Dimanche 21 Juillet 2019, 00:26     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débats #7: pour ou contre le multijoueur dans les RPG

par Killpower 30 Mar 2013 11:00 119

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.

 


A l'heure où les MMO Free To Play inondent le marché et où les dernières annonces quant à la future génération de consoles les font plus ressembler à d'inconfortables tablettes Facebook/Twitter qu'à des machines de jeu, les rôlistes avertis, eux, débattent avec verve de l'intérêt d'un mode multijoueur dans The Witcher 3. La connectivité, c'est le mot à la mode dans le domaine vidéoludique, le grand concept du futur qui va changer la face du monde en mettant en tête à tête les joueurs de la planète entière sur des concepts novateurs.
La Terre tremble, et pourtant... Le multijoueur est aussi vieux que le jeu lui même, qu'il soit électronique ou réel. Les jeux de rôles sont nés sur table, lors de soirées interminables, avant que la maigre technologie des années 80 n'oblige les plus numériques d'entre nous à se cacher pour explorer des donjons en solo. La pratique est restée et on voit aujourd'hui d'un mauvais oeil toute cette connectivité pré-embarquée, mode Big Brother, qui nous empêche de jouer tranquillement, comme si on avait peur d'être dérangé, troublé dans son intimité.
Alors, le révéré computerRPG, un plaisir solitaire ?

 

POUR : Etienne Navarre

 

Je résumerais bien l'idée que je me fais du multijoueur ainsi : accepter de ne plus avoir le contrôle. Contrairement à une expérience solo qui place le joueur seul au centre de l'univers, la partie multijoueur (qu'il s'agisse de MMO, de coopératif ou de compétitif) met le joueur face à ce qu'il y a de plus excitant dans un RPG : l'imprévisible. C'est ce qui me plaît quand j'incarne un rôle. Cet inattendu qui peut faire basculer une partie parce que je n'aurais pas abordé mon rôle comme il faut ou parce que, tout simplement, je joue avec d'autres personnes qui sont faillibles. Si le multijoueur ramène à l'essence même du jeu de rôle (le JdR papier, les GN ou grandeur nature), il offre aussi aux participants une expérience humaine parfaitement identique à la sociabilité de notre vie quotidienne : éclats de rire (des violents), énervement, rencontres désastreuses et prises de bec, révélations amicales et souvenirs impérissables. C'est peut-être cela que le joueur cherche en sociabilisant son RPG, après tout.

Pour ma part, je joue presque autant à des RPG solo que multi. Je ne pense pas que l'un soit meilleur que l'autre. Tout dépend évidemment des attentes que l'on place dans un jeu. En revanche, je me pose parfois de très sérieuses questions quand je vois l'accueil lamentable réservé à certains MMO en comparaison du multijoueur de Mass Effect 3 (la blague du siècle) et les réactions aux annonces récentes de CD Projekt (coucou les réac'). Tant que la partie jouable à plusieurs ne ruine pas l'expérience solo (voire qu'elle la sublime), je ne vois pas une seule seconde où est le problème.
Je pense qu'il faut ramener le jeu à plusieurs au centre de l'expérience vidéoludique. L'ouverture à l'autre amène excitation, émotions, frustration, folie... Tout ce qui dynamise le jeu en quelque sorte.

 

 

CONTRE : Killpower

 

 

Un multijoueur dans un RPG représente pour moi la possibilité de jouer la campagne en coopératif. 
De ce constat, il faut donc que le RPG se prête à ce système : un jeu dans lequel on joue plusieurs personnages, qui peuvent être partagés entre différents joueurs me semble obligatoire. Dead Island, RPG light, est un très bon exemple, car il a été pensé pour se jouer à quatre (il n'y a qu'à voir les vidéo ingame). On pourra aussi considérer les hack'n slash qui sont coopératifs comme ayant un bon intérêt, même si le rôleplay est minime. 

Je ne suis donc pas contre le multijoueur s'il est pensé et intégré dès la genèse du jeu et s'il apporte un plus immersif. En revanche, je suis totalement contre à partir du moment où l'on propose un RPG solo auquel on intègre de force un mode multijoueur, qui n'aura aucun rapport avec la partie solo ou qui serait un lest lors du développement de la partie solo. Mettre un Capture the Flag ou un Deathmatch dans un RPG n'a aucun intérêt, surtout connaissant le nombre de jeux spécialisés dans ce type de mode multijoueur.

Et puis un jeu comme Baldur's Gate, dans l'absolu, est bien plus riche pour un joueur qui va gérer et contrôler ses six personnages déjà existant dans l'univers -ils ont été développés par l'éditeur pour posséder des interactions avec le background, l'environnement, entre eux et les règles de jeu- que dans une version coopérative où il s'agirait de jouer avec cinq autres amis qui auraient créer leur propre personnage sans cette richesse fixée.

Du coup, je préfère jouer seul, dans un RPG j'entends bien, pour profiter à fond de l'univers que les développeurs ont su créer et me proposer, que de partager cette aventure mal accompagné ou avec des pans entiers qui disparaissent pour faciliter l'inclusion du multijoueur. 

Et puis ne serait-ce pas ridicule de voir un multijoueur coopératif dans The Witcher avec un sorceleur dans une équipe ?

 

Tous les débats en archives. 

Commentaires (119)

#76

Montaron
Seigneur

Un truc que je constate quand même dans pas mal d'avis donné c'est "j'en veux pas parce que je vois pas ce que ça viendrait faire là". C'est quand même méchamment castrateur d'inspiration. Un rejet en bloc du genre c'est clairement pas la meilleure façon de pousser les développeurs à la créativité. Que le budget soit divisé pour les deux parties n'est pas le problème central, comme pour le débat sur les doublages on parle (pour moi) de concept même sans entrer dans les considérations matérielles liées (sinon, comme l'avait si bien dit Redd on devrait jarter les moteurs graphiques un peu trop détaillés, les animations de persos qui vont plus loin que le mouvement d'épée et la marche (et encore rudimentaire) bref tout ce qui peut bouffer du budget sur la partie écriture).

Pour moi l'interêt du jeu vidéo en général c'est de chercher la créativité, et ladite créativité est partout, que ce soit de l'ajout de stats dans des jeux où on ne penserait pas en trouver (des arbres de compétences dans Far Cry 3, des choix moraux dans Heroes of Might & Magic V etc ...). Et le RPG qui n'est qu'un genre parmi d'autre n'a pas de raison d'échapper à cette recherche d'innovation, que ça passe par le multi, l'hybridation avec d'autres genre (que beaucoup rouspetent mais perso je m'éclate autant voir bien plus sur Mass Effect 2 que sur Fallout 1) et tant d'autres choses qu'on a pas encore imaginé. Il faut innover bordel !
#77

Shone
Garde

Quand ils rajoutent des stats, ils s'inspirent du RPG justement. Pour faire de la "créativité" ils reprennent des codes propres au genre le plus riche, le RPG.

Mais innover ça ne veut pas forcément dire faire du multi. A mes yeux, ça implique :

Plus de liberté de choix. Plus grand, plus vaste. Plus de personnages travaillés.

Une histoire à suivre, des quêtes, des objectifs, bien entendu, mais aussi un aspect gestion.

Développer un vrai monde vivant avec des tas des possibilités. Bref, se rapprocher d'un jdr papier en terme de possibles.

La créativité, l'innovation, le progrès pour le genre, il se situe là, et pas dans le multijoueur(mais pourquoi pas imaginer un jeu qui se joue à deux offline en coop dans un immense univers, où les deux joueurs feraient leur propre personnage et seraient rejoint par des personnages du jeu ensuite).

Je vois difficilement comment le jeu d'un ami peut atteindre la qualité d'un personnage travaillé, développé et dédié à son propre univers.

Le multi ça implique de passer à la trappe l'immersion propre au RPG en question, notre implication pour se défouler(mais pourquoi pas, ça fait du bien de se défouler, tant que c'est pas un mode fait au détriment du solo).

A moins qu'à la façon de Mass Effect 3 ce soit dans le contexte : la guerre.

Mais au final ça n'apporte rien non plus, surtout en terme de créativité.

Autant je vois bien l'intérêt pour s'amuser entre amis, autant point de vue, innovation, créativité, je vois rien.

Et j'ai joué au multi de Mass Effect 3.

Paradoxalement ce multi, qui n'a rien à faire là, est plus à propos que celui d'un NWN. La raison?

C'est de la coopération dans un contexte lié à l'histoire.

Message édité pour la dernière fois le : 30/03/2013 à 22:37

#78

Lohengrin
Garde royal

Sur bien des aspects, on retrouve ici, un concept aussi vieux que l'humanité, celui de la paille et de la poutre.

Donc des gardiens du temple en puissance qui avancent dans le prologue et sur le forum, masqués au nom de l'universalité, faisant que tout détracteur, seraient un zélote zélé et le pourfendant rageusement de leur épées pures trempées dans le sang de leurs certitudes.

Ouaip, par réflexcivité, je ne me considère pas comme un Ayatollah, quand je dis que je suis contre, c'est dans le respect du theme abordé, le sujet étant bien le multi dans le RPG, pour ou contre! Souffrez donc que la majorité soit contre.

Mais ce sujet est déjà biaisé, si on ne considère pas comment les dév traitent leurs jeux vraiment multi, saupoudrés d'un zeste de solo (Call of Duty, Moderne Warfar,1&2,Black Ops IetII, Battlefield Bad Company 2,Battlefield3, Medal of Honor tier One, Medal of honor Warfighter *.)

La partie multi au niveau graph étant radicalement differente (tendance arcade ) de celle solo plus détaillé et réaliste bien que scripté à mort et réduit à la portion congrue.
Et pourtant là, oui, j'aime le multi, avec le regret cependant que le solo, n'a de solo que le nom.

Donc, même si à la suite du post, je devais me retrouver dans la fosse aux "Lions aux griffes acérées" je maintiens sans être un martyr mysanthrope, ma position irréfragablement contre



*Tous les titres sont en possessions de l'auteur et ils cohabitent de manières très pacifiques avec sa collection de RPG de légendes ou non

Et pour conclure, même si je suis très critique avec Mass Effect 3, surtout pour la débacle des derniers chapitres, Je ne dirais pas de lui que c'est une infâme bouse! ( la bouse étant néanmoins un très bon fertilisant et un combustible de choix et a tout le respect des descendants de la tribu de ce cher Gengis Kan)


Au contraire Mass Effect3 c'est l'exception qui confirme la règle, j'aime le solo/multi là c'est parfait, merci BioWare (c'est du parti pris! Oui, je sais.)

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 01:30

#79

Volcanon
Citoyen

À mon tour de donner mon point de vue :

Pour le multi mais plutôt en mode coopératif (qui est quasiment inexistant sur les bons RPG de notre époque).

J'en ai un peu marre des jeux ou systèmes qui nous poussent à vouloir faire mieux que ses potes comme tout ce qui est succès/trophées, score, temps, dégâts infligés, etc... Donc contre le mode versus.

Et pour ce qui est des MMO, je suis contre : j'ai l'impression de n'entendre plus que ça, à croire qu'à notre époque une bonne série de jeux doit obligatoirement continuer comme ça... (oui je ne m'appuie que sur les rumeurs de la suite de ME et sur TES ^^)

PS : désolé si je répète quelque chose qui a déjà été dit, j'ai pour habitude de donner mon avis sans lire celui des autres afin de ne pas être influencé... je vais désormais tous vous lire ^^
#80

altan
Villageois

Je suis plutôt contre, pour moi les meilleur RPG sont solo, comme baldur's gate, icewind dale, ou encore the witcher bien que sa mécanique le rend différent a appréhender...
Je n'aime pas la mode actuelle de tout "meuporgiser"!
Les " blablabla online" sa commence a gonfler un peu,
une suite pour kotor...boum un mmo, un prochain elder scroll...boum un mmo, un prochain neverwinter...boum encore un mmo!!!

Cela dit j'essaie aussi de jouer au mmo, certains ne sont pas des mauvais jeu mais ils n'ont pas l’âme et la profondeur d'un BG ou d'un NWN2...

Pour moi l’idéal en terme de multi c'est un bon gros RPG solo avec la possibilitée de jouer en coop.
(P.S. si cd projekt sort un mmo the witcher, je vais en pologne leurs poutrer la gueule)
#81

Etienne Navarre
Gobelin

En même temps, citer des FPS grands publics pour étayer ses propos sur le RPG, ça ne souligne aucun argument.

Ce que je ne comprends toujours pas, c'est cette virulence des joueurs anti-multi là où ceux qui apprécient les deux modes de jeu sont plus souples. Pour souligner ce propos, il suffit tout simplement de relire les messages postés sur ce sujet, ni plus ni moins.
Je répète comprendre qu'on n'apprécie pas le multi dans un RPG solo. Bon, je ne comprends pas non plus qu'on ait pu apprécier la médiocrité du multi de ME3 qui est mauvais dans ses mécaniques compétitives (c'est mou, mal branlé, affreusement dénué de maîtrise) et dans son intégration à l'univers. Là, clairement, je suis d'accord avec les membres qui rejettent le multi car ça sent le packaging inutile seulement mis en place pour vendre des boites de jeu à des joueurs qui, en temps normal, ne se seraient pas tournés vers un jeu de ce type.
En tout cas, je trouve ça satisfaisant d'aimer la partie solo d'un jeu et sa composante multi, ça m'ouvre des portes narratives et sociales différentes mais très agréables.
#82

Nagashnikov
Novice

Je suis CONTRE et pourtant vous m'auriez posé la question en 1990 ça aurait été POUR avec un esprit doux rêveur

Oui car dans les année 1990 le RPG c'etait avant tout sur papier et le souhait des joueurs (des vieux comme moi en gros) c’était de retranscrire cette univers en jeux vidéo. Et l'avantage du jeux de papier c'était sa convivialité et le faite qu'on ne se retrouve pas tout seul devant sa machine...Apres les début en fanfare sur ultima online (le vrai premier succé d'un MMO rpg) j'ai rapidement compris que les espérance des vrais rolistes papier ne serait jamais atteint sur le réseau... C’était rapidement devenu le bordel comme si on fessait une parti de D&D sans maître pour diriger...Le Gros foutoir

Effectivement ça se gatte avec l'arrivée de everquest et un rajeunissement du public de joueur ou le mot RPG n'avait plus le même sens pour eu c'était comme les pokémons en gros fallait collectionner les super trucs...
La cerise sur le gâteau les abonnements sont excessivement cher alors qu'on nous a fait longtemps croire avant l'arrivé de ce genre de jeu a leur gratuité en ligne...voir leur lifting gratuit en ligne...
On voit apparaître des joueurs qui triche et la mode du xp et du loote commence (on s’en fou du scénare faut juste venir ici tuer le monstre et revenir apres le retuer c'est super comme interet au bout de 3H00!) et que le seule intérêt c'est d’avoir la plus grosse avec un magicien qui lance des boule de feu comme si il avait une mg42 et qui a une hache de 150 kilos dans l'autre main... Ça suffit pour moi je ne joue pas pour la compétition je joue pour l'immersion...et avec un magicien qui ressemble plus a rambo je suis pas verni..

Les point positifs oui y'en a mais surtout pour ceux qui vende le jeux qui en ont rapidement obtenu...

+ Scénario minimaliste voir inexistant donc économie
+ Jeu persistant donc jeux rentable sur plusieurs année même si le même jeux en solo aurait été vite mis au rebut par ces même joueur car vite dépassé techniquement..
+Le piratage est réduit mais par contre le public est agrandis car ça fait bien de jouer au même jeux mode que les copains...
+PNJ et IA simpliste voir inexistant (on génère juste des monstres a certains endroit et c'est tout le reste on s'en moque)

Mais ce n'est pas tout en plus d'avoir abandonnée les rpg dis "classique" qui n’intéresse que les vieux comme mois ils décident de faire encore plus fort pour fructifier leur gain

+tu dois payer pour jouer mais aussi payer un peu plus pour avoir la super truc qui te fait gagner.LE PAY TO WIN est arriver et les DLC qui coûte un bras pour apporter 2 ou 3 truc a un jeux qui a déjà 10 ans coûte une fortune...Les dernières grosses boites qui fessait des rpgs coulent au profit des MMO a cause de ces joueurs qui critique maintenant EA et compagnie alors que c'est eux qui leur on montrer la voie de la non créativité en s'abonnant et a ces jeux..
+pendant 10 ans tu te gave de pognon sur des gens complément dépendant qui ne décrocheront sans doute pas comme si tu étais un dealer de drogue mais légal sur internet

Et la miracle des joueurs se reveille comme apres une grosse gueule de bois et se disent :
_Et les gars mais on se ferait pas niquer la gueule un peu?
_ Ouais Kevin t'as peut etre raison moi j'ai essayer un machin ca s'apelle Baldure gate c'est vieux mais j'ai bien aimer quand meme c bien foutu et j'aime bien l'histoire c'est moins chiant que de faire des allez retour pour gagner des xp et des armes dans certain jeux les personnages ont une histoire...
_Oui kevin ça s’appelle un RPG ce genre de jeux
_Ben la on joua quoi banane
_Ben un MMO kevin c'est un rpg sans rien de rpg en gros on a pas réfléchir on a juste a allez d'un point A a B de tuer le montre le plus gros et de monter du niveau 10 a 11. Ca c'est du super role playing yeahh!..

Bref kick starter arrive et sauve les rpg car on voit bien l'attente de beaucoup de gens sur des vieux machins que les développeur pensait ne plus pouvoir faire a cause de la monopolisation des MMOs.D’ailleurs sur ce genre de site de financement on voit bien que les FPS ou les MMOs ne sont pas légion et que les seules proposer ne cartonne pas car les gens ont compris que le réseau n'apporte rien et au contraire dénature des jeux au niveau de l'immersion.Car se retrouver face a un gars de 13 ans qui vous dragues parce que vous faite une elf magicienne et qui vous parle de son dernier pc en pleine bagarre contre une horde d'orc en vous demandant une photo de vous n'a jamais été pour moi du role playing mais du "face book playing game"


En Bref je suis contre et les argument du style il faut mieux faire un mmo rpg qu'un masse effect 3 avec un multijoueur pourri ne sont pas des arguements
tout simplement que pour moi MASS EFFECT3 n'est plus un rpg de puis le 1er.Il se rapproche plus de call of duty que de bloodwych...

Je suis content de vivre cette année 2013 ou le réveille du rpg a sonné grâce
au financement de quelque irréductible comme moi qui n'ont jamais cessé d'espérer voire la fin du tunnel de la mode FPS et MMOrpg .L'avenir du MMO c'est facebook maintenant y'a plus rien a faire ici

Je comprenne que les moins de 25 ans appréci les MMO car ils n'ont connu en gros que ça sur pc mais une fois que vous allez découvrir Le RPG SOLO vous allez devenir beaucoup plus exigeant avec les MMO actuel...surtout pour le prix a payer

edit:
DSL si je me suis emporté dans le débat mais laisser la porte entre ouverte pour du multi ca été fait y'a 20 ans et on a vu le résultat avec les MMO...Le COOP a la limite mais les autres concoures de pokémon non merci il faut un cadrage nécessaire pour le RPG

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 11:23

#83

Nagashnikov
Novice

Message supprimé le 31/03/2013
#84

Montaron
Seigneur


Je comprenne que les moins de 25 ans appréci les MMO car ils n'ont connu en gros que ça sur pc


Cliché gras double.
#85

Etienne Navarre
Gobelin

Cette vieille croisade qui sent le renfermé.
Le message de Nagashnikov est du pain béni : il confirme les opinions décrites dans mes précédents posts. Je n'en demandais même pas tant. Merci.
#86

Batman
Grand gobelin


Je comprenne que les moins de 25 ans appréci les MMO car ils n'ont connu en gros que ça sur pc


Cliché gras double.


J'avoue que pour le coup, ça me semble assez peu pertinent comme remarque. (Surtout quand tu vois Montaron, le mec qui ne jure que par Baldur's Gate et qui a sans doute moins de 25 ans ).

Je ne sais pas si on peut vraiment tirer de généralité. Parmi mes connaissances (des gens de 20-25 ans donc), j'en connais qui jouent plus à des jeux solo, d'autres plus à des jeux multi, et d'autres qui jouent aux deux de manière plus ou moins équitable. Je crois que c'est simplement une question de goût qu'on ne peut pas expliquer juste comme une différence de génération.
#87

Tirnanog
Chevalier

En fait, quand on parle de multijoueur, il faudrait savoir ce qu'on cible: avoir des joueurs "connus", ou des joueurs "inconnus". Et est-ce que c'est en LAN ou écran splitté, donc dans un même lieu "physique"; ou alors par connexion internet.

Certes on peut reprocher l'amalgame Multi = MMO, parce que justement c'est principalement par internet qu'on vient chercher le multi.

Pour ce qui est de la restriction au champ des RPG, pour les LAN ou par branchement en série (comme au bon vieux temps), j'ai encore du mal à trouver l'intérêt RPGesque. C'est davantage dans le délire Beat'hem all avec XP, que dans une volonté de chercher à approfondir la narration. C'est un peu réduire à du H&S. Ce n'en est pas moins amusant, mais ce n'est pas vraiment ce que je recherche dans l'idée du RPG (c'est peut-être plus au niveau de la recherche du concept que chacun a qu'il faudrait creuser). Et ce, même si c'est forcément très proche du jdr sur table d'il y a 30 ans ou du D&D4 actuel. Mais je trouve ça un peu grégaire quand on connait l'Histoire du jdr papier. Ça ne correspond pas à mes attentes.

Pour ce qui est du multi "imposé" ou "à l'aveugle" sur internet, forcément ça lorgne vers l'idée que beaucoup ont du MMO. Comme ça a été dit plus haut, il y a fort risque d'avoir des personnes incontrôlables, du HRP à gogo, etc... Et si on cherche à imposer une charte, avec des critères assez rigides, et bien, ça fait fuir. Je suis souvent passé pour le "Père Fouettard", simplement parce que je posais les règles comportementales et sociales, et on me renvoyait à la figure: "tu nous empêches d'être libres, et on ne peut plus faire du 'RP'". Alors je voulais seulement limiter les dérapages possibles. J'ai assisté à l'éclosion de certains MMO au début des années 2000, et donc au charme de la découverte, de l'entraide, de la recherche d'approfondissement de l'univers RP, comme beaucoup. Puis j'ai assisté à des clashs plus ou moins violents de guildes, groupes RP, pareil pour des fora RP. Au bout d'un moment j'ai arrêté d'espérer. Alors qu'au début, je donnais le bénéfice du doute à tout joueur, maintenant je pars par défaut du principe que tout le monde dans des jeux multi sur le net sont des benêts, mais si quelqu'un prouve qu'il est au-dessus de tout ça, alors oui je vais me mettre à le considérer. Oui c'est intolérant je sais. Mais ça ne m'empêche pas d'être respectueux au minimum: je n'insulte jamais, je ne prends pas les autres pour des PNJ, je ne leur pille pas les spots. C'est juste que je n'attends plus rien d'eux. Je n'ai plus envie de faire le moindre effort de sociabilisation sur internet, quitte à faire mon rustre asocial, je m'en fous.

Voilà pourquoi le multi, je n'en suis pas partisan: parce qu'en local, le fun est très éloigné de l'essence même du RPG que je me suis définie, et parce que sur internet, c'est pour moi comme essayer de traverser une mare de vase avec une barque à fond percé; à force d'écoper, je préfère rester à sur la terre ferme quitte à ne plus explorer le monde.
#88

Lohengrin
Garde royal

Loin de moi la stigmatisation, des tenants du multi, leurs argumentations et toutes relatives, et si certains disent le contraires en arguant que l'exemple du fps est a balayer du revers du gantelet rouillé, n'ont pas chaussés la bonne optique.

J'avais pourtant bien mis l'accent sur l'effet miroir, portion congrue de la partie solo, et divaguation complète des participants du multi, pour la plupart d'un individualismes outrancier face à des teams organisé, ce qui n'enlève rien au coté sympatique de ces jeux.

La comparaison s'arrête là, il est bien sûr évident que le RPG est aux antipodes du FPS. Mais le constat c'est la contagion visant a inclure ce mode (multi) qui a pour conséquence première un affaiblissement du contenu ... Je ne me considère pourtant pas comme un intégriste dans ce domaine, jouant à tous les modes, celui égoîste du rpg (j'assume) que les autres RTS, FPS, etc, avec autant de passion.

A propos de passion, je vous souhaites à tous et toutes une joyeuse Pâques !

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 12:49

#89

Baalka
Grand chevalier

En fait, quand on parle de multijoueur, il faudrait savoir ce qu'on cible: avoir des joueurs "connus", ou des joueurs "inconnus". Et est-ce que c'est en LAN ou écran splitté, donc dans un même lieu "physique"; ou alors par connexion internet.


Là.

Sinon, y'a quand même de sales généralisations qui traînent dans le coin. J'suis ce que d'aucun considèrent comme un d'jeuns (même pas 20 ans, un horrrrrrrrible ado ne bouffant que du FPS et du MMO), et pourtant, bien que j'aie testé quelques MMO pour voir d'où vient leur succès, j'ai jamais accroché bien longtemps. Au contraire, j'connais pas mal de 30ans et plus, et y'en a sur ce site, qui aiment bien les MMO. Faire des généralisation, c'a toujours été casse-gueule... Au-delà de ça, c'est marrant comme certains ne parlent de MMO qu'après avoir fait un signe de croix et en jetant du sel par-dessus leur épaule.

Et puis, c'est même pas la question ici, cf la citation de Tirnanog.

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 13:07

#90

mophentos
Paladin

je ne suis pas contre une option "multie" tant que ça ne biaise la parti solo et qu'on ne soit pas obligé de jouer obligatoirement avec une connexion internet.
#91

Lanister
Chevalier

le seul genre que le multi peut enrichir, c'est le fps ou tps de guerre.
J'admet que pour Halo et Gears of war, le coop et multi sont une aubaine vu la pauvreté du solo a tous les niveaux mais justement les solos ne sont ils pas pauvres à cause du multi ?? la est peut être la grande question.

mon autre question est à quand un multi scenarisé qui tienne la route??? a quand un mmorpg avec un scénariste?? aussi tant qu'a faire.

car ne nous mentons pas, nous jouons aux rpg pour la richesse du scenario, pour la grande majorité d’entre nous...

pour moi les multi c'est comme les mode arènes dans un jeux, c'est kool deux minutes ensuite c'est lassant et je refuse que ce tpe de mode puisse empêcher les dev de peaufiner le solo à 100%...et je préférerais que les dev consacrent leur temps précieux a développer un addon qui en jette plutôt que de faire du mode arènes, des missions multi à n'en plus finir..et je n’évoque mêm pas les portages console à n'en plus finir aussi...

Par exemple the witcher 2 aura pu avoir ses quêtes et son addon (promit mais jamais réalisé) si il n'y avait pas eu ce portage console et ce mode arène qui ne sert à rien...

Le probleme c'est que quoi qu'on en dise, le multi ce sera toujours du solo en moins.....les forces vives des dev ne peuvent pas bosser sur deux projets en même temps....j’imagine juste ce que aurait pu être mass effect 3 sans ce multi qui représente un temps de travail énorme pour bioware?? un chef d’œuvre..

et puis flute quoi, serieux les amateurs dans le genre mmo/coop/multi ont un catalogue de malades....pas besoins d'en faire plus vu le nombre de rpg qui sortent chaque année, qui se comptent sur les doigts d'une main.

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 14:33

#92

Montaron
Seigneur

mon autre question est à quand un multi scenarisé qui tienne la route??? a quand un mmorpg avec un scénariste?? aussi tant qu'a faire.


Guild Wars premier du nom avait un trés bon scénar, l'extension Faction a inclut une campagne jouable de deux cotés différents, l'extension Nightfall des choix scénaristiques et moraux ...

Par exemple the witcher 2 aura pu avoir ses quêtes et son addon (promit mais jamais réalisé) si il n'y avait pas eu ce portage console et ce mode arène qui ne sert à rien...


Source ?

et puis flute quoi, serieux les amateurs dans le genre mmo/coop/multi ont un catalogue de malades....pas besoins d'en faire plus vu le nombre de rpg qui sortent chaque année, qui se comptent sur les doigts d'une main.


Ca passe par la tête de personne qu'en tant qu'amateurs de multi et/ou de coop on a peut être envie de faire autre chose que du FPS et du TPS à plusieurs ?


J'avoue que pour le coup, ça me semble assez peu pertinent comme remarque. (Surtout quand tu vois Montaron, le mec qui ne jure que par Baldur's Gate et qui a sans doute moins de 25 ans ).


Rhooo tu me flattes Batou, et oui j'ai moins de 25 balais (je vais sur mes vingt le mois prochain) autant dire que je suis un baby-gameur face aux vieux routiers qui arpentent le site genre Abou, Skoeld et bien d'autres.
#93

skoeldpadda
Seigneur

M'énervent les gens qui disent qu'y a que les kids qui jouent aux MMO, genre "ils savent pas, ils connaissent pas la vie, c'est pas leur faute." Les MMO, ça existe depuis la fin des 70's.

Ils n'ont attendu personne les étudiants fana d'informatique pour convertir D&D sur UNIX et PLATO. Y a d'abord eu des jeux comme Moria qui offraient la possibilité de partager des informations avec d'autres joueurs mais c'est surtout les MUD (Multi-User Dungeons), une série de jeux développés sur le système de Dungeons (un proto-RPG de 1975) qui permettaient jusqu'à 10 joueurs en même temps et offraient même une interface pour communiquer.
Certes, internet n'existait pas pour le grand public et il fallait se contenter des réseaux universitaires, on était aussi aux balbutiement du genre, à mi chemin entre les aventures textuelles et les interfaces graphiques en fil de fer, Ultima n'existait pas encore et les RPG alors se résumaient au dungeon-crawling sans réel scénario, mais voilà, historiquement, l'idée derrière World of Warcraft date en 1978. Les MUD sont passés sur les réseaux universitaires mondiaux dans les 80's (à l'initiative d'étudiants français, soit dit en passant), le premier Neverwinter Nights date de 1991... La démocratisation d'internet a changé beaucoup de choses depuis le début des années 2000, mais les rôlistes numériques n'ont pas attendu EverQuest pour aller faire les andouilles en ligne.

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 18:48

#94

Metshael
Guerrier

J'ai eu mon époque MMO et multi Online mais j'ai fini par me lasser il y a quelques années, maintenant quand un jeu propose un mode multi exclusivement Online cela ne m’intéresse pas tant que ca vu que ce n'est clairement pas la raison pour laquelle j’achète un RPG et j'ai d'ailleurs tendance a éviter les jeux qui se concentre uniquement la dessus. Après je ne crache pas sur un bon mode Co-op ou versus en offline, je garde un bon souvenir du co-op de Borderlands par exemple.

Tant que le mode multi-online n'a pas d'influence sur l’expérience du mode solo cela me ne dérange pas (c'est d'ailleurs le dernier point qui continue de m’énerver dans Mass Effect 3, ce mode online n'était qu'un prétexte pour EA de vendre leur passe en ligne aux acheteurs des versions d'occasion en plus d'être un magnifique doigt d'honneur envers les joueurs qui n'ont pas internet ou qui ne peuvent pas jouer en ligne), j'essaie toujours de tester ces différents modes vu qu'ils font parti des jeux que j’achète mais pour l'instant je n'en ai pas trouvé un qui ne finit pas par me lasser au bout de quelques parties rapides...

Par exemple the witcher 2 aura pu avoir ses quêtes et son addon (promit mais jamais réalisé) si il n'y avait pas eu ce portage console et ce mode arène qui ne sert à rien...


Tout a fait d'accord, tu imagine a quel point Mass Effect aurait pu être encore mieux si BioWare s'était concentré a faire de meilleurs DLC plutôt que de perdre leur temps avec ce portage PC... non mais franchement je me demande bien a quoi pense ces développeurs, pourquoi vouloir faire en sorte que le maximum de joueurs puissent avoir accès a leurs jeux (et bien évidemment les acheter au passage), je pense que pour le troisième The Witcher, CPD ferait un bien meilleur jeu si ils se concentraient sur une seule plateforme plutôt que trois et pour le coup je pense qu'ils devraient se concentrer sur la version PS4 comme ça les joueurs qui achètent exclusivement les consoles Sony auront enfin la chance de connaitre Geralt... Juste au cas ou, je précise que ce message est a prendre au 37éme degré...

Message édité pour la dernière fois le : 31/03/2013 à 17:38

#95

Munshine421
Garde royal

On peut être pour ou contre le multi dans les RPG. Cependant on ne peut pas nier qu'il y a une tendance de fond de proposer du multi dans les RPG. Cela veut pas dire qu'il n'y aura plus de jeux uniquement solo mais ils resteront minoritaires. C'est pas pour autant que des jeux à l'origine solo vont devenir des jeux entièrement multi. En fait, ce seront des jeux hybrides solo/coop. Parce que maintenant la technologie permet de créer des instances de groupes hétérogènes dans un monde persistant réparties sur plusieurs serveurs tout en conservant l'expérience solo car le jeu s'installe toujours sur le disque dur.

J'y vois plusieurs avantages. Le joueur qui désire jouer dans son coin pourra toujours le faire, il lui suffira de se créer son groupe privé ou au pire des cas se déconnecter du serveur. Les joueurs qui veulent jouer entre amis pourront créer leur groupe d'amis sans être importuné par les autres. Et le joueur qui se sent seul pourra rejoindre le groupe public par défaut.

Plutôt que de s'appauvrir ces jeux vont être enrichis par des mises à jour régulières de contenu.Certains vont décrier un découpage de leurs RPG en plusieurs épisodes.Ils n'ont pas totalement tort. Mais personnellement ça ne me gène pas plus que ça car je n'ai plus le temps ni l'envie de me taper des RPG de 100h à 200h de long en large. C'est comme pour une série, si l'aventure me plait je me fais plusieurs saisons à mon rythme sinon j'abandonne dés le premier épisode. D'autres vont hurler au sabotage de l'histoire. Bien au contraire, l'histoire répartie sur plusieurs épisodes sera plus aboutie car les scénaristes pourront mieux écrire leurs intrigues et développer des quêtes plus intéressantes.
#96

DEXTER987
Garde

Je suis favorable au multi!...J'ai très apprécier ce qui a été fais pour me3..J'en espère autant pour witcher 3 et Cyberpunk 2077...
Si le jeux possède un gameplay qui le permet pourquoi pas un p'tit co-op.
L'un n'empèche pas l'autre tant que l'aspect RPG est conserver et n'en souffre pas
*(à mes détracteur j'opposerais 2 jeux DRagon age 2 de bioware et le magnifique GAme of throne de Cyanide les 2 non pas de multi mais l'un est bourré d'idée novateur en terme de narration et l'autre est... comment dire... pas térrible et je suis gentil)
**Mais ne me parlé pas de MMO je déteste les MMO.**
#97

Etienne Navarre
Gobelin

M'énervent les gens qui disent qu'y a que les kids qui jouent au MMO, genre "ils savent pas, ils connaissent pas la vie, c'est pas leur faute." Les MMO, ça existe depuis la fin des 70's.

Ils n'ont attendu personne les étudiants fana d'informatique pour convertir D&D sur UNIX et PLATO. Y a d'abord eu des jeux comme Moria qui offraient la possibilité de partager des informations avec d'autres joueurs mais c'est surtout les MUD (Multi-User Dungeons), une série de jeux développés sur le système de Dungeons (un proto-RPG de 1975) qui permettaient jusqu'à 10 joueurs en même temps et offrait même une interface pour communiquer.


Nan mais là Skoeld, tu fous un taquet aux branleurs persuadés que le RPG et le multi sont à la source dissociables. Hélas, si tout un chacun savait à quel point cRPG et multijoueur étaient intimement liés à la base, on n'en serait pas à se retrouver face à des énormités comme on peut en lire sur les MMO et le jeu de rôle.
M'enfin... PLATO ça ne doit pas parler à tout le monde, et ça, je le comprends assez bien quand même, faut être honnête.
Mais comme chacun se fait son idée du RPG (ou de ce qu'il devrait être), il est normal de se retrouver face à un débat endiablé.
#98

AbounI
Grand gobelin

C'est vrai que le multijoueur n'estpas si nouveau.Suffit de faire un tour chez "game archeologist" pour apprendre que les 1er "Multi User Dungeons" ou MUD serait apparu entre 1978 et 1980: MUD1 est son nom

http://massively.joystiq.com/2011/04/05/the-game-archaeologist-plays-with-muds-the-history/

From 1978 to 1980, two college kids -- Roy Trubshaw and Richard Bartle -- cobbled together the very first MUD, cleverly named MUD1 and sometimes dubbed British Legends, and threw it online.

In MUD1, players could enter into a virtual fantasy world and interact via a text parser (think simple language commands like "get sword" or "go north"), much like an adventure game. Unlike adventure games, however, MUD1 allowed gamers using the same program to communicate and interact with each other over ARPANET, the precursor to the internet.


Certes, le jeu était très certainement basique, "textual based", mais les fondations du multijoueur sont la.On est encore loin des MMO RPG tel qu'on les connait aujourd'hui.Il faudra attendre 1996 avec Meridian 59 pour avoir l'un des premier "graphical MMO"...
Car ce meridian 59, c'était ça:

The first internet game from a major publisher
The first time that a massively multiplayer RPG was considered a "real" game and covered in the major game magazines.
The first graphical MMO to move beyond 2-D
The first time a game was referred to as an "MMORPG"
The first MMO to have a flat rate monthly subscription
The first MMO sold in a retail box
The first MMO that was accessible via the internet instead of a network like CompuServe
The first MMO that used the web to handle accounts and deliver a client download

http://massively.joystiq.com/2011/12/13/the-game-archaeologist-crosses-meridian-59-the-highlights/



En cette année, un certain sacro saint BG n'existait pas encore....
#99

Tirnanog
Chevalier

Ce que tu dis Munshine, ça peut se tenir mais ça reste quand même idéaliste.

La présence (je dirais presque la survie) des RPG à mode solo, réside surtout en plusieurs points: d'abord, de petites structures continuent d'en faire sans multi, car ne pouvant pas s'octroyer les moyens de développer du multi (coût des serveurs, designer un multi toolkit accessible pour le non-programmeur, etc). Ensuite, certaines boîtes qui voulaient en inclure se sont retrouvés face à la menace de voir leurs projets avorter à cause de fans refusant le multi (je pense à Wasteland 2 et son "social gaming" vite vite retiré en pleine campagne KS, la campagne KS de Victory de Petroglyph qui a foiré monumentalement car sans campagne solo - on m'opposera la réussite de Planetary Annihilation, et le fait que le manque de solo n'est pas la seule raison de l'échec de Victory - , l'aspect "social" qui a fait peur aussi pour Shroud of the Avatar). Enfin, il y a les équipes qui ont compris qu'elles devaient se concentrer sur un marché de niche opposé au multijoueur (ce qu'InXile a fait pour Torment en maintenant le refus de mettre du modding, ou Kautari qui a maintenu ses KB en solo à cause du gameplay oldschool et par choix, par opposition à ce que faisait Ubisoft avec ses HoMM).

J'ai l'impression qu'on peut avoir que les RPG solo existeront toujours, n'a à peu près de sens que depuis les campagnes de crowdfunding, où justement le public qui refuse du multi, est écouté. Or imaginer un mode parfait où tous les joueurs seraient comblés, c'est assez biaisé, parce que j'ai surtout l'impression que pour qu'on ait du solo only, il a fallu se battre. (évidemment j'exagère, mais c'est pour souligner l'effet de mode à imposer le multi qui s'est étendu sans concertation)

Pour l'enrichissement progressif par des mises à jour, je dirais autre chose: autant avec NWN 1 & 2, on a eu du modding prolifique (du très pourri à du très bon), autant ils font figure d'exception depuis. DRM online, connexion obligatoire, DLC payants, Free2play, mises à jour obligatoires sans avoir la possibilité de maîtriser le moindre processus... Je ne vais pas partir dans une quelconque croisade, le simple fait d'avoir mentionné tout cela indique à quel point je suis partisan contre, et à quel point cela me révulse. Le temps des serveurs dédiés mis à disposition par les éditeurs et équipes de développement, est définitivement révolu: rien qu'à voir ce qu'avait dit justement AbounI plus haut, la fermeture de serveurs NWN 1 & 2 sur gamespy. Je ne peux plus imaginer que cet âge de gloire de partage de créativité puisse revenir même si la technologie est là, la volonté d'aller à son encontre est bien plus forte. C'est une réalité, et je ne veux pas rêver d'un hypothétique retour parce que des boîtes comme CDPR parlent de multi inédit pour leurs futurs jeux. Je ne mets pas la charrue avant les boeufs, j'attends de voir ce qui se passe. Et en l'occurrence en 2013, tout est fait pour tuer dans l'oeuf ce genre d'initiatives, donc je ne compte pas dessus.

Par contre là où je suis d'accord, c'est que moi également je n'ai pas envie de passer plus de 100 heures sur un même jeu, raison pour laquelle je ne supporte plus TES d'ailleurs. Je préfère des histoires concises, intenses, avec une rejouabilité notable qui permet d'augmenter l'expérience du joueur mais de manière facultative. Genre y rejouer 3 ans plus tard. Les jeux qu'il faut torcher en 200h où on peut tout faire, et qu'après on laisse sur l'étagère prendre la poussière, ça ne m'intéresse pas.

Pour finir à propos des séries, certes c'est une question de point de vue, mais que ce soit pour les séries audio-visuelles, que pour les cycles, autant je peux aimer des cycles assez développés de temps en temps, mais depuis un moment (et paradoxalement ça a coincidé avec l'époque où j'ai commencé à prendre du recul avec le multijoueur dans les RPG), j'aime aussi les recueils de nouvelles ou les romans courts, ainsi que des films sans suite à rallonge. Quand je vois le massacre de l'univers de Dune depuis une douzaine d'années, des séries TV qui n'en finissent plus (Stargate par exemple), les films qu'on retrouve à chaque génération (Startrek, Starwars), ou même certains jeux video (comme les Mario, Zelda, Sonic)... Je suis pas contre l'exploration d'univers, mais j'aime bien garder l'idée de choses inconnues plutôt que de n'avoir plus qu'une carte sur une table où absolument tous les détails sont mentionnés (sans parler des débats d'interprétation des dits-détails par ceux qui les ont exposés). A un moment, l'histoire doit se terminer. Et pour ce qui est du multi et du contenu enrichi, qui pourrait être facultatif, déjà on a vu des dérives (certains DLC de ME2 étaient plus que conseillés pour entrevoir ME3, sans oublier les détails de distribution que j'ai mentionnés plus haut). Le problème en généralisant toutes ces pratiques, on force les individus à accepter cette logique, et l'effort d'introspection s'il n'est pas par moment forcé, personne ne le fera. Donc je pense (suis-je peut-être le versant pessimiste) qu'en généralisant l'accès au multi, irrémédiablement ça tuera le solo à petit feu, comme je l'ai amèrement constaté depuis les années 2000.
#100

cabfe
Seigneur

En fait, j'ai l'impression que tout dépend de ce qu'on attend d'un cRPG.
Soit on veut jouer une partie fun, sans prise de tête voire se taper des délires (comme on le fait en version papier), soit on recherche une expérience, à vivre une aventure (un peu comme un jeu d'aventure finalement, où l'histoire est prépondérante).

L'un serait plus ouvert à partie en multi, l'autre n'est pas concerné par la question. Vous imaginez un Planescape Torment en multi ? Ca n'a aucun sens.
Un Might&Magic, au contraire, me semble plus adaptable au multi.

Et les deux sont des cRPG.




Voir tous