Samedi 06 Juin 2020, 22:43     Connectés : 4      Membres : 3


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Preview de DieselStörmers

par Caparzo 08 Sep 2014 10:40 0

Il y a bien longtemps dans une lointaine galaxie, des développeurs allemands portant le nom de Black Forest Games avaient eu l'intention de mettre au point un RPG du nom de Ravensdale. Depuis lors, de l'eau a coulé sous les ponts et le bougre porte maintenant le nom bien plus agressif de DieselStörmers.

L'historique du développement de ce jeu est particulièrement chaotique et on se demande bien comment les petits gars de chez Black Forest Games ont pu arriver au bout de leur projet. Enfin, je m'avance beaucoup puisque DieselStörmers n'est pour le moment qu'une alpha disponible en accès anticipé et développé avec l'aide d'un financement participatif via Kickstarter où le bougre a réussi à récolter 52 000 dollars sur les 50 000 demandés. Pour autant, qu'est-ce que DieselStörmers ? Celui-ci se présente comme un titre mêlant tout aussi bien des jeux comme Metal Slug pour la partie plateforme que Diablo pour ce qui est du loot ainsi que pour le crafting. Nous incarnons ici un, ou des, DieselStömer puisque le jeu propose une partie en coopération jusqu'à quatre joueurs, qui devra partir combattre des monstres assemblés à partir du Goop. Le Goop est une ressource permettant de faire fonctionner les différentes technologies du monde, une sorte de pétrole, mais il faut croire que la divinité locale n'a pas réellement aimée cet excès de technologie puisque le Goop a été transformé en de créatures immondes pouvant prendre l'apparence de gobelins ou bien d'orcs. Le pitch est donc très simple et il en va malheureusement de même pour les différentes missions du jeu qui, pour le moment, se résument en des objectifs très simplistes. Ces missions sont accessibles via une map à partir du QG du joueur dans lequel il pourra également crafter de nouvelles armes. J'y reviendrai un peu plus loin.

Je vais dans un premier temps me concentrer sur le gameplay et sur la façon dont se joue DieselStörmers. C'est dans des niveaux horizontaux se jouant de gauche à droite que nous contrôlons le personnage principal avec le clavier ou bien encore une manette. Celui-ci peut sauter et utiliser son jetpack pour rester dans les airs quelques secondes de plus, effectuer des dashs tout aussi bien au sol que dans les airs, ainsi que traverser les planchers pour découvrir les différents étages d'un bâtiment. Le héros peut également s'accrocher sur des boules d'énergie via une sorte de lasso magnétique. La partie plateforme du jeu reste pour le moment assez simpliste, nous permettant d'évoluer dans les niveaux sans lutter avec le clavier.
Sauter partout c'est bien, mais tuer du monstre c'est bien mieux. Le contrôle de la visée s'effectue à la souris et c'est également avec elle, via le bouton droit, que vous effectuerez des dashs. Le clic gauche permet quant à lui de tirer. La roulette de la souris vous permettra quant à elle d'activer un overdrive augmentant la puissance de feu ainsi qu'augmentant le bouclier du personnage. Vous devrez cependant récolter des orbes pour remplir la barre d'overdrive se trouvant en haut à droite de l'écran. Sur la gauche vous pourrez admirer votre vie ainsi que votre armure. Maintenant que vous avez cerné le gameplay, je vais vous expliquer comme se déroule une partie type de DieselStörmers. Malheureusement, il n'y a pas grand chose à dire pour le moment. Vous avancez dans des niveaux générés aléatoirement, vous tuez des monstres en utilisant votre arme principale ou bien en les déstabilisant avec un dash. Vous récupérez des matériaux pour pouvoir ensuite crafter et vous sautez où bon vous semble pour atteindre la fin du niveau. Vous tomberez quelques fois sur de nouveaux ennemis qui, au lieu de vous envoyer un liquide visqueux handicapant les mouvements de votre personnage, préfèreront vous foncer dessus et vous faire de nombreux dégâts  Pour autant, le feeling manque clairement de dynamisme.

Si l'histoire n'est pas exceptionnelle et si le gameplay demande encore un gros travail de finition, quel est le point positif de cet accès anticipé ? Je dirais bien le système de craft. Tout au long des différents niveaux le joueur récupérera du matériel lui permettant de fabriquer de nouvelles armes dans le QG du héros. Une arme se compose ici de trois morceaux : frames, engines et barrels. Vous pourrez alors choisir d'améliorer votre arme existante en remplacent l'une de ces trois parties, ou bien décider d'en fabriquer une toute nouvelle en choisissant parmi les différentes pièces disponible dans l'inventaire de craft. Le système est donc très prometteur, et nous devrions pouvoir en découvrir beaucoup plus au fil des différentes mise à jour.

DieselStörmers est prometteur, mais il souffre malheureusement d'un manque de finition flagrant. Pour autant, je reste confiant à ce niveau-là et je ne me fais pas beaucoup de soucis au vu de l'enthousiasme des développeurs. Il en est tout autre avec la partie RPG du soft. Bien que nous puissions looter des objets ainsi qu'en fabriquer de nouveaux, DieselStörmers ne fait pour le moment pas l'effort de nous proposer une partie RPG digne de ce nom. Là encore nous devrons nous montrer patient et attendre la prochaine mise à jour de septembre qui rajoutera un arbre de compétences. Quoi qu'il en soit, le contenu est pour le moment bien trop famélique pour que DieselStörmers puisse réellement nous intéresser.

Voir tous