Jeudi 04 Juin 2020, 00:38     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débat #19 : Pour ou contre les soldes (Steam et consorts) comme mode de consommation majeur ?

par pouicoss 25 Avr 2014 10:37 61

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.


Mes amis, aujourd'hui, pour ce nouveau débat, on laisse un peu de côté nos chers RPG. On ouvre nos chakras, on est aware et on s'intéresse cette fois-ci à la nature profonde du joueur PC de ces dernières années. Rien que ça. Je veux parler du connaisseur, vous voyez ? Le connaisseur, c’est le mec qui tient à son porte-feuille. C’est celui qui chasse les bonnes affaires, celui qui aime le pèze, la tune et les brouzoufs.

Valve, en pionnier de la distribution digitale, fut l'un des premiers – avec son service Steam – à proposer de grosses ristournes sur nos jeux favoris… ou non. Au départ assez anecdotiques – pour les fêtes et en été essentiellement –, elles se sont par la suite multipliées. Les concurrents se sont eux aussi mis à la page, proposant toujours plus de packs, de bundles et de promos en tous genres. Aujourd’hui, c’est un peu la fête du slip, si bien que personnellement, je ne sais plus vraiment quand il y a des soldes, et quand il n’y en a pas. Mais sur ce coup, mon avis, on s’en tamponne l’oreille avec une babouche. Non. Moi, je suis posé dans le canapé, les pop-corn à la main et dans la bouche. Car il y a un match de titans : Toupilitou et Etienne Navarre vont se friter pour savoir si oui, ou non, les soldes, c’est bien. Messieurs, aiguisez vos plumes, la joute commence !

Pouicoss

 

POUR : Toupilitou

 

A l’instar de certain(e)s se jetant sur les dernières fringues made in Bangladesh, j’avoue avoir un sérieux penchant pour l’achat compulsif de jeux vidéo. A ce titre, je vous dirais bien : beh heureusement qu’il y a des soldes / promos régulières sur les plateformes dématérialisées, car ma banquière se souvient encore de ma première rencontre avec Steam, pour ne citer que lui…

Pour ce qui est des jeux AAA, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai lu ici bas "Ouais beh j’vais attendre une promo pour prendre ce jeu, sinon ça va me coûter un bras". Même si le jeu en question ne convainc pas à 100 % le joueur, il serait prêt à l’acquérir par le biais d’une promo, juste pour l'essayer comme les p'tits copains. La société éditrice est alors forcément gagnante : un jeu qu’elle n’aurait pas écoulé est quand même vendu.

Les jeux indés, quant à eux, gagnent une visibilité énorme et mondiale qu’ils n’auraient jamais eu. Qu’est-ce qui est le mieux ? Vendre 5 fois un jeu à 20 € ? Ou vendre 20 fois un jeu à 5 € lors d’une promo ? La communauté des gamers est loin d’être muette, et si le jeu est bon, le bouche à oreille fait son office. Les promos n’étant pas éternelles, le plébiscite créé autour du jeu en question perdurera, y compris en dehors des soldes, et il continuera à se vendre comme des p’tits fours. Si par contre, le jeu est complètement daubé, il retombera dans les limbes vidéoludiques, malgré avoir tout de même profité de ces fameuses promotions.

Enfin : les jeux cultes. De nombreuses pépites, un peu tombées dans l’oubli, profitent de rabais sur tous les jeux d’un studio. C’est par ce biais-là que j’ai découvert de vieux games dont je n’avais pas eu connaissance à l’époque. Pour ne citer qu’un exemple : Star Wars KOTOR 2. Je n’aurais jamais joué à ce petit bijou sans une promo l’ayant mis en valeur. 10 ans plus tard, l'éditeur gagne encore du pognon dessus... Elle est pas belle la vie ?

Pour conclure, je dirais que tout le monde est gagnant dans l’histoire : les développeurs, les gamers... et bien évidemment la plateforme de distribution !

 

CONTRE : Etienne Navarre

 

Achat compulsif, économie, sur-consommation, soldes, boulimie... Tous ces termes forment une sorte de maelstrom qui englobe bien des domaines, au-delà des jeux vidéo. Mais dans le cas qui nous intéresse, il me semble pertinent de pointer du doigt une façon de consommer qui fait honte d'une certaine façon.

Les joueurs PC se gavent plusieurs fois par an de jeux à outrance pendant les soldes de Steam. La plate-forme de Valve fait tout de même très fort sur les prix pendant un temps limité. Peu de latitude pour acheter mais des prix ahurissants, pouvant aller jusqu'à moins 95%. Difficile de résister. Entre les jeux dont on attend une baisse pour se faire plaisir, ceux qu'on n'achèterait jamais, mais bon, la réduction fait qu'on se laisse tenter, les jeux d'avant qu'on a envie de redécouvrir... Tous les moyens sont bons pour remplir sa bibliothèque.
Cela dit, pas la peine de jeter la pierre sur Valve : les autres s'y sont vite mis, de crainte de perdre de la vitesse et avides de grapiller quelques miettes du gâteau.

Mais à quoi bon ? Je me pose même la question à moi-même en fait. A quoi bon avoir trop de jeux ? Il est où l'intérêt d'avoir une ludothèque qui dégueule de jeux ? Soyons honnête, un très grand nombre de joueurs PC achètent plus qu'ils ne consomment. Pour ma part, c'était le cas. Mais au final, on achète, on stocke, on joue à autre chose et les jeux attendent bêtement. Et les jeux achetés 9€ pendant les soldes ont évidemment encore baissé quand on se décide finalement à les faire. Et on se rend compte qu'en achetant au moment opportun (intelligemment en fait), on aurait encore gagné du blé. On n'a pas l'air con au final.

A l'image du comportement général qui est le nôtre dans les pays dits développés, nous consommons trop pour d'obscures raisons : la peur de manquer, remplir un vide causé par un manque (affectif, professionnel, sociétal...), posséder plus pour avoir un sentiment d'exister dans la société ? Je m'interroge sur cette façon de faire qui était encore la mienne il y a quelques temps et sur laquelle j'ai pris le temps de me questionner. J'ai fait le choix de ne plus me gaver mais de prendre mon temps, d'accepter de passer à côté de certaines choses, de louper des expériences, d'aller voir ailleurs quand le besoin s'en fait sentir. De prendre du recul sur ma responsabilité en tant que joueur et consommateur.

 

Tous les débats en archives. 

Commentaires (61)

#2

Dwilaseth
Seigneur

100% pour :)

Le dématérialisé en terme de production ne coûte RIEN ! Donc même un jeu vendu 1€ c'est 1€ de gagné. Sans compter que les enseignes traditionnelles telles que la Fnac ne peuvent proposer un jeu guère plus de trois ou quatre mois hors exception pour faire logiquement de la place aux nouveautés. En faisant des soldes monstres fréquemment des plateformes genre Steam pérennisent aussi la communauté autour du dit jeu et on a souvent tendance à l'oublier. Cà garantit un afflux de joueurs constant remplaçant ceux qui partent après les premiers mois. Beaucoup d'ailleurs n'achètent leurs jeux plus que lors de grosses phases de promotions mais quoi qu'il arrive, que le jeu passe de 50€ à 5€, c'est du 100% rentable pour l'éditeur qui touche une population qui de toute façon n'aurait PAS acheté au prix fort pour X raison. Sans compter que c'est selon moi "LA" solution contre le piratage. Bref, je ne suis pas rentré dans les détails car c'est un sujet très vaste mais je pense qu'il n'y a que des avantages pour tout le monde. Les joueurs ont accès aux jeux pour quelques euros, la communauté ne se vide pas une fois le produit plus disponible en magasin et les éditeurs engendrent toujours de l'argent des mois voir des années après la sortie d'un jeu. D'ailleurs par exemple si on regarde les statistiques Steam on peut remarquer que certains titres se vendent mieux lors de promotions qu'à leurs sorties. C'est bien la preuve que derrière il y a une attente du joueur qui aujourd'hui pèse le pour et le contre surtout que ces phases de promotion arrivent de plus en plus tôt. Des jeux tels que "Dawn of War 2" ou "Blood Bowl", même si ils sont excellent n'auraient pas la communauté qu'ils ont aujourd'hui si Steam ne les remettait pas à l'honneur de temps en temps et à prix très réduits. Que des avantages donc...

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 11:14

#3

nadir1979
Citoyen

J'opte pour les version boite et/ou collector , la au moins on a l'impression d'en avoir un peu pour notre argent, même si parfois, les versions collector tienne a un petit calepin reliure et une culotte en peau de bison synthétique, le virtuelle c'est cher pour ce que c'est excepté les jeux a grand potentielle ( modable)...

ensuite parlons des soldes( un mot pompeux inventé pour faire croire a une réduction soudaine du prix d'un produit alors que c'est l'acheminement d'un processus somme tout connue qui s’appelle la décote), c'est vrai que ça pourrais être intéressent parfois mais , il faut attendre quelque années tout de même pour voir un jeu devenir interessent pour le bêta client financièrement parlant....




Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 11:26

#4

Haasva
Citoyen

Contre "l'existence des soldes Steam et consorts" ou contre le fait d'en profiter ? Tout est relatif à la personne. Si on se posait la question de "pour ou contre le vélo ?" il est évident que pour certains le vélo leur est nuisible. Si ils deviennent un majorité peut-on dire qu'objectivement le vélo doit être retiré ?
#5

TrollTraya
Garde royal

C'est une question assez pertinente. Sur mon compte GoG, j'ai dans les 180 titres auxquels je compte tous jouer. Mais pour l'instant, je 'en ai joué qu'à 80, auxquels se rajoutent une vingtaine que j'ai ré-acheté mais pas encore rejoué. ça fait 80 titres qui attendent que je les lance une première fois, et à moins de décès prématuré, ce sera fait.
Normalement, car la liste s'allonge autant qu'elle se réduit au fur et à mesure. Nouvelles sorties, envie de montrer son soutien à un dévelopeur/éditeur qui sort son jeu en DRM-free alors que je ne compte pas y jouer tout de suite.
Et les fameuses soldes bien sûr, qui permettent d'acheter (ré-acheter ?) les titres qu'on achète pas normalement. Je dirai donc pour les soldes.
Mais à la vérité, mon comportement ne me parait pas très sain quand je l'observe (ou du moins quand j'essaye de l'observer) extérieurement.
ça ressemble à une accumulation de denrée pour un hypothétique hiver, sauf qu'il s'agit de jeu vidéo, et je ne trouve pas cette attitude saine.
Alors, les soldes ? Pour le porte feuille du consommateur, c'est bien. Mais pas si sûr que ça aide le consommateur en lui même à se défaire de (mauvaises) habitudes.

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 11:16

#6

Dwilaseth
Seigneur

ça ressemble à une accumulation de denrée pour un hypothétique hiver, sauf qu'il s'agit de jeu vidéo, et je ne trouve pas cette attitude saine.

T'as raison d'aborder le sujet TrollTraya car dernièrement j'ai lu une news sur jv.com provenant d'une étude sérieuse démontrant que 1 jeu sur 3 vendu sur Steam n'était "jamais" lancé.. et forcément l'aspect promotion agressive pratiqué sur le portail est un protagoniste majeur affectant ces statistiques. Je vois mal un joueur dépensé 60€ pour un jeu et ne jamais y jouer.
#7

redd
Seigneur

Pour à 100%.

La raison est simple : je gère mon budget de façon raisonnable.
Les soldes me permettent d'acquérir + de jeux pour un budget qui n'augmente pas, voire qui n'est même pas atteint. Au final, je suis financièrement gagnant par rapport à avant (largement) et je ne parle pas de "rapport € / nombre de jeux" mais bel et bien du budget. Et en plus, je peux profiter de + de jeux.

Je n'achète pour autant pas de + de jeux auxquels je pourrais jouer, vu que je joue à tous. Exception : certains jeux ramenés avec des Bundles. Mais quand je peux obtenir 1 jeu que je souhaite moins cher en Bundle que tout seul, alors je prends, et tant pis si j'ai 5 autres jeux gratuits auxquels je ne jouerai pas (au pire, je les donne et ça fait des heureux). Je n'appelle pas ça de la boulimie.

Quand je fais mes courses, j'ai une liste. Je m'y tiens. Mais si un produit de ma liste se retrouve en promo avec "1 acheté, 1 gratuit", ben je ne refuse pas le gratuit.

L'année dernière, j'ai dépensé 50€ pendant les soldes steam, soit le prix d'un seul jeu. J'ai obtenu en échange 11 jeux, que je désirais tous. Je me souviens qu'Etienne a commenté en disant que je n'aurais jamais le temps d'y jouer. Pourtant si. En environ 7 mois, j'avais pu faire tous les jeux, en prenant mon temps. Et sans redépenser d'argent durant ce laps de temps.

Bref, vive les soldes steam, vive les bundle, vive les promos, vive les jeux, et vive l'argent qui reste sur mon compte en banque.

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 11:36

#8

Korvo
Citoyen

Je suis entièrement pour.

On dit bien mode de consommation majeur et non mode de consommation unique, or, étant étudiant et donc n'ayant pas un budget jeux énorme, les promos Steam ou encore les bundles me permettent de me faire plaisir sans me ruiner.

Je trouve l'analyse d'Etienne tout à fait pertinente. En effet, j'ai moi même acheté quelques jeux de manière compulsive, et ils dorment dans ma bibliothèque en attendant que je les lance (ou pas...), cependant, si cela m'est arrivé je me suis vite rendu compte qu'acheté pour ne pas utilisé c'est du gâchis.

J'approuve donc ce mode de consommation, mais seulement si il est pratiqué de manière intelligente (même si craquer sur un jeu de temps en temps ça fait pas de mal).

Les soldes monstrueuses que l'on retrouve entre autre sur Steam permettent de se procurer des AAA au prix de jeux indés, et de donner aux jeux indés une visibilité de AAA, comment se plaindre de ça ?

En économisant sur ces jeux ont peu également se permettre d'acheter des versions boîtes et/ou collector de jeux que l'on attend vraiment, chose que l'on aurait plus de mal à faire si on devait raquer de 40/50€ pour tous les autres jeux.

Je conclurais donc sur une bien belle morale, acheter en solde c'est bien, mais encore faut-il acheter malin !
#9

Artyparis
Guerrier

Je suis "pour", car je n'achète jamais de jeux au prix fort.
Qui dit promo dit moment choisi pour acquérir un jeu, et comme je ne suis jamais dans l'urgence, ça me va très bien.

En revanche, je constate que j'achète plus que nécessaire. Une partie de mon stock est inutile. J'ai beau me dire que j'y jouerai plus tard, je continue à acheter de "bonnes affaires" et j'allonge la liste d'attente. Sans parler des jeux offerts, des FTP...
Heureusement que j'arrive parfois à me raisonner. ("Diablo en promo? Où ça? Ceci dit, j'ai Path of Exile et Torchlight sans vraiment y toucher... Ai je vraiment envie de ce H&S?")

Finalement, cette pléthore d'offres nuit au plaisir du jeu lui-même.
Avoir tellement de jeux dispo qu'on zappe de l'un à l'autre sans vraiment profiter de chacun...

PS: Si ce système de promos n'existait pas, comment s'organiserait le marché? Décote automatique au bout d'un an? Bethesda nous dit qu'il est hors de question de baisser le prix de Morrowind. En revanche, des indies ont besoin de sous maintenant pour payer leur loyer.
"Pour ou contre les promos?": est ce vraiment la bonne question?

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 11:58

#10

mophentos
Paladin

Oh oui oui ouiiiiiiii ... je suis pour à 100% j'ai le bout du kiki tout frétillant quand je vois ce genre de promo
#11

dieu88
Garde

100% pour...sinon je pourrais pas me payez les jeux qui me plaise
#12

darth traya
Seigneur

Navarre est pertinent dans son analyse, et je vois clairement le problème qu'il identifie.
J'ai parfois plus l'impression d'acheter que de jouer.
Mais en l'occurrence, des prix si bas, qui profite aux deux partis, joueurs et développeurs. C'est trop séduisant pour que je sois contre, je suis pour parce que l'argent que j'ai à disposition n'est pas illimité et que je veux que des petits studios continue de vivre.

Donc Pour prudent dira t-on (raton).
#13

Dwilaseth
Seigneur

Faut être réaliste aussi.. si les éditeurs n'étaient pas gagnant sur tout les points il n'y aurait pas de promotions massives comme aujourd'hui. Et encore le système va évoluer sur Steam, puisque bientôt se sont les éditeurs et développeurs qui vont décider des promotions elles-mêmes et des dates. Steam n'interviendra que lors de gros déstockages de saisons. Je sais pas si le système est déjà en fonction ou non, mais c'est tout de même une révolution en terme de consommation.

Navarre est pertinent dans son analyse

On parle bien du même Etienne Navarre ? mdr :)

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 12:26

#14

AbounI
Grand gobelin

Pour, car s'est avant tout le proprio intellectuel du jeu (editeur ou dev pour les indi) qui décident de faire ou promo, et à la plateforme de s'exécuter.
Et pour le soutien des indés, c'est un outil très profitable: ventes assurées quand le titre proposé est passé de mode ou dans l'ombre depuis un moment.

Au consommateur de rester sage et de ne prendre que ce qu'il lui faut quand il le veut.C'est encore lui le maitre.C'est comme en voiture, c'est pas parce que le portable sonne qu'on est obligé de répondre...
#15

Shaam
Héros

Pour, ça limite grandement mon envie de télécharger illégalement des jeux, vi c'est mal de télécharger illégalement, bref merci steam :p

Pour ma par tous jeux acheté a été joué, est joué ou sera joué, j'ai très peux de "jeux morts".
#16

Tirnanog
Chevalier

Attention, pavé!

C'est une question à laquelle je réfléchis très souvent, à chaque fois que j'entends parler d'un nouveau jeu en fait.S'il me plaît suffisamment, comment est-ce que je compte me le payer, à quel prix, au bout de combien de temps, vais-je y jouer, dans quelles conditions et également au bout de combien de temps et combien de temps?

J'en viens à la notion de valeur qui est purement théorique dans ce cas. Car un éditeur/développeur/distributeur/revendeur/particulier peut fixer la valeur qu'il veut, se fier à la valeur que les acheteurs potentiels fixent. Mais est-ce que ça correspond à la valeur que moi-même, je fixe? Tous les jeux - comme toute chose - n'ont pas la même valeur à mes yeux, selon plusieurs conditions: la rareté, le genre de jeux, la renommée, l'efficacité, la rejouabilité, la durée de vie, le modding présent ou non, la présence du multijoueur ou non, l'accessibilité future (online ou cloud ou non, OS futurs rétrocompatibles ou non), la présence d'un DRM ou non, la forme d'obtention (grosse boîte collector, boîte oldschool, boîtier dvd, dématérialisé), le suivi (patches, addons, DLCs) et la manière dont celui-ci est proposé (abus de DLCs ou de microtransactions ou non)...

Je n'oublie pas certains débats passionnés, je dirais seulement qu'actuellement avec une telle offre et une certaine facilité d'accessibilité à l'achat, je ne conditionne plus la valeur que j'attribue à des jeux (ça va de même pour plein d'autres choses) sur uniquement les qualités considérées comme intrinsèques. Etant relativement éclectique dans mes goûts (j'ai bien dit "relativement" ^^), il m'arrive souvent d'avoir du mal à choisir si je ne me base que sur ces qualités pour bon nombre de jeux. Alors je suis obligé (question de temps et de budget) de faire un choix selons des critères plus "secondaires". J'ai des opinions assez arrêtées, je le sais, je vais pas remettre le couvert là-dessus, mais c'est pour juste rappeler que si je ne fixe pas des objectifs ou principes ça me pose problème quant au choix lui-même. Et le prix proposé dans tout ça? Ça devrait logiquement être le premier critère secondaire à être pris en compte, et pourtant il n'est que relayé au second plan (des critères secondaires :D), bien qu'évidemment je ne peux pas l'éviter comme tout le monde.

Pourquoi? Parce que je fixe des valeurs de prix raisonnables à partir desquels l'intérêt d'achat devient important, sans pour autant me jeter obligatoirement sur des bas prix. J'ai expérimenté comme plus ou moins tout le monde, des méga soldes et je me suis "servi" assez allègrement jusqu'à un certain point. En ce moment, j'ai des difficultés pour jouer ne serait-ce que 3 heures par semaine et pourtant ma liste de jeux à faire augmente (liste de jeux achetés et liste de jeux à acheter). A une époque pas si lointaine, je pensais que l'achat en megasolde se légitimait sur la base de l'absence de démos pour la quasi totalité des jeux. Et puis récemment, suite à des discussions ici en particulier sur des jeux de stratégie me montrant pour la première fois la notion d'AAR - After Action Report - (et j'en remercie ceux qui en parlé, même si les jeux évoqués ne sont pas forcément ceux qui m'intéressent); suite à d'autres discussions comme des débats autour de tests ou de simples discussions sur des topics; suite enfin aux vidéos de let's play; je me rends compte que quelque part, si on cherche bien et si on est attentif, on peut avoir une idée assez pondérée d'un jeu sans y avoir joué ou essayé une démo. J'évite évidemment une autre manière d' "obtenir" un jeu pour se faire une "idée". You known what I mean.

Si je ne donne évidemment pas la même valeur à un jeu dématérialisé qu'à un jeu avec boîte, maintenant je rechigne à ne donner que quelques euros à un jeu dématérialisé only (il m'arrive cependant de céder à certaines mega soldes quand il s'agit d'avoir un "backup" dématérialisé d'un jeu que je dispose déjà, une certaine façon de payer pour avoir un crack légalement). Parce que j'estime que si on veut que la machine continue de fonctionner, il est important de récompenser le développeur/éditeur/distributeur pour ses choix (de créativité, de prise de risque, de respect d'un public, de mise à disposition) plutôt que de donner la même somme noyée parmi trop de parties pour que celles-ci considèrent notre investissement comme une réelle reconnaissance. Je préfère payer 15€ à un binôme (ou trinôme) Distributeur+Développeur (+Editeur) pour un seul jeu en dématérialisé si je suis intéressé, que donner cette même somme (voire même plus) partagée entre plus de 5 binômes/trinômes. D'autant plus si je n'ai le temps de ne jouer qu'à un seul jeu. Si je paie pour quelque chose que je n'utilise pas, j'ai cette impression de gaspiller de l'argent (même si c'était la même somme au départ pour un seul jeu, là où pour un seul jeu, je ne considère pas cette somme gaspillée). J'ai l'impression que ces binômes ou trinômes n'ont pas mérité mon investissement car au final je n'aurai pas vraiment d'opinion sur leur production.

Dès que j'obtiens un jeu à prix correct ou "décent", je ne suis pas jaloux que d'autres puissent l'obtenir à des prix plus avantageux. Il y a un certain temps j'aurais été jaloux, et quelque part envieux. Mais maintenant je me mets à réguler (comme je peux, avec plus ou moins de succès) mes achats compulsifs et à accepter mes choix et investissements. Plutôt que de dire "tant pis pour moi" c'est "tant mieux pour eux" c'est tout. Mais quelque part, je me dis que de mon côté j'ai investi davantage pour le binôme/trinôme. Un peu comme quand j'investis dans un projet de crowdfunding. En misant plus que ceux qui prennent les early bids, je ne suis pas jaloux. C'est bien que ceux qui n'ont pas les moyens puissent quand même investir ou obtenir les produits qu'ils désirent.

Quand je vois cependant certaines megasoldes, j'ai du mal à concevoir une rentabilité quelconque pour des équipes de plus de 2 développeurs et en mettant de côté les rééditions de rééditions de rééditions de jeux déjà rentabilisés. Je ne crois pas que ça aide vraiment si tout le monde n'a que ces orientations d'achat. D'autant plus que l'adage "dématérialisé = aucun coût de production" n'est pas forcément vrai: maintenir des serveurs pour pouvoir télécharger les jeux, les alpha, les béta, les patches et les DLCs, le support multijoueur, c'est très loin d'être gratuit surtout sur la durée (et je crois même que les prix des serveurs augmentent). Surtout quand je vois l'abandon progressif de Gamespy: ça prouve bien que ça coûte. Et avec les DRM online ou les jeux exclusivement multijoueur, le maintien de serveurs d'authentification est à mettre en question, en particulier sur le coût d'un tel maintien. A mon avis, avec l'extension du cloud gaming, et des solutions online, et le déclin des productions à support physique, ça ne m'étonnerait pas que d'ici quelques années, l'entretien et le maintien en ligne seront plus coûteux qu'une production en support physique. Déjà avec la concurrence qui fait rage, c'est la folie des DLCs et des microtransactions. Or je déteste ce recours et en conséquence j'essaie de participer à l'inversion de tendance (même si je n'y crois pas vraiment, mais au moins je fais ce que je peux).

Alors des promos qui permettent des prix raisonnables (genre 30€ en boîte ou 15€ en dématérialisé only), bien évidemment que je suis pour. Mais des mégasoldes uniquement à moins de 2€, je dirais: Contre. Et je rejoins Etienne Navarre également pour les autres points qu'il a évoqués.


PS: même le concept de gratuité me dérange parfois quelque part. Quand Dead Space, Left4Dead ou Red Orchestra 2 ont été proposés gratuitement pour une durée limitée certes, ça ne m'a pas intéressé, car le prix n'intervient plus dans mes choix à principes. Même Torchlight l'année dernière, quand j'en ai profité, ça m'a mis un peu mal à l'aise. J'aimerais que Torchlight 2 soit disponible selon mes critères, là je paierai allègrement plein tarif pour la peine.
#17

Lohengrin
Garde royal

Je suis résolument, contre au risque de choquer. Lorsque j'attends un jeu, qui me semble être le JEU, l'unique, le précieux, le best One, qu'il me faut, parce que je le sais, pour assouvir un plaisir indescriptible, je me précipite et si pour l'avoir avant je le préco!

Et je suis pour, lorsque on ne sait pour qu'elle raison, un de mes jeux dans ma ludothèque pour être trop anciens et les patchs aussi ne s'installe plus, alors Steam devient mon sauveur(le nombre de jeux en doubles est impressionnant au fil du temps)
Le prix dérisoire(parfois 2 à 3 € pour un jeu AAA du temps passé) entraine des dérives, mais n'est-ce pas là, les conséquences du consumérisme.

Pour ! Aussi pour des jeux, qui ne m'avaient pas intéressés plus que ça, conséquence d'un prix de vente disproportionné ou pour on ne sait quoi d'autre.
Cette question du pour ou contre est vraiment difficile, la meilleur réponse serait tout dépend! Si je suis Normand ? -Non! pourquoi ?
#18

Chaos17
Guerrier

Pour ! Aussi pour des jeux, qui ne m'avaient pas intéressés plus que ça, conséquence d'un prix de vente disproportionné ou pour on ne sait quoi d'autre.

Je pense qu'on est beaucoup dans ton cas, les soldes nous permets d'acheter des jeux par curiosité car on est pas sur.

Je suis résolument, contre au risque de choquer. Lorsque j'attends un jeu, qui me semble être le JEU, l'unique, le précieux, le best One, qu'il me faut, parce que je le sais, pour assouvir un plaisir indescriptible, je me précipite et si pour l'avoir avant je le préco!

Encore une fois, je pense qu'on est plusieurs à partager ton avis. Personnellement, Pillars of Eternity, je l'achèterai day 1.
#19

Lohengrin
Garde royal

Personnellement, Pillars of Eternity, je l'achèterai day 1.



Pillars of Etenity ... ...

Je dirais également juste pour le plaisir(en fait plus que ça) ... Dragon Age : Inquisition ... Tom Clancy's TD ... TW3WH l'année prochaine et ... (...)


Aucun doute, pas la moindre hésitation, ni regret! D-Day & plein pot!
#20

Narakir
Citoyen

Contre, d'un côté il n'a jamais été plus simple d'essayer de nouveaux trucs et de se louper sans se maudire d'avoir payé 50 balles son erreur, en même temps on tombe rapidement dans la boulimie et on ne prends plus le temps d'apprécier les jeux autant qu'on le faisait il y a quelques années là où on prenais des journées et on redonnais sa chance à un jeu malgré tout, on s'attarde aujourd'hui quelque heures et on passe à un autre, mais ça c'est aussi de nôtre responsabilité et de nos goûts. Quand je regarde ma libraire steam, je vois juste des tas de jeux biens auxquels j'ai peur ne jamais pouvoir accorder autant de temps que je voudrais.
#21

Dwilaseth
Seigneur

Encore une fois, je pense qu'on est plusieurs à partager ton avis. Personnellement, Pillars of Eternity, je l'achèterai day 1.

Oui mais là vous faite d'un jeu une généralité. C'est pas par ce que tu vas profiter d'une bonne promotion sur divers jeux que derrière tu n'en achèteras plus en DayOne. Ou au contraire que tu va apporter moins de crédit à l'un ou à l'autre.
#22

redd
Seigneur

Perso, je n'achète plus Day-One. (et ce sera pareil pour witcher 3, DAI et BB2)

Justement parce que ça ne servirait à rien, vu que le jour de la sortie d'un jeu, j'en aurai probablement déjà d'autres à faire sur le feu. Donc quitte à jouer de toute façon tard, autant l'acheter plus tard et moins cher.

Le fait de savoir apprécier un jeu et ne pas succomber à la boulimie, c'est une question de volonté et d'organisation. Ce n'est pas incompatible avec le fait d'économiser des sious !

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 15:44

#23

Armancia
Chevalier

Pour

Après il ne faut pas tomber dans l'achat compulsif.

Personnellement il y a en général 3 raisons pour lesquels j'achète un jeu auquel je ne touche pas :
Soit il se trouve au milieu d'un pack, et que je souhaite jouer aux autre titres du pack.
Soit c'est un jeu que j'avais et que je n'ai plus, mais que j'aimerai avoir dans ma collection. Par exemple vampire La mascarade.
Soit c'est un jeu que j'avais piraté (bouhou le méchant) et que j'ai décidé que le taff des dev méritait une rémunération. Dans ce cas je le paye sur steam en solde ou plein pot d'ailleurs.

Mais je reste d'avis que les soldes steam sont un moyen d'éviter le piratage massif et de démocratiser le jeu video qui n'est pas grand public comme les rpg par exemple.

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 15:46

#24

Elric
Chevalier

POUR sur une simple constatation:
j'aurais loupé de bons jeux s'ils n'avaient pas été dispo en promo. D'ailleurs mes derniers achats Deus Ex HR, Mars War Logs sont du demat à moins de 10 €.
Il était déjà rare que j'achète moins d'un an après la sortie car j'ai des difficultés à débourser 50 € pour un jeu quand il a une faible durée de vie à mon goût, et de plus j'attends les retours et les patchs (le syndrome Bethesda sans doute).
Reste que j'admets qu'il est plus difficile de résister quand le "bonheur" est à un clic mais c'est vrai pour tout (matériel photo, hi-fi, fringues....). On se trouve dans une situation semblable au télé-achat et ce n'est pas parce que des méthodes de vente poussent à la consommation qu'il faut céder.
Mais pourquoi ne pas en profiter en gardant le sens de la mesure?

Donc j'achèterai toujours dans une zolie bobox ce dont je veux profiter longtemps et que je considère essentiel à ma ludothèque
ET
je me ferai plaisir un peu plus souvent grâce aux "soldes".

Message édité pour la dernière fois le : 25/04/2014 à 15:56

#25

Etienne Navarre
Gobelin

Je pense que l'argument de la modération et de la retenue dont l'acheteur doit faire preuve ne fonctionne pas. C'est comme en voiture comme le disait Abou : tout le monde sait que c'est mal de répondre mais tellement de gens le font. Au final, c'est légitime de valoriser la sagesse de l'acheteur : seulement, on sait que pour une majorité de gens, l'achat est compulsif et se compare à du gavage.

Bien sûr que bon nombre de consommateurs achètent intelligemment : mais combien consomment comme des porcs, jettent, gaspillent, ré-achètent, laissent de côté... Les chiffres récents des jeux Steam jamais installés sont sans équivoque à ce titre.




Voir tous