordan.




Voir tous