Vendredi 29 Mai 2020, 20:44     Connectés : 6      Membres : 5


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2014] Bloodborne

par Iosword 25 Aoû 2014 19:47 6

Il était près de 9h30, le Koelnmesse n’était pas encore ouvert au public quand j’ai rejoint une file d'attente déjà trop étirée. En compagnie de Kaylegh, j’ai ainsi réalisé un de mes rares essais de gameplay sur les stands publics et j’ai tout de même eu une heure et demie d’attente pour 10 minutes. Ni plus, ni moins. Ce qui veut dire que les joueurs, car c’est bien le terme, à qui le salon a ouvert ses portes à 10h ont attendu plus de deux heures et demie pour dix minutes de jeu, n’est-ce pas risible ?

 

Ainsi me voilà avec Bloodborne entre les mains pour dix minutes, enfin surtout une manette de PS4 et Dieu sait que je n’aime pas ce support. Mais après un peu d’effroi je me rends compte que les touches sont assez similaires à celles de Dark Souls 1 ou 2 sur pad Xbox360. En effet, si les petits gens de From Software retournent faire de l’œil à Sony pour une exclu PS4 assez rageante (pour les non-possesseurs de PS4 comme moi s’entend), ils ne sont pas là pour créer et vendre autre chose que ce qu’ils ont toujours fait et ce depuis 1995 avec les King’s Field.

 

  

 

Alors malgré un nom et un univers différent : Bloodborne est un Dark Souls 2.5, aussi bien au niveau de la jouabilité que du level-design qui semble assez inspiré du 2, de la police d’écriture qui est exactement la même, des nombreux items qui changent de nom mais pas de skin (bombes, fiole de vie), du menu presque identique. Bref, Bloodborne n’invente rien sinon son époque pseudo-victorienne. Et personnellement, je trouve cela décevant, car si j’ai aimé Dark Souls 1 (et n’ai pas eut le temps de m’adonner au 2) et ai aimé Demon Souls : c'est effectivement pour le challenge et le gameplay offert. Une jouabilité bien rodée parfois trop rigide mais très plaisante.

Seulement, quel est l'interêt de jouer toujours à la même chose ? J'aime beaucoup les tomates mais si j'en mangeais tout les jours pendant une longue période, je suis certaine que j'en serai dégoûtée. Hors c'est l'effet que m'offre Bloodborne. J'aimerais bien que le gameplay ne reste pas figé, qu’il évolue et que la série ne soit pas juste une suite de jeux trop similaires à l’image de beaucoup de licences annuelles. Après peut-être que Dark Souls 2 était une version 1.5 et que Bloodborne est le véritable descendant de la licence avec les innovations qui vont avec.

Car si on enchaîne les roulades et qu'on alterne l’épée avec la pétoire, il est vrai que rien ne semble avoir vraiment changé. Seul élément qui semble ne pas être un rouage dépoussiéré : le sang. En effet, ce jeu portant bien son nom, les fluides sanguins auront apparemment une importance. Apparemment car en ces dix pauvres minutes, je n’en ai rien vu. Et comme je n’aime pas parler sans preuve, je vais plutôt parler de difficulté.

Je ne sais pas où se situait cette courte démo par rapport au jeu final, ni si les statistique du personnage joueur avaient été gonflées mais les combats sont bien plus simples qu’avant. Néanmoins, si on suppose une gestion de l’hémoglobine et on constate que malgré la facilité, nous nous faisons abattre d’une épée dans le dos car nous manquons d’attention : Bloodborne n’est pas non plus si simple que cela. Seulement, si les ennemis semblent individuellement plus simples, ils ont tendance à former des groupes très dangereux et bien plus nombreux que ce que nous ont jamais offert les Souls. Si j’ai, personnellement, rarement été devant plus de cinq ennemis à la fois dans Dark Souls, j’en ai rapidement croisé plus de neuf dans Bloodborne avant qu’un fourbe ne m’abatte. Nul doute donc que la difficulté sera différente, mais différente ne veut pas dire mal dosée.

 

  

 

Que les vieux radotent tout de même.... Ou est-ce ce jeu qui est redondant avec son passé ? Peut-être, en tout cas, il est temps de parler d’un peu d’originalité. L’univers dans lequel nous plonge cet opus n'est cette fois pas issu de la série des Souls  : et un bon point, un ! L’action prend place à Yharnam, ville millénaire, lieux de nombreux pèlerinages et vous êtes un pèlerin. Seulement, comme rien ne se passe jamais comme prévu une maladie a rendu la plèbe folle et vous, vous l’êtes assez pour essayer de comprendre ce qu’il se passe. Voilà pour ce qui est du contexte, du peu que j’en ai vu, l’univers pseudo-victorien à l’air très bien retranscrit.

Le jeu est sombre aussi bien dans ses actes que visuellement, les Souls n’ont jamais été une série où brillait la lumière, et je me souviens de couloirs sombres, mais ce n’est rien par rapport à Yharnam qui semble être ainsi dans toutes ses rues. C'est donc obscur et glauque, les bruitages font très bien leur office et rien ne semble laisser place à un brin de lumière et d’espoir. Bloodborne impose une véritable ambiance horrifique très appréciable et qui convient bien au gameplay sans pitié que l’on attend. De toute manière, je ne m’inquiète pas trop pour From Software, qui n’aura assurément pas les meilleurs performances techniques à offrir, mais qui a une direction artistique sommes toute classique mais très sympathique. Ils ont aussi un don pour créer des univers en toile de fond que l’on peut effleurer pendant très longtemps et un jour, par hasard, découvrir une partie de sa profondeur.

 

Ah les dix minutes sont écoulées... Et c’est bien court pour juger un jeu, mais voilà chers gobelins mes impressions sur Dark Souls, ah pardon… Bloodborne. Un jeu qui me frustre beaucoup, non pas par sa difficulté mais par le fait, qu'encore une fois, il ne semble rien inventer. Seulement, il est trop tôt et j'en ai trop peu vu pour lui faire un procès. Peut être qu'il y aura des innovations et qu'il sera génial. Surtout que j'attends tout de même cette pâle copie car la formule marche très bien. Mais bon, From Software en a fait une exclu PS4, et je n'achèterai sans doute pas de console Sony. C'est dommage assurément.

Commentaires (6)

#2

darth traya
Seigneur

Faut pas que le studio loupe ce system seller, il aura un poids conséquent pour beaucoup de hardcore gamer.
Perso, je m'en passerai facilement, n'étant pas très fan des souls.
#3

ZyHead
Citoyen

Mouais, t'as l'air de partir avec un apriori vachement négatif quand même...
A cause de la console ? Du fait que ce soit une suite ? Peu importe.
Tu nous dis qu'il nn'y a rien de nouveaux, mais en même temps tu nous parles d'une nouvelle mécanique de jeu avec la torche et l'obscurité (chose qu'ils avaient tenté dans DS2 mais qui avait complètement foiré à cause de la gestion de la lumière), du sang, une gestion différente des ennemis qui attaquent davantage en groupe et finit de s'abriter derrière son bouclier, c'est pas rien.
Je suis pas aussi emballé par le jeu qu'à l'annonce de Dark Souls même si je trouve l'univers accrocheur pour le coup.
#4

Lamenoire
Guerrier

Et bien c'est le premier avis non enthousiaste que je lis sur ce jeu. Ce n'est pas une critique mais ça fait bizarre après avoir vu partout que le gameplay avait pas mal évolué avec le remplacement du bouclier par une arme à feu, que les combats étaient du coup beaucoup plus portés vers l'avant, bref que c'est trop de la boule!
#5

Cyrus Redguard
Noble

En 10 mn on ne peut pas avoir un avis complet. Je pense pas que l'avis de Iosword est bien, très objectif. Après en 10 mn les dev nous montrent ce qu'ils veulent bien montrer, ils gardent surement des nouveauté sous le coude pour nous appâter.

Après, étant une exclusivité PS4, je vais pas suivre le jeu.
#6

Walker
Guerrier

C'est sur que bloodborn ne va pas réinventer la série , on reste toujours sur les mécaniques des souls , mais il a pour objectif de rendre le gameplay plus dynamique et plus offensive ce qui est une excellente chose , et puis artistiquement le jeu est une vrai tuerie ! avec un bon level design et de bons boss c'est tout ce qu'il faudra pour combler les masochistes fans des souls que nous sommes.
#7

Iosword
Grand chevalier

Ah, je viens de me rendre compte que j'avais totalement oublié de vous répondre. Honte à moi

Je ne suis pas partie avec un apriori négatif à la base (loin de là), et le fait que ce soit une exclu PS4 m'énerve un peu car j'aime ni les exclus, ni la console mais cela n'en fait pas un mauvais jeu.

Sauf que moi, je n'aime pas les jeux qui ont des mécaniques solides mais qui les usent à coup de suite encore et encore. Et c'est l'impression que m'a donné Bloodborne surtout pour une soit disant nouvelle licence qui ne fait que dépoussière encore une fois le même gameplay. Osant même ne pas changer la police ou le skin des items.

Après, nulle doute qu'il y aura aussi des nouveautés surtout via le système d'hémoglobine. Et certes, la gestion de la lumière semble mieux gérée et les ennemis réagissent différemment mais est-ce suffisant ? A mes yeux, pas vraiment, car ça n'en fera pas un mauvais jeu très loin de là. Au contraire, Bloodborne s'annonce comme un bon jeu.
Mais dans ce cas, pourquoi refaire encore un jeu au gameplay si similaire que j'ai déjà vu par trois fois quand j'ai une montagne de jeux divers et variés qui attendent mon intention et qui eux renouvellent peut être un peu plus le gameplay de leur genre. Mais ce n'est qu'un avis personnel.

De toute manière, un test ou une preview ça reste toujours subjectif, l'objectivité n'existe pas dans le domaine des produits culturels. En outre, comme le dit Cyrus et comme je le disais dans cette preview : 10min de jeu, c'est bien court.




Voir tous