Vendredi 20 Septembre 2019, 01:40     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débats #8: pour ou contre les mini-jeux dans les RPG ?

par Etienne Navarre 26 Avr 2013 10:30 35

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.


Les mini-jeux ne représentent pas un aspect majeur dans les RPG. Ceux qui y sont plutôt réfractaires auront tendance à gentiment passer à côté, là où les amateurs de petits jeux "casse-croûte" y trouveront un amusement sympathique, voire une vraie plus-value pour leur aventure.
Parties de poker, roulettes, jeux de cartes, tir sur cibles, bras de fer, combats de rue, paris divers et variés... Les activités annexes permettent de s'écarter quelques minutes de sa quête principale pour une partie rapide permettant de se remplir les poches ou tout simplement de faire autre chose. Ensuite, on trouve les mini-jeux propres au gameplay comme le crochetage de serrures, la désactivation de barrières magiques ou la fabrication d'items. Même les QTE, en quelque sorte, peuvent être assimilés à des mini-jeux : réflexes et façon d'aborder le jeu purement arcade, les QTE dans un RPG sont les ennemis du gameplay intelligent mais proposent une autre façon d'aborder les cinématiques ou le combat.
Bref, autant dire que si le sujet est loin d'être capital, il n'en demeure pas moins un élément de gameplay qui se démocratise de plus en plus et modifie notre rapport au RPG, qu'il s'agisse de jouabilité ou de contenu.

 

 

POUR : Etienne Navarre

 

Les mini-jeux dans les RPG ont quelque chose de fabuleux dans leur façon de rendre les univers plus vivants et plus animés. En tout cas plus qu'un codex qui peut parfois se révéler ennuyeux en textes pompeux et parfois inutiles. C'est la dynamique idéale pour un RPG qui en devient crédible et propose une mise en abîme du jeu intéressante. Nous jouons à des jeux vidéo (à des RPG en l'occurrence) non pas pour tuer le temps, mais pour ce qu'ils offrent de sublime comme fenêtre sur un ailleurs dépaysant. Un bon RPG est comme un entracte bienvenu du quotidien, un temps mort plein de vie pixelisée. Ainsi, le mini-jeu dans un RPG n'est-il pas le repos des braves, la pause idéale pour un héros occupé à mener ses quêtes à bien ? Le joueur joue pour s'aérer et prend une seconde fois du recul par rapport à la narration en s'adonnant à des petits jeux qui mettent souvent du beurre dans les épinards (argent, XP, récompenses matérielles...)

De plus, les mini-jeux me rappellent la pratique arcade du jeu vidéo à laquelle je suis toujours attaché : l'arcade. Ces parties rapides, intenses, joyeuses et sans prise de tête constituent un coeur ludique qui bat toujours fortement en moi. Permettre au joueur qui se plaît dans un univers de faire autre chose que quêter, affronter des ennemis, enchaîner les lignes de texte, c'est le gage d'un jeu qui a compris les mécanismes ludiques qui font du jeu vidéo un loisir du plaisir et du divertissement.
Un RPG qui n'inclut pas de mini-jeux n'est pas un mauvais RPG, loin s'en faut. Leur absence n'est pas profondément préjudiciable, mais leur présence est pour moi le signe que le jeu a bien été fait par des joueurs qui aiment jouer, tout simplement.

 

 

CONTRE : Prostate

 

Je le crie haut et fort : Les mini-jeux ne sont qu'une invention dédiée à gonfler artificiellement le contenu ou la durée de vie d'un jeu. Certes, certains studios ont de bonnes idées en la matière et proposent des mini-jeux intéressants, de bonnes qualités et parfois même cohérents avec l'univers lui-même (bornes d'arcades, crochetages, ..)

Mais malheureusement, la triste réalité actuelle n'est pas aussi joyeuse. Le plus souvent, les mini-jeux n'ont aucun sens et cassent l'immersion. Je joue à un RPG pour des dialogues épiques ou bourrés d'humour et de référence. Je joue à un RPG pour un monde plein de charme et qui me transporte dans une deuxième vie, dans un second rôle. Je joue à un RPG pour me sentir, l’espace d'un instant, être quelqu'un d'autre. Je ne joue définitivement pas à un RPG pour me retrouver devant un éternel clone de Galaga, Tetris ou d'un ersatz de solitaire.

Vous pourriez me dire que les mini-jeux ne sont que bonus et qu'il est, de ce fait, difficile d'être contre. Mais ce n'est pas une raison. Le temps passé par les développeurs sur ce contenu inutile aurait pu être dédié à de vraies quêtes ou à du vrai débogage.

 

Tous les débats en archives. 

 

Commentaires (35)

#2

Chinaski
Grand chevalier

Pour les mini-jeux uniquements récréatifs : Pokers, bras de fers, courses de Speeder...
Contre les mini-jeux qui remplacent ou rendent caduc la feuille de personnage : les séances de crochetage ou de persuasion d'un Oblivion par exemple...

Les QTE, c'est rarement de bon aloi, je trouve, mais ça m'a déjà amusé...

#3

Montaron
Seigneur

Pour si ça permet de mieux intégrer l'univers et permet de nous faire sentir acteur par le fait de nous notre interaction avec l'environnement et/ou les NPCs, rien de plus craignoss que les parties de dés textuels de Planescape. A l'inverse si ça remplace obligatoirement toutes les actions comme le foutu cercle à passer de ME ou les codes imbuvables de hacking d'Alpha Protocol c'est même pas la peine.
#4

Mickions
Villageois

Je vois difficilement comment être contre les mini-jeux dans un rpg, les arguments de prostate sonnent un peu creux !^^ Ce n'est pas vraiment la présence de mini-jeux qui est à critiquer mais plutôt leur utilité et la manière dont ils sont intégrés au reste du jeu.

Dans le cas de mini-jeux directement intégrés au gameplay, comme le crochetage, c'est indispensable ! Un rpg doit tenir le joueur en halène pendant plusieurs dizaines d'heures. La présence de ces petites séquences permettent de varier un peu les activités et de ne pas lasser le joueur.

Pour les mini-jeux présentésen "à côté" ça dépend. Moi j'apprécie puisque ça permet au joueur d’interagir avec le monde qui l'entoure, comme par exemple un Geralt qui va défier d'autres personnes au bras de fer dans la taverne. Dans certains jeux, ce n'est pas terrible, je prends pour exemple un Fable III avec ses métiers de forgeron, pâtissier et ménestrel. Pour les trois métiers il suffit d'appuyer sur la bonne touche "1,2,3" à intervalle régulier et de gagner des pièces. Et sur la fin du jeu, on gagne avec ça 1000 pièces toutes les trois secondes. C'était d'un ennui mortel et pourtant ça permettait de se remplir les poches. On se retrouvait avec une même QTE pour trois mini-jeux qui offraient des récompenses extravagantes. C'était très très mal intégré au gameplay.

A l'inverse, dans un The Witcher, c'était bien géré. Plusieurs quêtes basées sur ces mini-jeux s'ouvraient, comme par exemple le tournois de baston dans le premier acte. Ça permettait, pour un temps, de se détacher de la trame principale et de la chasse aux monstres.

Le meilleur exemple de bons mini-jeux est Far Cry 3, notamment les parties de poker où l'on voit les autres joueurs distribuer les cartes, râler lorsqu'ils se couchent ou hésiter avec de relancer, c'est juste génial pour l'immersion.

Tous ces petites mini-jeux sont en quelques sortes des interactions avec le monde qui nous entoure. Ça permet de nous sentir "acteur" de cet univers qui nous entoure et non d'être un simple fantôme.

Pour conclure, je dirai que des mini-jeux bien faits, bien intégrés à l'univers sont préférables à une énième quêtes secondaires qui demande d'aller terrasser le troll de Warzplouf qui bloque l'entrée d'un pont...
#5

Chinaski
Grand chevalier

Moui, je modère un peu mon "contre", car c'est vrai que quand c'est bien fait, ça aide à l'immersion* ( le crochetage de fallout NV )...

*même si j'ai tendance à être réservé face à cette course à "l'immersion" comme absolu. J'ai souvent envie de dire à ceux qui ne jure que par elle "d'arrêter les rpg et de s'acheter un tuba et des palmes"... mais c'est bien évidemment trollesque !
#6

TrollTraya
Garde royal

Certains mini-jeux aide à l'immersion, du moment que les compétences de la feuille de personnage influe sur eux (par ex, lors du crochetage de serrure : si la serrure est cataloguée comme difficile, quelqu'un qui n'a pas développé le talent devrait se retrouver devant un mini-jeux hyper dur/impossible à réussir, à l'inverse quelqu'un qui à bien augmenté cette compétence devrait avoir des bonus pour ce même mini-jeux (bonus de temps, possibilité de ralentir l'action, etc...).

Donc pour, mais pas n'importe comment ou que ce soit sans conséquence (Le shoot them de Jade Empire par exemple, qui fait vraiment office de gadget sympa, mais qui en réalité ne sert vraiment à rien en terme de gameplay ou de RP).
#7

Colinet
Noble

Pour les mini-jeux optionnels. Même quand ils sont mal torchés (comme dans the Witcher), ils peuvent mettre une ambiance du tonnerre. Après, quand c'est bien fait, comme dans M&M7, c'est encore plus jouissif!

Par contre, les mini-jeux de crochetage ou de piratage ça m'énerve d'une force... Même dans New Vegas ou Mass Effect 1, j'ai l'impression de jouer à l'insupportable Project Eden à chaque fois que je me retrouve devant une serrure... A quoi ça sert à mon perso d'être un génie en crochetage dans Skyrim si mon skill à moi et 20 lockpicks ouvrent n'importe quoi? Et puis merde, un rpg, c'est une diversité dans l'approche. Les séance de crochetage, c'est comme si on nous mettait du rail shooting pour les phases de combat.

Résumé: je suis pour tant qu'on n'intervient pas dans les actions qui dépendent de skills de notre personnage (dans l'absolu, ce serait pareil pour le combat. Ce qui me mène à dire que si on nous propose de mini-jeux du niveau des combats de Demon/Dark Souls, je changerai peut-être d'avis).
#8

redd
Seigneur

Je suis plutôt de l'avis de prostate, Chinaski et montaron (et d'autres, sans doute).

Quand je joue à un RPG, je joue à un RPG, pas à un jeu d'arcade. Je ne désire pas que mon "skill" perso soit mis à contribution pour réussir certaines choses importantes. Un test dans un jdr, ça se fait avec des caractéristiques, des compétences, des dés, des "situations qui font que", mais pas l'habileté du joueur à la manette, à la souris ou au clavier.

Après, je nuance. Quand il s'agit de petits jeux optionnels destinés à mettre de l'ambiance, ça me va. J'y vais uniquement pour me détendre un peu, ou pour obtenir quelque chose de peu important (ex : un peu d'argent en plus, un succès...).

Bref, les mini-jeux dans The Witcher du style "QTE pour les rixes dans les tavernes" ou "jeux de dés", j'aime bien. Ca détend et c'est pas obligatoire.

Mais les mini-jeux du style "pirate le terminal en trouvant les machins identiques" (mass effect), "crochète la porte" (skyrim), "combats le monstre avec des QTE" (the witcher), non merci, je déteste ça, ça me fait perdre du temps et ça m'emmerde. Il me semble aussi que c'était dans Deus Ex qu'il y avait un piratage super relou à faire (mais bon, Deux Ex n'est pas un RPG donc on lui pardonne).

Avec Jade Empire, au moins, on pouvait zapper ces phases. Si je veux jouer à un shoot'em up (et je veux pas), je jouerais à Tyrian ou Xenon 2.

Pour l'histoire du crochetage, au mieux, j'accepterais un mini-jeu uniquement si le perso n'a pas les compétences. Mais dès lors qu'il les a, le crochetage devrait réussir (ou pas, selon les dés) mais pas demander au joueur de le faire à sa place.

C'est bien simple, dans Mass Effect, dès que j'ai eu suffisamment de MediGel, je le dépensais pour réussir automatiquement ces saletés de piratages/décryptages (heureusement faciles, mais chiants).

En plus, avec de l'imagination, on pourrait sortir du basique "compétence en crochetage" sans pour autant le remplacer par un jeu d'arcade. Je ne sais pas moi, il faut ouvrir un coffre-fort ? Obligez le joueur à se renseigner sur le le type de coffre-fort, ses protections, ou à acheter/trouver du matériel spécifique (on ne crochète pas un coffre fort avec une épingle, bordel !).

Message édité pour la dernière fois le : 26/04/2013 à 12:03

#9

Lohengrin
Garde royal

Un débat sur des mini jeux dans un jeu, et même certains poussent le vice de pousser le joueur dans un 3ème niv, pour accéder à un 4ème ...,. suivant le principe des poupées russes, (quoique, j'aime bien les poupées russes bien rousses, mais bon hors sujet).

Sur ce coup là, je vais faire le "Salomon" centriste et choisir la voie du milieu.
Pour, parce que j'aime bien faire un break, l'inflation des dialogues et des quêtes implique vraiment un peu de détente; et contre quand cela devient lourd (répétitif, ou injouable lorsqu'il est mal pensé, ou impératif et injouable bis repetita pour accéder à la suite de l'histoire).
Neutre pour finir quand le scénar et vraiment de l'héroïco-fantaisie-super fabuleux-épique tellement génial à courir tout nu sur la place de grève (houlà j'arrête, besoin d'une aspirine m'en va!!!)
#10

Tirnanog
Chevalier

Je rejoins l'avis de redd et donc de tous ceux qu'il a cités.

(Ça m'évitera d'écrire encore des romans )

Pour le crochetage, il y avait pas dans les années 90 (vers 95 je sais plus), un jeu où l'intégralité du jeu tournait autour d' "énigmes" de coffre-forts, qu'il fallait crocheter? Je sais plus le nom. Je crois qu'il avait le mérite (forcément vu que tout tourner autour de ça) d'avoir un inventaire spécialisé pour l'ouverture de coffres dont le fameux stétho.

Je rajouterai juste un point, que les mini-jeux suivent le gameplay basal du jeu (si ça diffère trop, c'est peut-être raffraichissant, mais en effet ça casse l'ambiance quelque part), contrairement à Montaron, les jets de dés textuels je trouvais ça sympa. Tout comme certaines énigmes bien choisies (mais d'ailleurs j'aimerais vraiment qu'en fonction de la difficulté choisie au départ du jeu, on n'aie pas toujours la même énigme, mais genre une énigme facile au niveau facile, une énigme plus corsée au niveau normal etc, ayant lieu au même endroit au même moment avec le même PNJ, mais changeant en fonction de la difficulté - et pas seulement une restriction de réponses, car si l'énigme est facile qu'il y ait 10 propositions ou 2, ça change pas grand chose, enfin si, un peu, mais pas assez selon moi).

PS: et qu'on n'ait pas la même énigme qu'on nous refourgue de jeux en jeu, genre une fameuse énigme qu'on a retrouvée copiée collée de KotOR dans Mass Effect.

Message édité pour la dernière fois le : 26/04/2013 à 12:51

#11

MaximeXIII
Villageois

Pour des mini-jeux récréatifs qui permettent de changer un peu d'air genre partie de poker, roulette, jeu du couteau. Si en plus il font gagner de la tune et/ou des objets, ça peut être vraiment sympa.
Cependant, si ces mini-jeux en question nous rapportent trop et trop facilement, je dirais contre.

Par contre, j'en ai un peu marre des QTE qui cassent le rythme du jeu.
#12

Munshine421
Garde royal

Les minijeux dans les RPG c'est bien tant que ce n'est pas obligatoire comme les jeux de cartes ou dés comme dans the Witcher ou Kotor. C'est une parenthèse qui permet de souffler entre 2 quêtes.

Mais quand ce sont des mécaniques intégrées au gameplay, au mieux c'est répétitif ou chiant comme dans Oblivion pour le crochetage et la persuasion au pire c'est un véritable cauchemar comme dans Alpha Protocol où j'avais envie de massacrer le mec qui avait conçu les mini jeux en temps limité pour le hacking, le crochetage et le bricolage électronique.
#13

Chinaski
Grand chevalier

PS: et qu'on n'ait pas la même énigme qu'on nous refourgue de jeux en jeu, genre une fameuse énigme qu'on a retrouvée copiée collée de KotOR dans Mass Effect

J'avais une théorie paranoïaque sur ce point précis : à savoir que Bioware a laissé Obsidian développer un KOTOR II sans leur donner d'argent ( ou si peu ), pour ensuite en reprendre toutes les bonnes idées dans leur nouvelle série phare, Mass Effect.

Paranoïaque ? Un peu... Hors-sujet ? Absolument !
#14

Artyparis
Guerrier

Je suis POUR.
Le temps nécessaire au développement de ces mini-jeux est marginal par rapport au projet auquel ils sont rattachés.
J'ai apprécié ceux de Fallout (la Caravan en particulier), les serrures de Skyrim (un peu moins)...

Ce qui m'emballe est l'immersion encore plus prononcée dans l'univers de mon perso. Je joue ds le jeu.
Si le mini-jeu est bidon, cela ne gâche pas le reste et on peut l'éviter. Donc, rien à perdre à demander des mini-jeux (s'ils sont optionnels!).
#15

mophentos
Paladin

Mickions, à parfaitement transcrit mon point de vue ...

rien d'autre a rajouter.
#16

Rellvaan
Garde

Je dirais que je suis de l'avis de Tirnanog qui est de l'avis de Redd qui rejoint Chinaski qui est d'accord avec les autres (désolé de ne pas tous vous citer).

Ce n'est pas tant le mini-jeu en lui même que ce qu'il apporte au monde en général. L'idée de pouvoir faire un bras de fer, une partie de dés ou me coller sur une Borne d'Arcade dans un RPG, j'adore cela car cela renforce l'immersion.

Quand cela devient une obligation pour faire avancer une quête ou autre cela me gonfle terriblement surtout quand il y a une part de hasard. Perdre 15 minutes de jeu pour un simple calcul foireux d'une machine, cela me met hors de moi (je n'ai plus en tête le titre d'un soft qui m'a fait cela mais j'ai les souvenirs de mes crises de nerfs...).

Après, il y en a des obligatoires qui passent plustôt pas mal et j'ai en tête le Hack de DX:HR, c'est un passage obligé mais suffisamment bien foutu pour moi pour ne pas me gonfler même si j'ai une préférence pour l'Icebreaker de JC.
#17

Chaos17
Guerrier

Il des mini jeux amusants comme sur Wii et il y a les autre.
Par exemple, dans Witcher 1, je ne m'amuse pas beaucoup avec les mini jeux.
Dans Zelda, j'aime bien le mini jeu de pêche.
#18

cabfe
Seigneur

Si c'est optionnel, pourquoi pas. Ca peut être sympa pour changer un peu de la routine.
Mais obligatoire, faut pas se louper. Un mini-jeu obligatoire et raté flingue le meilleur RPG.
#19

Elric
Chevalier

Pour: les activités qui s'intègrent dans l'animation de l'environnement (boxe, bras de fer, paris)

Contre: casser 10 crochets sur cette ??/""" de serrure du coffre où j'espère enfin trouver le dernier élément de cette super(be) armure. Pire, devoir identifier des morceaux de texte qui défilent GRRR...

Pourquoi ne pas implémenter des mini jeux en début de partie comme "seconde chance" pour celui qui ne maîtrise pas encore une capacité? Ensuite, après assimilation des mécanismes de développement de son perso, basta, à chacun de bien répartir ses points de compétence.

Donc pour mais sous réserve de tous droits (du joueur).

Message édité pour la dernière fois le : 27/04/2013 à 00:33

#20

flofrost
Grand chevalier

J'ai envie de vous dire de ne pas vous plaindre, les mini-jeux des C-RPG ne sont pas encore tombés aussi bas que ceux des RPG jap, du genre éviter la foudre 200 fois pour gagner une arme ultime par exemple.
#21

Shone
Garde

Ca dépend le mini jeu en question. Mais à la base, j'ai rien contre(dans Red Dead j'ai passé un temps fou aux jeux de dés et cartes).

Quand ça renforce l'ambiance, l'atmosphère du jeu, c'est un vrai plus.
#22

Percival
Garde royal

Dans The Witcher 1 et 2, je trouve que les mini-jeux sont bien amenés et s'intègrent bien au jeu. De plus, ils cadrent bien avec l'époque du jeu (le moyen âge). Donc, je suis pour.
#23

LeVinVostfr
Villageois

Perso, je vois la type de quête ou on doit défendre une cause par la parole (Kotor, neverwiter nights 1 et 2) comme un mini-jeu.

Généralement, un mauvais choix de dialogue ne te fais pas tué. Tu peux avoir un malus ou une mauvaise fin mais pas une mort. Dans les rares cas ou faire le bon choix est capital pour réussir, je joue comme si j'étais dans un mini-jeux. Pourquoi ? Parce-que si tu échoues tu fais peut-être un mort, mais elle te concerne pas et si vous avez remarqué elle ne concerne même jamais nos persos...et pendant ce mini-jeux les capacités comme la persuasion sont pas toujours très utiles voir pas du tout et/ou inutilisable/in-activable.

Comme j'ai adoré ces moments, (à ne pas confondre avec la fin de Nw2 ou de Dragon age) je suis pour les mini-jeux. Elles sont rares mais elles permettent de varier le plaisir.

Message édité pour la dernière fois le : 29/04/2013 à 05:07

#24

Megamat
Gobelin

C'est vrai qu'il y a du pour et du contre
Il y a des minis jeux qui ont vraiment un sens en début de jeu, histoire de se faire de l'oseille, mais ensuite, l'intérêt baisse, puisque les 3/4 du temps on est plein aux as au 1/4 de la partie.

Ensuite à les minis jeux considérés comme quêtes secondaires et qui sont assez funs (principalement celles de The Witcher) avec des partis de dés, de bras de fer etc...

Puis les minis jeux qui servent à rien et qui sont en général bien complexes pour ce qu'ils rapportent. Jeux de cartes avec des règles à la c... qu'on comprend jamais rien, des machines à sous, des jeux de tirs, etc...

Message édité pour la dernière fois le : 29/04/2013 à 10:04

#25

Raven
Villageois

Pour ! , j'adore crocheter des serrures et pirater des ordinateurs "manuellement", sans doute car je suis trés doué pour ce genre de minis jeux. (J'ai même réussi à dompter ceux d'apha protocol ).

Je trouve que ça apporte pas mal d'immersion, parce que bon ouvrir un coffre facile en un clic ou pas pouvoir l'ouvrir car on a pas assez de points de crochetage je trouve ça moyen surtout quand on joue un voleur.
Bref ça colle au RP de mes persos.

Cela dit voir un barbare arme à 2 mains crocheter un coffre car le joueur maitrise les minis jeux c'est pas trés RP mais au moins il reste pas coincé devant le coffre qui contient l'armure de ses rêves. Pour les autres, ceux qui n'arrive tout simplement pas à les faires....

/troll on] ben c'est jeu ma pauvre Lucette, si ta des reflexes de fruits mer c'est pas de la fautes des devs. /troll off]









Voir tous