Lundi 19 Août 2019, 20:58     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Débats #6: pour ou contre la censure de la violence et du sexe dans les RPG

par Etienne Navarre 22 Fév 2013 10:30 77

Le thème de ces débats est "pour ou contre", et pas "pensez-vous que". La prise de parti radicale est volontaire pour opposer deux visions totalement différentes sur un thème large. Le débat est là pour ouvrir le questionnement, pas pour répondre à une question précise.


On connaît tous les petits encarts colorés PEGI en bas des boites de jeu nous conseillant sur l'âge minimum requis pour jouer à un jeu. S'il ne s'agit que de recommandation et non d'interdiction (comme c'est par exemple le cas pour la vente de tabac aux mineurs), peu d'entre nous fait attention à ces visuels, et pour cause : un joueur passionné et régulier connaît son hobby. Mais quid d'une maman qui n'a jamais entendu parler de The Witcher ou de Diablo ?
La question de savoir s'il faut légiférer sur ce point s'est accentuée au fil des ans à cause de nombreux faits divers mettant indirectement en cause les jeux vidéo. Est-il raisonnable de penser qu'une forme de censure aurait sa place ? Le jeu vidéo étant un loisir qui se démocratise un peu plus chaque jour, est-il si surprenant que cela de songer à un encadrement plus strict de la vente des ces produits ?

 

POUR : Killpower

 

A l'heure où les jeux vidéo deviennent aussi réalistes et matures que les autres supports visuels, il est important qu'une vraie censure se mette en place. Parce qu’encore aujourd’hui, le jeu vidéo est considéré comme un loisir pour les enfants.
Avec le progrès, comme le cinéma, le jeu vidéo aborde des notions souvent similaires, qui d'un côté (le cinéma) sont censurés alors que de l'autre (le jeu vidéo) sont déconseillés. Prenons par exemple un film et un jeu traitant de zombies : Dawn of the dead de Zack Snyder et Dead Island de Techland. Eh bien le film est interdit au moins de 16 ans, alors que le jeu a bien un 18+ sur sa boîte, mais rien n’empêche un enfant de l’acheter. Pourtant, le jeu présente des scènes toutes aussi fortes que le film et se montre bien plus immersif.
Bien des adultes à qui j'ai montré le jeu, ne serait-ce que deux minutes en plein action, ont montré du dégoût face à la violence visuelle et auditive, comme ils le feraient devant le film cité au dessus. Pourtant, nombre de joueurs de moins de 16 ans jouent à Dead Island alors qu'ils sont incapables de différencier le canular du 21 décembre 2012 et la fin du monde ? Je ne mettrai pas tous les ados dans le même sac, mais il faut reconnaître que, via leur construction, ils peuvent tenter des expériences à la limite du raisonnable. Et le jeu vidéo ne leur a justement pas montré d’interdits, contrairement à d'autres arts.

Hé oui, pour Noël, mémé, qui n'y connait rien, achète The Witcher 2 à son petit fils chéri pourtant « déconseillé » au moins de 18 ans? Lui achèterait-elle L'Exorciste ou Orange mécanique, voire le dernier film pornographique sorti ? Et nombreuses sont les personnes de ma génération qui ne savent même pas à quoi jouent leurs enfants. Ainsi la censure doit être présente et aider ces parents pas intéressés par cet art.

Sur le site du P.E.G.I, qui a pris la place du S.E.L.L., les responsables parlent bien d'un âge précis pour un jeu, avec code couleur sur les boîtes. Mais, je n'ai pas vu clairement le terme "INTERDICTION", alors que pendant des années on a pu voir sur les boîtes estampillées : le mot "déconseillé".
Pas compliqué pourtant d’interdire à un jeune de 12 ans d'acheter un jeu, comme il lui est interdit l'alcool, le tabac, ou certains films. Parce qu'ensuite, il est si facile d'attribuer les dérapages (trop présents ces temps-ci) aux jeux vidéo.

Définition du PEGI

 

Icône SELL :

 

Icône PEGI avant :

 

 


CONTRE : Etienne Navarre


J'ai regardé mon premier film d'horreur à 4 ans. Hurlements, de Joe Dante. Et vous savez quoi ? Ce sont mes parents qui m'ont autorisé à le voir. Alors je l'ai regardé avec eux. Et c'était extraordinaire (c'est le cas de le dire à 4 ans). Une excitation et un frisson dont je me rappelle encore aujourd'hui. J'ai, depuis, été nourri aux films gore, à la littérature fantastique et aux jeux vidéo, qu'il s'agisse d'un Sonic Pinball ou d'un Splatter House hier, d'un Lego Indiana Jones ou d'un Dead Island aujourd'hui. Cela m'a même permis de terminer mes études avec brio (avec le PEGI, j'aurais été recalé).

Bon, faisons le point. Je suis quelqu'un de raisonnablement intelligent, de plutôt cultivé et sain, et qui semble avoir réussi à s'intégrer dans la société (un métier, un appart', une compagne, un chat et un cochon d'Inde. Lambda quoi). Alors merci qui ? Le PEGI ? Les censeurs ? La morale sociale et les conseils des braves gens ? Que dalle. Merci à mes parents de m'avoir accompagné et de surtout ne pas m'avoir laissé m'éduquer tout seul.

Qu'on ne se trompe pas : l'abandon éducationnel est un risque concret, palpable et visible, jeu vidéo extrême ou pas. La violence existait bien avant les jeux, elle perdurera bien après. S'il est ridicule (à bien des égards) d'offrir un GTA 4 à un bout de chou de 4 ans (soyons sérieux), il est tout autant dangereux de délaisser l'éducation de son enfant à la télé et la console de jeux et de le laisser seul devant ses écrans. Là est le vrai danger et le système PEGI peut aller se rhabiller. En noir.

D'ailleurs, tout comme les clopes et l'alcool, un gamin pourra toujours demander à un adulte de lui acheter son jeu en magasin, donc bon. On n'empêchera pas un ado de fumer sa première clope en douce ou de transgresser un interdit. Laissons-les jeunes jouer (on ne censure pas le JT de 20h que je sache). Laissons-les vivre. Mais ne les laissons pas seuls. La responsabilisation parentale ne commence pas en interdisant mais en accompagnant, en expliquant et en partageant.

 

Tous les débats en archives. 

Commentaires (77)

#2

Oded
Paladin

Alors déjà, je pense que ça n'est pas aux développeurs de censurer d'office leurs jeux mais aux responsables politiques de prendre les mesures adéquats en terme de prévention et d'interdiction. Mettre un "18+" ça n'a jamais empêché un ado de s'acheter un jeu violent ou malsain. Donc soit le ministère responsable de l'économie numérique prend ce problème en charge et fait évoluer la norme PEGI vers une vrai politique de prévention et d'interdiction d'achat en magasin, soit on supprime ce code inutile de nos boites de jeux.
Après, rien n'empêchera un jeune de passer par ses parents pour l'acheter... Mais là c'est un autre débat.
Fort de ce postulat, mon avis est donc de ne pas censurer la violence ou le sexe dans les jeux et de laisser aux développeurs la liberté de conception, voir de conscience. La violence et le sexe, ça fait partie de la vie de tout les jours, directement ou indirectement. Et les autres médias nous en abreuve H24 sur les 26 chaines TV gratuites. A charge des "géniteurs" et "éducateurs" de faire le tri à la place des jeunes enfants qui n'ont pas encore la maturité et la conscience sociétale suffisante pour le faire de leur propre chef.

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 10:44

#3

Eldrak
Novice

Pour ma part je rejoins l'avis d'Etienne. Qu'un gamin soit laissé seul face à n'importe quoi n'est jamais bon. Mais ce n'est pas non plus en lui cachant l'existence des domaines de la vie qu'on l'aide. Aussi, un accompagnement avec force explication au gamin sur ce qui se passe dans le jeu ou le film, on peut très bien en faire un être humain très posé et équilibré même si il côtoie la violence, etc (the witcher).
#4

Jeanloutre
Guerrier

Là je rejoins à 100% Etienne dans sa position () et ses arguments ! J'y apporterai cependant une petite nuance : personnellement, j'ai joué à Doom 2 avec mon beau-père quand j'avais à peu près 9 ans. Mais je n'avais jamais vu de films d'horreurs, etc. J'ai donc été vachement choqué et stressé, et j'en ai fait des cauchemars. Bon maintenant je joue à Painkiller en rigolant, mais à l'époque j'étais une jeune loutre craintive.

Tout ça pour dire que tout le monde n'est pas au même niveau dans la sensibilité face à la violence simulée ou réelle ; cependant, ça ne fait que confirmer ce que tu disais : le contrôle des parents fait tout. J'ai testé Doom 2 sous contrôle, ça n'a pas été concluant, et bien j'ai été tenu loin de ce genre de choses pendant un petit moment, et on m'a foutu Atlantis dans les mains à la place (aaaah, Cryo, mon amour). La présence de parents/tuteurs/figures d'autorité est centrale dans l'éducation, et c'est pas les cris d'orfraie de Familles de France qui remplaceront ça un jour.
#5

Rellvaan
Garde

Je suis papa de deux petits bonhommes et, autant être clair, ma démarche rejoins complétement celle d'Etienne.

Mes fils ont déjà vu et joué à des films ou des jeux qui n'étaient pas de leur âge mais parce que je m'étais renseigné avant voir je les avais "testé" avant. Après, je connais l'état d'esprit de mes enfants qui sont différents et ont une sensibilité différentes et donc, je ne proposerai pas forcément la même chose aux deux.

Pour preuve, mon grand, qui a neuf ans a déjà tripatouillé GTA4 histoire de profiter de la liberté d'action mais j'étais à coté de lui, lui faisant comprendre que là, ce n'était qu'un jeu mais qu'en réalité, il était inconcevable de faire ces choses là pour les milliers de raisons que vous pouvez imaginer. Mais, à coté de cela, ils n'ont jamais approché un Dead Space que cela soit en tant que joueur ou spectateur.

Surprotéger ou banaliser à toujours été le vrai problème car on tombe dans un extrême à chaque fois et pour moi, les extrêmes, c'est le maaaaaaaal.

Mais surtout, je m'estime être un homme responsable, plutôt équilibré et je n'ai pas besoin que des grenouilles de bénitiers viennent m'assister dans mon éducation.

En fait, je me rends compte que tout se résume à une seul chose: être adulte et responsable et donc, toujours se renseigner avant de proposer quelque chose à nos enfants.
#6

Lassal
Citoyen

A l'heure où les jeux vidéo deviennent aussi réalistes et matures que les autres supports visuels, il est important qu'une vraie censure se mette en place. Parce qu’encore aujourd’hui, le jeu vidéo est considéré comme un loisir pour les enfants.


Sauf que ce n’est pas la réalité, en France l’âge moyen du gamer est de 33 ans, on est loin de l’enfance.

Avec le progrès, comme le cinéma, le jeu vidéo aborde des notions souvent similaires, qui d'un côté (le cinéma) sont censurés alors que de l'autre (le jeu vidéo) sont déconseillés. Prenons par exemple un film et un jeu traitant de zombies : Dawn of the dead de Zack Snyder et Dead Island de Techland. Eh bien le film est interdit au moins de 16 ans, alors que le jeu a bien un 18+ sur sa boîte, mais rien n’empêche un enfant de l’acheter. Pourtant, le jeu présente des scènes toutes aussi fortes que le film et se montre bien plus immersif.


Tu te contredis car tu parle d’une signalétique plus souple pour les jeux vidéo et dans ton exemple le film est interdit au moins de 16 alors que le jeu l’est pour les moins de 18 ans.

Au même titre qu’un gamin peu acheter un jeu 18+, il peut aller au cinéma alors qu’il n’a pas l’âge ou même s’acheter des clopes au tabac du coin alors que c’est interdit normalement.

Pour moi ce qui est anormal :
- C’est qu’un gamin ai l’argent pour s’acheter un jeu vidéo à 60-70€
- Qu’à la caisse, on ne contrôle pas son âge
- Que des parents cèdent aux caprices de leur gamin et leur achète des objets qui leur sont interdit normalement

J’ai 36 balais, j’ai pas envie d’être privé de plaisir d’adulte à cause de parents irresponsables.
Aucune envie de me retrouver dans des univers de jeu aseptisés.
#7

Artyparis
Guerrier

à cause de nombreux faits divers mettant indirectement en cause les jeux vidéo.
Ca me fait hurler, ça. Ce sont les journalistes, porte-parole de la morale, qui font des liens entre une info et son origine, pas toujours à raison. Et combien de faits divers liés à la misère, à l'alcool, à la bêtise, à la jalousie, à l'ambition pro, au trafic en tout genre,...?
Il massacre 30 personnes de son lycée avec son arme? "Il faut interdire les jeux violents! Non, non, interdire les armes n'est pas la solution!!"
Y a 20 ans, on tapait sur le jeu de role. 40 ans, sur le sexe. 50 ans, sur le rock. Ahhh, ces trucs de jeune!!
Remarquez que la population occidentale vieillit, cela a des conséquences sur notre vision "normale" du monde.



Pour revenir au sujet
Je suis contre la censure.
Que le joueur dispose de filtres pour son confort personnel, et basta!
Les américains s'offusquent d'une paire de fesses, d'un rapport sexuel, bref de tout ce qui touche à la zezette. Mais IG on peut dézinguer à tout va, faire gicler du sang, broyer du barbare communiste/salaud de vietcong/terroriste musulman/sanguinaire alien. Et comme les USA sont au coeur de l'industrie du divertisssement, leurs interdits sont repris ds le monde entier.
Un FPS qui met en scène le joueur face à Tsahal au Liban, face aux français en Libye, face aux US au Vietnam: scandale évident en occident.
Qui doit définir la censure pour moi? Pour protéger quoi? La censure est elle objective? Suis je bête?


En ce qui concerne les enfants, les parents ont une responsabilité impérative. Protéger de certains choses choquantes pour les plus jeunes (on va éviter les zombies à 4 ans, hein!) et discuter avec les enfants plus âgés (mise en perspective des sujets évoqués, critique des jeux/films,...).
Un avertissement style PEGI est intéressant pour les parents qui n'y connaissent rien. Interdire est illusoire et devient parfois un argument marketing de fait.
Il faut alerter les parents, on ne peut pas protéger l'enfant à leur place.

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 11:45

#8

Raven
Villageois

Absolument contre, ça sert à rien , c'est au niveau des slogans "fumer tue" sur les paquets de cigarettes, les fumeurs s'en cognent, les joueurs aussi.

Je pense que quelque soit le joueurs et son age, on est a même de savoir ce que l'on aime, ce que l'on recherche dans un jeu. Si un gamin de 10ans veut jouer à Dead space qu'il le fasse, si c'est trop violent/horrible pour lui, il arrêtera d'y jouer de lui même.

Ce système en plus d'être inutile est contre productif, la qualité de nos jeux est nivellé vers le bas, les éditeurs cherchent à rester dans le politiquement correct les dialogues perdent en crédibilité, les univers deviennent trop manichéen et les graphismes passent outre la réalité (adieux le sang, le démembrement). A contrario on assiste à une sorte de surenchère de la part des jeux 18+ ou la violence n'est plus là pour servir le réalisme et le scénario mais comme argument de vente.



#9

Killpower
Gobelin

Euh Lassal, ce n'est que mon avis. Tu as 36 ans, je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas que nous puissions y jouer ? Je n'ai jamais interdit la création de jeu violent, de RPG gore ou encore de film Porno.

D'ailleurs, comment faire comprendre un "POUR" sur RPG France, face à un lectorat qui est très justement spécialisé dans le jeu vidéo et qui connaît parfaitement le sujet.

Oui, on est bien d'accord que cela dépend de la responsabilité des parents. Mais comme tous les parents ne sont pas responsables pour diverses raisons, une censure est nécessaire. Libre à vous ensuite de faire jouer vos enfants à des jeux adultes, mais en connaissance de cause...

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 12:24

#10

FullMetalPizza
Citoyen

Totalement contre, les jeux vidéo c'est pas fait pour les enfants, sauf chez nintendo, PEGI tout le monde s'en fout, il doit y avoir 5 parents en france qui utilise ce système et encore je suis gentil, de ma génération, tout le monde jouait a des jeux comme GTA san andreas alors qu'on était des jeunes collégiens donc bon.
Système inutile et qui, comme dit plus haut, nivelle les jeux par le bas pour plaire au "tout public" et faire plus de vente, en attendant les jeux +18 sont tous envahi de kévins, COD ou tu passe ton temps a tuer des gens en premier.

De plus, la violence et le sexe ammène un niveau de réalisme supérieur, enlevez les romances et le sang dans dragon age : origins, vous avez plus grand chose qui le différencie de pas mal d'autre jeux (nwn2).

Et puis bon, si on commence a censurer a tout va, autant le faire pour toutes les pub ou on voit des paire de seins et les films ou on voit le héros tuer des gens, c'est aux parents de protéger leurs enfants et les personnes sensibles via la censure, pas aux adultes d'adapter le contenu pour que tout le monde soit content. Quand aux débats stupides a la "le jeu vidéo rend les gens fous et les incitent a commettre des massacre", sans commentaire, il n'y a que les gens les plus stupides sur Terre pour croire ces conneries.
#11

Industrial
Villageois

Et puis tant qu'on y est on va censurer les films et les livres car ils sont aussi à la portée des enfants.

Ceci est de la responsabitlité des parents, être pour une censure quelqu'elle soit est infamant.
#12

elButor
Noble

Je suis d'accord Raven, c 'est l’époque qui veut ça on dirait, on ne trouve plus des jeux comme Die by the sword ou Severance, bien fun et bien gore, je sais pas on dirait que tout est devenu trop lisse.
Je ne suis pas pour l'apologie de la violence mais je n'aime pas non plus l'hypocrisie, la violence est peut être lissée dans le contenu mais elle est présente dans le marketing des produits.

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 12:05

#13

nadir1979
Citoyen

Moi je suis contre la censure , ils ont qu'a censuré le sex et la violence dans la réalité ,on va voir si sont si doués..pfffff
un enfant on lui achète un i phone 5 et donc il a accès a toutes les cochonneries sur le web 3G, nous les vieux Pciste ( parce que le RPG est né sur PC) ont est des enfants de cœur comparé a la petite jeunesse d’aujourd’hui, alors la protection de l'enfance , laisser moi rire ou vomir ou les deux en même temps, il y'a d'autres problème plus urgent et intéressent que censuré des RPG alors moi je dit leave we quiet.


Signé vénère verre de terre.

KillPower, je vous DT

Modération: Pas besoin d'un double-post pour ça.

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 12:21

#14

nadir1979
Citoyen

Message supprimé le 22/02/2013
#15

Jeanloutre
Guerrier

Killpower, je ne comprends pas bien ton argumentaire (et je ne dois pas être le seul, vu les attaques qui pleuvent). Tu dis que tu n'es pas contre interdire la création d’œuvres violentes ou à caractère pornographique. Mais alors pourquoi ajouter que tu es pour la censure ? Franchement moi rien que le mot "censure" me donne envie de mordre. Je comprends ton désir de plus de contrôle exercé par l'Etat, même si je ne comprends pas comment exactement s'exercerait ce contrôle...

Développe, développe !
#16

Killpower
Gobelin

Système inutile et qui, comme dit plus haut, nivelle les jeux par le bas pour plaire au "tout public" et faire plus de vente,....


C'est justement la "non censure" qui nivelle les jeux vers le bas. Le jeu vidéo est toujours considéré comme étant un loisir pour enfants, alors que le public est de plus en plus vieux. Et les préjugés sont bien présents.
#17

Etienne Navarre
Gobelin

à cause de nombreux faits divers mettant indirectement en cause les jeux vidéo.
Ca me fait hurler, ça. Ce sont les journalistes, porte-parole de la morale, qui font des liens entre une info et son origine, pas toujours à raison. Et combien de faits divers liés à la misère, à l'alcool, à la bêtise, à la jalousie, à l'ambition pro, au trafic en tout genre,...?


Je suis bien d'accord avec toi mais les journalistes ne sont pas du tout "porte-parole de la morale". Ils se contentent d'analyser des faits d'une très mauvaise façon et faisant des raccourcis faciles qui viennent gonfler des papiers et des reportages vidés de substance car beaucoup sont trop fainéants pour mettre en place un vrai travail de recherche et d'investigation.
Le problème, c'est que, aussi choquant et fatigant que cela puisse paraître, la presse inonde régulièrement les lecteurs-spectateurs de fausses idées et s'acharne à démontrer la vaine dangerosité des jeux vidéo. A part faire du remplissage, ils n'ont en plus rien à gagner à tenir ce genre de discours.

C'est usant mais cela concourt à relancer les débats sur des bases molles et mal orientées. Le débat de la censure dans la presse grand public ne se fait pas dans le calme et la sérénité mais dans l'accusation systématique et la dénonciation facile. Car on le sait tous très bien, on dénonce ce qui nous fait peur et on a peur de ce que l'on ne connaît pas.


Donc ? Aux joueurs, aux communautés intelligentes pratiquant ce loisir avec enthousiasme de démontrer, jour après jour, la qualité de cette passion et l'enrichissement qu'elle peut apporter à tous ceux qui doutent ou sont emplis d'à priori.
#18

Ceredwyn
Noble

Mon avis est simple :

POUR LA CENSURE de la violence et le sexe, lorsque celle-ci n'est pas justifiée et purement gratuite (GTA).

CONTRE LA CENSURE lorsque celle-ci est intégrante de l'histoire et justifie des liens entre les personnages (ex. Mass Effect, sauf les liens gays - car le jeu vidéo n'est pas là pour faire la promotion de sexualité "particulière").

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 12:51

#19

Killpower
Gobelin

Je répète car je crois ne pas avoir été bien compris dans mon avis. Je répète donc que certains jeux doivent être interdit au moins de 18 ans comme le sont certains films. Cela ne veut pas dire qu'il faut les censurer (c'est à dire enlever tout ce qui choque et remplacer le sang rouge par du sang vert comme le fond les australiens ou les allemands). Cela veut juste dire qu'à un type de jeu correspond un type de public.

Donc je ne comprends absolument pas comment un enfant SEUL peut se retrouver avec un jeu interdit au moins de 18 ans.
Et que si justement, il y avait des règles plus stricts (sur la vente) sur les jeux vidéos et bien nous aurions des jeux vraiment adultes et des RPG encore plus adultes.


Le plus délirant, c'est que personne ne grogne face aux messages "Manger 5 fruits et légumes par jour" ou "manger sucré fait grossir", qui montrent le niveau de responsabilisation des parents. Alors qu'interdir les jeux matures aux plus jeunes, cela pose un problème ?

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 13:37

#20

skoeldpadda
Seigneur

C'est un peu tordu, comme débat, non ?
Je veux dire, plutôt que de censurer, est-on simplement obligé de montrer à la base ? Pour que son jeu fasse plus "adulte" ? J'ai toujours trouvé cet argument particulièrement déplaisant.
Le cinéma a toujours fonctionné de la même manière, mais les règles y furent, essentiellement à Hollywood, beaucoup plus strictes. Il faut attendre des films comme La Horde Sauvage pour qu'on ai réellement du graphique à l'écran, et si Perckinpah était à moitié fou, il n'a pour autant jamais coller de litres de sang dans ses films juste pour le plaisir de coller des litres de sang.

Comme on est forcé d'en parler si on parle de censure, un jeu comme GTA a toujours pleinement justifié sa violence par son scénario et son côté résolument abusif, au point d'en devenir drôle. GTA4 a dévié un peu de la formule avec un univers beaucoup plus réaliste que par la passé, mais les personnages restent d'improbables caricatures sorties de séries B des 80's et, en dehors de quelques scènes réellement violentes (la torture sur pneu de moto au début de Lost and Damned ?), le jeu garde une certaines distance avec le fait de montrer. On en entend parler, on voit les balles voler, on nous raconte des histoires, mais à bien y réfléchir, le nombre de tueries qu'on nous montre (hors gameplay, s'entend) reste très faible. Et ce pour une simple raison de mise en scène : suggérer l'acte est toujours bien plus parlant que de lui accorder un zoom tournoyant. Surtout dans un monde aussi extrême que celui des GTA.

Et puis la censure est beaucoup plus subversive qu'elle n'aimerait le faire croire. Si c'est pour effacer une gerbe de sang disgracieuse, je n'ai aucun soucis avec le fait de censurer, je n'ai jamais été un grand fan des giclures (sauf dans Mortal Kombat, mais c'est une autre manière de voir la violence). Là où la censure me déplaît terriblement, c'est quand elle pose sa vilaine main pixelisée sur un élément de la scène. Parce que loin d'effacer la violence qu'elle cache, elle lui donne un supplément de visibilité et attire inévitablement l'oeil sur un élément (la mosaïque, en l'occurrence) qui n'a strictement rien à foutre là. Et là encore, certains jeux se sont fait un plaisir d'en travestir l'effet. Dans Kane & Lynch 2, tout headshot transforme la tête de la malheureuse victime en disgracieuse mosaïque. Et je dois bien avouer que je trouve ça très rigolo.

En bref, la censure, je m'en contrefout un peu. Ce qui me gène, c'est plutôt les jeux qui montrent du nichon et de l'hémoglobine juste pour le plaisir d'en montrer. Ca sert à rien, et ça rend certains passages incroyablement ridicules (la scène dans la tente au début de Witcher 2, je l'ai toujours trouvé incroyablement forcée et, de fait, éminemment ridicule. Un plan nichon gratuit comme dans le bis italien des 70's. La classe.)

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 12:54

#21

Etienne Navarre
Gobelin

Tu sais Skoeld, il y a peut-être des éléments visuels au cinéma et dans les jeux (gore, sexe...) que tu estiment gratuits car tu considèrent qu'ils ont été intégrés juste "pour montrer" alors que ça n'est peut-être pas forcément le cas. Et puis quand bien même, voir pour voir est un plaisir qui n'a pas à rougir d'un autre ressenti de plaisir comme la sensation de vitesse, l'adrénaline ou le rire.
Montrer pour montrer peut être nul. Cacher pour souligner qu'on est assez grand pour imaginer, c'est bof (beauf) surtout dans des médias visuels.
#22

DEXTER987
Garde

Y'a pas assez de violence et de sexe dans les jeux video!!!
Skyrim en est le parfait example..
-Que des décapitations
-Dialogue lisse sans âme.(Tous le contraire de the Witcher)
-On est dans un monde de barbare et ça étonne personne de voire des femmes (même si femme forte pas de sexisme ici) considéré avec les même égard que les hommes c'est lamentable...Bethesda à toujours été trop lisse l'immersion y prend un sacré coup)

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 14:14

#23

Novabis
Villageois

Je suis absolument contre toute forme de censure!
Que ce soit jeux vidéo, film, livre, ... tout ça pour que ça rentre dans le politiquement correct et du coup, les œuvres perdent leurs charmes et leurs originalité!

Concernant les insultes (petit hs) et les dialogues qui peuvent choquer : non mais, écoutez vous parlez, ça fait partie de notre quotidien! pourquoi censuré ça!
Concernant la violence et le sexe : certain RPG sont pour des adultes, non pour des enfants! C'est aux parents de faire gaffe et non au jeux de s'adapter pour tous! (ex: fallout censuré! WTF autant ne plus sortir de jeux!)
#24

PHC2908
Citoyen

Le jeu vidéo comme "Internet" sont les 2 principaux boucs émissaires actuels. Quand il y a un problème on dit que c'est leur faute, comme cela, on n'a pas besoin de remettre quoi que ce soit en cause dans notre mode de vie qui devient jour après jour plus violent.

Personnellement, je trouve plutôt qu'il faudrait interdire l'accès au journal télévisé aux plus jeunes car là on sait que c'est la REALITE alors qu'il n'y a pas besoin d'être très malin pour comprendre qu'un film ou un jeu vidéo ne le la reflète généralement pas beaucoup même si graphiquement ils tendent à s'en approcher.

Après il y a des personnes "faibles" qui se laisseront influencer mais ce n'est que par ces prédispositions qu'ils pourront mal tourner.

Sinon l'hypocrisie est reine dans ce domaine : montrer un bout de sein et hop, interdit aux moins de 18 ans, exploser des gens avec des armes toutes plus monstrueuses que les autres et là, RAS ! C'est l'un des paradoxes américains mais qui tend à nous influencer.

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 14:20

#25

Novabis
Villageois

Après sexe: on ne veut pas de la pornographie dans les jeux vidéo! Mais comme dans the witcher ou fallout! ça fait partie de l'univers! Et ce sont pas des jeux pour les enfants!
La censure, pour n'importe qu'elle sujet ou chose : un NON totale et définitif!
C'est au parent et au gens de ce décomplexé, de se sortir le ballais du c.. et de se donner des limites!
Ce n'est pas au œuvre de s'adapter pour 2-3 personne coincé! (et pour les enfants, il y a les marques interdit au moins de 16, 18ans! donc c'est au parent de faire en sorte que leurs gosses ne regardent, jouent, lisent, pas n'importe quoi!)
C'est si facile de critiquer et de dénoncer, mais de se remettre en cause et de dire : ha oui j'aurais du faire attention a ce que mon enfant joue et regarde!
On vie dans un monde de plus en plus surprotégé... Pour moi, c'est un monde de chochotte ou la moindre remarque, changement est desuite pointé du doit et dénoncé! Ce n'est pas comme ça qu'on va évoluer!

ex: pour le sexe : les sioux et autres indien d'amérique, les parents vivaient dans une hutte avec leurs enfants, avaient des relations à côté d'eux et les enfants n'étaient pas traumatiser! Ils se portaient à merveille!
Aujourd'hui, on remette la totale éducation de nos enfant au école! Les parents se laissent marché sur les pieds de leurs enfants, cèdent à leurs caprice et surtout quand je vois un article du genre (une maitresse à fait visionner, contre son consentement, 5min de vidéo porno à des maternelles et les enfants pleuré alors qu'elles pensaient avoir mis un dessin animé... tout le monde pointe du doit la prof, moi je pointe du doit les parents de ne pas faire comprendre à leurs enfants que c'est normale et humain mais que c'est pour les adultes!). De toute façon, de nos jours, le meilleurs moyen d'éduquer les enfants c'est de le faire à la maison (mais ça empathiera sur leurs sociabilité)

C'est un problème de société! Ce n'est pas au jeux de s'adapter, mais au gens d'arrêter d'être hypocrite, de faire semblant d'être choquer pour des choses qu'ils voient par divers média (télé, jeux...) alors qu'ils font la même chose!
Oui, nous vivons dans un monde de chochote! (ce n'est pas une remarque homophobe!)

EDIT: je suis d'accord avec PHC2908 qui a l'air de rejoindre ma façon de penser bien que je m'exprime mal!

EDIT: en lisant les autres commentaire, je me rend compte que pas mal de gens sont d'accord avec moi. En clair: les parents intéréssé vous au enfant et renseignez vous avant de lui faire voir ou jouer! et la Censure dans ma boite à demande : ma poubelle!

EDIT (encore ^^"): Je suis entièrement d'accord sur cette idée: si un enfant ou un ado veux fumer, il demande à quelqu'un de plus vieux et encore selon les tabat, le buraliste ferme les yeux. (je le vois avec mon demi frère de 11ans qui me raconte qu'aux collège, des gens de son âge fume déjà) alors pour un jeux vidéo... Je suis entièrement contre la censure (radote) mais pour le petit -18 même si ça ne sert à rien au fond car c'est comme pour les clopes... et concernant la télé et l'école qui s'occupe de l'éducation des enfants! Ça c'est un problème!
Moi, j'ai commencé à jouer à 7ans avec FF7, unreal, fallout et resident évil! Je ne suis pas traumatiser pour autant...

Message édité pour la dernière fois le : 22/02/2013 à 14:47





Voir tous