Lundi 21 Octobre 2019, 17:38     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2014] Preview Dragon Age : Inquisition

par Caparzo 15 Aoû 2014 20:31 21

Si vous avez lu avec attention notre résumé du Jour 2 du Gamescom 2014, vous n'êtes pas sans savoir que cette journée, qui aurait pu se dérouler normalement, a été plus intense que prévue et cela à cause d'Electronic Arts. Pour autant, je ne reviendrai pas dessus et je vais dès maintenant me concentrer sur Dragon Age : Inquisition.

Lorsque Dragon Age : Origins est apparu sur nos écrans, les joueurs ont apprécié l'effort fourni par Bioware pour tenter de relancer les RPG à l'ancienne. Malgré des défauts évidents, celui-ci avait su marquer les esprits, contrairement au second opus. Dragon Age 2 n'était en effet que l'ombre de lui-même et avait entaché à vie l'image de cette nouvelle licence pourtant très prometteuse. Aujourd'hui, le développeur canadien essaye de gommer le passé en nous présentant un troisième épisode portant le doux nom de Dragon Age : Inquisition. Le ton est donné, il ne s'agit pas d'une suite du second opus. Toutefois, est-il le digne successeur de Dragon Age : Origins ?

 

   

 

Pour ma part, je me suis d'abord interrogé sur l'intérêt d'une telle démo : alors que de nombreux RPG sur le salon nous permettaient de voir la partie échange avec PNJ puis combat, la démo de Dragon Age : Inquisition ne nous proposait qu'une vaste phase de combats. Bioware a-t'il totalement abandonné le côté tactique pour le côté action ? Si ce n'est pas le cas, il est donc dommage d'avoir mis l'accent sur les combats. 

J'ai apprécié les graphismes et l'action non-stop, mais cette interface consolisée alors que nous testions le jeu sur une version PC m'a fait tiqué. En effet, en appuyant sur le bouton Start de mon Gamepad, on arrivait sur une rose des vents qui permettait d'aller dans les options, dans l'inventaire, dans les compétences, etc... 

Et pour ce qui est de cette interface, elle était extrêmement simplifiée et épurée alors que sur PC, on est en droit d'en attendre beaucoup plus. A voir...

Killpower

C'est dans un petit box se trouvant dans l'immense espace d'Electronic Arts que Bioware a enfin pu nous présenter ce troisième opus, et je dois bien vous avouer que c'est avec la plus grande des impatiences qu'il me tardait de l'essayer. Manette en main – malheureusement –, c'est dans une zone pluvieuse accueillant de très nombreux marais que j'ai pu découvrir mon inquisitrice ainsi que faire la connaissance avec mes compagnons d'infortune grâce à quelques dialogues. Aucune surprise si vous êtes amateur des Mass Effect ou tout simplement de Dragon Age 2, ce troisième épisode utilise une nouvelle fois une roue de dialogues et ces derniers sont entièrement doublés. La version anglaise est d'ailleurs d'un très bon niveau, mais c'est le minimum que nous pouvons attendre de la part d'un studio comme Bioware.

Ayant fait connaissance avec l'objectif principal, partir à la recherche d'une cachette, j'ai enfin pu commencer à déambuler dans un environnement particulièrement beau. Nous disons souvent que nous ne jouons pas à des RPG pour leurs graphismes, mais bel et bien pour leur contenu, pour autant, la direction artistique de ce troisième opus est à tomber et le Frosbite Engine fait des merveilles. Il fait nuit, les nuages noirs tentent de masquer une belle lune faisant office de seule source lumineuse du niveau. La pluie inonde le sol déjà boueux semblant coller sous les bottes des différents personnages. Moi qui croyais qu'Inquisition ne serait pas aussi beau que prévu, je me suis trompé. Je peux toutefois émettre quelques doutes sur la modélisation des personnages qui ne m'a pas parue aussi bonne que sur les différentes images que nous avions pu admirer jusqu'à présent.

Pour continuer comme il se doit dans la description de ce niveau, je vais vous parler du level design. Contrairement à son aspect esthétique, celui-ci ne semble pas aussi ingénieux. Dragon Age : Inquisition est un titre se déroulant dans un monde semi-ouvert, un procédé ne permettant pas autant de liberté qu'un monde ouvert, mais le niveau présenté était malheureusement extrêmement linéaire. Pour faire simple, de larges arènes étaient reliées entre elles, par des zones beaucoup plus petites faisant office de couloirs. Je ne sais pas si ce système sera utilisé sur tous les niveaux du jeu, ce qui m'étonnerait fortement, mais je dois bien vous avouer que j'ai été particulièrement déçu. D'autant plus que ce dernier m'a semblé particulièrement monotone.

 

   



Dans ma quête à la recherche de cette fameuse cachette, j'ai en effet pu tomber sur de très nombreux ennemis rendant mon voyage non pas inattendu, mais très linéaire. Il est vrai que l'environnement se prête très bien aux combats, mais de là à en effectuer un tous les cinquante mètres, il ne faut pas charrier. Je tiens tout de même à noter que les ennemis n'apparaissent plus aléatoirement, mais qu'ils étaient terriblement bêtes dans cette démo. Il s'agissait d'une version alpha, alors je ne vais pas vraiment critiquer leur IA, cela ne veut pas pour autant dire que je suis très optimiste à ce niveau-là.

En ce qui concerne les combats en eux-mêmes, je dois bien vous avouer que le retour de la vue tactique, même avec le pad, fait plaisir à voir. Activable en utilisant le bouton select, cette vue mettant le jeu en pause permet au joueur de planifier les attaques des différents personnages qui composent son équipe. Maintenir la gâchette droite permet de repasser le jeu en temps réel et d'admirer le résultat de nos différentes planifications. La caméra est, quant à elle, assez reculée pour avoir une bonne lisibilité de l'action, mais elle s'est parfois montrée capricieuse en ayant la fâcheuse tendance à zoomer lorsque je m'éloignais du groupe principal pour partir à la recherche de l'ennemi.

J'ai tout de même l'envie de dire : à quoi bon ? Je n'ai bien évidemment pas envie de jouer les mauvaises langues, mais toutes les stratégies que j'ai tentées d'élaborer avec le plus grand soin en utilisant la vue tactique pendant cette démo se sont avérées vaines, alors que le jeu à la troisième personne, en temps réel et bien plus bourrin, semblait être bien plus efficace. L'IA des alliés fonctionne quant à elle très bien. Sachez également que les combats sont bien plus lents que ceux de Dragon Age 2 et plus dynamiques que ceux de Dragon Age : Origins. Un bon compromis en somme.

Déçu. Voici le mot que j'utiliserais lorsque je suis sortie de cette démo. Bien que je sois un très grand fan de la licence et même du second opus, je ne m'attendais pas à voir quelque chose de fabuleux, mais j'avais de tout même un très bon espoir dans la capacité de Bioware à rebondir. Alors oui, Dragon Age : Inquisition est beau, peut-être même très beau, l'ambiance est au rendez-vous et les personnages semblent avoir une bonne personnalité, mais les très nombreux combats et la jouabilité pas géniale font peur à voir. En sera-t-il de même avec la version finale du jeu ? Je ne l'espère pas. Il ne me reste donc plus qu'à espérer que l'histoire soit captivante et que les quelques défauts cités ci-dessus soient gommés d'ici la sortie de ce troisième opus.

Commentaires (21)

#2

MirageBavard
Villageois

D'autres sites soulignaient également le fait que l'aspect tactique de ce Dragon Age semble réduit. Gageons que cela tienne au fait que la difficulté du jeu était en mode normal et que la difficulté maximale nécessitera plus de réflexion.

En revanche, je suis rassuré de lire que les compagnons de route devraient avoir une personnalité intéressante (à défaut d'avoir un design très réussi, mais je ne veux pas relancer ce débat houleux :p).
#3

Lohengrin
Garde royal

J'ai apprécié les graphismes et l'action non-stop, mais cette interface consolisée alors que nous testions le jeu sur une version PC m'a fait tiqué. En effet, en appuyant sur le bouton Start de son Gamepad, on arrivait sur une rose des vents qui permettait d'aller dans les options, dans l'inventaire, dans les compétences, etc...

Sic Killpower


Bioware a enfin pu nous présenter ce troisième opus, et je dois bien vous avouer que c'est avec la plus grande des impatiences qu'il me tardait de l'essayer. Manette en main

L'IA des alliés fonctionne quant à elle très bien. Sachez également que les combats sont bien plus lents que ceux de Dragon Age 2 et plus dynamiques que ceux de Dragon Age : Origins. Un bon compromis en somme.


Sic Caparzo


Pour l'IA c'est le minimum syndicale que pouvait présenter un studio du niveau de BioWare

Mais :
" Manette en main "

"mais cette interface consolisée alors que nous testions le jeu sur une version PC m'a fait tiqué. En effet, en appuyant sur le bouton Start de son Gamepad, on arrivait sur une rose des vents qui permettait d'aller dans les options, dans l'inventaire, dans les compétences, etc..."

Mais pour le reste devrait-on dire, pour paraphraser Nietzsche " Le RPG tel que nous le connaissions sur PC est MORT" et que dès à présent, vive la console Louis XV, pardon la SonyPS/XBOXOne
En tous cas j'espère que ces analyses partiels(qui ne concernent qu'une portion congrue du jeu ...) ne présumes en rien le jeu finalisé, il reste encore 2 mois3/4, et c'est si facile d'apporter des modifs(mineurs) en fonction du retour des critiques, et que je m'énerve vraiment pour rien

Message édité pour la dernière fois le : 15/08/2014 à 21:59

#4

cabfe
Seigneur

Même s'ils sont tous les deux open world, c'est bien que Inquisition soit différent (apparemment) de Witcher 3. Ca permettra de satisfaire tous les publics en évitant une guéguerre inutile.
#5

Baalka
Grand chevalier

Cabfe, la voix de la raison. Merci.

Pour ma part, plutôt que décevant, je trouve ça encourageant. Enfin, j'y étais pas. J'espère juste que ça sera pas combats à gogo, répétitifs qui plus est, et que ce n'est que le cas dans cette version de démo, plus orientée baston. Ce défaut peut couler des yeux vraiment excellents par ailleurs (cf. Drakensang).
#6

evolvia31
Citoyen

je sais pas pourquoi mais je le sens de plus en plsu mal ce nouveau Dragon Age.

j'ai l'impression qu'ils ont vraiment trop poussé le côté action d'apres tout ce qu'on peut voir.

Ca me fait vraiment pensé a un bête TPS dans un univers fantasy
#7

Paul-Hewson
Garde

Et des énigmes, ils en ont prévus aussi j'espère ? Il n'y avait pas que du combat dans Dragon Age Origins.
#8

DemKin
Guerrier

Oh non, me faites pas flipper comme ça les gars
#9

garrick75
Guerrier

ça fait flipper. Vue tactique qui ne sert à rien, level design linéaire, ça rappelle un certain dragon age 2 qui n'était pas le meilleur de la série.
Dommage car j'avais un mince espoir que bioware revienne sur les pas d'origine, un Bg like dans l'esprit même si DAO s'en est détaché dans sa dernière année de développement. j'aurais du me douter qu'avec bioware sous la coupe d'EA, c'était impossible.

Message édité pour la dernière fois le : 16/08/2014 à 11:53

#10

cabfe
Seigneur

(...) j'aurais du me douter qu'avec bioware sous la croupe d'EA, c'était impossible.


Ouais, ça pue.
#11

Locky
Novice

Et des énigmes, ils en ont prévus aussi j'espère ? Il n'y avait pas que du combat dans Dragon Age Origins.


Oui, il y avait l'Immatériel et... noooon pas l'Immatériel !
#12

garrick75
Guerrier

(...) j'aurais du me douter qu'avec bioware sous la croupe d'EA, c'était impossible.


Ouais, ça pue.

Désolé, j'ai pas vu que j'avais rajouté un r en trop, faute de frappe. Je corrige de ce pas.
#13

Rosen
Garde

Peut-être que ça vient non pas de l’équilibrage entre les niveaux, les deux modes au combat, mais des personnages eux-mêmes.

J'me souviens des vidéos de gameplay, l'inquisiteur avait un profil full force. 31 en force, 10 dans tout le reste.

Or, si le personnage est déséquilibré exprès juste pour illustrer le jeu, avec une difficulté trop facile pour que les journaleux puissent appréhender les mécanismes sans trop de pression... Peut-être ya-t-il de l'espoir, après tout.

Non ?
#14

Trilip
Villageois

Pour ce qui est de l'interface, un dev avais dit que si l'on jouer sur pc avec une manette l'interface ce modifierai pour en prendre compte. Et que si on rester sur clavier souris évidement l'interface serais adapter pour.

Donc même si le test été sur un pc, le fait de jouer avec une manette il été logique de retrouver une interface console.

Mais même si ils disent ça, j'ai peur que l'interface adapter pc sois pas énormément différente de la console :/

Edit : Je m'en fait pas trop pour le coté tactique, il suffira juste de basculer le jeu en mode cauchemar pour être obliger de réfléchir sur la tactique à prendre. Il est presque sur que le niveau des démo été sur facile-normal, donc zéro challenge pour des personnes habituer au RPG.

Message édité pour la dernière fois le : 16/08/2014 à 14:00

#15

Dwilaseth
Seigneur

Tout çà c'est de l'intox.. Dragon Age Origins fut un excellent RPG et les ventes dépassèrent les 6 millions d'exemplaires. L'adaptation console n'est arrivée, elle, que huit mois plus tard. Tout a été revu et corrigé pour le pad et le résultat était excellent. Encore une fois les ventes furent exceptionnelles. Que dire de plus ?

Il n'y a pas hasard dans la vie.. Si les jeux vidéos ne sortent presque plus qu'en anglais uniquement, si les jeux sont identiques sur consoles et PC, si nous sommes inondé de DLC ridicules au lieu d'extension de qualité et si les jeux sortent aujourd'hui presque tous en "early access" C'EST UN CHOIX FAIT PAR LES EDITEURS. Après on l'accepte ou on l'accepte pas c'est une autre histoire mais en tout cas, c'est pas un hasard si ce troisième opus de Dragon age est tourné vers l'action.
#16

reebob
Noble

@Dwilaseth

C'est surtout un choix fait pour optimiser les dividendes pour les actionnaires.C'est la financiarisation des gros éditeurs qui est au centre du problème comme dans de nombreux secteurs économiques. Vision à court terme. Surinvestissement dans le marketing en concomitance avec un sous-investissement dans le développement et l'innovation. Mauvais traitement des salariés, délocalisation et optimisation fiscale de la production au détriment de la qualité du personnel etc. Le jeu vidéo n'est malheureusement pas le seul touché par cette maladie dégénérative.
#17

garrick75
Guerrier

Tout çà c'est de l'intox.. Dragon Age Origins fut un excellent RPG et les ventes dépassèrent les 6 millions d'exemplaires. L'adaptation console n'est arrivée, elle, que huit mois plus tard. Tout a été revu et corrigé pour le pad et le résultat était excellent. Encore une fois les ventes furent exceptionnelles. Que dire de plus ?

Soit tu vis dans un monde parallèle soit j'ai pas compris car ce que tu racontes ne s'est pas passé comme ça. DAO n'a jamais vendu 6 millions. DAo est sortit sur console en même temps.
DAO est un bon jeu mais pas excellent car avait des défauts de jeunesse (trop de combats copié collé, manque de richesse, bestiaire peu varié avec par exemple les ennemis de fin identique aux ennemis de départ, système de règles pas assez riche et mal expliqué, un level design pas inoubliable etc...) et comparé à BG (DAO a toujours été développé comme un successeur à baldur's gate) il restait inférieur.
DA2 aurait pu corrigé ces défauts et devenir un excellent RPG. Au contraire ils ont malheureusement enlevé les bon points de DAO et accentué les mauvais.
Il n'y a pas hasard dans la vie.. Si les jeux vidéos ne sortent presque plus qu'en anglais uniquement, si les jeux sont identiques sur consoles et PC, si nous sommes inondé de DLC ridicules au lieu d'extension de qualité et si les jeux sortent aujourd'hui presque tous en "early access" C'EST UN CHOIX FAIT PAR LES EDITEURS. Après on l'accepte ou on l'accepte pas c'est une autre histoire mais en tout cas, c'est pas un hasard si ce troisième opus de Dragon age est tourné vers l'action.

C'est faux car les jeux ne sortant qu'en anglais sont des jeux indés sans éditeurs pour l'immense majorité.
Les early access, idem, c'est plutôt steam qui a mis ça au gout du jour avec une précipitation des indés. Les éditeurs n'y sont pour rien.

Les DLCs et les jeux identique sur pc et console, oui ce sont les éditeurs et le fait que le jeu vidéo est devenue une industrie qui a contribué à ça.

Message édité pour la dernière fois le : 16/08/2014 à 20:50

#18

garrick75
Guerrier

Message supprimé le 17/08/2014
#19

redd
Seigneur

Quand je vois que beaucoup de nouveaux RPG semblent de plus en plus tournés vers l'action, et avec des interfaces pensées pour la console, je me réjouis du fait que beaucoup de kickstarters sont au contraire tournés vers le tour par tour, et le " tout à la souris ". Il faut de tout pour faire un monde.
#20

Dwilaseth
Seigneur

Quand je vois que beaucoup de nouveaux RPG semblent de plus en plus tournés vers l'action, et avec des interfaces pensées pour la console, je me réjouis du fait que beaucoup de kickstarters sont au contraire tournés vers le tour par tour, et le " tout à la souris ". Il faut de tout pour faire un monde.

Tout à fait d'accord avec toi Redd. Malheureusement, pour la plupart, ces jeux n'ont pas droit au même budget développement. Il est sympa de jouer à un très gros blockbuster de temps en temps.
#21

Baalka
Grand chevalier

À bat le pessimisme, ayez confiance les gars.
#22

Shaam
Grand chevalier

Ouille, bon t'facon DAinqui sera surement la dernière grosse prod RPG que j’achèterais dans les dix prochaines années vu comme la tactique et la finesse sont a l'honneur aujourd'hui.

Toujours autant de l'hérésie pure la manette sur PC...





Voir tous