Vendredi 05 Juin 2020, 11:09     Connectés : 7      Membres : 6


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

C'est dans la poche #2 - Lone Wolf

par pouicoss 01 Jan 2014 15:00 8

Wesh pour ce deuxième numéro d'In ze pocket - c'est dans la poche quoi - je mets ma capuche. Car une capuche, c'est trop le swag : d'ailleurs, c'est pas mon pote le loup solitaire qui va dire le contraire, il en a une aussi. Attends, quoi ? Tu connais pas Loup Solitaire ? Mais t'es trop un bolos ...

Loup solitaire, c'est un bébé, le bébé de Joe Dever. Ce bonhomme, au départ grand amateur d'Advanced Dungeons & Dragons - je parle du jdr sur table, car on est en 1984 là - et bercé par les histoires d'heroic fantasy décide de créer sa propre série de jeux. Non, en fait, il décide d'écrire des livres. A moins qu'il ne décide en fait d'écrire des jeux, ou alors de faire jouer ses lecteurs. Oh je ne sais plus. Bref, il créé un univers, celui de Loup Solitaire, et entame la rédaction de "livres dont vous êtes le héros".

Le lecteur/joueur incarne Loup Solitaire, dernier représentant d'un ordre de guerriers, les maîtres Kaï. Pour faire simple si vous n'avez jamais ouvert un livre du genre (mais franchement, dans ce cas, tendez la joue que je vous file une grosse baffe), le récit est souvent rédigé à la première personne - car VOUS êtes le héros, ouais, ça rigole pas. Page après page, l'histoire avance et vous serez confrontés à des choix, en tant que protagoniste du récit. Aller à tel ou tel endroit, engager un combat ou au contraire tenter de passer furtivement, ces décisions ont une influence plus ou moins importante sur le déroulement de l'histoire, et redirigent le lecteur vers d'autres parties du livre, vers d'autres rencontres, vers d'autres péripéties ... Le héros a généralement une fiche de personnage au début du bouquin, et le joueur doit choisir quelles compétences et quels traits vont le définir, comme dans un jeu de rôle. Ces aptitudes interviendront généralement dans la résolution des conflits et des obstacles qui se dresseront sur votre route.

 

  

 

Ce qui est chouette avec la série Loup Solitaire en particulier, c'est que d'un livre à l'autre, vous incarnez le même personnage, Loup Solitaire. Ainsi, à la manière de certains RPG ou campagne de jdr sur table, vous pouvez continuer l'aventure avec le même héros. Ses pouvoirs déjà acquis seront de nouveaux disponible, et tout un système de "titres" a été inventé par l'auteur : les disciples de Kaï ont une hiérarchie, et le titre d'un guerrier Kaï déterminent le nombre de disciplines (compétences) qu'il peut maîtriser. Par exemple, dans le premier ouvrage "Les maîtres des ténèbres", le loup est un Kaï initié et le joueur peut ainsi choisir 5 disciplines différentes.

Tout ça c'est bien, mais là, on n'est plus en 1984. Le papier c'est has been - Jubei, le pro du jdr papier de la bande, me fait les yeux noirs là ... Histoire de rattraper le coup, je dirais que c'est en tout cas ce qu'en pensent les italiens de Forge Reply qui, avec l'aide de la société d'édition française Bulkypix et la précieuse participation du créateur britannique Joe Dever, ont entrepris de créer une nouvelle saga de "livres jeux video d'aventure" ! C'est d'ailleurs - vous l'aurez compris - le coeur de ce numéro 2 de la rubrique C'est dans la poche.

 

  

 

Joe Dever's Lone Wolf : Blood on the Snow - paie ton nom à rallonge - est le premier chapitre d'une série de livres-jeux à destination des appareils Android et iOS. Pour le moment, quatre chapitres sont au programme. Le premier coûte à la base 4,99€ (mais il faut guetter les promos !) et un season pass coûtant un peu moins de 9€ est déjà disponible ; il donnera accès aux trois actes suivants. 

Après avoir téléchargé et installé le machin - entre 400 et 500 Mo d'installation tout de même - il est maintenant l'heure de partir à l'aventure. Ces premières minutes de jeu sont essentielles car, tout comme dans les opus papier, il vous faut façonner votre héros. Vous aurez ainsi à choisir parmi plusieurs compétences actives ou passives, et les fans seront ravis de retrouver les mêmes disciplines Kaï qu'à l'époque. C'est génial car c'est très bien fait. Très lisible, l'interface est magnifiquement illustrée et assez ergonomique. Plutôt que de nous étouffer avec beaucoup d'infos, les logos qui la composent sont cliquables et on peut facilement accéder aux descriptifs et sous-menus. Des fenêtres explicatives sont là pour accompagner les nouveaux venus.  Une fois notre personnage fin prêt, il est temps de tourner la page : la lecture commence ... Et là, deuxième claque. Très lisible, et écrit dans notre chère langue française, le texte est bien traduit et présenté sur un papier "virtuel" un peu bruni, usé par endroit. On s'y croirait et les développeurs ont même pensé à inclure plusieurs polices différentes. J'allais presque oublier de parler des magnifiques illustrations qui viennent agrémenter le texte, comme au temps où Gary Chalk illustrait les livres de Joe Dever. La lecture se poursuit, des événements imprévus vous obligent à prendre des décisions, voire même à mettre vos talents à profil - en fonction des compétences que vous maîtrisez. Vous devrez alors simuler votre mouvement ou action soit par une sorte de Quick Time Event (QTE) - par exemple reproduire un symbole qui apparaît à l'écran - soit par un mini-jeu - crocheter une serrure à la manière de ce qui est fait dans Skyrim.

 

  

 

Vient alors le moment fatidique du premier combat. Les défis fantastiques et la série Loup Solitaire comportait en effet une grande part d'aléatoire dans la gestion des batailles. Soit à l'aide de jets de dés, soit d'une grille de scores les symbolisant, on pouvait ainsi simuler le résultat des attaques et connaître l'issue des combats. Ici, exit les dés. Le jeu passe en format paysage, un petit chargement a lieu et là, sous vos yeux ébahis, un Loup Solitaire en 3D, plus vrai que nature, s'avance dans une arène de combat, ses opposants face à lui. Les combats reposent sur un système qui m'a rappelé l'Active Time Battle des Final Fantasy. Les combattants - tous autant qu'ils sont - ont une jauge qui, une fois remplie, indique qu'il est possible d'attaquer. Si vous êtes trop lent à choisir, vous pouvez tout à fait être pris de court par un ennemi. Et les choix sont nombreux. Attaque rapide, attaque puissante nécessitant plus d'endurance, attaque magique basée sur une autre jauge Kaï, lancé de couteaux, prise de potion. Le gameplay est très complet et demande au joueur d'être toujours attentif. En effet, plusieurs types d'attaque enclenchent aussi des QTE à réaliser : par exemple, lancer trois couteaux vous demandera de taper à trois endroits différents de l'écran, au bon moment, pour que tous atteignent leur cible. Un QTE raté signifie un couteau dans le décor. Si je vois déjà les anti-QTE sortir les crocs, il faut avouer que ça fonctionne bien, le système rappelant d'ailleurs un peu Infinity Blade qui reste la pointure du genre. C'est d'autant plus justifié sur un support tactile où les boutons sont inexistants. Le revers de la médaille, c'est que je ne peux plus tricher comme je le faisais à l'époque, quand je dévorais un livre-jeu à la lumière de ma lampe de chevet. 

Il y a encore énormément de choses à dire, et jamais selon moi un livre-jeu n'a été aussi réussi d'un point de vue ludique. L'aspect jeu de rôle est très développé et renvoie bien des ARPG aux oubliettes. Les développeurs assurent un bon suivi, une récente mise à jour vient d'ailleurs améliorer la précision des QTE et rééquilibrer un peu la difficulté. Un très bon point car le jeu est loin d'être évident, même s'il est toujours possible de rejouer immédiatement un combat après l'avoir perdu.

 

  

 

Pour autant, et je finirai là dessus, tout n'est pas encore parfait. Tout y est pour se plonger dans une longue aventure, sauf que la fin arrive terriblement vite. En deux heures de jeu, le premier volet peut être complété. Et pendant ce début de périple, le bestiaire n'évolue pas ou presque. Même si c'est tout à fait justifié d'un point de vue narratif, cela rend les affrontements un peu monotone à la longue. De plus, le récit est finalement assez long à se mettre en route malgré les obstacles qui se dressent sur notre route.

En l'état, Lone Wolf c'est ... Beaucoup de choses en fait. Une excellente surprise, un coup de coeur et une très bonne adaptation voire évolution du genre livre jeu sur nos mobiles et tablettes, le tout supporté par une réalisation gourmande en ressources mais somptueuse - il y a même des jolies musiques ! Il ne reste qu'à ajouter un récit plus engageant et de nouveaux ennemis et décors. Rendez-vous à la sortie de l'épisode 2 ! 

Commentaires (8)

#2

Jubei
Chevalier

Le papier ? has been ?
Bon j'avoue que même si j'adore le papier, je me vois mal faire des kilomètres par centaines avec les 36 tomes de Donjons et Dragons dans ma besace, ou bien toute ma série de livre dont on est le héros. L'évolution technologieque et l'apparition des Kindle et tablette tactile ont permis aux RPG, vidéo comme papiers, de s'aventurer sur de nouveaux territoires et c'est une franche réussite. Quand on voit ce que peut donner Lone Wolf sur Tablette ou Smartphone, j'ai envie de pousser plus en avant les éditeurs de JdR papiers à investir vers ce genre de technologie afin de donner un peu de sang neuf au JdR.

J'ai hâte de pouvoir tester ce petit bijou sur mon smartphone et voir ce que ça vaut. En tout cas, merci pour l'article et cette découverte. ^^
#3

redd
Seigneur

Intéressant mais je préfère les livres dont vous êtes le héros "classiques", comme on peut en trouver depuis un moment sur iOS (ex : gamebook store, ou les gamebook adventures)

L'idée de me faire les Lone Wolf sur tablette me séduit, mais pas si les dés (ou autre système de jeu de type jdr) sont remplacés par des séances "d'action" qui requièrent une certaine vitesse de réaction.

Un épisode correspond à 1 livre, ou moins, ou plus ?
#4

cabfe
Seigneur

Si je comprends bien, ces histoires sont originales et non pas celles des livres d'origine ?

Est-ce que le style et l’ambiance des livres Loup Solitaire sont bien reproduits ?
C'était l'une des meilleures séries parmi les "Livres dont vous êtes le héros", j'espère qu'ils n'ont pas massacré la licence.
#5

Kinderheim
Novice

redd le premier épisode équivaut à un chapitre, j'espère que le second sera plus généreux en lecture et un peu moins en combat, les développeurs sont "français" et à l'écoute des joueurs.

L'histoire me semble originale : t'es un seigneur "solitaire" et tu va enquêter sur l'attaque d'un de tes villages.

Message édité pour la dernière fois le : 29/11/2014 à 06:18

#6

pouicoss
Seigneur

Oui, tout à fait. C'est une aventure originale, pas une adaptation d'un ancien volume. En revanche, l'histoire est bien écrite par Joe Dever lui même (le créateur de la saga). Le style est le même, la traduction est bonne. Mais effectivement, ce premier épisode n'est pas aussi long qu'un livre complet. Comme je le disais, la fin du premier jeu arrive terriblement vite, car comme le dit Kinderheim, il n'y a pas autant de lecture que dans un tome papier.
#7

Damoclefs
Citoyen

C est ma série préférée des livres dont vous êtes le héros, j avais parcouru la série jusqu'au tome 16 et après j avais décroché a cause de warhammer :)
Cet été j ai entrepris de les relire pour en faire des scènes 3d en quête d inspiration et pour le côté nostalgique et fun, bon j ai plus 12ans j accroche moins les histoires mais ça reste sympa.
#8

all_zebest
Héros

Je serais intéressé par un avis sur la version PC vendue sur Steam. Je suis à un doigt de l'acquérir.
#9

Chinaski
Grand chevalier

Loup Solitaire c'était sympa mais c'est Quêtes du Graal que j'aimerai bien tester en numérique.
L'humour Monty Pythonnesque y était génial ( bon, j'avais 12 ans à l'époque, si ça se trouve c'est pas drôle du tout en fait... )




Voir tous