Lundi 19 Août 2019, 06:10     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

La Goblinothèque #1 : Jeu de rôle... Quesaco ?

par Jubei 16 Déc 2013 11:00 80

     Bonjour à tous,  aujourd'hui RPG France prend un nouveau tournant.  Dans les mois à venir, notre équipe vous proposera, en plus des tests, preview et articles habituels, des dossiers consacrés aux Jeux de rôles. «Mais c'est quoi ça?!» me direz-vous. Pas de panique!  Restez calme et lisez calmement ce qui va suivre, vous allez tout comprendre. Moi c'est Jubei et je serai votre guide tout au long de ces quelques lignes. Tout le monde se prend par la main, nous allons commencer la visite de la Goblinothèque .  

Le Jeu de Rôle

 

 Arrêtons de suite ceux qui auraient les idées mal placées.... Il ne s’agit pas de jeux conjugaux entres personnes consentantes. Bien que cela porte le même nom... Communément appelé JdR par les puristes, le jeu de rôle est une activité ludique regroupant un groupe de personnes qui s'apprêtent à vivre des aventures extraordinaires. 

 

 

Mais qu’est-ce que c’est exactement que cette drôle de bête ?

 

Le jeu de rôle est une activité où l’imaginaire et l’échange sont primordiaux. On l’apparente souvent aux RPGs vidéo, comme Final Fantasy, Dragon Quest, The Elders Scrolls et autres jeux du même genre. La seule différence entre ces deux activités, c'est que tout ceci ne se déroule pas devant un écran. En effet, les joueurs, généralement un groupe composé de 4 à 7 personnes, se réunissent autour d’une table pour vivre, via des personnages fictifs, des aventures fantastiques, futuristes, horrifiques etc. 

On trouve autour de cette table un Maître de Jeu, plus communément appelé MJ, qui crée le contexte d’aventure. Il joue le rôle du monde, des méchants de l’histoire, des divers PNJs, bref il est celui qui fait vivre le monde dans lequel les autres Joueurs vont faire vivre leur personnages, que l’on appelle Personnages Joueurs ou PJs.  Pour être simpliste  le MJ, c'est un peu votre console de jeu, mais on ne tripotte pas ses boutons....  Déjà parce que ça ne se fait pas, et ensuite parce que c'est dégueulasse.   

 

 

De quoi a-t-on besoin pour jouer à un jeu de rôle ? 

 

Il faut d’abord avoir un livre de règles, contenant les règles du jeu auquel nous allons jouer, des crayons, des feuilles de personnages et des dés, allant d'un dé à 4 faces en passant  par un dé à 6, 8, 10, 12 faces et ceci jusqu'à un dé à 20 faces.

Prenons un exemple bien connu, celui de Donjons et Dragons, une célèbre franchise qui fait intervenir des PJ dans un monde Médiéval-Fantastique, un monde inspiré du Moyen-âge Européen mais où tout le folklore fantastique, comme les elfes, les fées, les Dragons, les vampires et autres loup-garou, sont réels et monnaie courante. Les Pjs vont donc vivre une aventure ou plusieurs aventures, proposées par le Mj sous formes de scénarios. Cela peut prendre la forme d’une quête : « Retrouver le St Graal afin d’accomplir une prophétie »  ou bien, «  Assassiner un Roi Despote avant qu’il ne déclare la guerre au Royaume Voisin ». Au fur et à mesure de l’aventure, des épreuves en tous genres attendent les Pjs, des batailles, des enquêtes, des pièges. Mais comment résoudre tout cela ? Tout simplement en lançant un ou plusieurs dés et en comparant le résultat aux caractéristique du Personnage que l‘on incarne.  Pour cela, chaque Joueur possède une feuille de personnage, avec les caractéristiques physiques et mentales de ce dernier, mais également les compétences qui lui sont attribuées et qu’il sait maîtriser. 

Par exemple, un Roublard, un voleur habile,  sera plutôt quelqu’un d’agile, mais assez faible sur le plan de la force.  Il saura crocheter des serrures, poser des pièges, être discret et marcher silencieusement.  Au contraire, un barbare sera un personnage très fort, très résistant lors des batailles, mais sera d’une nullité accablante pour tout ce qui est discrétion et il sera également très faible contre des êtres sachant user de magie. Ainsi, si notre Roublard souhaite crocheter la serrure d’un coffre-fort appartenant au maire d’une ville, il faudra que le joueur qui l’incarne jette un dé. Il comparera ensuite cette valeur en fonction de sa maîtrise dans la compétence Crochetage et du degré de difficulté de l’action, cette dernière valeur étant laissée à la discrétion du Mj.   

 

 

Comment on joue ?

 

Voici un exemple où des personnes font leur première partie de jeu de rôle. Bon je vous préviens, ce ne sont pas des lumières..  mais ça fera l'affaire.  

Un samedi soir du mois de décembre. Jean a invité plusieurs de ses amis (Sophie, Marc, Aurore et Nicolas) à faire leur première partie de jeu de rôle. Ils arrivent tous en même temps, aux alentours de 20h. Jean invite ses amis à entrer dans la cuisine et à s'asseoir autour de la table. Après quelques bavardages, il se racle la gorge.

“ Hum. Bon, nous allons commencer.

— Maintenant ? Ben on ne se déguise pas ? demanda Marc.

— Hein ? Oh, non... Le jeu de rôle se pratique autour d'une table, en habits normaux. Ce n'est pas une pièce de théâtre, et tout va se passer dans votre tête. Donc pas besoin de se déguiser !

— Ah bon..., répondit Marc, un peu déçu. Tant pis ! Mais j'avoue que je n'ai toujours pas compris ce qu'on allait faire. Ça se joue sans rien ?

— Si, j'allais y venir. ” Jean sortit de son sac à dos des feuilles, des crayons, des sortes de formulaires, des cubes colorés en plastique, un livre, et un bout de carton comportant une jolie illustration. Puis il tendit à chacun de ses invités un formulaire et de quoi écrire.

“ Tu vas nous apprendre à remplir une feuille d'impôt ? demanda Aurore.

— Pas le moins du monde, répondit Jean en riant. Ces feuilles s'appellent des "feuilles de personnage". Je vais vous dire tout à l'heure à quoi elles servent. Pour l'instant, je vais tenter de vous expliquer en gros comment on joue. Moi, je vais être ce que l'on appelle le "meneur de jeu", c'est-à-dire que je vais diriger la partie. Je vais décrire des situations auxquelles vos personnages devront réagir, et...

— Nos personnages ? coupa Aurore.

— Oui, vos personnages. En fait, je vais raconter une histoire, et vous en jouerez les personnages principaux : vous en tiendrez le rôle.

— C'est-à-dire ?

— Bon, imaginons une histoire classique que tout le monde connaît : Peter Pan. Par une belle matinée de printemps, Peter Pan, la fée Clochette, Wendy et Jean partirent en promenade. L'air était encore humide, et la rosée les faisait glisser sur l'herbe verte lorsqu'ils improvisaient des courses. Tout s'annonçait pour le mieux, lorsqu'une détonation vint les interrompre. Peter Pan intima à ses amis de se taire, tout en leur faisant signe de se cacher derrière un buisson. Ils restèrent quelques instants accroupis, avant que Jean ne commence à entendre des bruits de pas, puis des voix. C'était le capitaine Crochet, accompagné de monsieur Mouche et d'une poignée de pirates ! Que faisaient-ils là ?...

“ L'histoire pourrait continuer encore longtemps. Mais cela resterait une simple histoire... Passons au jeu de rôle maintenant. Marc, tu joueras Peter Pan, Nicolas, tu seras Jean, Sophie sera Wendy et Aurore la fée Clochette. Je reprends.

“ Par une belle matinée de printemps, vous avez décidé de partir en promenade. C'est encore tôt, l'herbe est couverte de la rosée. Vous venez d'entrer dans la clairière d'une forêt. Tout d'un coup, vous entendez une détonation. Que faites-vous ?

— On doit répondre quoi ? interrogea Sophie.

— Vous devez dire ce que vous avez envie que votre personnage fasse. Par exemple, Marc peut dire que Peter Pan demande à tout le monde de se taire, comme dans la petite histoire que je viens de vous raconter.

— Oui, c'est ça, Peter Pan demande à tout le monde de se taire !

— Tu peux dire "je". Après tout, tu joues le rôle de Peter Pan, tu dois faire comme si tu étais à sa place !

— Ah, ok. Bon, je demande à tout le monde de se taire.

— Tu sens comme une tension dans l'air. Tu n'entends plus aucun animal, juste le vent qui souffle dans les arbres. Que fais-tu ?

— Ah, ah, tu nous as dit tout à l'heure que c'était Crochet qui arrivait. Bon, je me cache derrière un buisson.

— Et les autres, vous faites quoi ?

— Ben, on le suit ! On n'est pas fous !

— Vous passez quelques instants derrière le buisson à retenir votre souffle. Peter et Jean, vous entendez des bruits qui se rapprochent.

— Oui, c'est le capitaine Crochet, on sait.

— Vous voyez passer devant vous une biche affolée. Elle semble fuir.

— C'est pas le capitaine Crochet ?

— Qui vous a dit que ça serait lui ?

— Toi ! Tu as raconté qu'il allait arriver avec Mouche et des pirates !

— Peut-être dans la première histoire, mais quel serait l'intérêt de la rejouer de manière exacte ? Si vous savez tout ce qui va arriver, ce n'est plus drôle ! Je dois être le seul à connaître le scénario de l'histoire ; ce n'est pas du théâtre...

— Alors comment on va faire ?

— Tout ce que vous devez faire, c'est réagir aux situations dans lesquelles je place vos personnages.  Continuons. Vous entendez à nouveau des bruits, sur votre droite, venant de là où est arrivée la biche.

— Ça, c'est les pirates.

— Pas sûr, on devrait écouter pour savoir si c'est des bruits de pas, suggéra Sophie.

— Ouais, pas bête !

— Effectivement, il s'agit de pas humains. Au jugé, il y a plus de trois personnes qui arrivent.

— Chut, ne faites pas de bruit, demanda Nicolas.

— Eh bien moi, je vais aller narguer le capitaine ! déclara Marc.

— OK, ça va, on s'arrête là ! Vous avez tout compris au jeu de rôle !

— Hein ? C'est tout ? Et ce que tu as sorti de ton sac, ça sert à quoi ? demanda Aurore.

— C'est juste du matériel pour jouer. Vous avez appris la partie "rôle", mais il reste la partie "jeu" à voir. Pour cela, regardez les feuilles que je vous ai données. ”

Les quatre amis jetèrent un œil sur leur formulaire et y lurent des rubriques du genre : nom, âge, taille, poids, force, dextérité...  C'est pire que le recensement, ton truc ! Bon, tu nous connais, alors pourquoi tu nous demandes tous ces renseignements sur nous ?

— Ce ne sont pas des renseignements sur vous, mais sur vos personnages ! Vous devrez décrire précisément votre alter ego, pour bien pouvoir vous mettre dans sa peau. Est-il brun ou blond ? A-t-il les yeux bleus ou verts ? Etc.

— En face de "force", "adresse", etc., je dois mettre "oui" ou "non" ?

— Ça, ce sont ce que l'on appelle des "caractéristiques". Ce sont des données chiffrées qui vous permettent de savoir si votre personnage est plutôt faible ou non, plutôt intelligent, etc.

— Pourquoi elles sont chiffrées ?

— C'est là que réside le "jeu". Chaque jeu suppose des règles, et en jeu de rôle, il y en a aussi. Ces règles servent à dire ce qu'un personnage est capable de faire, et s'il y arrive. Par exemple, pour un humain normal, sauter au-dessus d'un fossé de 1 km de large est impossible. Sauter par-dessus un trou de 50 cm est inratable. Par contre, sauter un fossé de 3 m de large est hasardeux, et dépend des personnes : certaines y arriveront plus facilement que d'autres. Pour voir si ton personnage arrive à le faire, tu jettes des dés, et tu compares le résultat à votre score pour voir si tu réussis.

— Si j'ai bien compris, on a chacun des scores différents. Par exemple, disons que je suis très agile, je me mets cinq en face du mot "agilité". Ça marche comme ça, hein, ça va jusqu'à six, parce que les dés ont six faces ! s'exclama Sophie, toute heureuse d'avoir compris.

— À peu près. Disons que si tu as cinq en Agilité et que tu fais cinq ou moins en lançant un dé, tu réussis, si tu fais plus, tu rates... Mais là où tu as tort, c'est quand tu dis que tous les dés ont six faces ! Regarde ceux-ci..., dit Jean en lui tendant les cubes colorés en plastique.

— Ce sont des dés, ça ? Mais ils ne sont même pas cubiques, en fait ! Celui-là  a huit côtés, celui-là en a vingt... Et cette pyramide, là, en a quatre ! Je n'en avais jamais vus des comme ça, mais c'est vrai que ce sont des dés, ils ont des chiffres dessus !

— Eh oui. Ce qui fait que, généralement, on utilise une échelle plus grande pour les caractéristiques : souvent, elles sont sur vingt.

— Donc, pour réussir un saut si j'ai 15, je lance ce dé-là, à vingt faces ?

— En gros, oui.

— Et ton carton avec le dessin, il sert à quoi ?  interrogea  Aurore.

Jean le déplia, et le fit tenir debout devant lui.

“ De mon côté, il y a un résumé des règles. Cela me sert aussi à cacher le scénario, pour que vous ne voyiez pas ce qu'il va arriver !

— Encore une question : on est obligés de jouer à Peter Pan ? demanda Marc.

— Absolument pas ! Il y a des jeux pour jouer dans l'univers de James Bond, de la Guerre des Étoiles, etc. Il n'y a que l'embarras du choix...

“ Bon, eh bien voilà, je crois que vous savez l'essentiel, on va pouvoir réellement commencer à jouer ! ”

Et ils passèrent la nuit entière à sauver des princesses, pourfendre des dragons et explorer de nouvelles contrées... pour commencer !

 

Simple, non ? Le jeu de rôle est un jeu d'imagination, l'une des facultés les plus importantes chez l'homme avec le rire (et cela tombe bien, il y a les deux en jeu de rôle). Entrer dans le monde du jeu de rôle, c'est devenir un rêveur éveillé... Vous aussi, rejoignez les rangs des rôlistes.  

 

 

 

 

 

Commentaires (80)

#2

Artyparis
Guerrier

Excellente idée.

Il y a qqes jours, je cherchais une solution pour faire du jeu de rôle en ligne. Genre DD via Skype.

J'ai trouvé ça: roll20.net
#3

Dara Neutron
Garde

Voila une grande lacune de RPG France à présent réparée, bravo à vous ;)
#4

Jubei
Chevalier

Roll20 permet de combler à ce manque de JdR que chacun ressent. Il existe diverse solutions, les forum, les logiciels comme Rolisteam, qui est une table de JdR virtuel à coupler avec Skype, ou bien il existe aussi des Plateformes comme Liber Mundi ou esprit JDR qui permette de faire du jdr sans prise de tête , à mi-chemin entre forum et jeux sur table.

Personnellement, je suis sur Esprit JdR. l'ambiance est bonne et l'équipe administrative est sympathique et réactive. Hésite pas à faire un tour ;)

Concernant la Lacune de RPG France, chaque mois, je vous proposerais une petite présentation d'un Jeu de rôle ainsi qu'un test.

Message édité pour la dernière fois le : 16/12/2013 à 11:24

#5

Horyon
Villageois

J'aime beaucoup cet article, ça présente bien une réalité qui m'a toujours attiré mais que je n'ai jamais pus connaitre de moi même, merci au rédacteur !
#6

Jubei
Chevalier

@ Horyon : Mais je t'en prie. Horyon et merci à toi de m'avoir lu.
Le JdR est une activité dont il ne faut pas avoir peur. Je ne parle ici que de la version sur table, mais il existe la version Grandeur Nature, qui s'apparente à la à la reconstitution historique, mais avec des règles propre au jeu que l'on s'apparente à jouer. Il existe aussi la version forum, pour les timides et ceux qui souhaitent commencer l'aventure.

Enfin il y a aussi les livres dont on est le héros, qui est une excellente mise en bouche.

#7

Horyon
Villageois

Il faudrait que j'arrive a me trouver des bon livres dont vous êtes le héros pour débuter, avant de me lancer sur des forums ou sur les logiciels dont vous avez parler.
ça m’intéresse réelment, faudrait que je prenne mon courage a deux mains et que je me lance.
#8

jerminel
Novice

Ca donne envie...
#9

Killpower
Gobelin

Excellente idée.

Il y a qqes jours, je cherchais une solution pour faire du jeu de rôle en ligne. Genre DD via Skype.

J'ai trouvé ça: roll20.net


Je te conseille espritJDR. On y joue avec Jubei et c'est sympa de s'y retrouver...
#10

TrollTraya
Garde royal

héhé... un sympathique remake "pour les nuls" (pas d'offense, hein !) du fameux "exemple de partie" indispensable à chaque livre de base... J'aime
#11

reebob
Noble

@Horyon

Une vraie partie de jeu de rôle c'est autour d'une table avec des amis et des bières.

Sinon si tu ne trouve personne qui veuille essayer dans ton entourage tu peux toujours t'inscrire dans des club. Renseigne toi dans les boutiques spécialisées comme les relais Descartes.

Sinon le gros problème du JDR sur table c'est que c'est très chronophage surtout pour le maitre de jeu.

Sinon pour les curieux vous pouvez voir une petite partie de jeu de rôle en français qui avait été diffusé sur Nolife il y a quelques années. Cela peut donner une petite idée de comment se joue un jeu de rôle papier.





#12

Wolphoenix
Guerrier

Roliste et GM depuis 10 ans maintenant (ca passe vite...), l'article ne m'était pas vraiment destiné. En revanche, merci pour les différents sites dans les commentaires, plus ca va, plus il est difficile de se retrouver tous autour d'une table avec mes joueurs. ^^
#13

Korvo
Citoyen

Je n'ai jamais eu l'occasion non plus de participer à une partie de JdR papier, mais faut avouer que ça fait carrément envie...

Merci pour les forums également, je ne savais absolument pas que cela existait.
#14

Andariel
Grand chevalier

Puisqu'on en parle, c'est l'occasion d'introniser le JdR en humour avec le fameux Farador :


#15

Jubei
Chevalier

" Eh bas non ça e réveille pas ..." ENOOOORRRME ! ^^

En tout cas, je vous remercie tous pour ces commentaires. Je suis ravie de voir que cette chronique soit aussi bien accueillie.

Message édité pour la dernière fois le : 16/12/2013 à 13:12

#16

eronman
Garde royal

Très bonne entrée en matière. Merci Jubei !
#17

Hayden
Noble

Ah le bon vieux JDR papier, les barres de rire qu’on à pus avoir juste avec un peu d’imagination. En tant que MJ et joueur j’en ai vu et entendus des moments n’importe nawak. Du genre deux des héros décident de s’allier au grand démon qui veut détruire le monde. Ou alors une infiltration qui tourne à la noyade puis au bourinage. Ou alors, on a sauvé le village d’un mal terrible, puis on décide de tabasser le forgeron et de le voler pour être poursuivis par les gardes.

Sinon à défaut de trouver des gens autour pour faire une bonne partie j’organise quelques fois des parties sur Skype, s’il y a des intéressés.
#18

Wolphoenix
Guerrier

"T'as tué mon bonhomme!"

Tellement épique cette video. ^^
#19

Caldanath
Gobelin

Du genre deux des héros décident de s’allier au grand démon qui veut détruire le monde. Ou alors une infiltration qui tourne à la noyade puis au bourinage. Ou alors, on a sauvé le village d’un mal terrible, puis on décide de tabasser le forgeron et de le voler pour être poursuivis par les gardes.


Je ne vois pas de quoi tu parles.

Message édité pour la dernière fois le : 16/12/2013 à 13:36

#20

Lamenoire
Guerrier

Ah le JDR... Mon premier véritable amour.
Malheureusement plus les années passent et plus le temps nous manque pour nous adonner mon groupe et moi à notre passion.
Nous n'arrivons au mieux qu'à faire 2 ou 3 parties par an...
Je me souviens avec nostalgie il y a une quinzaine d'années lorsque je jouais tous les week-ends + le mercredi après-midi après les cours : AD&D, Warhammer, Vampire la mascarade, Loup-Garou, Starwars, Chtulu, Prophecy et bien d'autres... C'était le bon temps

Message édité pour la dernière fois le : 16/12/2013 à 13:57

#21

Emsquared
Citoyen

Super initiative, je suis rôliste pen & paper depuis euh... je sais plus. Je serais heureux de voir des présentations de jeux que je ne connais pas, ou anciens par nostalgie !
#22

Darll62
Garde

Haaaa les jeux de rôle toute ma jeunesse à faire rouler les dés espérant un coup critique pour achever une grosse bestiole :)

Les parties de Warhammer, Chtulu ,ADD, Stormbringer et j'en passe. Toujours à se méfier des coups fourrés des Mj qui nous en faisaient baver des ronds de chapeaux. le bon temps ou Nains Elfes Hobbits et Humains faisaient cause commune contre les Vilains pas beaux pour au final se chercher des poux dans la tête a la première occasion.

Le bon temps j'vous dit.

Je plussoie l'initiative des Gobelins
#23

Killpower
Gobelin

Avec tous ces lecteurs rôlistes, ils seraient tant d emonter une équipe de joueurs Sur un site (hein Jubei ?).
#24

Colinet
Noble

Merci pour l'article! J'ai essayé d'être aussi intéressant et concis pour mes amis, je n'y suis pas arrivé (d'un autre côté, Rêve de Dragon pour l'initiation, c'était moyen comme idée).
#25

Jughurta
Chevalier

HS ... A voir : l'épisode 14 de la saison 2 de "Community" qui traite du jeu de rôle sur table ou l'épisode 23 de la saison 6 de "The Big bang Theory" 2 très bonnes sictcoms facilement trouvables sur le net.




Voir tous