Vendredi 10 Juillet 2020, 01:47     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débat #19 : Pour ou contre les soldes (Steam et consorts) comme mode de consommation majeur ?

par pouicoss 25 Avr 2014 10:37 61

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.


Mes amis, aujourd'hui, pour ce nouveau débat, on laisse un peu de côté nos chers RPG. On ouvre nos chakras, on est aware et on s'intéresse cette fois-ci à la nature profonde du joueur PC de ces dernières années. Rien que ça. Je veux parler du connaisseur, vous voyez ? Le connaisseur, c’est le mec qui tient à son porte-feuille. C’est celui qui chasse les bonnes affaires, celui qui aime le pèze, la tune et les brouzoufs.

Valve, en pionnier de la distribution digitale, fut l'un des premiers – avec son service Steam – à proposer de grosses ristournes sur nos jeux favoris… ou non. Au départ assez anecdotiques – pour les fêtes et en été essentiellement –, elles se sont par la suite multipliées. Les concurrents se sont eux aussi mis à la page, proposant toujours plus de packs, de bundles et de promos en tous genres. Aujourd’hui, c’est un peu la fête du slip, si bien que personnellement, je ne sais plus vraiment quand il y a des soldes, et quand il n’y en a pas. Mais sur ce coup, mon avis, on s’en tamponne l’oreille avec une babouche. Non. Moi, je suis posé dans le canapé, les pop-corn à la main et dans la bouche. Car il y a un match de titans : Toupilitou et Etienne Navarre vont se friter pour savoir si oui, ou non, les soldes, c’est bien. Messieurs, aiguisez vos plumes, la joute commence !

Pouicoss

 

POUR : Toupilitou

 

A l’instar de certain(e)s se jetant sur les dernières fringues made in Bangladesh, j’avoue avoir un sérieux penchant pour l’achat compulsif de jeux vidéo. A ce titre, je vous dirais bien : beh heureusement qu’il y a des soldes / promos régulières sur les plateformes dématérialisées, car ma banquière se souvient encore de ma première rencontre avec Steam, pour ne citer que lui…

Pour ce qui est des jeux AAA, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai lu ici bas "Ouais beh j’vais attendre une promo pour prendre ce jeu, sinon ça va me coûter un bras". Même si le jeu en question ne convainc pas à 100 % le joueur, il serait prêt à l’acquérir par le biais d’une promo, juste pour l'essayer comme les p'tits copains. La société éditrice est alors forcément gagnante : un jeu qu’elle n’aurait pas écoulé est quand même vendu.

Les jeux indés, quant à eux, gagnent une visibilité énorme et mondiale qu’ils n’auraient jamais eu. Qu’est-ce qui est le mieux ? Vendre 5 fois un jeu à 20 € ? Ou vendre 20 fois un jeu à 5 € lors d’une promo ? La communauté des gamers est loin d’être muette, et si le jeu est bon, le bouche à oreille fait son office. Les promos n’étant pas éternelles, le plébiscite créé autour du jeu en question perdurera, y compris en dehors des soldes, et il continuera à se vendre comme des p’tits fours. Si par contre, le jeu est complètement daubé, il retombera dans les limbes vidéoludiques, malgré avoir tout de même profité de ces fameuses promotions.

Enfin : les jeux cultes. De nombreuses pépites, un peu tombées dans l’oubli, profitent de rabais sur tous les jeux d’un studio. C’est par ce biais-là que j’ai découvert de vieux games dont je n’avais pas eu connaissance à l’époque. Pour ne citer qu’un exemple : Star Wars KOTOR 2. Je n’aurais jamais joué à ce petit bijou sans une promo l’ayant mis en valeur. 10 ans plus tard, l'éditeur gagne encore du pognon dessus... Elle est pas belle la vie ?

Pour conclure, je dirais que tout le monde est gagnant dans l’histoire : les développeurs, les gamers... et bien évidemment la plateforme de distribution !

 

CONTRE : Etienne Navarre

 

Achat compulsif, économie, sur-consommation, soldes, boulimie... Tous ces termes forment une sorte de maelstrom qui englobe bien des domaines, au-delà des jeux vidéo. Mais dans le cas qui nous intéresse, il me semble pertinent de pointer du doigt une façon de consommer qui fait honte d'une certaine façon.

Les joueurs PC se gavent plusieurs fois par an de jeux à outrance pendant les soldes de Steam. La plate-forme de Valve fait tout de même très fort sur les prix pendant un temps limité. Peu de latitude pour acheter mais des prix ahurissants, pouvant aller jusqu'à moins 95%. Difficile de résister. Entre les jeux dont on attend une baisse pour se faire plaisir, ceux qu'on n'achèterait jamais, mais bon, la réduction fait qu'on se laisse tenter, les jeux d'avant qu'on a envie de redécouvrir... Tous les moyens sont bons pour remplir sa bibliothèque.
Cela dit, pas la peine de jeter la pierre sur Valve : les autres s'y sont vite mis, de crainte de perdre de la vitesse et avides de grapiller quelques miettes du gâteau.

Mais à quoi bon ? Je me pose même la question à moi-même en fait. A quoi bon avoir trop de jeux ? Il est où l'intérêt d'avoir une ludothèque qui dégueule de jeux ? Soyons honnête, un très grand nombre de joueurs PC achètent plus qu'ils ne consomment. Pour ma part, c'était le cas. Mais au final, on achète, on stocke, on joue à autre chose et les jeux attendent bêtement. Et les jeux achetés 9€ pendant les soldes ont évidemment encore baissé quand on se décide finalement à les faire. Et on se rend compte qu'en achetant au moment opportun (intelligemment en fait), on aurait encore gagné du blé. On n'a pas l'air con au final.

A l'image du comportement général qui est le nôtre dans les pays dits développés, nous consommons trop pour d'obscures raisons : la peur de manquer, remplir un vide causé par un manque (affectif, professionnel, sociétal...), posséder plus pour avoir un sentiment d'exister dans la société ? Je m'interroge sur cette façon de faire qui était encore la mienne il y a quelques temps et sur laquelle j'ai pris le temps de me questionner. J'ai fait le choix de ne plus me gaver mais de prendre mon temps, d'accepter de passer à côté de certaines choses, de louper des expériences, d'aller voir ailleurs quand le besoin s'en fait sentir. De prendre du recul sur ma responsabilité en tant que joueur et consommateur.

 

Tous les débats en archives. 

Commentaires (61)

#51

baal51
Villageois

@redd: Merci de ton avis très constructif sur la chose.

Ça va légèrement plus loin cependant, plus loin que la commission proprement dite , quand tu achète un produit sur ce genre de site/plateforme a qui l’achète tu ?( je vous laisse trouver cette réponse ) ils prendraient juste un commission ok, malheureusement les choses ne sont pas aussi simples. On est dans un système de dépendance. Pour faire simple il tiennent le vendeur ( par ex: le studio de dev. du jeu ) en laisse; quand on te demande de faire un rabais de 40/50% sur le prix du jeu et tu refuse qu'est ce qui se passe selon toi?
tu peux refuser bien sur mais jamais tu le vendras alors ou alors tres peu. On te vend en quelque sorte de la visibilité sur la plateforme : un bon exemple de ça et le plus criant reste TripAdvisor.Et comment tu fais pour en sortir , ou si tu veux éviter de baisser la culotte? le choix est dur a faire.

Sans Steam comment certains studios feraient ?

On est tous d'accord ce ne sont pas des entreprises caritatives mais la vision humaine des choses est totalement occulté par le profit et j'ai peur qu'en achetant sur ce genre de plateforme on a peine a valoriser le vendeur. Etes vous clients de la plateforme ou du vendeur ? la différence est dure a faire. Toi en tant que vendeur paye tu commissions et visibilité pour ton produit ou le produit de Steam. Nous avons beaucoup de gens ( je suis hôtelier ) qui me disent par exemple qu'ils ont réservés sur notre Site alors qu'en fait ils ont réservés sur Booking.com. La confusion est facile et encouragée même si ceux-ci font de la pub sur ton nom ( même si ta marque est déposée a l'INPI).

Viens alors l’inévitable question de : Je vends plein pot sur mon site j'en vends 2 et ça me rapporte 100 ou j'en vends 15 sur steam et ça me rapporte 500- 450 de commissions = 50( j’exagère un peu hein :p ). Va tu valoriser ta marque , ton produit celui en quoi tu croit , tu travaille ou alors balancer de la solde promos et j'en passe. Apres a chacun de voir et de se construire sa clientèle mais tu n'en constitue pas vraiment sur ces plateformes malgré leurs arguments, le prix et le discount (et la on le vois dans ce débat) restent maîtres a bord hélas , vive le nivellement vers le bas des jeux et de la clientèle, c'est pas moche de vendre du prix ?

Voila juste pour faire partager mon indignation , surtout quand on vois la réponse de redd c'est un peu ça le danger: je n'en ai rien a faire , ok ils prennent de l'argent et alors, quoi? j'y connais rien ça ne m’intéresse même pas a vrai dire.
"Science sans conscience n'est que ruine de l’âme" disait Rabelais dans Pantagruel. On se moque des américains avec leur mode de consommation mais on y va tous droit nous aussi.

En esperant avoir apporté quelque chose au débat.
#52

Toupilitou
Garde royal

A mon avis, ce système n'est pas vraiment comparable au système hôtelier.

L'hôtelier qui passe par booking, pour ne citer que lui, se voit proposer une meilleure visibilité, avec des rabais réguliers souvent imposés. Le mec qui gère son hôtel a par contre les même frais fixes (nettoyage, employés, etc...). Malgré tout, booking prendra la même (grosse) commission, tout en ayant imposé ses vues.

Ce qui n'est pas forcément le cas avec Steam (ou autre plateforme), puisqu'ils proposent le jeu en DL avec une meilleure visibilité et fort probablement des rabais imposés. Mais l'éditeur n'aura pas de frais de distribution de boîtes physiques à assumer, ou bien de plateforme interne à gérer (avec l'infrastructure que ça sous-entend...). Il n'aura au final que la partie commission du distributeur à reverser. L'un dans l'autre, l'éditeur s'y retrouvera bien plus avec ce système qu'un hôtelier.

Mais dans tous les cas, on est un peu hors-sujet là, car on ne se pose pas la question de la légitimité de la plateforme.

#53

baal51
Villageois

Bonjour ,
Je parle uniquement du business model, après bien sur, les 2 activités ne sont pas comparables. Je trouve que tu va un peu vite en besogne sur le fait que
Il n'aura au final que la partie commission du distributeur à reverser.
Mais tu a tout a fais raison sur que le fait qu'on sois Hors Sujet et donc ce n'est pas le débat ici!
#54

Toupilitou
Garde royal

Oui c'est sûr... Je suis loin de maîtriser tous les tenants et aboutissants, d'autant plus que les plateformes dématérialisées ne communiquent pas sur les chiffres de leurs commissions. Du coup je me suis permis quelques raccourcis... hehe
#55

Lohengrin
Garde royal

Les extrapolations faites ici, sur la pertinence de la consommation lors des soldes et de leurs intérêts pour ceux qui les proposent, ainsi que de savoir si elles auront une réelles utilisations par les acheteurs, sont toutes très intéressantes, mais débordent légèrement du cadre du pour ou contre l'achat d'un jeu vidéo en solde.

-Mais, je le redis, il y a aussi ceux qui "choisissent" pertinemment(Pour eux, hein. Le principe même du choix) dans le cadre d'un intérêt premier, à savoir le plaisir de découvrir, de remplacer, ou autres, mais le motif premier est le plaisir.

C'est ce qui a motivé mon vote Pour(les soldes).

-Dans le même esprit l'achat du jeu qui plais, qu'on attend avec plus ou moins d'impatience, et que l'on prendra sans vergogne, sans attendre une éventuelle solde(que l'on soit déçu, ou pas, c'est un autre débat)

Ce qui devrait définir un vote Contre.

La finalité c'est que certains d'entres nous, prenons ces jeux(ou autres choses, peu importe) dans l'immédiat ou à postériori est en soi, en fonction, d'un intérêt plus ou moins subjectif.
Inclassable, un ni Pour, ni Contre en somme.

Après que des spécialistes en Marketing des éditeurs, essaient en les quantifiant, de jouer sur ces sentiments en appliquant des prix attractifs sur des "Nanars" ou des "Pépites" et même des AAA, qu'ils qualifierons de "Promos" "Soldes", quoi de plus normal ...
Qu'il y ait des dérives, oui comme dans toutes choses ... Et c'est bien pour cela, qu'il y a eut des règles(...) et des contournements de ces règles ... mais là, on sort de ce débat pour boucler sur l'aspect précédent.

Libre arbitre quant tu nous tiens!

#56

Dwilaseth
Seigneur

C'est amusant , mais pas un n'evoque comment le systeme Steam marche vraiment ( commission ect...) faut des fois voir les choses d'un autre point de vue que celui du bete consommateur. J'avoue que comme tout le monde j'ai Steam mais je l'utilise avec parcimonie, c'est dommage que les editeurs/dev n'incitent pas plus a acheter un jeux en direct

Il y a 5 ans, lorsque Steam battait tout les records et qu'les gros éditeurs se sont dit "et pourquoi pas nous" et qu'ils ont ouvert Origin ou Uplay.. crois-moi, je ne donnais pas chère de la peau de Steam. La fréquentation avait été divisée au moment où les éditeurs avaient retiré leurs catalogues de la plateforme. Valve a su se diversifier et innover pour devenir la plateforme numéro un de l'indépendant et ils ont très vite crevé de nouveau le plafond. Aujourd'hui en soirée je vois des pics dépassant les 6.5 millions de connectés. Du jamais vu !!! A la différence de EA et Ubisoft qui eux voient leur ventes en dématérialisé diminuer de façon alarmante. Résultat, ces deux grands noms du jeu vidéos sont revenu sur Steam. Certes EA avait toujours gardé des accords commerciaux avec Valve mais Ubisoft, eux, avaient complètement coupé les ponts. Cela démontre bien la toute puissance de cette plateforme. Il n'y a aucun équivoque et une société de développement, petite ou grande, ne peut réellement exister sans Steam. Je dis pas que c'est bien ou mal, c'est pas le sujet.. juste que Steam aujourd'hui c'est plus de 60 millions de comptes actifs et même s'il existe des alternatives sympathiques comme GoG, Steam ne peut être ignoré.. même si (et là je parle au conditionnelle car j'en sais rien).. même si Valve abuse sur la part qu'ils prennent lors d'une vente.

Message édité pour la dernière fois le : 28/04/2014 à 15:23

#57

AbounI
Grand gobelin

quand on te demande de faire un rabais de 40/50% sur le prix du jeu et tu refuse qu'est ce qui se passe selon toi?

Euh, le problème tel qu'il est exprimé ici est pris à l'envers.
Pour qu'il y ai solde sur Steam, c'est le studio qui fait la demande à Steam.Steam ne fait qu'une proposition de participation et ensuite leur présente des outils de gestions, outils que le conso ne peut voir
Au studio de décider de la durée dela promo de son jeu, ainsi que du montant de la promo.

Faut arreter de croire que Steam à les pleins pouvoir et qu'il fait ce qu'il veut quand il veut.

exemple de courrier confidentiel que Steam envoi à leur client pour l'organisation des soldes:


Pour ceux qui doutent de la légitimité de ce courrier:
Edit: The emails was sent to publishers, because only publishers are allowed to manage prices, but if you and your game came from the Greenlight, you don't have a publisher so all emails are sent directly to you - the developer.


source:
http://www.reddit.com/r/Games/comments/1ps7si/steam_holiday_sale_start_date_leaked/

Quant aux autres plateformes de téléchargement, j'imagine que c'est plus ou moins la même chose
Alors, pour ou contre les studios qui font des soldes?

Message édité pour la dernière fois le : 28/04/2014 à 18:19

#58

Tirnanog
Chevalier

justement, je le répète, il faut se méfier des stats et ne pas en tirer de conclusions sans avoir tous les éléments

oui, je ne nie pas que des gens achètent des jeux et n'y joueront jamais

par contre, 2/3 des jeux achetés ne sont pas lancés ? Ces stats ne prennent pas en compte le fait qu'on puisse lancer des jeux offline. En ce qui me concerne, je le fais très souvent (quand je joue dans le train, à l'hôtel, ou parfois entre midi au boulot). Et je n'entre alors pas dans les stats. Je n'accomplis pas les succès (même le succès "terminer le chapitre 1 ou le jeu"). Et j'ai même 0 minute de jeu au compteur. J'alimente donc cette stat, et pourtant si, je joue au jeu.

Enfin, elle ne prend pas en compte non plus le fait qu'on rachète des jeux qu'on avait déjà en physique. J'ai racheté ENORMEMENT de jeux sous steam alors que je les avais déjà en boite. Justement grâce au solde. Et du coup, ben non, je ne l'ai jamais lancé et installé. Où est la boulimie ? nulle part, c'est de la sécurité au contraire.

Donc pitié, n'imaginez pas la fin du monde vidéoludique (oui j'exagère) à cause de stats


Désolé, redd, j'avais mal interprété l'étude.

Comme je l'avais dit, moi aussi j'ai acheté plein de jeux (bon pas sur Steam, je ne fais pas une fixation sur Steam là, tant je pense qu'ils sont loins d'être les seuls concernés par les craintes que j'avais) que je possédais en version boîte, pour y jouer sans disque, ou sans DRM genre Securom et cie. A vue de nez je dirais une cinquantaine (en comptant les addons). Et parfois je fais la manoeuvre inverse: j'achète la version démat' en attendant de pouvoir me payer la version boîte. Donc évidemment ça fait doublon.

Je dis ça dans le vent sans sources, mais ça m'étonnerait pas que le taux de jeux pas lancés, ou pas installés ou pas avancés loin, concernent beaucoup de jeux proposés en lot ou bundle cela dit.
Si je devais faire le point sur mon expérience personnelle, j'ai quasiment lancé tous les jeux que j'ai achetés au moins une fois. Par contre, la plupart du temps c'était dans une optique de test, de compatibilité, de maniabilité etc. Mais ça tombe drastiquement quand il s'agit d'évaluer le nombre de jeux avancés à plus de 25% et encore... Et là je mets de côté l'aspect pécunier qui n'entre pas directement en compte, car j'ai des jeux que j'ai achetés selon mes principes de prix raisonnables et pourtant... Donc là le problème ne concerne pas directement les prix mais la consommation. J'essaie de me dire que quelque part j'aide au financement de jeux prometteurs, mais c'est vrai c'est un faux problème.

Bon, après, je vais pas revenir dessus, ce qui m'inquiète c'est la "course au prix 0", impliquant des moyens de rentabilité autrepart sur le développement ou le prolongement du jeu ce qui ne correspond pas à mes attentes, n'aimant pas les rajouts de DLC ou autres, même à bas prix, même facultatifs, parce que ça implique qu'on a un jeu officiellement terminé quand le support s'arrête ou quand le jeu en question est considéré, comme un tout, obsolète. J'étais déjà pas trop fan des Data Disks et Addons. Pour le débat, pour moi, il est indéniable qu'une généralisation d'une certaine dévaluation "abusive" (j'insiste sur "abusive", car comme je l'ai dit, j'aime les promos et je suis également d'accord que des jeux dématérialisés vendus au prix de l'édition physique c'est moyen bof) va se répercuter sur le financement global, porté sur le long terme.

Bon après, ça n'empêche pas que certains vendent les jeux plein pot et fassent quand même en plus des microtransactions et DLCs...
#59

Artyparis
Guerrier



#60

To_an
Garde

100 % pour mais il est vrai que je n’achète que sur GOG (j'ai UN jeu sur steam et je pense bien n'en avoir pas d'autre) et que de vieux jeux que je possède déjà en version boite mais qui se lancent pas ou plus (disques rayés, incompatibilité d'OS, de pilotes, et j'en passe). Pas question de les racheter plein pot cependant - à moins de 2 € je prends, au-delà je m’abstiens. Donc oui, vivent les soldes. Maintenant concernant le débat sur la part des distributeurs que sont Steam, GOG, et les autres - c'est le même (vieux) débat que l'on a déjà sur les supermarchés il me semble - version 2.0 c'est tout.
#61

Andariel
Grand chevalier



#62

mm678player
Garde royal

Qu’est-ce qui est le mieux ? Vendre 5 fois un jeu à 20 € ? Ou vendre 20 fois un jeu à 5 € lors d’une promo ?

On ne peut pas vendre 5 fois... si on peut... non... on peut vendre 5 fois à... non...

Bref, POUR les soldes à -99 % tout le temps pour tous les jeux...

(oui, j'ai rangé le raisonnable en moi, celui qui se met à la place des autres et du système, depuis maintenant quelques années...)




Voir tous