Vendredi 05 Juin 2020, 14:39     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Chronique #28 : The Witcher (comics)

par Batman 17 Sep 2014 10:00 3

Pour cette nouvelle chronique, RPG France vous propose de découvrir la nouvelle série de comics basée sur l'univers de The Witcher. Publié chez Dark Horse, le premier arc narratif qui comporte cinq numéros est titré House of Glass, ce que nous pourrions traduire par la Maison de Verre. Cette histoire nous conte une aventure inédite, qui n'est ni racontée dans les romans de Sapkowski, ni dans les jeux de CD Projekt RED.

 

Bande-annonce du premier numéro

 

Synopsis :

Voyageant aux abords de la Forêt Noire, le célèbre sorceleur et chasseur de monstre Geralt de Riv rencontre un curieux pêcheur dont l'épouse a été assassinée. Pourtant, celle-ci semble hanter les lieux sous l'apparence d'une vampire et réside dans un manoir mystérieux connu sous le nom de "la maison de verre", un lieu hanté et dissimulé au milieu des bois.

 

L'avis de Batman : 

 

Comme la plupart des comics, la série House of Glass a d'abord été publiée sous forme de revue mensuelle de 32 pages de mars à juillet 2014. Un album, prévu pour le 24 septembre 2014, reprendra en un seul volume l'ensemble des cinq revues.

Le scénario est signé Paul Tobin, un auteur de comics qui a déjà travaillé pour DC comics sur des séries comme Legend of The Dark Knight mais surtout chez Marvel en écrivant pour Spiderman et consort. Mais c'est chez Dark Horse qu'il a signé ses plus gros succès, comme les séries Colder ou Bandette, cette dernière lui ayant notamment valu un Eisner Awards.

Du côté des illustrations, elles sont réalisées par Joe Querio. Ce dernier a notamment travaillé sur la série BPRD, un spin-off de la série Hellboy, mais également sur Lobster Johnson, un autre personnage créé par le papa de Hellboy, le prestigieux Mike Mignola.

 

   
Les couvertures des revues numéros #3 et #4

 

Sans être non plus des stars de la bande dessinée américaine, on était en droit d'attendre une bonne adaptation de la part de l'équipe artistique en charge de ce comics. Le pari est plutôt réussi car l'ambiance de House of Glass est très sombre et mystérieuse, très proche des nouvelles de Sapkowski, sans pour autant tomber dans le plagiat et la redite. Si Geralt est plutôt du genre à voyager en solitaire, différents personnages l'accompagneront durant cette courte mais palpitante aventure. Ils sont d'ailleurs très bien intégrés à l'univers et on croirait rencontrer des personnages non-joueurs tout droit sortis de l'un des jeux de CD Projekt Red.

La patte graphique de Joe Querio donne à ce comics quelque chose de "Hellboyesque". Les quelques monstres que croisera le sorceleur seront tous plus mystérieux et inquiétants les uns que les autres. Les couvertures des cinq numéros sont du plus bel effet, et les fans de comics apprécieront la couverture de l'album relié, signée par Mike Mignola en personne.

 

 

Si aujourd'hui il est difficile de se procurer les cinq revues au format papier, vous pouvez néanmoins les acheter en dématérialisé sur le site de Dark Horse pour les lire à loisir sur votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette si vous en avez une. Néanmoins, je rappelle que l'album est prévu pour la fin du mois de septembre, et que vous pourrez facilement le commander sur votre boutique en ligne préférée.

Il ne nous reste plus qu'à espérer qu'une édition française sortira un jour. En France, ce sont les éditions Delcourt qui se chargent de distribuer les comics de Dark Horse, il ne vous reste plus qu'à guetter leurs futures parutions, même si pour l'instant aucune annonce n'a été faite de leur part.

 

 Livre  :

 

 

Découvrez ci-dessous les six premières pages.

  

  

  

 

L'avis de Pouicoss :

 

Tout comme Batman, j'ai été très rapidement conquis par la patte de Joe Querio qui illustre à merveille l'univers du sorceleur ; de la fantasy avec une pointe d'horreur, de quoi donner une ambiance glauque et sale, proche des nouvelles de Sapkowski.

Quant à Paul Tobin, il distille à merveille les indices dans les premiers numéros, de quoi plonger le lecteur dans l'histoire d'une fort belle manière. Le personnage de Jakob le pécheur se révèle d'ailleurs intrigant et sert de véritable fil conducteur. Geralt lui, est tel qu'on le connaît dans les romans et les jeux - et donc sans trop de surprise pour un lecteur averti. Pour autant si j'ai réellement apprécié les deux premiers numéros, j'ai un peu moins accroché au reste de l'intrigue, notamment avec l'apparition d'autres personnages secondaires pas assez exploités à mes yeux.

Enfin, si la révélation finale est bel et bien une surprise, je trouve qu'elle manque d'impact et qu'elle n'a au final que peu d'incidence sur notre bon vieux Loup Blanc.

Finalement, je dirai qu'il y a du bon et du moins bon. Comme dans The Witcher, tout n'est pas blanc ou noir avec ce comics. Je pense néanmoins que c'est un ajout valable - mais pas indispensable - à votre collection si vous appréciez un tant soit peu l'univers du Witcher. 

 

article co-écrit par Pouicoss & Batman

Commentaires (3)

#2

Killpower
Gobelin

Merci les gars pour le retour pour cette BD en VO. Personnellement, je n'aime pas la patte graphique trop simpliste. Je préfère celle du jeu de plateau.
Je trouve que cela fait trop brouillon et pour la licence The witcher, on a été habitué à mieux niveaux visuels.

Message édité pour la dernière fois le : 17/09/2014 à 20:23

#3

Percival
Garde royal

Les BDs ne sont pas si moches que ça. On s'y habitue.
#4

Killpower
Gobelin

Déjà si ce n'est pas naturel et si tu dois t'y habituer, c'est qu'il y a un problème. .

Chaque illustrateur a son style mais imagne Frank miller faire du The Witcher à la sauce Sin city. Je ne suis pas sur que cela irait. On s'y habituerait mais cela dérangerait quand même.

Message édité pour la dernière fois le : 20/09/2014 à 09:11





Voir tous