Dimanche 23 Juillet 2017, 20:57     Connectés : 9      Membres : 8


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Lundi de l'indie #32 : Bardbarian

par Killpower 12 Mai 2014 08:03 4

Et si on parlait musique ? Oui, cela nous changerait. Cela ne vous dit pas ? Et pourtant, ce lundi on va parler de Bardbarian, un titre mot-valise pour nous expliquer que nous allons gérer un multiclassé barde barbare. C'est possible ça ? Un gars qui joue de la musique et qui élimine ses ennemis. Après une version portable, voici qu'il arrive sur PC et je peux dire, avec toute l'assurance voulue, que tout le monde n'est pas Assurancetourix.
 

Alors que votre village est attaqué par une horde maléfique, vous, Brad le barbare, décidez de transformer votre hache en un luth électrique qui vous permettra de sauver votre village d'une manière originale. Grâce à votre instrument, vous avez le pouvoir, en lançant votre hymne métalleux, de faire appel à des unités qui combattront les vilains. Ce jeu aux allures de tower-défense est frais de goût et propose une journée ludique, tout au plus, mais bien remplie.

 

   

Des compétences et des améliorations de village

 

À chaque début de partie, vous allez choisir le niveau de difficulté, puis trois unités possibles que vous pourrez appeler à votre aide, ainsi que l'acte du jeu. Quand la partie se lance, vous devrez faire face à des vagues d'ennemis en tous genres selon un cheminement de la droite vers la gauche, vos adversaires circulant selon trois voies imaginaires et ayant pour objectif de détruire le diamant faisant office de cœur de votre village, situé à gauche de la carte. S'il est détruit, vous perdez la partie mais gardez tout l'argent accumulé durant votre partie. Vous pouvez aussi perdre la partie si votre barde meurt.

Ce dernier doit accumuler deux choses pour se sortir de cette panade : à chaque mort ennemie, il pourra récupérer des pièces d'or et des notes de musique. L'or permettra, en dehors de la partie, de débloquer dans la boutique de nouvelles unités – si vous avez atteint un certain niveau, et des compétences liées à votre personnage ou au village –, et les notes de musique vous permettront de lancer durant la partie votre riff d'enfer, pour soit faire venir une unité à vos côtés, soit augmenter temporairement la puissance, la défense ou la vitesse de votre groupe. 

Car votre barde n'a pas d'arme, et il est dépendant de l'équipe qui l'accompagne. Ces derniers restent autour de votre personnage, et il sera donc important que vous anticipiez les tirs/attaques des ennemis pour éviter de perdre les personnages en queue de peloton. Car plus votre petite armée augmente – jusqu'à sept selon votre commandement –, plus il sera difficile d'éviter les attaques, mais plus votre puissance de feu sera importante et vous permettra de progresser dans le jeu.

 

   

Mode de jeux et unités pour vous accompagner

 

En effet, n'imaginez pas une minute pouvoir finir le jeu composé de vingt vagues successives de plus en plus fortes, sans avoir débloqué toutes les unités et leurs améliorations ou vos compétences. Le jeu demande donc que vous fassiez du leveling, et refaire encore et encore la même partie sur une vague précise peut paraître rébarbatif au bout d'un certains temps.

C'est sans compter sur deux autre modes de jeux : le premier est le mode survie, qui place votre personnage dans une arène dans laquelle des unités apparaissent au hasard et se joignent à votre équipe si vous allez les chercher. La difficulté augmente au fur et à mesure, car des ennemis spawnent continuellement. Pour corser le tout, sachez que régulièrement un boss apparaît. Si vous perdez votre unité de combat, dites-vous alors que cela va devenir compliqué, sachant que Brad ne se bat pas. Vous devrez alors attendre l'apparition de nouvelles unités pour vous les octroyer.  
Le second est une course demandant à votre personnage de parcourir le plus grand nombre de mètres tout en ramassant un maximum d'or ; sachant que ce mode fonctionne en scrolling horizontal contrairement au reste du jeu, et que si le bord gauche rejoint votre personnage, vous mourrez. 
Ces deux modes permettent ainsi de récupérer de l'or et de reprendre la campagne principale plus facilement. Dans cette dernière, composée d'une journée de bataille, il y a quatre chapitres de cinq vagues, avec à chaque fin un boss, pour une durée de vie avoisinant au maximum la dizaine d'heures.  
 
   
Détails d'unité à upgrader et invocation de troupe
 
Je ne vous cache pas qu'il est pénible de faire et refaire un acte, mais si on veut avancer, il faut forcément passer par là, le cumul des notes de musique permettant de récupérer plus d'unités et de bonus de combat. Car lorsque vous lancez la partie, vous êtes seul, et c'est votre réserve de notes qui va fixer vos unités de départ.
On note aussi un combo spécial, qui activé permet d'assommer toutes les créatures sur le terrain, les rendant inertes pendant un court instant. C'est un bon moyen de reprendre la main et de garder l'avantage sur une vague parfois trop prolifique lorsque l'on se sent un peu dépassé. 
Pour ce qui est graphisme, c'est plutôt stylisé avec peu de détails, mais pas moche non plus. J'ai l'impression de faire face au petit frère de Battlepaths, même si l'arène principale, donc le village, est plutôt rudimentaire. On est bien au dessus des graphismes 16 bit pixellisés, et on ne regrette pas les animations assez propres et les créatures bien pensées, tout comme nos propres unités qui gagnent de l'expérience durant la partie. D'ailleurs, petit clin d'oeil sympa à d'autres jeux, il sera possible de débloquer Supermeat boy ou encore Octodad qui viendront compléter vos troupes.
Niveau bande son, c'est un peu la dèche. Il n'y a qu'une piste de métal mélodique dans ce jeu qui, même si elle est entraînante, se montre quand même limite pour un barde qui logiquement doit nous tenir éveiller tout du long. On est très loin de la riche bande son de Brütal Legend.
 
   
Vague d'ennemis et protection du "coeur du village". 
 
Croisement entre tower défense, beat'em all tellement les "balles" fusent, et pseudo-RPG avec progression des unités, du village et du héros, Bardbarian est rafraîchissant et tout en français. Seul défaut, avec une seule mélodie répétée à l'infini, Assurancetourix n'a rien à craindre. Brad, lui aussi on finit par le bailloner. Non, franchement, là, les développeurs auraient pu nous proposer quelques pistes endiablées supplémentaires. 
 
Trailer officiel du jeu

Commentaires (4)

#2

murlock
Villageois

Je l'ai trouvé brouillon sur tablette mais je ne suis pas forcément bon public de "jeux d'actions" sur ces périphériques
#3

Killpower
Gobelin

A n'en pas douter, sur PC, la haute résolution permet une bien meilleure lisibilité.
#4

Narakir
Citoyen

Sympatique petit jeu sans grandes prétention, mais comme le dit Killpower, on ne peut que regretter que la bande son soit aussi modeste pour un jeu qui fais autant de clins d’œils au monde du Metal.
#5

Musashi
Garde

J'ai torché le jeu en attendant la sortie de BBF et je dois dire que j'ai été agréablement surpris. Bon, j'étais au bord de l'overdose quand j'ai débloqué la dernière amélioration pour le succès 100% mais pour un jeu que j'ai payé 2€ en promo, 10-15h de fun c'est quand même bien rentable!




Voir tous