Mardi 25 Juin 2019, 14:21     Connectés : 7      Membres : 6


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

La saga Mordor

par Killpower 10 Juin 2012 15:10 7

Il y a bien longtemps, dans une galaxie proche - celle-là en fait - existait un système d'exploitation "PLATO". Le réseau mondial n'a pas attendu Microsoft et Youtube pour permettre à des milliers d'inconnus de partager leurs sentiments sur la finale de la Star Academy. Dès la fin des années 1970, le système d'exploitation PLATO faisait fonctionner un réseau de milliers de terminaux via une douzaine de mainframes. Et si le sens de cette phrase vous échappe, vous êtes non seulement un mécréant, mais un mécréant excommunié de l'église du Très Saint Ordinateur.

C'était l'époque héroïque, celle où la mémoire coûtait extrêmement cher et où les étudiants en informatique débordaient autant d'idées que maintenant - un cocktail détonnant. Les premiers jeux apparurent, mais ceux-ci avait l'espérance de vie d'un codex maya face à un Diego de Landa si jamais ils avaient le malheur de croiser le terminal d'un admin. Un certain nombre de ces pièces historiques furent donc perdues à jamais.

C'est au milieu de ces temps troublés que naquit Avatar. Successeur d'Oubliette, Avatar est un jeu d'exploration de donjons multijoueurs sorti en 1979. Ses principales caractéristiques étaient un système de jeu basique mais addictif et une énorme rejouabilité.

 


Oubliette

 

Devant le succès, de nouvelles versions d'Avatar sortirent en 1990 et en 1995, rajoutant des classes de personnage supplémentaires aussi qu'un "afterlife" composé de niveaux dans un monde parallèle.

 


Avatar

 

Mais la grande roue de la vie tourne. PLATO sombra dans les archives de l'Histoire, Linux vit le jour et Windows conquit le monde. Si David Allen avait tenu compte des droits d'auteur, Mordor et cet article n'auraient jamais vu le jour, ce qui aurait été dommage car j'aurais dû meubler avec une photo de mes chats. Mordor est un copié/collé sauvage d'Avatar. Codé en Visual Basic et agrémenté de belles images / musiques, cette version de 1995 faisait peu de cas des détails inutiles comme la gestion de la nourriture, le multijoueur et la masse monétaire disponible.

 


Mordor

 

Mais elle avait conservé à l'identique le gameplay. Largement distribuée en version démo (3 niveaux sur 15), elle sut induire une dépendance chez un nombre insoupçonné de joueurs, dont certains peu disposés à envoyer un chèque par delà l'Atlantique. David Allen n'allait pas en rester là. Il se mit à travailler sur une suite, meilleure, plus grande et judicieusement appelée Mordor 2, ce qui attira l'oeil de Sauron, des héritiers de Tolkien. Mordor 2 fut donc renommé Infinite Worlds avant que le projet n'évolue en Demise, Rise of the Ku'tan. David Allen rajouta une option multijoueur permettant aux joueurs de se rejoindre en réseau local ou via Internet pour  affronter ensemble le bestiaire du donjon.

 


Demise, Rise of the Ku'tan

 

Demise était un très ambitieux pas en avant : il s'agissait de non seulement multiplier par dix la taille du donjon, mais aussi de passer à la 3D. Le jeu, lui, resterait le même : à part des ajouts de monstres, quelques nouveaux objets et sortilèges, Demise reprend tous les concepts de Mordor. Il comprend une démo qui propose les 5 premiers niveaux du jeu. 

En l'an 2000, cette nouvelle version fut mal accueillie par la critique, qui ne vit que les graphismes 3D déjà datés. L'essentiel était ailleurs, et toute une communauté de joueurs se reforma.

Quelques années plus tard, quelqu'un répondant au pseudo d'Archi mit gratuitement en ligne une version pirate : Demise DTR. Outre quelques rééquilibrages, il avait tout simplement rempli de nouveaux monstres les espaces laissés vides des niveaux 31 et 32 du donjon, permettant ainsi aux personnages expérimentés (niveau 300-999) de continuer à trouver un challenge.

Le succès fut immédiat et le mot "DTR" banni du forum officiel. David Allen avait en effet revendu tous les droits à Decklin, qui de son côté annonçait tous les six mois la sortie "imminente" d'une nouvelle version de Demise.

Parallèlement à tout cela, un groupe de fans lança le projet Mordor XP. Comme le nom l'indique, l'idée était de reprogrammer une version entièrement nouvelle de Mordor sur Windows XP, avec des mises à jour bi-mensuelle de l'état d'avancement. Mises à jours qui devinrent mensuelles, trimestrielles, semestrielles... En fait, personne ne sait où en est Mordor XP, ni s'il sortira un jour.

 


Mordor XP

 

Mais cette digression nous ramène au coeur du sujet : après une longue bataille juridique, Demise DTR n'est plus (le serveur en tout cas, vu que l'exécutable est toujours disponible en ligne) et Demise : Ascension est sortie en bêta en 2011 !

 


Demise Ascension

 

Cette énième version augmente encore considérablement la taille du donjon et rajoute des espaces ouverts à explorer tout autour. Sur le forum les critiques sont très positives. Coup de théâtre, le 19 juillet 2011, le défunt dtr-dojo.com revenait à la vie et sortait Demise DTR 1.22 , nécessitant une clé valide pour Demise afin d'être installé. Y aurait-il eu un accord derrière les coulisses ?..

 


Récapitulatif

 

Demise ascension est donc une extension de Demise Rise of the Ku'tan qui est sortie 11 ans après le jeu de base. Un exploit pour un jeu de type informatique. Quant à l'évolution de la saga, une des hypothèses les plus crédibles est que cela ne s'arrêtera jamais.

 


Un dossier du Blog en Sursis retouché au minimum. Merci à eux. 

Vous souhaitez lire le test, c'est ici.

Commentaires (7)

#2

Megamat
Gobelin

Très intéressant comme dossier, merci au "blog en sursis" de nous avoir permis de diffuser sur le site
#3

AE0n
Chevalier

3012, ah quand même.
#4

Munshine421
Garde royal

ouais t'as vu Aeon, on est peinard jusqu'en 3012 avec la version de Mordor XP et du coup plus besoin de passer aux versions supérieures de Windows.

Plus sérieusement, merci d'avoir enrichi ma culture vidéoludique, je me sens moins con.
#5

Asgeïr
Villageois

Parfois il m'arrive de penser être né trop tard...
#6

percifal
Citoyen

Parfois il m'arrive de penser être né trop tard...



et oui c'etait une époque merveilleuse :)
#7

all_zebest
Héros

J'ai acheté Mordor sur Gamersgate pour 10 dollars (cher !). Au début, j'ai regretté mon achat parce que je n'arrivais pas à faire tourner le jeu, mais après avoir trouvé une solution technique et m'y être lancé, je dois avouer que mes 10 dollars ont été amortis en une soirée. Hyper dur, comme jeu ! On en a perdu l'habitude, mais assez addictif. "Encore cinq minutes" qu'on se dit, et on y repasse une heure !
#8

zenokan
Garde

Une sacrée histoire que celle de ce/ces jeux!

Les premiers screen m ont nostalgiquement rappelé certains jeux de mon enfance auquel je ne comprenais rien et auquels je jouais pourtant.

Merci

Message édité pour la dernière fois le : 15/06/2012 à 14:50





Voir tous