Vendredi 05 Juin 2020, 15:49     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

RPG France au Tokyo Game Show

par all_zebest 11 Oct 2012 13:15 11

Cette année, All_zebest a fait le déplacement pour la deuxième fois, mais la première pour notre site. Il vous rapporte quelques photos minuscules prises avec son téléphone, des informations sympathiques et une indigeste tartine. Enjoille si vous pouvez : Itadakimaaaaass (Bon appétit) !

 

   

Deux "babes" et une cosplayeuse

 

 Mes amis, si vous aimez : 1/ les babes asiatiques ; 2/ les jeux japonais ; 3/ l'exubérance japonaise au sens large ; 4/ les jeux vidéo en général, eh bien le TGS est un événement incontournable à faire au moins une fois dans sa vie. Avec des danseuses, des cosplayers, des conférenciers et autres grands et petits noms du jeu vidéo nippon, c'est tout un monde aussi dépaysant que possible qui est présenté, et où petits et grands, garçons et filles, peuvent trouver leur compte.
Site spécialisé oblige, je ne parlerai pas de tous les jeux qui m'ont semblé intéressants, des stands de produits dérivés ou d'équipements pour consoles portables comme WaSaBi 和彩美 qui transforme votre console en estampe. On n'est pas là non plus pour évoquer les FPS, les jeux de baston, de puzzle ou de stratégie, les Assassin's Creed ou Monster Hunter, même s'il y avait de quoi se faire plaisir de ce côté là aussi.
 

    

Cosplays de Monster Hunter et Hatsune Miku

 

 Bref, malgré somme toute le très petit nombre de RPG, je n'ai pas été déçu, sinon par le fait d'avoir perdu mes DEUX chargeurs d'appareil photo ! Ce qui fait que je ne peux vous proposer que des photos de téléphone pitoyables et des captures d'écran éditeurs. Merci de votre compréhension.

C'est parti ! Alors je passe sur les babes - les photos parlent d'elles-mêmes et je vous renvoie aux autres sites qui ne se privent pas de les présenter. Ce qui m'a frappé par rapport à l'année dernière, c'est la présence de plus en plus imp

ortante de Gree, l'éditeur de jeux sur téléphone, avec son espace immense et son personnel pléthorique, babes en robes sexy et personnel d'accueil masculin et féminin en pantalon et polo. On y trouvait beaucoup de jeux de cartes, très beaux, mais assez similaires. Sortaient un peu du lot - gigantesque -  Gang Domination, de Gameloft, Bahamut Brave, Kishi-dô 「騎士道」, Emperors Saga et Tales of Card Evolve.

Ensuite, le grand carré réservé aux entreprises chinoises, tellement délaissées du public - faut-il y voir une conséquence de l'actuel conflit territorial ? A tel point que le personnel de ces stands est rentré chez lui, les laissant à l'abandon (!). Des visiteurs fatigués en profitaient pour s'y asseoir. 

Les éditeurs stars étaient Sony, qui n'affichait même plus son nom mais le seul logo "Playsation", Bandai-Namco (qui remplace désormais Namco-Bandai), Konami, Tecmo-Koei, SEGA et Capcom. Nintendo, comme d 'habitude, brillait par son absence. Level Five avait fait l'investissement d'un stand grand spectacle avec des écrans géants, plus grand que celui de Bandai-Namco et Tecmo-Koei. Enthousiasmants aussi : des éditeurs moyens comme D3 Publisher et son stand Chikyû bôei-gun 3 「地球ぼう防衛軍」plus connu sous son nom anglais d'Earth Defense Force 3 avec maquettes, monstres géants et faux journaux distribués pour nous annoncer l'invasion brutale des insectes géants !

 

    

Toki to Towa

 

Le gros J-RPG du moment à sortir, c'est Toki to Towa (Toki et Towa / Temps et Eternité) de Bandai-Namco, un jeu dans la veine de Ni no kuni, c'est à dire le J-RPG dessin animé, mais cette fois-ci dans une tonalité Ateliers avec des scènes ecchi (coquines). L'héroïne a dans sa tête deux âmes qui se disputent et on peut passer de l'une à l'autre, semble-t-il. Le jeu mélange la simulation de drague, les combats à la Dragon quest et l'aventure textuelle. C'est super bien fait et les cinématiques éclatent de couleurs chatoyantes. C'est la grande attente des Japonais.

 

    

Phantasy Star Online 2 et une babe

 

Bien plus que MA grande attente, Phantasy Star Online 2 de SEGA, dernier né d'une saga dont je suis un vieux fan, avec un stand à la hauteur et deux cosplayeuses qui ont eu un sacré succès. Très abouti, le jeu est soutenu par une communauté fidèle à la série et saura profiter de sa vieille expérience dans le domaine du MMORPG.

Le gros point d'interrogation, le projet prometteur en diable, c'est Soul Sacrifice, de SGE Japan Studio édité par SONY, à paraître sur PS Vita, beat them all sorte de mélange détonnant de Prince of Persia, Dragon Dogma et Knight's Contract ou autres Zill'Ol Zero.

 

    

Soul Sacrifice et Gang Domination

 

La bonne surprise ayant un léger rapport avec les RPG, c'est le hack'n slash multijoueur en ligne Darkblood, déjà présenté par mes soins, de MK-Style, Gamehi et CR Soft, qui tournait en libre démonstration sur des PC Alienware survitaminés. Alienware à la présence remarquée, seul constructeur de PC ayant fait le déplacement au milieu d'autres entreprises de claviers, d'écrans et autres lunettes de réalité virtuelle, et ce de manière à la fois discrète et conviviale. 

Parmi les petits éditeurs, mais qui montent, signalons Bushiroad, qui se limite aux téléphones, avec notamment quelques jeux de rôle tactiques  et/ou par cartes, comme la célèbre franchise pour enfants (et otaku de 40 ans) Vangard Card Fight, ou encore des licences maison comme Kamigari Daemons Trigger, au character design pas original, mais très beau et l'action RPG Kindan shôkan Summon Master「禁断召喚サモンマスター」au design trop kawaii mais certainement très nerveux.

 

    

Kindan shôkan Summon Master et le stand Magic

 

Mon coup de coeur va en premier au coin des écoles de jeu vidéo, très actives, avec des jeux d'élèves en démonstration, très bien organisées et se livrant une concurrence sans pitié. Et en second au stand plus modeste de Wizards of the Coast. Sans être moi-même un joueur de Magic, j'ai apprécié son style sobre et le fait que les joueurs étaient au coeur du dispositif pour expérimenter la dernière version de Duel of the Planewalkers.

Enfin, je me dois de mentionner le petit effort de l'ambassade de France qui a "soutenu" Artwork Games, gemalto, Le Cortex, DotEmu, UbiFrance et BulkyPix, des entreprises françaises réunies dans un minuscule stand avec une seule hôtesse d'accueil. Mais c'est mieux que rien. L'année dernière, j'avais rencontré un Français de l'équipe de Wakfu.

Encore à titre anecdotique, je terminerai sur le développeur chilien Trutruka venu présenter par la personne d'un monsieur moustachu et un peu ventru (Mario incognito ?) des jeux assez moches, dont Soul Avenger, qui a tout d'un RPG.

 

 

Voilà le récit d'une journée passionnante mais épuisante, en attendant d'en savoir plus sur les titres qui nous étaient annoncés.

 

Commentaires (11)

#2

Oded
Paladin

Magic, c'est sur une table avec des cartes en plastique. Et rien d'autre !

Message édité pour la dernière fois le : 11/10/2012 à 13:53

#3

Etienne Navarre
Gobelin

Merci pour cette plongée nippone Allzy.
#4

l.epervier
Garde

Magic, c'est sur une table avec des cartes en platique. Et rien d'autre !

Quoi ? Elle sont en plastique les cartes maintenant ? O.O
Ou alors j'ai pas saisi ton message ^^"
Sinon, sur le principe, je suis d'accord avec toi, Magic, c'est sur table que ça se joue. ;)
#5

Megamat
Gobelin

Merci pour ce retour ami Allzy, surtout pour les babes
#6

Oded
Paladin

Non, mais beaucoup de joueurs les plastifient. Ou à défaut, achètent un tapis spécial comme moi.
#7

all_zebest
Héros

Merci à vous !
#8

ZED
Guerrier

je vois qu'Allzy a le téléobjectif en pleine forme !
#9

eronman
Garde royal

Non, mais beaucoup de joueurs les plastifient. Ou à défaut, achètent un tapis spécial comme moi.

Euh tu parles des cartes là ou des babes
#10

EikiHaller
Villageois

Quelqu'un s'est bien amusé à ce que je vois...
#11

flofrost
Grand chevalier

Tiens, Fukuroda, c'est vrai que niveau pervers lui il se pose là

Message édité pour la dernière fois le : 11/10/2012 à 19:13

#12

kungwane

Message supprimé le 12/12/2012




Voir tous