Mardi 16 Juillet 2019, 16:55     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débats #7: pour ou contre le multijoueur dans les RPG

par Killpower 30 Mar 2013 11:00 119

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.

 


A l'heure où les MMO Free To Play inondent le marché et où les dernières annonces quant à la future génération de consoles les font plus ressembler à d'inconfortables tablettes Facebook/Twitter qu'à des machines de jeu, les rôlistes avertis, eux, débattent avec verve de l'intérêt d'un mode multijoueur dans The Witcher 3. La connectivité, c'est le mot à la mode dans le domaine vidéoludique, le grand concept du futur qui va changer la face du monde en mettant en tête à tête les joueurs de la planète entière sur des concepts novateurs.
La Terre tremble, et pourtant... Le multijoueur est aussi vieux que le jeu lui même, qu'il soit électronique ou réel. Les jeux de rôles sont nés sur table, lors de soirées interminables, avant que la maigre technologie des années 80 n'oblige les plus numériques d'entre nous à se cacher pour explorer des donjons en solo. La pratique est restée et on voit aujourd'hui d'un mauvais oeil toute cette connectivité pré-embarquée, mode Big Brother, qui nous empêche de jouer tranquillement, comme si on avait peur d'être dérangé, troublé dans son intimité.
Alors, le révéré computerRPG, un plaisir solitaire ?

 

POUR : Etienne Navarre

 

Je résumerais bien l'idée que je me fais du multijoueur ainsi : accepter de ne plus avoir le contrôle. Contrairement à une expérience solo qui place le joueur seul au centre de l'univers, la partie multijoueur (qu'il s'agisse de MMO, de coopératif ou de compétitif) met le joueur face à ce qu'il y a de plus excitant dans un RPG : l'imprévisible. C'est ce qui me plaît quand j'incarne un rôle. Cet inattendu qui peut faire basculer une partie parce que je n'aurais pas abordé mon rôle comme il faut ou parce que, tout simplement, je joue avec d'autres personnes qui sont faillibles. Si le multijoueur ramène à l'essence même du jeu de rôle (le JdR papier, les GN ou grandeur nature), il offre aussi aux participants une expérience humaine parfaitement identique à la sociabilité de notre vie quotidienne : éclats de rire (des violents), énervement, rencontres désastreuses et prises de bec, révélations amicales et souvenirs impérissables. C'est peut-être cela que le joueur cherche en sociabilisant son RPG, après tout.

Pour ma part, je joue presque autant à des RPG solo que multi. Je ne pense pas que l'un soit meilleur que l'autre. Tout dépend évidemment des attentes que l'on place dans un jeu. En revanche, je me pose parfois de très sérieuses questions quand je vois l'accueil lamentable réservé à certains MMO en comparaison du multijoueur de Mass Effect 3 (la blague du siècle) et les réactions aux annonces récentes de CD Projekt (coucou les réac'). Tant que la partie jouable à plusieurs ne ruine pas l'expérience solo (voire qu'elle la sublime), je ne vois pas une seule seconde où est le problème.
Je pense qu'il faut ramener le jeu à plusieurs au centre de l'expérience vidéoludique. L'ouverture à l'autre amène excitation, émotions, frustration, folie... Tout ce qui dynamise le jeu en quelque sorte.

 

 

CONTRE : Killpower

 

 

Un multijoueur dans un RPG représente pour moi la possibilité de jouer la campagne en coopératif. 
De ce constat, il faut donc que le RPG se prête à ce système : un jeu dans lequel on joue plusieurs personnages, qui peuvent être partagés entre différents joueurs me semble obligatoire. Dead Island, RPG light, est un très bon exemple, car il a été pensé pour se jouer à quatre (il n'y a qu'à voir les vidéo ingame). On pourra aussi considérer les hack'n slash qui sont coopératifs comme ayant un bon intérêt, même si le rôleplay est minime. 

Je ne suis donc pas contre le multijoueur s'il est pensé et intégré dès la genèse du jeu et s'il apporte un plus immersif. En revanche, je suis totalement contre à partir du moment où l'on propose un RPG solo auquel on intègre de force un mode multijoueur, qui n'aura aucun rapport avec la partie solo ou qui serait un lest lors du développement de la partie solo. Mettre un Capture the Flag ou un Deathmatch dans un RPG n'a aucun intérêt, surtout connaissant le nombre de jeux spécialisés dans ce type de mode multijoueur.

Et puis un jeu comme Baldur's Gate, dans l'absolu, est bien plus riche pour un joueur qui va gérer et contrôler ses six personnages déjà existant dans l'univers -ils ont été développés par l'éditeur pour posséder des interactions avec le background, l'environnement, entre eux et les règles de jeu- que dans une version coopérative où il s'agirait de jouer avec cinq autres amis qui auraient créer leur propre personnage sans cette richesse fixée.

Du coup, je préfère jouer seul, dans un RPG j'entends bien, pour profiter à fond de l'univers que les développeurs ont su créer et me proposer, que de partager cette aventure mal accompagné ou avec des pans entiers qui disparaissent pour faciliter l'inclusion du multijoueur. 

Et puis ne serait-ce pas ridicule de voir un multijoueur coopératif dans The Witcher avec un sorceleur dans une équipe ?

 

Tous les débats en archives. 

Commentaires (119)

#101

Chinaski
Grand chevalier

Bin moi, même si le débat fait encore rage; et que je constate que certains se contentent de mépriser les joueurs qui ne sont pas d'accord avec eux plutôt que d'avoir un argumentaire pertinent sur les jeux, malgré cela je suis content de vous lire car, en substance, la majorité des intervenants semble apprécier les bons RPG solo, et ça me rassure un peu pour la suite.

Comme dit plus haut, les jeux multi sont déjà ( et de plus en plus ) nombreux, les amateurs n'ont pas à s'inquiéter, on va en bouffer encore des années, et dans tout les domaines !
Si ils arrivent à faire des RPG solo et multi dans lesquels le joueur solitaire ( qui mérite autant de respect que le joueur social, non mais ho ! ) ne se sent à aucun moment lésé, rien à redire pour ma part. Mais c'est rarement le cas.

Il est normal que les férus de RPG solo s'inquiètent de voir disparaitre leur genre favoris, ou du moins de la voir être phagocyté par des features multi bien souvent faiblardes et uniquement là par impératif commerciale, par effet de mode...

Je ne suis pas contre l'ouverture du cRPG vers d'autres horizons, tant qu'il continue à me proposer ce qui fait sa qualité. Tant qu'il reste un cRPG.

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 21:23

#102

Munshine421
Garde royal

Entendons nous bien le mode multi rajouté dans ME3 uniquement pour prolonger la durée de vie de jeu ou pour avoir la meilleure fin, cela me sort par les trous de nez. Et je ne suis pas adepte des MMO.

Par contre, il est tout à fait envisageable de proposer une expérience en coop dans le RPG quand il n'y a pas de personnage prédéfini et à fortiori dans les RPG où on a le choix de sa fiche de personnage. Et c'est probablement ce qui va se passer dans Cyberpunk 2077 où il n'y aura pas de personnage central comme dans The Witcher. Et on peut imaginer une session de jeu solo complètement découplée d'une session à plusieurs. Richard Garriot a bien précisé que Shroud of the Avatar pourra être joué sur une tablette ou sur un portable sans connection.

Ce que je vois c'est que les jeux solo ne vont pas disparaitre et que l'histoire dans un RPG sera toujours présente mais que le mode coop prendra le pas sur le mode solo. Je ne dis pas que c'est forcément pertinent pour les jeux qui se rapprochent plus des jeux de stratégie tactique où l'on dirige un groupe de perso mais que c'est particulièrement adapté aux cRPG en vue FPS ou TPS dans une optique jdr.

#103

AbounI
Grand gobelin

J'en profite pour noter la décision des dev de Chaos Chronicles, qui si vous ne le savez pas déjà, à vu sa composante multijoueur tout simplement annulée quand ils se sont rendu compte que le multi était inadapté à leur jeu:

Vous rappelez-vous ce que j'ai dit lorsqu'on se rend compte que les idées initiales ne sont parfois pas si géniales ? Le multijoueur pourrait en être une. Ce n'est pas totalement oublié, mais pour le moment nous nous concentrons sur l'aspect solo du jeu. Nous pensons même à abandonner le multijoueur à sa sortie, pour peut-être l'inclure par la suite. Mais alors, nous serons toujours face aux mêmes problèmes que nous rencontrons en ce moment. Ce ne sont pas des problèmes techniques. La technologie n'est pas le problème, c'est une question de plaisir. Nous avons pensé qu'il serait cool d'avoir cette fonctionnalité. Mais, nous avons réalisé que ce n'était pas amusant du tout. Juste un petit exemple pour montrer ce que je veux dire : Disons que vous jouez avec quatre amis en ligne. Et vous êtes sur la carte du monde. Si vous devez voyager loin, très loin, et bien, sur la carte du monde, une seule personne peut contrôler le groupe. Mais que peuvent faire les autres si ce n'est juste attendre ou tchatter ? Et il y a encore beaucoup de ces choses qui sont amusantes si vous êtes seul, mais ne le sont plus si vous jouez à plusieurs.


Pour dire que ce que nous réclamons, ou à l'inverse nous déplorons, est aussi du point de vue d'un développeur quelque chose de fondamental ou inutile pour un projet.Tout dépendra du projet en question.Il y en a de ceux qui sont penser pour être joué en solo, d'autres pour être joués en multi.

Mais pourtant, toujours sur Chaos Chronicles, beaucoup réclament encore cette fonction multi/coop...
La ou le bat blesse, c'est quand on incorpore un feat alors qu'à l'origine, le jeu n'est pas censé être développé pour...

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 20:12

#104

prypiat
Paladin

Sans forcément penser que "le multi c'est le mal", je n'en suis absolument pas client. Je n'ai rien contre les jeux multi-only, mais je n'y joue pas. et pour les autres, tant que le solo n'en pâtit pas trop ca me va.

Si je m'insurge parfois contre la "mode" de mettre du multi partout parfois au détriment du solo, c'est par pur égoïsme.

Peut-être simplement parce que, à moins d'être une bande de potes qui font une LAN, à ce que j'en ai vu globalement l'aspect "concurrence" et "course à qui aura la plus grosse" prend souvent le part sur l'amusement simple sans prise de tête. Quand je joue en multi c'est pour M'AMUSER avec d'autres, même si on fait de la merde... Le multi sur des jeux "sérieux" avec des gens qui se prennent au sérieux je peux tout simplement pas. Même FOnline 2238 (pour rester dans les RPG), qui sur le papier a tout pour me plaire. Ca tue mon immersion.

Autant des jeux comme Diablo ou dans un autre genre Killing Floor, j'y ai passé des nuits blanches à m'éclater en multi avec des potes, autant en ligne je m'y fais chier au possible.

Enfin bref, fini de raconter ma vie. Le problème vient peut-être plus de moi que du multi^^

Et dans un RPG j'aime vivre "mon" aventure à mon rythme (d'escargot), sans avoir à rusher pour suivre les autres...
#105

Baalka
Grand chevalier

Approche intéressante et assez clairvoyante des devs de Chaos Chronicle, merci Abou, j'avais pas vu ça.
#106

elButor
Noble

Mais bouh! le multi sur Chaos Chronicle je trouve assez étrange que les même personnes qui montrent de l’intérêt pour un jeu aux mecaniques old school réclament en même temps un feat multiplayer...
les devs n ont pas de temps et d energie à mettre la dessus, qu'ils se concentrent sur un excellent Solo!
#107

Shone
Garde

C'est vrai que le multijoueur n'estpas si nouveau.Suffit de faire un tour chez "game archeologist" pour apprendre que les 1er "Multi User Dungeons" ou MUD serait apparu entre 1978 et 1980: MUD1 est son nom

http://massively.joystiq.com/2011/04/05/the-game-archaeologist-plays-with-muds-the-history/

From 1978 to 1980, two college kids -- Roy Trubshaw and Richard Bartle -- cobbled together the very first MUD, cleverly named MUD1 and sometimes dubbed British Legends, and threw it online.

In MUD1, players could enter into a virtual fantasy world and interact via a text parser (think simple language commands like "get sword" or "go north"), much like an adventure game. Unlike adventure games, however, MUD1 allowed gamers using the same program to communicate and interact with each other over ARPANET, the precursor to the internet.


Certes, le jeu était très certainement basique, "textual based", mais les fondations du multijoueur sont la.On est encore loin des MMO RPG tel qu'on les connait aujourd'hui.Il faudra attendre 1996 avec Meridian 59 pour avoir l'un des premier "graphical MMO"...
Car ce meridian 59, c'était ça:

The first internet game from a major publisher
The first time that a massively multiplayer RPG was considered a "real" game and covered in the major game magazines.
The first graphical MMO to move beyond 2-D
The first time a game was referred to as an "MMORPG"
The first MMO to have a flat rate monthly subscription
The first MMO sold in a retail box
The first MMO that was accessible via the internet instead of a network like CompuServe
The first MMO that used the web to handle accounts and deliver a client download


En cette année, un certain sacro saint BG n'existait pas encore....


Ca part dans le n'importe quoi. La question, ce n'est pas de savoir s'il y eu du mullti avant, et faut voir la gueule des jeux que vous présentez quoi... Mais de savoir ce qu'on pense du multi dans le RPG.

Je parle par expérience, sur ce que le multi propose ces dernières années. Et j'ai pas besoin qu'on tente de se faire passer pour un gars qui s'y connait après une recherche wikipédia sur les premiers jeux inspirés de D&D, je suis au courant que le jdr papier est à l'origine du genre RPG, que ce soit CRPG mais aussi JRPG.

Et justement en tant que rôliste papier, quand on me demande mon avis sans concession, je le donne.

Maintenant je m'accommode de beaucoup de jeux estampillés RPG qui n'en sont pas vraiment, et qui parfois ont un multi.

C'était pas mon envie de partir du principe que multi + RPG = caca, non, j'ai été voir, je me suis ouvert, j'ai joué à DAOC(beaucoup) mais pas vraiment pour jouer à un RPG, NWN et NWN2 surtout sur serveurs dit RP, et le bilan que j'en tire est négatif

Quand on a beaucoup pratiqué le "RPG" multi type NWN, rien est imprévisible. Au contraire. On en vient à tellement connaître le type de joueurs qui pratiquent ce type de jeu, la nature humaine, qu'on sait déjà comment ça va se passer. Et pourtant comme un grand naïf parfois j'y retourne pour me rendre compte que c'est plus vrai que jamais.

Chacun est là pour sa pomme, ce qui n'est à la base qu'un jeu où les choses doivent se faire dans le respect, le fair play, à la régulière en respectant tous les mêmes règles, devient un affrontement où par tous les moyens, surtout HRP, ce type de joueur va chercher à prendre l'avantage, à arriver à ses fins, pour les raisons les moins RP du monde.

C'est pas le concept en soit qui est mauvais, c'est ceux qui le pratiquent.

Un RPG multi qu'avec des vrais joueurs de jdr, un DM impartial, les mêmes règles pour tous, et surtout pas des énormités qui font que ce type de jeu finit par tourner en rond(le nombre de serveur où des servants de divinités maléfiques et bonnes se regardent dans le blanc des yeux à rien faire, c'est juste pathétique. Sans parler du fait que le serveur parte du principe qu'ils cohabitent), et là je signe.

Maintenant la réalité est tout autre.

En ce qui concerne Mass Effect 3, que je considère difficilement comme un RPG vu l'orientation prise par Bioware dans sa conclusion de trilogie, qu'on aime le multi ou pas, ils ont au moins été assez malins pour que ce multi soit lié au contexte de Mass Effect 3.

Déjà le sujet de cette discussion est biaisé. La raison est simple, on parle pas vraiment de la même chose.

L'expérience d'un RPG solo, type BG, n'a rien à voir avec celle d'un MMORPG, d'un Diablo 2.

Un truc dément, le genre RPG a plusieurs sous genre.

J'ai pu jouer à un DAOC, à un Diablo 2 longtemps, et me répéter encore :

Le RPG dans le sens dans lequel je l'entends, à savoir type Baldur's, c'est solo et pas autrement. L'intérêt de ces RPG, c'est justement l'expérience qu'on a en y jouant, l'immersion, l'implication.

Dire qu'on aime jouer à plusieurs genres, n'est pas un argument, c'est même hors sujet.

Je joue aussi à plusieurs genres de jeu. Maintenant en terme d'expérience rôlistique, de jeu de rôle, c'est médiocre sur les jeux multi.

Là je parle de multi type Massivement multijoueur.

En ce qui concerne la coopération, pourquoi pas. Je me souviens d'un livre dont vous êtes le héros où j'ai pu jouer avec deux potes (ça date), trois personnages bien différents liés par un seul livre à une même histoire.

C'est tout à fait envisageable pour un jeu vidéo, enfin tant qu'on joue avec des personnes qui sont là pour la même chose que nous.

Le multi, tout dépend de comment il est conçu. Mais tel qu'il est conçu actuellement >>> je ne l'apprécie pas.

Il ne va pas m'influencer au point de dire que je vais pas prendre un RPG à cause de sa présence, mais pour répondre au sujet du thème, c'est ce que je pense.


Edit : J'ai retrouvé le nom du livre en question : Les Murailles de Spyte, série l'Epée de Légende.

On pouvait y jouer de un à quatre, chacun incarnant soit le chevalier, le voleur, le magicien ou le prêtre.

Message édité pour la dernière fois le : 01/04/2013 à 22:37

#108

skoeldpadda
Seigneur

Oh, tu sais, les "vieux" sont juste sortis de leur buisson quand un malandrin a osé laisser entendre que "seuls les kids et les noobs jouent aux MMO," parce que "les MMO c'est pas du vrai RPG" et compagnie.
L'idée était simplement de préciser que non, les MMO ne sont pas une idée nouvelle pour les enfants et que contrairement à ce que l'invasion récente des cochonneries free to play coréennes pourrait laisser croire, ils peuvent être aussi profonds et poussés qu'un RPG solo.

Le fait que les MMO existent depuis la fin des 70's n'a effectivement aucun rapport avec le sujet du débat, mais la précision s'avérait nécessaire afin de couper court à l'amalgame MMO=gamin. Pas de quoi s'exciter.
#109

Etienne Navarre
Gobelin

Déjà le sujet de cette discussion est biaisé. La raison est simple, on parle pas vraiment de la même chose.

Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas été faite celle-là.

Pas de panique Shone, tu as le droit, comme tout un chacun de défendre ton point de vue, bien entendu. Nous respectons ta tribune.
Et, de fait, les autres membres ont également le droit de réagir et de dire s'ils trouvent que les tribunes sont propres.
#110

Shone
Garde

En fait la fermeture d'esprit n'est absolument pas dans le camp qu'une certaine personne aime à dénigrer.

Et comme cette personne n'a pas le moindre argument et est tout juste capable de citer une phrase de temps en temps pour brasser du vent, je vais pas me fatiguer à débattre plus longtemps.

Message édité pour la dernière fois le : 01/04/2013 à 23:16

#111

Etienne Navarre
Gobelin

C'est noté.
#112

Reno
Chevalier

Eheh. :)
C'est bien d'avoir une communauté de passionnés.
Pas forcément "peace", tranquille, mais y a de la vie, et c'est ça qu'est bon.

Au passage, je n'arrive pas à me décider sur le multi. Comme beaucoup, je dirais que j'aimerais bien l'idée, s'il ne dilue pas mon expérience solo, en terme d'implication et de scénario.
#113

redd
Seigneur

D'accord avec les posts sur NWN. Je n'y avais pas pensé lors de ma première réponse, et pourtant, CA c'était du bon multi. Et dans le cas du 2, la campagne solo n'a pas été sacrifiée (au contraire, elle fait partie des meilleures qui existent).
... je crois même que Arcanum a une option multi (jamais essayé).

Et puis, je le répète, j'ai vu des posts parler du "contre" en citant des Baldur et Icewind... mais euh, ces jeux avaient justement un mode multi, et très bien fait (pas parfait non plus mais bon...). C'est justement ça le fond du sujet non ? Les modes multi intégrés aux jeux, et non pas le débat "jeu solo vs MMO" qui a déjà été fait.




Je répète comprendre qu'on n'apprécie pas le multi dans un RPG solo. Bon, je ne comprends pas non plus qu'on ait pu apprécier la médiocrité du multi de ME3 qui est mauvais dans ses mécaniques compétitives (c'est mou, mal branlé, affreusement dénué de maîtrise) et dans son intégration à l'univers..


nan, c'pas vrai, il était très bien justement. et pourtant, j'étais pas du tout convaincu avant de l'essayer.

En fait, il est idéal pour se faire des petites missions courtes en coopératif, sans devoir se prendre la tête à y jouer en permanence comme dans un MMO.

Certes, ça ressemblait + à du jeu d'action (mais avec personnalisation complète de personnage) qu'un du jeu rôle, mais c'était bien fait. C'est pas mou ni mal branlé, ni dénué de maitrise (le but n'est pas de faire non plus un Quake Like où le skill du joueur est super important).

Par contre, le problème d'intégration à l'univers, je te trouve dur. Au contraire, il n'y a pas plus intégré que celui-ci, puisque la campagne solo se situe justement en pleine guerre galactique contre les Recolteurs / Cerberus, et ce multi donne l'impression qu'il n'y a pas que Shepard qui s'occupe de tout.

Je conçois qu'un pur joueur de RPG solo n'y trouve aucun intérêt (ce multi n'ayant que la composante "compétences" comme touche de RPG) ni les joueurs de FPS (car ce n'est pas non plus un FPS), mais c'est un bon mix pour les joueurs multi occasionnels comme moi.

Après (et je ne suis plus dans la réponse à Etienne), j'ai trouvé que le mode multi de ME3 n'a pas eu d'impact négatif sur la campagne solo (à part le choix qu'ils ont fait de la rendre un peu obligatoire pour avoir les points maximum, mais ça n'a pas impliqué une perte de contenu, de quêtes etc.). ME3, je l'ai trouvé vraiment dans la lignée des deux précédents à tout point de vue. La fin étant sujette à polémique, mais ce n'est pas le multi qui en est la cause.

Message édité pour la dernière fois le : 02/04/2013 à 11:23

#114

TrollTraya
Garde royal

Le multi de ME, c'est clairement le mauvais exemple :

"hé les gars, comment on va faire pour ne pas dépasser le budget en implantant le multi dans un action RPG ?"
"Euh... Ben je vois qu'un mode Co-op... Mais comment faire pour pas que ça coûte trop cher..."
"Hé les gars, je sais, on sabre un peu la partie solo, on crée des maps multi qu'on refourge justement pour les (quelques) quêtes secondaire du mode solo (qu'on scénarise un peu à ce moment là) comme ça, c'est génial : on travaille qu'une fois, et ça fonctionne aussi bien pour le solo que pour le multi. Brouzoufs économisés garanti ! "
"Mais c'est génial ! Piquer la méthodes des FPS modernes... Pourquoi on y avait pas encore pensé ?"
"On était trop occupé à recycler les maps solo de DA II, boss."

Après le multi de ME 3 est sympa, mais sa création et son impact sur la conception du solo du jeu montre bien qu'au moins pour certains jeux, l'implantation du multijoueur peut modifier (appauvrir) le contenu du solo.

Mais bon, il y'a de bons élèves comme on l'à déjà souligné (NWN 2, entre autre).

Message édité pour la dernière fois le : 02/04/2013 à 11:58

#115

Etienne Navarre
Gobelin

nan, c'pas vrai, il était très bien justement. et pourtant, j'étais pas du tout convaincu avant de l'essayer.

Ca m'étonnait aussi que tu n'aies toujours pas réagi !
#116

Lohengrin
Garde royal

Les journées passent, le débat fait toujours rage, est vraiment plein de richesse de deux cotés.

Pour ma part, Je n'aime pourtant pas être négatif, néanmoins mon seul soucis, est la crainte de voir disparaitre un genre, qui comme un bon roman, ou un film m'apporte une évasion salutaire ( et égoiste selon) que l'on ne trouve que dans le mode solo, mais tant que nous avons le choix, n'est-ce pas cela le plus important?

Un livre (certains prédisent sa disparition, en tout cas des libraires) sera par le toucher et l'odeur, le temps d'apréciation d'un paragraphe, d'une phrase, incomparable par rapport à une version numérique.
De la même manière, un bon film dans une salle entouré de spectateur, a un impact et une richesse émotionnelle radicalement différente de sa version dvd sur un écran de salon.

Pour ma part, je concluerai sur ce sujet (important, puisque c'est également la raison d'être du site), j'aime le rpg plus que tous les autres modes de jeux, dans sa version solitaire, pour le multijoueur, ma foi, j'espère qu'il ne le dénaturera pas trop.

Et dans l'espoir que les progrés technologique concernant les supports, nous donnerons dans un futur que j'espère proche (le temps passe si vite) , des jeux dans lesquels nous pourions avoir une réalité virtuelle complète ou le rpg et le multi feraient place à un autre genre, qui pour l'instant serait plus du domaine de la sf !

A ce moment là, il sera toujours temps d'en débatre pour ou contre, si nous sommes encore là !
Perso concrètemen,t dans l'avenir proche, il me reste l'attente d'un Dragon Age3 : Inquisition, Witcher3, Cyberpunk 2077, saupoudré de pépites tournant autour de Torment etc, ... ... tous cela sans Multi ( ou alors, ben rien , on subit)
P.s. En ce qui concerne Dragon Age: Inquisition et le prochain Mass Effect l'utilisation du moteur Frostbite3 du studio Dice, semble être confirmée (...), mare d'attendre, vivement L'E3 !

Message édité pour la dernière fois le : 02/04/2013 à 13:04

#117

AbounI
Grand gobelin

C'est pas le concept en soit qui est mauvais, c'est ceux qui le pratiquent.

On est donc d'accord pour dire que même toi à réussi à apprécier le concept multi de NWN/NWN2 donc, surtout quand tu affirmes avoir passé quelques bon moments dessus dans tes post précédents

Maintenant, je vois pas en quoi son concept est fautif comme tu le dis puisque le but est d'analyser le concept multi dans sa manière d'être implémenté, dans ce qu'il permet, dans ses qualité et ses défauts ("savoir ce qu'on pense du multi dans le RPG.")

A trop vouloir approcher l'excellence ou la perfection, on en finit fatalement par rejeter ce qui peut quand même être bon.Et un support informatique peut il offrir l'excellence d'une expérience multi dans un RPG quelque soit son genre, surtout quand chacun à sa propre exigence en matière d'excellence?Clairement nan, et la je pense qu'on sera d'accord, vu les divergences dans les attentes du publique : la perfection et l'excellence étant somme toute des notions relatives et personnelles: la ou certain peuvent trouver des qualités, d'autres n'y verront que des défauts
Pour apprécier les genres multijoueurs, on est donc obligé de lâcher quelques concessions dans nos exigences, dans nos attentes.Alors, jusqu'ou sommes nous tolérants à concéder dans ce que chacun considère comme élément fondamental au genre.Comme dans la façon de pratiquer un RPG multijoueur, ou chacun est libre de participer comme il lui chante: exemple tout simple: la ou certains ne font que rusher pour foncer dans une quête, moi au contraire j'aime prendre mon temps dans l'exploration.

Bref, le RPG multi ne serait donc appréciable que s'il était exclusivement communautaire (dans le sens ou la façon de pratiquer nous correspond le pluspossible), mais on aura la un étrange paradoxe: la liberté pour quiconque de s'inviter à la fête
#118

Artyparis
Guerrier

Contre

Le solo me semble primordiale pour l'immersion dans l'univers du jeu.
Qu'il existe un aspect multi, pourquoi pas, mais cela me semble à la périphérie du jeu.
Donc je suis CONTRE à la base.

Je ne crains pas forcément que le multi siphonne des ressources du solo, car le multi a souvent son propre business plan, distinct et/ou complémentaire du jeu solo.
#119

lyddyah
Citoyen

contre car pas de temps pour çà.
#120

mm678player
Garde royal

contre




Voir tous