Samedi 19 Octobre 2019, 09:54     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débats #9 : pour ou contre la gestion d'équipe dans les RPG ?

par Etienne Navarre 31 Mai 2013 10:30 50

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.

 


Hack’n’Slash, rogue-like, en temps réel, au tour par tour... Les RPG forment décidément une grande famille et les variations sont nombreuses. Selon les personnes et les territoires, la définition du RPG n’est jamais tout à fait la même. S’il est clair que le genre vidéo-ludique a pour racine le jeu de rôle papier, deux conceptions existent néanmoins et s’opposent depuis les balbutiements du genre.
Un peu à la manière de la littérature fantasy où, au commencement, Le Seigneur des Anneaux et sa communauté faisait face à un Conan résolument solitaire, les jeux vidéo de rôle proposent tantôt de contrôler une équipe, tantôt d’incarner un personnage unique. Cette opposition provient en partie des origines papier du genre. A la lueur tremblotante des lampes, le soir venu, un rôliste prenait plaisir à troquer son identité pour celle d'un héros le temps d’une partie. Pourtant, le jeu se déroule de manière coopérative autour d’une table et les interactions entre joueurs sont nombreuses. Le sentiment d’appartenir à une véritable équipe n’en est que plus fort. Devant son écran en revanche, que faut-il en penser ? Les « party based RPG » comme on les nomme outre-atlantique, semblent à première vue plus proches des racines du genre. A contrario, le fait de contrôler un unique personnage ne permettrait-il pas de mieux s’identifier à lui ? Pour ce nouveau débat, AbounI et Killpower ont affûté leurs lames et croisent le fer.
Messieurs, en garde !

Pouicoss

 

 

 

POUR : AbounI

 

Le RPG, en digne héritier du JDR qu'il est, se doit pour moi de proposer une team à gérer quand il se pratique en solo. C'est le minimum syndical et un élément essentiel pour ne pas se trouver face à un "livre interactif dont vous êtes le héros."
Une gestion de groupe apporte une plus-value qu'un RPG à PJ unique ne peut offrir : des interactions, des affinités ou rivalités (voire des romances et des trahisons), des partages d'équipements quand il est question d'inventaire, des personnages qu'on développera dans une vision complémentaire pour maximiser les spécialisations et donc les rôles de chacun des membres. Ici, pour ce qui est de la progression, le joueur se concentre sur l'élargissement des compétences de groupe liées aux système de classes, ce qu'un RPG à PJ unique ne peut proposer (AoD): on développe son PJ vers une voie unique, en laissant de coté tous un champs de compétences disponible (Divinity II). Une vision RP différente, pas nécessairement moins forte, mais moins attrayante pour moi.
On pourrait aussi se dire que sur le plan de la rejouabilité, ce genre d'RPGs semble de prime-abord biaisé, mais finalement, pour moi, là encore, c'est du gagnant. Rien n'empêche de se choisir un nouveau PJ orienté différemment. Et c'est d'autant plus vrai si ce RPG se paye le luxe de proposer un large panel de compagnons prêts à voyager avec le PJ (BG2). On aura donc le plaisir de découvrir une nouvelle équipe avec tout ce que cela implique quand il s'agit d’interagir avec ceux qui la composent. Une nouvelle aventure qui apporte son lot d'histoires, de quêtes et d'interactions différentes, là ou un RPG à PJ unique se contente de l'unique possibilité de se construire un PJ différent, même si dans les deux cas, l'intrigue peut être vécue sous d'autres perspectives.

 

     

    

 

CONTRE : Killpower

 

Je me limiterai à énumérer tout ce qui ne me plait pas dans une gestion d'équipe :
- Gérer plusieurs personnages casse l'immersion que l'on peut retrouver dans un RPG (première personne ou troisième personne). La gestion d'un groupe est totalement différente. Jouer un avatar, c'est vivre intensément et s'immerger dans la peau du personnage.
- Etre obligé de gérer une équipe, c'est forcément gérer des profils qui ne sont pas forcément des personnages que l'on joue d'habitude. Pourtant on n'a pas le choix. Etre obligé de prendre un voleur ou un soigneur est le lot quotidien des gestions d'équipe.
- Jouer une équipe, c'est donc forcément jouer des profils hétérogènes. En effet, on ne prendra pas quatre paladins ou quatre voleurs.
- Enfin jouer toute une équipe amène un jeu plus court. Je m'explique : vous ferez l'aventure une fois avec votre équipe variée, alors que vous ferez plusieurs fois un jeu en solo avec des profils différents.
- Et puis je ne suis pas capable de me mettre dans la peau de plusieurs personnes à la fois : quand on fait un JDR papier, c'est à plusieurs. Donc seul, je ne me vois pas jouer tous les rôles.

C'est pour cela que j'essaye souvent de jouer un seul perso dans une campagne où on nous demande de prendre plusieurs persos (Baldur's Gate par exemple). Et même si je suis obligé de baisser le niveau de difficulté (quoique), c'est d'autant plus intense et intéressant avec un seul perso. D'où mon contre.

 

    

    

 

Tous les débats en archives. 

Commentaires (50)

#51

D_Inquisitor
Guerrier

Avec les années, j'ai plus de mal avec les jeux "à équipes", parce que c'est totalement inconsistant. Le truc le plus énervant de base, c'est "moi j'veux embarquer TOUT LE MONDE avec moi"... mais non, tu dois choisir 3 membres, pas plus. Je sais bien que c'est pour tout un tas de problématiques d'IA, de perf, etc. mais ça reste naze.

Tout comme dans les JRPG, les Game Over qui tombent par ce que l'équipe principale est décimée... genre les mecs derrière, ils se sont suicidés dans la foulée quoi. C'est ce qui me fait le plus chier dans le principe de team larges où t'as plein de gens en stock, mais tu dois toujours choisir. "Ah ok, c'est pour rester discret ? parce qu'attaquer un donjon blindé d'ennemis qui nous attendent vaut mieux y aller à 4 qu'à 15 c'est ça ?".

Quelque part, les MMO ont une approche plus logique des Teams, avec des dizaines de joueurs œuvrant contre les boss. Les jeux "solo" avec option "team" sont une bonne alternative tant que l'on peu se passer des alliés optionnels. Et s'ils apportent un réel plus.




Voir tous