Jeudi 23 Mai 2019, 11:52     Connectés : 5      Membres : 4


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Interview Exclusive de Kiro's Games pour Aurion

par Megamat 12 Sep 2013 21:00 22

Lorsque j'ai découvert Aurion : l'héritage de Kiro-Odan, je me suis dit : "oh mon dieu ! Un RPG africain, c'est génial, un RPG qui va sortir de l'ordinaire, richement coloré et rempli de dialogues intéressants prêtant à la réflexion et à la condition humaine. Ca fait du bien quand ça prend aux tripes."

Alors quand Olivier, Alias Fenryo est arrivé sur le forum et s'est proposé de faire une interview, j'ai tout de suite sauté sur l'occasion et voici ce que cela donne :

Tout d'abord : merci d'accepter une interview pour RPG France, nous sommes ravis et très heureux de pouvoir vous poser quelques questions. En plus, nous sommes très impatients d'en savoir plus sur Aurion : l'héritage de Kori-Odan.
 
• Pour commencer, comment vas-tu et comment va l'équipe ?
Je vais bien et l’équipe aussi, on a le feu sacré et on a hâte de finir le développement du jeu !
 
 
L'équipe au travail, Brainstorming et Level Design
 
• Il est rare d'avoir des studios de jeux vidéo venant d'Afrique, racontes-nous un peu l'histoire du studio, comment vous êtes vous rencontrés et qui êtes-vous ?
J’ai commencé le projet en 2004, en parallèle de mes études, avec l’ambition cachée mais pas affirmée de devenir pro. J’ai commencé en réalisant AURION : l’héritage d’Enzo Koriodan sur RPG Maker 2003. Sur le chemin, j’ai rencontré Yakan Dominique qui dessinait et qui rêvait de bosser dans le jeu vidéo et Hughes Wouafo alors que j’avais posté une affiche en ville disant que je bossais sur un jeu vidéo et que je recherchais des programmeurs. Il est le seul qui a cru que c’était sérieux.
Ensemble, on a bossé sur le premier AURION avec des amis qui filaient un coup de main occasionnellement.
C’était un RPG au tour à tour mais on voulait déjà innover. En jouant à Final Fantasy 7 et autre, on s’était toujours demandé ce qui se passerait si un héros pouvait "réagir" aux attaques ennemies de façon logique. On fantasmait à l’idée de voir Cloud riposter avec omnislash sur la super nova de Sephiroth. C’est de là qu’on a créé un élément de gameplay inédit sur le premier AURION en 2005 : le Tactical QTE. En poussant le moteur dans ses limites, on a fait en sorte qu’Enzo, notre héros, fasse des contre-attaques sur les ennemis. Les joueurs de Oniro s’en souviennent.
Ensuite… la réalité. On a continué nos études, rangé notre rêve au rang de hobby du week-end pendant quelques années, mais on a pris des orientations spécialisées en se disant « on sait jamais », Hugues est allé faire un Phd en circuit intégré (ça lui a donné une sacré expérience en IA), Dominique a fini ses études en infographie et illustration poussée, et moi j’ai fini mes études en programmation et j’ai appris le management « sur le terrain » avec ma boîte de site web MADIA.
Le reste de l’équipe a été rencontré au fil des événements : festival de BD pour les dessinateurs, exposition du projet à la fac, collègue à MADIA qui veulent sauter dans la nouvelle structure du groupe, etc... On aime se dire qu’on forme une « famille professionnelle ».
 
 
Présentation et histoire du studio
 
• Aurion : L'héritage de Kori-Odan est un RPG africain, peux-tu nous présenter l'histoire, les mécanismes du jeu, sans trop rentrer dans les détails bien sur ?
On propose de baptiser le type en AF-RPG pour African Fantasy RPG (voilà ça c’est fait, lol).
Le pitch central du jeu tourne autour d’un coup d’état et de la reconquête du trône. Enzo Kori-Odan et son épouse Erine subissent un coup d’état le jour de leur mariage et de leur couronnement dans la cité de Zama. Le putsh est orchestré par le frère d’Erine, Ngarba, pour des raisons allant apparemment bien plus loin que la simple envie de pouvoir. Il semble même estimer que c’est un devoir nécessaire.
 
 
Ngarba, le traître ?
 
Vous incarnerez alors Enzo et Erine (mais principalement Enzo) qui vont parcourir le monde pour rassembler l’Héritage Guerrier des Kori-Odan afin de reprendre leur place chez eux.
Toutefois, la narration ne va pas se focaliser sur la quête de force mais sur le parcours intérieur des personnages. Nous voulons rendre leur voyage hautement initiatique, en montrant ce que veut dire « travailler sur soi-même » face à la tragédie.
Nous avons mis toute cette réflexion au centre d'une cosmogonie, inspirée de plusieurs mythes africains, sur la place des ancêtres et leur poids sur notre destinée. Le jeu se déroule sur la planète AURIONA, mais on veut y faire beaucoup d’analogies avec des thématiques existentielles réelles et actuelles.
Concernant les mécaniques de jeu, on a décidé de le faire en 2D, car c'est tout simplement ce qu’on sait surtout faire. On a pris le parti d’une 2D vue de côté, en abandonnant la vue de dessus des anciennes versions RPG Maker. Le but était de profiter de l’effet « whoaaaa c’est beau » que les jeux 2D peuvent créer aujourd’hui avec la HD et les panoramas très détaillés et les dessins faits main. DUST : An Elysian Tale est notre étalon graphique.
Mais nous avons aussi voulu ne pas tomber dans la monotonie d’une progression de gauche à droite, qui peut flinguer le plaisir d’exploration dans un RPG (le petit plaisir d’avoir trouvé le coffre avec une arme avancée derrière une maison !!). Du coup en mode exploration, le joueur pourra quand même se déplacer un peu vers le haut et le bas, même si la progression reste de gauche à droite. Le monde sera aussi vaste, comme dans les anciens RPG SNES avec une mappemonde.
On veut que le jeu soit le plus immersif possible. On y met donc des PNJ expressifs et par exemple la nutrition de vos personnages avec leur goûts culinaires. Il y aura aussi une gestion de la complicité avec les alliés, qui influent sur leurs actions en combat.
Lors des combats, Enzo se fixera sur une ligne et les combats seront en temps réel. Nous les voulons très dynamiques mais assez stratégiques. Notre gameplay va beaucoup jouer sur l’impression de dépassement de soi avec des duels que nous voulons épiques, mais surtout émouvants. Les habitués des Tales of seront un peu en terrain connu, mais avec des tas d’amélioration comme notre système de Cognitive Battle Event qui  nous espérons va plaire et révolutionner les évènements interactifs de combats.
 
 
Combats
 
• A première vue, Aurion à l'air d'être un style nouveau. Peux-tu nous parler des mécanismes de RPG ?
Aurion sera le premier jeu basé sur le Kiro’o Tales. Nous n’avons pas inventé l’African Fantasy mais on veut codifier une méthode pour faire une African Fantasy particulière. Le Kiro’o ne sera pas uniquement applicable aux jeux vidéo (et RPG), il y a un Kiro’o sonore, un Kiro’o bande dessinée, un Kiro'o en film d’animation que nous souhaitons générer et inspirer. Il faut percevoir le Kiro’o comme un genre artistique, au même titre que le manga ou le comics. C’est en chantier et il faudra sans doute quelques années pour le solidifier, mais c’est justement un bon challenge pour tous les artistes et créatifs qui nous rejoignent.
Dans le cas particulier du RPG, le Kiro’o insiste sur le fait de lier émotionnellement le joueur aux actions de combats et la narration aussi sera faite avec des références existentielles… intéressantes. On ne va pas réinventer la roue, un RPG doit avoir sa petite dose de clichés et clins d’œil bien placés, mais on veut fournir de nouveaux patterns aux psychologies des personnages par exemple. Je vous annonce une surprise quand les joueurs choisiront « nouvelle partie », une « touche Kiro’o » particulière.
 
 
• Est-ce qu'Aurion vient d'une légende/histoire locale ou régionale africaine ?
L’Aurion est une énergie que nous avons imaginée. Nous nous sommes inspirés d’un point commun de beaucoup de traditions africaines : les ancêtres. En effet, en canalisant de l’Aurion en combat, vous pouvez absorber un savoir ancestral qui vous donne accès à des techniques supplémentaires. On a appelé cela l’Héritage. Mais il faut noter qu’on a tous le meilleur et le pire dans les veines. Cette capacité ne génère pas des super-doués à cause de leur lignée, le mérite personnel de savoir se mettre en harmonie avec cette énergie demeure par entraînement et « travail sur soi ». La nature de l’Aurion va beaucoup plus loin que ça, mais vous le découvrirez dans le jeu.
 
 
Ballade du prince de Zama
 
• Quelles sont vos inspirations qui vous ont aidés pour l'histoire et le développement d'Aurion ?
Aurion a une symbolique très géopolitique. Nous avons voulu aborder la géopolitique d’un point de vue africain mais dans un monde imaginaire. Je ne parle pas du point de vue de « victime» etc., mais surtout de puiser dans notre énorme capacité (surtout au Cameroun) à « comprendre tout le monde » pour créer des scénarios universels qui montrent bien la relativité des points de vue dans les dilemmes de l’Humanité.
Nous avons été colonisés au Cameroun par trois pays européens différents (Allemagne, Angleterre, France) qui ont chacun laissé une marque dans nos habitudes. Nous avons plus de 300 ethnies différentes et nous sommes un des pays d’Afrique le plus ouvert diplomatiquement. Nous nous entendons bien avec l’Asie, les Usa… je suis sûr qu’il y a un camerounais au pôle nord (haha). Bref, tout ça fait que notre génération a une vue très « centrale » de plusieurs questions et enjeux actuels. C’est une des grandes sources d’inspiration que nous avons eu pour créer le scénario d’Aurion.
 
 
• Pourquoi utiliser des mécanismes RPG pour Aurion, plutôt que des mécanismes d'un simple jeu d'aventure/action ?
D'abord parce que nous sommes fans de RPG, mais aussi parce que nous pensons que le RPG est la forme la plus créative du jeu vidéo (ça n’engage que nous, hein) à ce jour. C’est le type de jeu le moins rigide, où les joueurs ont le plus envie de nouveautés et d’innovations. Les jeux de foot ? Si t’es pas FIFA ou PES, tu peux laisser tomber. Le jeu d’aventure/action ne permet pas de créer un monde vivant et immersif. On tomberait dans l’effet de la succession de tableaux et de stages qui ne permettent pas de voyager et de modeler l’expérience un peu plus à sa guise.
 
 
• Depuis combien de temps travaillez-vous sur ce projet ?
Depuis 10 ans, comme je l’ai expliqué plus haut, mais nous avons décidé de passer pro depuis 2011, en réalisant une veille sectorielle en technique et en complétant nos simulations de viabilité.
 
 
Artworks
 
• Quelles sont ou ont été les difficultés rencontrées pendant le développement du projet ?
La difficulté en cours est la levée des fonds pour équiper le studio de façon normale et basique. Le jeu qu’on veut faire demande une grosse équipe s'il faut qu’il soit disponible avant septembre. La somme n’est pas très grande au vu de ce que d’autres studios lèvent mais c’est le revers de la médaille : les investisseurs veulent en savoir plus.
Néanmoins, c’est en bonne voie. Depuis que nous avons plusieurs articles dans la presse spécialisée avec de bons retours, les investisseurs sont plus confiants sur notre potentiel et des virements ont commencé à tomber.
Notre challenge sera de tenir toutes nos promesses faites aux fans (et aux communautés qui nous soutiennent comme RPG France), mais ça on a le feu sacré comme on dit au Cameroun : « fait quoi, fait quoi ça va commot » (« come out » donc « sortir» en pidgin).
 
• Quelle sera la durée moyenne de jeu pour finir Aurion ?
Nous tablons sur 20h de jeu (notre actuelle démo prologue se terminait en 1h15 en ligne droite sans combat, donc ça va) et pourquoi pas 30h pour ceux qui voudront fouiller.
 
 
 
• Avez-vous déjà planifié ou prévu des DLC futurs ?
La première version sera sans DLC. En tout cas, s'il y en a, ce sera vraiment du contenu additionnel que l’on n'aura pas pu finir à temps (quête annexes et duels surtout). Si les ventes de base nous font rentrer dans nos frais, peut-être même que ces DLC seront gratuits ou disons à très bas prix (j’entends la lame d’un investisseur au loin…)
 
• Pourquoi avoir choisi la plate-forme de crowdfunding Indiegogo plutôt que Kickstarter ? Est-ce un choix volontaire ou une obligation ?
Kikcstarter exige d’être résident aux USA ou au Royaume-Uni pour avoir le droit de poster un projet. Nous n’avons pas voulu créer un « ghost fictif» aux USA car les fans l’auraient découvert et ça aurait entaché notre crédibilité. Vous savez comment est internet, d’ici à ce que le projet soit traité d’arnaque, on ne pourrais pas être sur tous les fronts pour expliquer. Indiegogo n’a pas de limite à ce niveau, donc nous y sommes allés.
 
• Définir un jeu de rôle n'est pas chose simple et chacun à sa propre vision du genre. C'est pourquoi nous avons pris l'habitude de demander la définition à chaque interview : c'est quoi un RPG pour toi/vous ?
Je vais parler en mon nom parce que si Hugues donne sa définition il y aura des dépressions en cascades (rires). Pour moi un RPG c’est un jeu avec un monde vivant où on peut croiser plein de personnages virtuels à différents aspects et histoires. Même si tous les jeux tournent autour de vous, le joueur, le RPG est le type de jeu qui arrive à vous donner l’impression que ce monde virtuel a une consistance plus ou moins palpable au-delà de votre personnage principal et ses péripéties. Le fait de parler à un PNJ dans un premier village tout beau (c’est toujours beau et vert au début) est une sensation unique.
On parle aussi de « consonance RPG », quand un jeu exploite la progression du/des personnages dans son gameplay, progression basée sur un entraînement en général. En cela, le RPG rapproche beaucoup le jeu vidéo de notre condition humaine (être en perpétuelles évolution et adaptation). Plutôt que de constituer un simple défouloir ludique, il permet au jeu de devenir un espace de progression et d’apprentissage (inconscient) de plusieurs vertus : les grandes nuits de farming à FF7 pour vaincre l’arme de la Mer, je leur dois ma résistance nocturne et ma capacité professionnelle à subir des tâches rébarbatives sans broncher.
 
 
 
• Quelles sont vos ambitions avec le jeu ?
La saga AURION est prévue pour donner trois jeux principaux d’ici fin 2017, avec des extensions mobiles et navigateurs, si l’équipe est assez rôdée ou que nous arrivons à nous synchroniser avec d’autres studios africains qui sont bons dans le mobile. La première version est pensée pour mi 2014 en 2D Haute Définition sur PC et Xbox360 (XBLA). En fonction du succès et du feedback des fans, nous avons planifié de passer ensuite sur PS4/XboxOne/Wii U via des versions en cellshading pour les deux autres qui conclueront la saga.
 
 
• Comment se porte le jeu vidéo dans votre pays en règle général et quel est votre avis vis-à-vis du piratage.
(Grosse goutte de sueur) Dans les villes principales (Yaoundé, Douala) on joue beaucoup. On a surtout été à l’heure jusqu’à la PS2.  Je me souviens avoir eu la pack N64 avec Zelda à la sortie du jeu et un ami avait eu MGS2 à quelques jours d’écart, sans pour autant être des privilégiés. Mais avec la génération PS3/Xbox360, le dématérialisé et la crise devenant un peu plus lourde sur les foyers moyens, le retard s’est creusé.
Localement les gamers sont pour la plupart très foot et FPS. Les jeux d’aventure/action aussi (God of War, etc). Les RPG, beaucoup s’y intéressent aujourd'hui grâce au projet ; maintenant qu’ils peuvent s’identifier aux personnages, sans doute.
Le piratage, forcément, en tant que créateur de jeux (sachant le boulot de dingue qu’il y a derrière) je suis contre. Mais je comprend aussi le joueur camerounais qui, même s'il le veut vraiment, n’a pas 50€ pour s’acheter un jeu et qui va l’acheter à 5 000 FCFA (4€ environ) chez le fournisseur local. Par contre, en espérant ne pas déclencher la colère du dragon ici, j’ai constaté que c’est comme si le succès d’une console ( ou d’un jeu) était lié à sa capacité à être piratée. Je sais pas si on a déjà fait une étude entre les deux faits, mais la PS3 a apparemment chuté en vente dès que son firmware est devenu inpiratable. La Gamecube et la N64 en ont aussi un peu subi les frais, sans parler de la PSP Vita.
 
 
 
• Vous vous êtes inscrits il y a peu sur le forum RPG France, quel était votre intérêt ? Plus personnellement, comment le trouvez-vous et comment trouvez-vous la communauté ? Avez-vous des remarques à nous faire pour nous améliorer ?
Le but était de présenter notre projet à une communauté de fans de RPG et obtenir un feedback sur le concept du AF-RPG (je cherchais à placer ça depuis). Le feedback devait rassurer les investisseurs (et nous, surtout) sur le fait qu’il n’existe pas un « blocage exotique » dans le subconscient des gamers de notre génération en Europe ou aux USA. Le résultat a été satisfaisant, les joueurs aiment bien le fait que le jeu puise en Afrique, mais ils veulent avant tout un bon jeu, sinon on sera mis à la même croix que toutes daubes vidéoludiques, Afrique ou pas.
Le forum, et je le dis au-delà de notre propre sujet et intérêt initial, est super ! J’ai énormément appris de la communauté en quelques jours, et surtout c’est tellement bien éduqué ! C’est devenu rare les forums non rageux et qui pourtant sont plein de connaisseurs…
Je veux dire, il y a deux ou trois échauffements, mais dans l’ensemble ça reste très poli dans la façon de donner son avis et ça vanne à tout va dans une bonne ambiance. C’est vraiment une chouette communauté que je salue d’ailleurs encore ici, au nom de toute l’équipe. Je ne fais pas de promesse, mais disons qu’on espère vraiment que si tout se passe bien pour nous, nous puissions participer activement à l’essor de RPG France dans cet esprit.
Les remarques ? pour le moment je ne vois pas trop. L’ensemble contient toutes les fonctionnalités du moment dans un forum. Il a fallu m’habituer aux gobelins en smileys par contre. Ha oui, les notifications ! Ce serait bien des notifications sur les sujets à la Facebook, avec menu déroulant. Ca serait plus ergonomique (pas facile à faire, je sais).
 
• Trouveriez-vous utile d'avoir un espace dédié plus important pour vous et les studios indépendants en général, pour y mettre des infos et les partager avec les fans ?
C’est vrai que si j’avais trouvé une rubrique autre que « la taverne » cela aurait été plus sympa. Genre  « l’antre des indés » (ou un truc du genre), mais j’imagine que vous voulez peut-être éviter le flood business du : « Voici mon jeu, achetez-le » qui remplirait la zone. Une rubrique existe déjà : le lundi de l’indé. C'est une bonne initiative je trouve.  
 


Les débuts d'Aurion (V0.0) en 2002-2005

• En tout cas, merci pour ton/votre temps et ton/votre investigation quotidienne sur le site, cela fait plaisir. Un dernier mot pour les membres du site ?
Je  leur dis déjà merci pour tout le soutien et les feedbacks sur notre fil de discussion. J’espère qu’ils nous ont déjà rejoints sur notre page Facebook pour rester informés en temps réel de l’évolution du projet. On rappelle que la campagne Indiegogo est toujours en cours. Aussi, continuez de soutenir en likant, tweetant et pourquoi pas en contribuant (merci à ceux qui l’ont déjà fait).
Et surtout le plus important est de continuer de nous poser des questions et nous donner vos feedbacks sur le fil du projet dans les forums RPG France. On y postera toutes les avancées au fur et à mesure. Le site web du projet arrive également, il est en phase de finition.
 

Un grand grand merci à Olivier et à toute l'équipe d'avoir pris le temps de nous répondre et pour ce beau projet qui s'annonce vraiment sympathique. Retenez bien ce terme, AFRPG (African Fantasy RPG), il risque de faire office de référence dans le futur. Si vous souhaitez vous aussi participer à la réflexion avec les développeurs, n'hésitez pas à aller sur les forums dédiés et surtout parlez d'Aurion : l'héritage de Kori-Odan autour de vous, sur vos réseaux sociaux, où mieux encore, participez à la campagne Indiegogo. Enjoille!

 

Commentaires (22)

#2

Cyrus Redguard
Noble

Je trouve les graphismes vraiment sympathiques, j'aime le côté bande dessiné qui en ressort. J'aimerai voir un peu de gameplay pour voir à quoi cela ressemble!
#3

Marc32
Novice

moi, j'ai eté conquis depuis leur premier publication, je les suis facebook,
quand je lit cet article je pense que j'ai eu raison, tu courage les gars #KirooTeam
#4

LeVinVostfr
Villageois

Le forum, et je le dis au-delà de notre propre sujet et intérêt initial, est super ! J’ai énormément appris de la communauté en quelques jours, et surtout c’est tellement bien éduqué ! C’est devenu rare les forums non rageux et qui pourtant sont plein de connaisseurs…


xD

Je sais pas si vous allez vous en sortir sur indiegogo mais j'espère vous retrouvez sur steam ou sur une autre plate-forme avant la fin de l'année.
Les images font quand même envie et quel fan n'a pas imaginé FF7 avec des combats en temps réel ? Hein qui ?
#5

fenryo
Citoyen

Merci les gars pour le soutien
#6

Shizam
Grand chevalier

Trés intéressant. Je craque déjà sur la musique.

Hormis le coté gameplay, aventure, rpg, graphismes, pense-tu Fenryo que le jeu puisse amener une essence , une saveur particulière, pour les joueurs non Africains ?
Le jeu sera-t-il plutôt fantasmé, ou plutôt culturel?

Ahhh!...AF.rpg...Et hop! encore une nouvelle branche à son arbre.
Je pense un peu comme toi, le RPG a sans doute bien plus d'ouvertures possible que les autres genres.
Il a un riche passé, et je l'espère, un bel avenir.

Bon courage à toi et à toute l'équipe.
Merci pour l’interview Mémé !!
#7

Chinaski
Grand chevalier

Bonne continuation les gars !
Je viens de finir de lire la vidéo des débuts, et j'y ai reconnu le héros de Story of Thor/beyond Oasis, j'adorais ce jeu

Message édité pour la dernière fois le : 13/09/2013 à 08:09

#8

TrollTraya
Garde royal

Une interview très intéressante. On voit que l'équipe est très motivée et ambitieuse. Peut-être un peu trop d'ailleurs, car j'ai déjà vu ce genre d'ambition ravager nombres de projets de l'intérieur (mais bon, vu le temps que vous avez déjà passé sur le projet, mes craintes n'ont surement pas lieu d'être...).
#9

Tirnanog
Chevalier

Gros
#10

fenryo
Citoyen

@shizam
Hormis le coté gameplay, aventure, rpg, graphismes, pense-tu Fenryo que le jeu puisse amener une essence , une saveur particulière, pour les joueurs non Africains ?

Effectivement! la beauté du jeu sera de proposer aux joueurs non Africains des alternatives de "pensées" pour leur problèmes existentiels. Par exemple dans la relation de couple Enzo et Erine, la plupart des couples se reconnaîtront avec des disputes, des blessures, des promesses, etc. Mais surtout une vision inspirante de comment un couple peut (ou pas) traverser ça avec des moyens réalistes qui respectent les défauts et qualités de chacun.
On veut vraiment puiser dans notre essence certes, mais pour répondre à des thématiques universels. Il faut que même des joueurs en Alaska puissent nous dire que le jeu les a touché !

Le jeu sera-t-il plutôt fantasmé, ou plutôt culturel?

Fantasmé, ce ne sera pas un sérious-game. AURION ne va pas faire dans la reconstitution historique, il y aura d'autres jeux pour ça. Par contre il aura de culturel le fait de transmettre certaines valeurs et de mettre en scène certaines traditions. Par exemple dans notre démo prologue on avait mis en scène la dot pour Erine. Toute une série d'épreuve où Enzo devait apporter des éléments aux amis du père. C'est pas le genre de quete secondaires que vous verrez tous les jours.
#11

fenryo
Citoyen

Bonne continuation les gars !
Je viens de finir de lire la vidéo des débuts, et j'y ai reconnu le héros de Story of Thor/beyond Oasis, j'adorais ce jeu

Oui en fait sur nos démos amateurs on récupérait les persos des autres jeux. On s'est toujours dit que lorsqu'on voudrait passer pro on trouvera rapidement notre armée de dessinateurs, donc mieux vaut se focaliser sur le reste.
#12

Chinaski
Grand chevalier

Et bien bravo aux dessinateurs, le héro a la classe ( et de chouettes babouches ! ).
#13

Shaam
Grand chevalier

Bonne vision du RPG en général, bonne chance pour la suite, la 2D HD c'est vraiment classe, need plus de rpg comme ceci !
#14

pouicoss
Seigneur

J'ai dévoré l'interview. C'est hyper prometteur et original sur la forme (ça nous change de la fantasy classique qu'on a à toutes les sauces). Et le choix de la 2D est excellent, ça promet de beaux panoramas et de jolis combats. Un gros bravo et bon courage à toute l'équipe de développement !
#15

Sowatt
Paladin

Très très intéressant, merci pour l'interview !
J'espère sincèrement que l'équipe va pouvoir mener son projet à bien !

Il nous faut plus de jeux africains !

#16

AbounI
Grand gobelin

Merci pour cette belle inner-view

Guidance pour votre beau projet
#17

kerlyenai
Garde

J'ai rarement été aussi intrigué par un projet. Je viens de contribuer sur indiegogo. J'attends de pouvoir y jouer avec une certaine anticipation. Bon courage à l'équipe!
#18

fenryo
Citoyen

Merci et sorry pour le silence on a eu une petite panne de FAI.
@kerlyenai
J'ai rarement été aussi intrigué par un projet. Je viens de contribuer sur indiegogo. J'attends de pouvoir y jouer avec une certaine anticipation. Bon courage à l'équipe!

Un grand merci de la part de l'équipe !

Très très intéressant, merci pour l'interview !
J'espère sincèrement que l'équipe va pouvoir mener son projet à bien !

Il nous faut plus de jeux africains !

En fait on aimerais surtout voir les développeurs d'ailleurs s'en inspirer comme une piste (parmi d'autres à découvrir) nouvelle. Nous même on doit beaucoup au japon et à la mythologie grecque pour nous avoir fait vivre de très bon moments (un lifting de zeus à gow3 ça vous change un gamers), on veut renvoyer l’ascenseur (kiro'o spirit)
#19

Cyrus Redguard
Noble

En fait on aimerais surtout voir les développeurs d'ailleurs s'en inspirer comme une piste (parmi d'autres à découvrir) nouvelle. Nous même on doit beaucoup au japon et à la mythologie grecque pour nous avoir fait vivre de très bon moments (un lifting de zeus à gow3 ça vous change un gamers), on veut renvoyer l’ascenseur (kiro'o spirit)


Un peu de diversité pour nous les joueurs cela ne nous ferait pas de mal surtout que les mythologies nordiques,grecques et que sais-je encore ont été sur-exploité depuis plusieurs années maintenant. Vous entrez avec une mythologie totalement nouvelle et ça peut crée une sacré surprise dans notre petit monde de joueurs.
Il y a eu un temps à l'époque de Nomad Soul la french touch peut être qu'avec ce jeu on va voir apparaître la cameroun's touch dans le jeu vidéo! Bon courage pour la suite du développement!
#20

all_zebest
Héros

Je suis agréablement surpris de découvrir ce nouveau projet et cette équipe inventive et dynamique.
#21

fenryo
Citoyen

Bonsoir juste pour donner des news, le projet avance bien après l'article obtenu dans LE MONDE on a commencé à vendre des parts du studio à grande vitesse.
#22

TrollTraya
Garde royal

Bonne nouvelle alors, car ça m’attriste de voir que sur Indiegogo, ça stagne.
#23

Megamat
Gobelin

Pourquoi vous ne mettez pas en place une boutique en ligne pour vendre le jeu directement chez vous, comme Legend of Grimrock ou d'autres studio indie ?




Voir tous