Samedi 06 Juin 2020, 23:36     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Journal de Quêtes de l'an 2014, semaine 31

par Toupilitou 03 Aoû 2014 09:30 9

Dans mon esprit, convenablement stimulé par l'ingestion inconsidérée de liquides diversement alcoolisés, destinés à compenser la rareté des bons RPG cette semaine, se bousculaient quantité de questions. Pourquoi ce massacre vidéoludique ? Qui suis-je ? Quel est le sens de la vie ? Où ai je bien pu foutre ces saletés de clés ? On ne dira jamais assez à quel point il convient de se méfier des mélanges, particulièrement ceux à base de Gin-Whisky-Vodka, mais tout autant ceux de MMO-TPS-Beat'em all.


C'est perdu dans ces pensées tumultueuses que je vais commencer cette chronique avec Sacred 3 de Keen Games. Mais pourquoi ? Pourquoi avoir transformé cette licence en un foutu beat'em all ? Notre paladin Killpower n'en fini plus de chialer toutes les larmes de son corps après avoir testé ce jeu, que vous pouvez lire par ici. Même s'il reste un bon beat'em all, cela n'en fait pas pour autant un hack'n slash. Ils ont poussé le vice jusqu'à publier trois DLC le jour même de la sortie, rajoutant des quêtes, un personnage jouable et un esprit d'arme. Sick sad world...

 

   
 


Oui, vous sentez mon grand désarroi existentiel. Et Firefall de Red 5 Studios ne fait rien pour arranger les choses. Mais pourquoi ? Pourquoi vouloir classifier un MMOTPS free to play en tant que RPG ? Il est peut être un bon TPS, mais cela n'en fait pas un RPG pour autant (Tiens... J'ai comme une impression de déjà vu !). Quoiqu'il en soit, l'amalgame persiste depuis que le genre MMO existe, et si l'on doit faire une comparaison avec un autre MMOTPS actuel, Destiny ne tombe effectivement pas dans ce vice. En parlant de ce dernier, vous pouvez lire la rubrique Presqu'RPG de l'ami Eronman.


 

   



Le grand problème lorsque l'on se pose des questions, ce ne sont pas ces dernières, mais ce sont bel et bien les réponses. J'ai alors découvert que l'on peut mener une vie à peine légumière en se limitant à des questions toutes simples telles que : "Quand est ce qu'on mange ?". Et c'est donc dans cet état d'esprit que j'ai abordé le prochain jeu : Royal Quest de Katauri, un MMORPG en free to play légèrement abrutissant, avec déplacement exclusivement à la souris. Malgré une patte graphique relativement sympathique, vous pourrez y faire des quêtes Fedex à foison, autoriser un leveling automatique de votre personnage (Oh my gob !), et voir des popup apparaître pour vous inciter à claquer du pognon dans le cash shop, en mode pay to win. Ce jeu a été édité par 1C Online Games, filiale de 1C Company qui avait édité, entre autres, la série des King's Bounty.

 

   



Allons allons ! Ne nous laissons pas abattre. Il y a forcément un jeu qui va finir par remonter le niveau. Ce n'est pourtant pas compliqué, n'est ce pas ? Et voilà que, sorti de son terrier, apparaît un bout de pixel arrivant à l'issue de son accès anticipé : Pixel Piracy de Vitali Kirpu, annoncé comme un Roguelike avec un scrolling latéral, le tout en open world. Vous y incarnez un pirate qui doit recruter son équipage et améliorer son navire, afin d'explorer et piller un monde généré aléatoirement. Il vous faudra également gérer l'équipement, la faim et le moral de vos troupes. Malgré l'aspect "bouillie de pixels" qui peut ressortir des screenshots, il confère à priori pas mal de fun à ceux qui l'ont pris en main.

 

   

 

Ne perdons pas la main avec The legend of heroes : trails in the sky de Nihon Falcom, un jRPG avec des combats tactiques au tour par tour. Il ne s'agit pas d'une nouveauté, car il est sorti à l'origine sur PC en 2004, mais uniquement au Japon. C'est donc une version exclusivement anglophone qui nous parvient là sur Steam, après un passage au préalable sur PSP en 2006 et sur PS3 en 2012. Il faut également bien avoir en tête qu'il s'agit ici du premier chapitre d'une trilogie. La narration est de bonne qualité, les graphismes restent agréables, les combats sont majoritairement tactiques et la durée de vie est tout à fait convenable (environ 50 heures).

 

   

 

Voici enfin Northmark : hour of the wolf de Rake in Grass, qui est un RPG se jouant avec des cartes. Comme à l'habitude dans ce type de jeu, chaque carte dispose d'une valeur d'attaque qui est comparée à une valeur de défense, avec bien évidemment quelques cartes de sorts et effets. Ne vous attendez pas ici à de la grande littérature avec une intrigue vous prenant aux tripes. Les combats, qui constituent l'essentiel du gameplay, sont très inégaux : on y retrouve du plus tactique au plus ennuyeux. Au niveau de la variété des cartes, sachez qu'il en existe environ 180. Quant aux graphismes et à l'interface, vous pourrez constater ci-dessous qu'ils sont tout à fait honorables.

 

   

 

En espérant que la semaine à venir soit encore meilleure que celle que nous venons de vous décrire, on se retrouve dimanche prochain les gobs !

 

Retrouvez les articles "Journal des quêtes"


En-tête réalisée par Soldier_X5

 

Commentaires (9)

#2

Astarock
Noble

Pixel Piracy est sympa mais son interface est tellement brouillonne et ses objectif si peut claire que l'on se perd vite a peine la création de personnage fini...
#3

Falloutnwo84
Villageois

Les "RPG" en 2014 ? :

1).Les free-to-play qui sont en faits des Pay-To-Win...oui
un peu comme une...femme (je plaisante..."of course").

2).Les "rpg-retro-gaming" avec leurs graphismes "3D/2D"
et leurs "combats" chiants au tour-par-tour...façon :
"C'était mieux avant ...mais en fait non,..pas forcément,
...et fume c'est du belge !".

3).Les simulateurs de ballades comme...non ,pas envie de
critiquer la "merveilleuse" saga TES.

4).Les TPS "Kéké de l'espace / couloirs/ Pan-Pan-Cul-Cul-Boum-Boum/
.....Ah Mass Effect 2 et 3,et toutes ces aliens bais...honorées entre 2 sauvetages de planètes faites de..petits couloirs (oui comme les
aliens à..oups pardon).

Bref, le rpg part un peu "en sucettes",...résiste From Software,
résiste (et ton DLC de DS2 est excellent ,mais trop cher).

Message édité pour la dernière fois le : 03/08/2014 à 13:24

#4

Toupilitou
Garde royal

@falloutnwo84

Malgré le fait que les "bons" RPG soient bien souvent noyés sous la masse, il n'est peut être pas nécessaire d'être aussi pessimiste. Et puis avec les goûts et les couleurs, chacun voit midi à sa porte (... moi le premier).

#5

Falloutnwo84
Villageois

@falloutnwo84

Malgré le fait que les "bons" RPG soient bien souvent noyés sous la masse, il n'est peut être pas nécessaire d'être aussi pessimiste. Et puis avec les goûts et les couleurs, chacun voit midi à sa porte (... moi le premier).



Bien sur,ils existent quelques bons rpg, mais la mode du retro-gaming
est entrain d’empêcher toutes formes d'évolutions...Wastermachin 2
aurait pu devenir un brillant Fallout 4,..et on se retrouve avec un
gameplay digne des rpgs du début des années 90...on est en
...2014...oups/sic.
#6

cabfe
Seigneur

En quoi c'est une régression ?
A quoi ça ressemble un "gameplay de 2014" ? A un film de Michael Bay ?

Sans façon, merci.
#7

Killpower
Gobelin

Chacun ses goûts Falloutnwo84 et sa vision des choses. Et cela dépend de ce qu'est pour toi la définition du mot Evolution ?

Mais DS2 de From Software est un action-RPG, pas un RPG.

Et entre Fallout 2 (2D bourré de bug) et Fallout 3 (un mod d'Oblivion bien clinquant), mon choix s'arrête au premier. Et si on me demandait entre choisir un Fallout 4 de type 2 ou 3, je choisirais comme dans les années 90.

Mais tout est affaire de goût et de sensibilité. Du coup le retrogaming me convient très bien et les vrais RPG bien lourds existent toujours, mais ils ne sont pas grands publics et ne sont pas forcément là pour nous exploser les rétines.

D'où des lancements sur Kickstarter de projets comme Divinity : Original Sin pour éviter le plantage de la société., parce que les investisseurs ne veulent pas de RPG de niche. On a vu tout de suite l'engouement d'un certain public. Et de mon point de vue, un jeu qui a une certaine évolution (révolution?).
#8

Falloutnwo84
Villageois

En quoi c'est une régression ?
A quoi ça ressemble un "gameplay de 2014" ? A un film de Michael Bay ?

Sans façon, merci.


Ah non ,un film de Michael Bay en jeu video c'est Mass Effect 2/3
(avec des plans nichons/culs digne d'un film de Nanarland).

Entre un vieux gameplay du début des années 90 et un "Michael Bay
Video Game" ,il y a par exemple l'excellent gameplay de :
"The Nomad Soul" (même si l'aspect rpg n'est pas très développé)..
On n'est pas obligé de choisir entre "la peste et le choléra".
#9

cabfe
Seigneur

C'est curieux comme référence. J'ai vite arrêté de jouer à Nomad Soul à cause justement de son gameplay à la ramasse. L'histoire avait l'air sympa, mais ses contrôles ratés m'ont usé plus vite.

Comme quoi, on ne peut jamais plaire à tout le monde.
#10

DAlth
Garde royal

En complément à Killpower, je dirais que les développeurs de jeux des années 90 ne s'adressaient pas au même public que ceux d'aujourd'hui.

Le RPG, s'est démocratisé et s'est diversifié par ses sous-catégories.
Les jeux actuels sont plus accessibles, souvent plus jolis et moins contraignants (création, évolution, spécialisation des perso simplifiées).
Les graphismes, musiques et animations sont privilégiés tandis que les choix de Rp sont binaires (bon ou mauvais), statiques (pas de véritable incidence sur l'évolution des perso, sur les PNJ, les sous-quêtes).

Ce n'est pas une règle absolue. Bioware, pour ne citer que lui, a su trouver un point d'équilibre et les "petits indépendants" proposent des jeux moins "grand public".

Le RPG de niche n'induit pas forcément un RPG de qualité, mais il offre plus de diversité, des jeux moins standardisés.
C'est peut-être ça la vraie modernité.

Message édité pour la dernière fois le : 03/08/2014 à 18:49





Voir tous