Jeudi 04 Mars 2021, 02:05     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Bravely Default ou l’échec de Square Enix

par Iosword 19 Mai 2014 09:23 37

Précisons tout d’abord ce qui suit, car j’en vois déjà prêts à mordre : cet article est une réflexion personnelle sur la démarche de Square Enix vis-à-vis de Final Fantasy et de Bravely Default. Ce dernier est un J-RPG sur 3DS, sorti en France en décembre 2013, développé par Silicon Studio et édité par Square Enix. Et malgré les propos que je pourrai tenir à l’égard de ce dernier, Bravely Default reste une belle ode au J-RPG old-school. Un jeu qui aurait même pu être bon s’il ne souffrait pas de gros problèmes de narration, de rythme ainsi que des défauts propre au J-RPG qu’il imite.

Deuxième précision, le terme J-RPG ne me plaît pas. En effet, nous l’utilisons à tort et à travers : Final Fantasy est un J-RPG, mais c'est aussi le cas de Fire Emblem, de Dark Souls, de Persona, de Chrono Trigger et tant d’autres. Mais je vais arrêter là l’énumération. En effet, J-RPG signifie jeux de rôle japonais, ce qui inclut aussi bien les Tactical-RPG que les Dungeon-RPG, les Puzzle-RPG et tout autre sous-genre. De ce fait, les séries comme Final Fantasy ou Dragon Quest sont des C-RPG pour Classical-RPG (et j’ai toujours trouvé ça très ironique de reprendre cet anagramme très semblable aux cRPG pour computer RPG, les jeux de rôle à l’occidentale, dont ils sont  issus à l’origine… M’enfin’). Donc, pour la suite de cet article j’utiliserai le terme C-RPG pour parler du genre et J-RPG pour parler de l’ensemble de la production rôliste japonaise.

Si vous me suivez toujours, c’est donc parti pour cette analyse de ce que fait Square Enix ces derniers temps. Commençons par parler de Bravely Default. C’est un bon jeu qui m’a séduite en utilisant la corde nostalgique ; eh bien, il me laisse le goût amer du regret, car Bravely Default est un aveu. L’aveu de la perdition de Square Enix vis-à-vis de la licence Final Fantasy, l’aveu de l’échec du renouveau de cette dite série.

Pour généraliser, un jeu à licence se doit d’avoir deux qualités : avoir des points communs avec son aîné, notamment scénaristiques pour que le joueur retrouve l’univers qu’il aime, et présenter suffisamment de nouveautés au niveau du gameplay et de la technique pour que le joueur ait un intérêt à l’acheter et même à se fidéliser à la licence. Mais, ces règles simples ne fonctionnent pas avec Final Fantasy. Pour une raison simple : l’absence de lien scénaristique entre chaque opus et ce malgré des personnages et des thèmes semblables, une narration similaire et beaucoup de références récurrentes. Ce qui n’est pas pour autant une faiblesse. Ainsi Final Fantasy visite différents univers et chacun en préféra un selon ce critère.

 

  

Alors, droite ou gauche ?

 

Reste donc le lien du gameplay, or sur ce point nous ne pouvons pas dire que les C-RPG soient les meilleurs. Combien ont apprécié les C-RPG jadis et ne veulent plus en entendre parler aujourd’hui ? Peut-être que l’occident est mauvais public. Mais, je pense surtout que cela est dû à la répétitivité du système de jeu, au farm nécessaire pour le leveling sans lequel vous ne pourriez jamais passer le boss, sans parler de l’écriture qui est loin d’être excellente, la narration linéaire qui n’évolue que peu, et bien sûr, les clichés et stéréotypes tenaces du genre qui ennuient à la longue. Le tout avec un système de combats par menus qui, s’il a évolué depuis Ultima III et la trilogie Phantasie (qui sont à l’origine de ce système si vous ne le saviez pas), peine à se renouveler malgré les multiples efforts déployés par les différents studios, à mes yeux tout du moins.

De ce fait, nous nous tournons soit vers d’autres J-RPG, soit vers les RPG occidentaux, soit nous abandonnons tout bonnement les jeux de rôle ; dans tout les cas, la concurrence est rude. Aussi devant tous ces problèmes, il faut faire évoluer la formule ou la faire disparaître d’occident (voire abandonner la licence même au Japon). Néanmoins, il ne faut pas être défaitiste. Certaines séries de C-RPG ne semblent ne pas rencontrer les mêmes problèmes. Pour n’en citer que deux : Tales of et Megami Tensei. A noter que ce cas est particulier car la série joue sur plusieurs genres de J-RPG : du pokémon-like au Dungeon-RPG. D’ailleurs en parlant de Megami Tensei, Atlus, le développeur et éditeur, fait aussi de très bons C-RPG standalone qui s’ils ne sont toujours pas localisés en Europe sont généralement des perles, grâce à leur gameplay singulier et leur qualité d’écriture. Et pour ceux qui disent : « Eh ! Tu oublies Dragon Quest »! Eh bah non. C’est une licence au rythme de production bien moins soutenu, et qui n’a jamais vraiment marché en dehors du Japon, alors que sur l’archipel du soleil levant c’est la série la plus populaire de C-RPG.

Pour finir avec les jeux qui fonctionnent : j’ai aussi une pensée pour tri-Ace qui est responsable de deux séries courtes, Star Ocean et Valkyrie Profile, et des certains standalones comme Resonance of Fate. Tout ça pour dire quoi ? Que le Classical-RPG et le J-RPG en général sont très loin d’être morts comme semblent le clamer beaucoup d’occidentaux. En revanche, pour Final Fantasy c’est une autre histoire.

 

  

Persona et Resonance of Fate : preuve que quand on veut, on peut être original

 

Reprenons donc : il faut innover ou mourir ! Et c’est pour ça que Square Enix a décidé d’innover, et cela ne date pas de Final Fantasy XIII. Tout d’abord avec Final Fantasy IV qui va apporter l’ATB (Active Time Battle) pour dynamiser les combats, système que l’on retrouvera dans la majorité des opus suivants. Au rayon des nouveautés arrive ensuite FF VII, un succès controversé et ce pour de bonnes raisons. Si l’opus semble aujourd’hui idéalisé en 1997 ce n’était pas ça. Tout d’abord les traductions sont de très mauvaise qualité, le jeu intègre des cinématiques qui sont pour la plupart oubliables, l’univers est bien plus sombre, le jeu passe à la 3D avec tous les changements et problèmes que cela implique.

Pour les fans : le jeu est bien en deçà de FF VI. C’est le début d’une rupture ou Square ne pourra jamais plus contenter tout le monde. Commencent donc les spin-off avec Final Fantasy Tactics qui à l’instar de l’épisode GBA ne manque pas de charme mais souffre d’une très mauvaise ergonomie pour un T-RPG. Puis vient FF VIII, qui va marquer un changement radical, aussi bien dans le système de jeu plus moderne et complexe que sur le plan de la narration centré autour du héros. Arrive ensuite le premier retour en arrière avec Final Fantasy IX, opus peu original qui ravira pourtant les nostalgiques. En 2001 sort le film Final Fantasy : les créatures de l’esprit et c'est un échec qui amènera Square à fusionner avec Enix en 2003.

 

  

137 millions de dollars pour le premier long métrage en image de synthèse et, pour un film datant de 2001, c'est beau.

 

Final Fantasy XI marque un autre grand tournant : celui du MMORPG, avec un jeu plus occidentalisé. Si cela ne bouleverse pas les choses, peu après sa sortie, une suite directe est offerte à FF X : c’est une première dans la série. Par la suite, s’inscrit une période où les spin-off divers deviennent de plus en plus communs et le début des remakes, que ce soit sur GBA ou par la suite sur DS. Et là arrive une folle entreprise : un projet nommé Fabula Nova Crystallis Final Fantasy, le nouveau récit du cristal en français. C'est une annonce faite en 2005 qui dit que Final Fantasy XIII ne sera pas un unique Final Fantasy, mais treize. Treize opus liés par une mythologie et un univers communs mais à des époques différentes. Le but est de faire écho à la compilation Final Fantasy VII ; c'est une idée qui aurait pu être bonne et qui a été annoncée à une période où le C-RPG connaît une nouvelle apogée. Mais ce n'est qu'un gouffre financier qui avalera plusieurs centaines de millions de dollars.

Et de ce projet, que reste-t-il aujourd'hui ? Un Final Fantasy Versus XIII qui devait réinventer la licence en changeant totalement de gameplay. Il est annoncé en 2006, sans qu'aucune information ne filtre vraiment. Finalement devant l'échec de Fabula Novalis, le jeu à été réannoncé à l'E3 2013 comme le prochain opus Final Fantasy XV quittant totalement le projet : un jeu au développement chaotique qui pourrait bien être un désastre. Il y a aussi Final Fantasy Haeresis XIII sur lequel nous n'avons jamais rien su de plus que son nom. Il y a eu aussi Final Fantasy Agito XIII rennomé Type-0 qui est un jeu sorti en 2011 sur PSP, et sa suite n'est jamais sortie. Et bien sûr, la trilogie Final Fantasy XIII qui devait poursuivre la licence d'une manière plus classique.

 

Et non, ce n'est pas un intrus : y'aura un assassin en guest dans FF XV !

 

Final Fantasy XIII marque une déception et pourtant, ce n’est pas particulièrement étonnant. On reproche à FF XIII sa linéarité, or les C-RPG ont toujours été plus linéaires que leurs confrères occidentaux, de plus, le chemin qui à mené à FF XIII a commencé avec le septième opus. Mais nous n’allons pas revenir dessus, si vous voulez des informations, je vous conseille le test disponible sur RPGFrance, ainsi que les tests de Final Fantasy XII-2 et de Lightning Returns qui concluent la trilogie. Ce qui est intéressant en revanche, c’est de se rentre compte que Square Enix à toujours essayé de changer sa formule et d’évoluer, pour le meilleur et pour le pire. Ce qui est encore plus visible avec les deux opus suivant FFXIII qui suivent deux modèles très différents. Et même si ce sont des jeux imparfaits, je les ai achetés pour soutenir cette démarche : celle d’essayer de trouver une voie entre les dimensions parallèles et les choix offerts par FF XIII-2 et le coté action-RPG avec son lot de frustrations imposées par le manque de temps dû au timer de Lightnings Returns.

A mes yeux, Square Enix n’a pas abandonné et ne s’est pas juste contenté de simplifier son jeu. Ils ont essayé de trouver leur voie et de faire quelque chose d’impossible : satisfaire tout le monde pour toucher un public de plus en plus large : les nouveaux avec les avancés, les anciens avec les remakes et ceux qui n’aiment pas le C-RPG avec les spins-off. Ainsi que de faire un projet aussi mythique que Final Fantasy VII. En soit, c'était dès le départ une mauvaise démarche ; mais, ainsi, j’avais confiance dans la firme. Et même aujourd’hui j’espère qu’ils trouveront leur créneau.

Et est arrivé Bravely Default dont je vous parlais en début d'article. Il n’est pas un excellent jeu au vu des défauts déjà cités. Un jeu qui s'emprisonne dans ses propres chaînes, empli de clichés et de notions gamedesign épuisées et dépassées depuis plus de dix ans. Un jeu qui à son charme mais sans plus, un jeu décevant et bien trop encensé par la critique avant que tout le monde ne finisse par se rendre compte de ce qu'il est vraiment : un souvenir d'une époque où le C-RPG brillait et faisait rêver. Mais ce qui m'a le plus déçue, ce ne sont pas les 50€ que j'ai investis, ni les heures passées dessus qui restent correctes.

Ce qui m'attriste c'est que c'est un aveu d’échec, comme si Final Fantasy était condamné et que Bravely est la nouvelle licence qui s’élèvera de ses cendres : n'étant qu'une version améliorée et déjà obsolète de Final fantasy III, IV et V. Car c’est ça Bravely Default : quelques nouvelles idées, mais surtout reprendre l’ancienne formule, parce qu’il y a eut trop de remake, donc on le renomme autrement. C'est l'aveu que l'argent et les idées ne font pas tout et qu'après des millions brûlés Square Enix va mal et ne peut plus se permettre de prendre des risques. Mais la firme nippone essaye tout de même de satisfaire la fanbase qui suit la licence depuis plus de 25 ans (et de s'enrichir via la fragile corde nostalgique bien sûr). Aussi sommes-nous en droit d'espérer que sa suite, Bravely Second, efface les nombreux défauts de son aîné.

 

  

Personne ne pourra nier que c'est beau : mais était-ce la peine de se donner tant de mal pour des villes vides ?

 

Tout n’est pas perdu néanmoins, j’ai encore un fol espoir dans Final Fantasy XV qui finira par voir le jour et puis, nous pouvons dire que Final Fantasy XIV est aussi une belle preuve de persévérance. Le premier du nom a été un échec alors les serveurs ont fermé, et Square Enix a décidé de l’enterrer à l’instar de E.T d'Atari. Puis, de se dire : "vous n'avez rien vu : on recommence avec Final Fantasy XIV : A Realm Reborn". De plus, Sony a cédé ses actions à Square Enix qui se retrouve plus libre et qui a cette année engrangé des bénéfices, minimes, car ils ne remboursent pas la moitié du déficit de l'année précédente. Bref, tout semble finalement s'arranger. Et puis, que l'on me pende pour ma naïveté, si je ne peux plus croire au rêve que m'apporte un jeu : pourquoi jouer ?

Commentaires (37)

#26

Dreamboum
Novice

Excuse-moi, je ne comprends pas du tout ou est-ce que t'essayes d'en venir


Ais-je dit que les C-RPG était meilleur ? Ou même les cRPG ? Ou encore les T-RPG ? Je ne crois pas.


Je me souviens même pas en avoir parlé ? J'ai pas fait de classement à ce que je sache. Tu peux m'expliquer le rapport ?

Les Classical-RPG sont un genre qui connait un succès bien moindre qu'avant sur le marché occidental, ce n'est pas une question d'avis sur les forums ou autre, mais bel et bien de chiffre de vente qui s'exprime aussi par le fait qu'une bonne partie de la production rôlistique japonaise ne se voit plus localisé et commercialisé en Europe, l'Amérique du Nord étant moins touché par ce phénomène. Et des chiffres, tu peux en trouver encore faut-il aller voir les bilans financier et autre des éditeurs, chose que je ne vais pas faire ici par manque de temps.


Je n'ai jamais dit le contraire et tu n'as jamais dit ça. Tu as dit que personne ne veut entendre parler du C-RPG, que ce sont pas les meilleurs en terme de gameplay et que tout cela est dû au fait que c'est mal écrit et mal branlé. Tu nous fais un discours totalement différent.

Ce qui reste moindre. De plus Dragon Quest n'a pas du tout la même politique de vente, les jeux se rarifie et n'essaye pas se renouveler. Après DQ à toujours de très bonne vente et d'ailleurs sur PS1 et PS2 DQ est le jeu qui s'est le plus vendu (au japon tout du moins).


+ de 3 millions, c'est du tout bon pour moi, je sais pas dans quel monde tu vis mais des ventes de la sorte dans un seul pays, ca s'appelle un succès. T'essayes de prouver quoi ? Sachant qu'il y a des ventes exponentielles dans ton chart, hormis pour DQ8, ce qui reste admirable étant donné qu'il s'agissait d'un changement énorme dans la formule étant donné qu'il est complétement en 3D.

Il y a bien eu treize projet même si effectivement tous ne furent pas annoncé et que l'on peut se demander ce qu'il sont devenu.


Source ?

D'ailleurs, le projet Fabula Novela crystalis ne date pas de l'E3 de 2006 où une partie des idées avait déjà été abandonné (par exemple le fameux remake HD de Final Fantasy VII sur PS3 annoncé à l'E3 2005 qui a pour le moment disparu, même si je doute pas qu'un jour ils le feront) mais de 2002 où le tout nouveau PDG de Square offrent un interview à un magazine jap où il dit que les devs réfléchissent déjà à l'avenir de la série et au treizième opus).


Protip : Oui, ça s'appelle penser au futur de la série. Ca ne veut pas dire que FFXIII a été officiellement annoncé en 2002. Mais à l'E3 2006 avec les quatres projets que j'ai montré plus haut.

Si Sakaguchi parlait du futur de Final Fantasy 45 à l'époque de FF6 pour rigoler, tu vas me dire que l'annonce de FF45 date de 1994 ?

C'est comme ça que le studio marche, il y a un travail sur l'univers qui est réalisé par les scénaristes avant de partir en développement pour toujours avoir des projets en route avec leurs nombreux studios. Ca ne veut rien dire haha.


Pour finir, car je n'ai ni le temps ni l'envie de m'arrêter sur tout les points que tu as relevé.

Je suis navrée que tu vois mon article comme hypocrite, mais le but, n'est pas de lancer une problématique, mais bel et bien d'exposer un problème : celui de Final Fantasy et non celui du J-RPG en général, mais comme je l'es dit dès la première ligne ce n'est qu'un avis personnel.
Donc, oui j'ai pris des raccourcis et ce j'en suis très consciente. Par manque de temps, par manque d'envie.


Bah super, merci de l'intérêt que tu portes à mes commentaires, tu écris un article sans pour autant prendre le temps de répondre à ton lectorat pour cause de fatigue :/

Tout le monde est fatigué dans ce monde, y compris moi, pourtant j'ai gaspillé un temps précieux pour prendre le temps de lire ton article, de l'analyser et d'y répondre avec détail. Est-ce vraiment la méthode à adopter envers une personne qui a accordé plus d'attention à ton travail que tout le reste ?

La par contre, je suis vraiment très déçu par la tournure des évènements, la ou on aurait pu au moins avoir une discussion intéressante, tout est tué dans l'oeuf par manque de motiviation. Mais si c'est le cas, pourquoi écrire ? Le site force-t-il son staff à remplir un quota ?

LE PIRE dans tout ça c'est que j'ai quand même pris le temps d'écrire par rapport à ce que JE pensais de la situation indépendamment de ce que je pointais du doigt et je pense que tu n'as même pas pris la peine de le lire...

Allez, repose toi bien, je reste quand même en contact au cas ou certains voudraient quand même réagir, bisous à tous.
#27

flofrost
Héros

Ah merde, je viens seulement de voir que tu faisais plus parti de la team Etienne, il s'est passé quoi, t'en avais marre d'avoir à faire à des personnes humbles et ne prenant pas du tout les autres de haut comme on en a un bel exemple ici, ou alors c'est juste que t'as plus le temps car en prison t'es devenu très proche de celui qui partage ta cellule et tu lui consacres tout ton temps libre ?
#28

Kanedo
Novice

Il y a bien eu treize projet même si effectivement tous ne furent pas annoncé et que l'on peut se demander ce qu'il sont devenu.

Ce qui en soit ne veut pas dire grand chose, il y a eu un certain nombres de projets FF VII (dont certains se sont concrétisé sous la forme de Xenogears, Parasite Eve et dans une moindre mesure, FF VIII), cela ne veut pas dire pour autant qu'il y avait autant de jeux prévu ou qu'ils soient allé plus loin qu'un vague concept.

(par exemple le fameux remake HD de Final Fantasy VII sur PS3 annoncé à l'E3 2005 qui a pour le moment disparu, même si je doute pas qu'un jour ils le feront)


Wat, il n'y a jamais eu de remake annoncé de FFVII, juste un demo technique pour la PS3, ce n'est pas plus un projet qu'Agni's Philosophy montré a l'E3 2012.
celui de Final Fantasy et non celui du J-RPG en général


Dans ce cas, pourquoi passer un tiers de l'article a parler de DQ, de Tri Ace ou de megaten ? Cela n'apporte pas grand chose a la problématique de base. D'ailleurs en parlant de megaten, désolé mais non, hormis la duologie Persona 2, l'écriture n'a jamais été le point fort de la série, loin de la, malgré d'excellents concepts.

Au rayon des nouveautés arrive ensuite FF VII, un succès controversé et ce pour de bonnes raisons. Si l’opus semble aujourd’hui idéalisé en 1997 ce n’était pas ça. Tout d’abord les traductions sont de très mauvaise qualité, le jeu intègre des cinématiques qui sont pour la plupart oubliables, l’univers est bien plus sombre, le jeu passe à la 3D avec tous les changements et problèmes que cela implique. Pour les fans : le jeu est bien en deçà de FF VI.


Heu, je vois pas en quoi FF VII était controversé au moment de sa sortie, au contraire. Je pense que tu oublie de te remettre dans le contexte historique, la traduction est affreuse, mais c'était le cas de la majorité des RPG de l'époque, et c'est loin d’être la pire de sa génération, les cinématiques étaient assez impressionnantes (on est en 97 je rappelle) pour un JV. Je ne vois pas ce que tu veux dire par "les changements que la 3D implique", hormis d'un point de vue technique (et le jeu était pas dégueulasse non plus) parce qu'en terme de GD, c'est un jeu 2D, c'est entre autre ça qui rend le jeu intéressant imo. Quand aux fans, heu, tu sors ça d'où, surtout que la majorité des occidentaux, surtout en Europe, on découvert la série avec le VII (et pourquoi se plaindraient-ils que le jeu "soit plus sombre" alors que le VI était pas exactement léger ?).

'fin bref, pour le reste je suis assez d'accord avec Dreamboum, même si je suis pas aussi aggro, haha.

Message édité pour la dernière fois le : 20/05/2014 à 20:19

#29

Dreamboum
Novice

Etienne, tu me fais une petite place ? Moi aussi je veux m'installer pour pouvoir observer bien tranquillement le mec qui se prend pas pour de la merde, et voir à quel moment il va se mettre à parler de lui à la troisième personne.


Maintenant que je vis ça de l'extérieur, j'éructe de joie.
J'attends de voir notre nouvel ami se faire vilipender. D'autant que j'ai cru comprendre que Dreamboum fréquentait la boite gay le fucking blue boy.


Ah merde, je viens seulement de voir que tu faisais plus parti de la team Etienne, il s'est passé quoi, t'en avais marre d'avoir à faire à des personnes humbles et ne prenant pas du tout les autres de haut comme on en a un bel exemple ici, ou alors c'est juste que t'as plus le temps car en prison t'es devenu très proche de celui qui partage ta cellule et tu lui consacres tout ton temps libre ?


Ouais ça se voit très bien que t'es humble, je confirme. Je note surtout que vous avez tous les deux un intérêt palpable de savoir à qui je pointe mon cul. Je vous rassure, cela n'influe pas sur ma capacité à argumenter, j'ai surtout autre chose à faire que de me lancer dans le bashing. Je propose qu'on reste dans le sujet, ça vous dit ? Surtout que vous êtes carrément en train de briser deux règles du forum que vous pouvez consulter sur ce lien :

- Discussions: Ne vous égarez pas dans le hors sujet. Le forum n'est pas un t'chat. De la même manière, évitez les messages successifs, vous pouvez éditer votre message avec le bouton "modifier".

- Tout message à caractère raciste, sexiste, pornographique, obscène, diffamatoire sont proscrits également. Les messages seront systématiquement supprimés et l'auteur sera sanctionné.

Je ne peux alors que vous conseiller de prendre part au débat si vous avez quelque chose de pertinent à dire ;)
#30

flofrost
Héros

Tout message à caractère raciste, sexiste, pornographique, obscène, diffamatoire sont proscrits également. Les messages seront systématiquement supprimés et l'auteur sera sanctionné.
Si je dis que tu m'as tout l'air d'être un sacré trou du cul, ça rentre dans une de ces catégories à ton avis ?
#31

Dreamboum
Novice

Pour l'instant, la seule chose que j'arrive à voir, c'est que t'es ni humble et tu prends assurément pas pour de la merde, les deux choses que tu arrivais à me reprocher quoi.

Pourquoi tu continues dans cette voie ? Je ne m'adresse pas à toi et j'essaye de lancer un débat qui te passe assurément au dessus de la tête vu que tu réponds sur tout sauf le sujet initial. Pourquoi tu n'irais pas prendre l'air et faire des galipettes avec ton petit copain Etienne dont tu adores prendre en exemple ?

Faut vraiment arrêter de parasiter les commentaires pour ne rien dire, c'est quand même un gros manque de respect et je suis sérieux.
#32

shadowhope
Citoyen

Je trouve que c'est plutôt positif de débattre sur un article. Sa prouve que l'article est utile et d'actualité.
L'article n'est pas exhaustif certes mais il donne un bonne éclaircissement sur le "j-rpg" actuel et dreamboum développe des arguments intéressant aussi.
J'épilogue pas trop pour ne pas jeté de l'huile sur le feu.

#33

flofrost
Héros

Le débat pourrait être intéressant, si le ton de la personne était différent, moi même je ne suis pas en accord avec de nombreux points de l'article, mais je suis désolé, y a une façon de dire les choses. Enfin bon, je suis peut être de la vieille école...

Message édité pour la dernière fois le : 20/05/2014 à 22:00

#34

Inny
Guerrier

Plutôt d'accord avec l'article, même si "pas touche à FF7". :P
On aurait aussi pu parler de la série annexe FF Crystal Chronicles, et dans les jdr hors Square, de la très bonne trilogie Golden Sun. Et inclure dans les ratages le tragique Chrono Cross. Mais quand on doit parler de, quoi, 20, 25 ans d'historique, il faut bien résumer à un moment ou à un autre.
#35

Caldanath
Gobelin

Mesdames et messieurs, nous ne sommes pas dans une cour de récréation, donc vous vous bagarrerez ou par MP ou ailleurs mais pas sur le site, comme des enfants responsables.

Sur ce, le débat continue, et je ne veux pas de nouveau hors-sujet de ce genre.

Merci à tout le monde.
#36

Tiphereth
Noble

Globalement pas d'accord avec le contenu de l'article (ni avec le contenu de pas mal de posts d'ailleurs : D), et pour avoir fréquenté assidûment des communautés de joueurs de J-RPG pendant plus de dix ans, je sais que l'opinion qui est donnée de certains jeux (Final Fantasy Tactics, Final Fantasy VII, Tales of...) n'est pas du tout représentative de l'opinion générale. Mais je suis d'accord sur le fait que fondamentalement, Bravely Default est davantage un (excellent) retour au source qu'autre chose. Et de fait, c'est pas le jeu qui fera avancer le genre. Mais pour moi ça ne l'empêche pas d'être très bon, car ce qu'il fait, pour peu original que ce soit, il le fait de la plus belle des manières.

Pour les trucs plus originaux, j'ai tendance à me tourner aujourd'hui vers Atlus. Sur cette génération, on a aussi eu Xenoblade, The World Ends with You ou encore Radiant Historia (Atlus, tiens), qui ont proposé des RPG à concepts. Même FF XIII-2, d'ailleurs, s'éloignait un peu de la formule consacrée en prenant une structure ouverte plus proche de Legend of Mana (et de FF X-2, accessoirement).

Je pense que le problème de la série Final Fantasy est le problème des J-RPG de manière générale. Un mélange de problèmes de développement et d'absence de remise en cause d'une formule qui prend la poussière. Y a aussi tout simplement du changement dans les attentes des joueurs. C'est normal que certains genres finissent par lasser. Tout ça c'est assez cyclique. Le genre du J-RPG a dominé la génération PS1/PS2, puis a été remplacé par le genre du FPS, genre qui est maintenant en train de péricliter (les ventes en baisse des derniers Call of Duty semblent du moins annoncer cette tendance).

Puis les développeurs japonais se sont pris les pieds dans le tapis, et ont jamais vraiment maîtrisé les nouvelles méthodes de travail nécessaires depuis la génération PS3/360. Y a des cas d'école comme The Last Guardian ou FF XV (pour rester dans le RPG), dont les développements n'ont plus rien à envier à Duke Nukem Forever, mais ça se retrouve aussi dans la technique des jeux qui sortent, moins beaux (techniquement) que leurs homologues occidentaux. D'ailleurs ce n'est pas Dark Souls qui me détrompera.

Niveau mécanismes, c'est vrai que le farm de certains RPG japonais est horrible, mais le problème c'est pas tant le farm que les combats aléatoires qui sont quasiment toujours inintéressants, et bien souvent trop nombreux. Ce qui est tout de suite problématique dans un genre où le combat est le coeur du gameplay. D'ailleurs, c'est quelque chose qui a été abandonné par certains J-RPG qui, eux, ont reçu un bon accueil critique et public, comme c'est le cas de Xenoblade, par exemple. Combats plus dynamiques, non-aléatoires, liberté plus grande. Puis y a eu tous les titres qui ont bridé le leveling par zone histoire de limiter le farming, comme les Suikoden, Chrono Cross et même FF XIII.

Au niveau des poncifs, Final Fantasy reste l'une des séries où les clichés sont les moins présents. Quand on compare le casting d'un FF (même le XIII avec Vanille), c'est pas mal original à côté des persos d'un Tales of. Et je parle même pas des séries mineures genre Atelier ou Harvest Moon. : D Puis concernant la qualité de l'écriture, faut voir de quoi on parle. Je trouve la langue souvent plus chouette dans les RPG occidentaux, mais niveau histoire j'attends encore un RPG US qui pourra avoir la poésie d'un Valkyrie Profile, la réflexion d'un Xenogears (que je déteste pourtant) ou la richesse d'un Chrono Cross.

Bref, je suis pas vraiment d'accord avec les analyses de l'article, mais on sera au final tous d'accord pour dire que l'âge d'or du genre a passé. Mais bon, tant qu'Atlus est sur pied, je m'en contenterai. Un peu moins de Nomura chez Square-Enix ce serait pas mal aussi, le côté visual J-Pop, ça contribue pas vraiment à redorer le blason des jeux estampillés Square en dehors du Japon. : (

Message édité pour la dernière fois le : 23/05/2014 à 16:55

#37

Inny
Guerrier

Square Enix a aussi fait du pur alimentaire (The Last Remnant par ex) et est au final une compagnie capable du meilleur comme du pire, et à laquelle un bon coup de jeune ne ferait pas de mal.
#38

Tiphereth
Noble

Une nouvelle licence, j'appelle pas vraiment ça de l'alimentaire. Surtout que The Last Remnant était quand même assez original. Malheureusement, ça n'a pas suffit au jeu pour être bon, mais ça en fait pas un titre fait simplement pour renflouer les caisses. Les innombrables remakes FF et autres Theatrythm sont les vraies sources de revenus faciles de Square-Enix. Ca, et les DLC de réticule de Tomb Raider. : )




Voir tous