Lundi 01 Juin 2020, 17:56     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

[GC2014] Preview Runemaster

par Killpower 16 Aoû 2014 10:37 11

Chez Paradox Interactive, il ne font pas les choses à moitié. C'est dans un petit box aménagé, en dehors du hall 9, que Iosword a eu l'occasion de tester Pillars of Eternity, et où Kaylegh et moi-même avons pu tester Runemaster. Jeu entièrement développé par le studio suédois Paradox Interactive sur PS4 et PC, c'est en compagnie de la scénariste Boel Bermann et de la background designer Sara Wendel-Örtqvist (au nom imprononçable, mais tout aussi charmante), toutes deux extrêmement enthousiastes, que nous avons mis les mains dans ce nouveau RPG-tactical un peu particulier. 

Avec un développement qui a débuté en mars 2014 et un jeu qui est prévu en 2015 au plus tôt, il s'agira de prendre les informations ci-dessous avec précaution car tout ce qui suit pourra changer au fil du développement. En tout cas, si je devais attribuer un unique mot à Runemaster, ce serai "originalité". Tout d'abord sachez que dans ce tactical-RPG dans un monde héroic fantasy, inspiré des mythes scandinaves dans lequel il sera question de la fin des temps et de la venue du Ragnarok, vous gérez un héros qui pourra être accompagné de diverses troupes.

 

   

 

Et pour ce personnage principal, vous passez d'abord par la phase de création avec le choix de la race (humain, nain, troll, géant...) et du sexe, puis viendra le choix de la classe parmi trois possibles (guerrier, mage, archer). Enfin il s'agira de choisir une bannière. Outre les caractéristiques et les compétences qui évolueront grâce à des points d'expérience, votre personnage a aussi quatre traits de caractère qui peuvent évoluer d'un côté ou de l'autre qui sont la générosité, l'honnêteté, le charme et la bravoure. Ainsi si on prend le premier trait, votre héros pourra soit devenir bon et généreux, soit devenir pingre et avare. Mais pour l'instant, vous restez équilibré pour tous ces traits de caractères.  

Enfin, vous lancez la partie en choisissant dans quel monde vous allez commencer, parmi six qui ont chacun leur particularité de relief, de végétation ou encore de climat. Avec une vue de trois quart dans un univers en 3D, une caméra qui reste fixe mais qui permet de zoomer ou dézoomer, le monde présenté n'est pas des plus jolis car le moteur graphique semble un peu anguleux, mais son développement est si récent qu'il y a tout lieu de penser qu'il pourra évoluer d'ici sa sortie. Mais la particularité du jeu est de proposer un univers procédural à chaque partie avec des quêtes non pas générées aléatoirement, mais disposées ici et là procéduralement. Cela permettra à coup sûr de relancer une partie et de découvrir un monde différent.

Notre héros a donc commencé sa partie en pleine forêt, sans que nous n'ayons la moindre information sur l'objectif principal. Il semblerait que le joueur puisse soit provoquer la venue du Ragnarok, soit l'empêcher selon ses actions. Et des actions, vous allez en avoir car à peine arrivé au village, notre héros peut s'adresser à différents personnages, commerçants ou pas, et recevoir différentes quêtes. Il faut savoir que le jeu cause énormément avec beaucoup de choix de réponses possibles et des conséquences inattendues sur les quatre traits de votre personnage, mais aussi sur ses relations avec les différentes races du jeu et les deux dieux en opposition que sont Thor et Loki. Votre existence penchera vers l'un des deux selon si vous faites du bien (Thor) ou du mal (Loki).

 

   

 

On aimerait que cela se passe bien avec tout le monde, mais forcément le jeu oblige le joueur à faire des choix d'alignement. Ainsi en aidant les humains à éliminer un troll trop gênant vous voyez exactement comment pourrait évoluer votre relation avec ces deux peuples. La partie dialogue avec actes et conséquences aura donc une incidence sur la suite de la mission. Vous aidez une personne à éliminer un problème ou vous lui dîtes d'aller se faire voir, et vous risquez de vous mettre à dos toute la population correspondante, enclenchant de nouvelles quêtes. Tout cela a l'air génial mais il faudra voir sur le long terme si le retournement de veste à outrance n'a pas un impact sur les relations avec les races et si tout cela reste cohérent. 

Enfin, lorsque votre personnage rencontre un ennemi on passe à une carte stratégique avec hexagones dans laquelle on pourra déplacer et son héros et ses troupes. Le relief aura bien sur un impact sur la résultat d'une bataille et chaque troupe aura son propre moral, diminuant à chaque coup pris. Elles pourront aussi s'améliorer avec des points d'expérience et des compétences tout comme votre héros. Les conditions de victoire pourront d'ailleurs varier en fonction de la quête en cours. 

Avec son univers procédural à chaque partie, donc une rejouabilité à l'infini, et des éléments RPG plutôt mis en avant, Runemaster pourrait créer la surprise lorsqu'il sortira. Ce n'est pour l'instant pas le cas, mais je suis plutôt impatient de voir l'évolution de ce jeu réalisé par le studio Paradox Interactive.

 

Commentaires (11)

#2

Kaiwren
Villageois

RPG, Tactical, mythologie scandinave : je veux !
#3

evolvia31
Citoyen

Y a des nains j'achete.
Sinon effectivement tactical RPG, si tout est cohérent pas trop de bug et un jeu stable je prends direct :)
#4

AbounI
Grand gobelin

Intéressant, en attendant d'en savoir encore plus
#5

Paul-Hewson
Garde

Il y a un petit problème de taille de texte un peu avant le milieu du deuxième paragraphe. Z'avez dû oublier de fermer une balise
#6

Armancia
Chevalier

Ca semble sympa.
L'univers semble générique, mais ça peut être intéressant si c'est bien amené.
Il y a quelques bonnes idées comme les traits (ça ressemlble à D:OS).

Après la combinaison procédurale + tactical rpg me fait douter, dans le sens où dans un tactical rpg tout est important, la disposition la map etc... après ça dépend des règles, mais la notion de hasard doit être pesée et sous pesée pour rendre le tout suffisamment difficile pour être fun mais suffisamment équilibré pour s'amuser sans une calculette et des combinaison opti. Hors le coté procédurale va forcement influencer ces paramètres.

Mais pour l'instant dans le doute, je me dis que c'est une bonne chose de tenter des innovations, dans ce genre élitiste qui est très codé.

Message édité pour la dernière fois le : 16/08/2014 à 12:46

#7

mophentos
Paladin

de bonne idées. wiat ans see :)
#8

Mickaelus
Garde

J'aime quand les systèmes de réputation sont bien fichus et ont une influence réelle, donc espérons que ce sera bien le cas. L'univers mythologique nordique est assez attirant également.
#9

Djefel
Noble

Je vais suivre le projet, merci pour le coup de coeur !!
#10

maldone
Seigneur

Mouais bof comprends pas pourquoi Paradox est partit faire du RPG, quand tu maitirise un domaine autant y resté que prendre des risques..
#11

ninheve
Grand chevalier

un vent d'air nouveau et frais souffle sur ce jeu, à voir sur le long terme ce que ça donnera mais je reste très intéressée.
#12

AbounI
Grand gobelin

t'avais peut être pas tord finalement Maldone




Voir tous