Lundi 22 Avril 2019, 08:32     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

The Outer Worlds d'Obsidian devient une exclu à l'Epic Games Store

par Caparzo 21 Mar 2019 11:40 78

Ces dernières semaines, l'univers du jeu sur PC semble connaître un certain chamboulement. Depuis de nombreuses années, nous avons effectivement pris l'habitude d'acheter nos jeux sur des plateformes dématérialisées comme Steam ou bien encore GoG. Il en va de même pour les versions boite qui viennent directement se greffer pour la grande majorité du temps sur le logiciel de Valve.

D'autres plateformes d'éditeurs existent également comme Uplay ou bien encore Origins, plateformes sur lesquelles nous pouvons retrouver en exclusivité leurs propres productions, mais aussi des jeux d'éditeurs tiers dans une moindre quantité. Cet univers relativement ouvert nous permettant d'acheter des jeux sur nos plateformes favorites — tout en passant si nous le souhaitons via des revendeurs de clés officiels pratiquant des promotions intéressantes — semble malheureusement voué à disparaître.

En à peine quelques semaines, l'Epic Games Store développé par Epic Games semble en effet être devenu la bête noire de nombreux joueurs, mais aussi une manne financière inestimable pour de multiples éditeurs/développeurs. L'immense succès d'Fortnite a en effet permis à Epic Games de se lancer dans une grande campagne d'achats d'exclusivités temporaires d'une année, en signant des contrats avec les principaux intéressés à coup de millions de dollars.

Ces contrats viennent apporter aux studios une assurance et un remboursement des jeux non vendus, mais aussi un apport financier non négligeable leur donnant la possibilité de développer leurs jeux sans grande difficulté durant l'année à venir. Malheureusement, cette capacité à s'accaparer les développeurs en sortant tout simplement les valises de billets ne plaît pas forcément à tout le monde.

Nous pouvons effectivement admirer ici une certaine fermeture du marché PC via des exclusivités propres à une plateforme unique pour des jeux n'appartenant pas directement à l'éditeur de ladite plateforme. Cette dernière n'est d'ailleurs pas la plus sûre en ce qui concerne sa sécurité ou bien sa capacité à fouiller nos machines, mais je préfère ne pas m'avancer sur ce sujet tant que rien n'est réellement confirmé.

Quoi qu'il en soit et puisqu'il s'agit avant tout du sujet de cette news, sachez que The Outer Worlds développé par Obsidian Entertainement ne verra finalement pas le jour cette année sur Steam. Celui-ci est effectivement devenu une exclu à l'Epic Games Store sur PC — mais aussi au Windows Store — et il faudra attendre 2020 pour une sortie sur d'autres plateformes. Le jeu est bien évidemment toujours prévu sur Xbox One et PlayStation 4 pour cette année.

La liste d'exclusivités s'allonge malheureusement jour après jour puisque des jeux comme Phoenix Point du papa des premiers Xcom, The Sinking City le jeu d'aventure lovecraftien ou bien encore Control de Remedy sortiront à leur tour en exclu sur l'EGS. Il en va de même pour Heavy Rain, Beyond : Two Souls et Detroit : Become Human de Quantic Dream. Si vous pensiez que votre compétence de persuasion était à toute épreuve pour négocier, sachez alors que sortir une bourse remplie de pièces d'or sera quoi qu'il arrive toujours plus efficace. Pour ma part, je vais sagement patienter en attendant que ces jeux perdent leur exclusivité et s'ouvrent à d'autres plateformes

Commentaires (78)

#26

strelok
Villageois

Ca sort souvent en décalé sur Gog, on ne devrait pas voir de grosse différence. Tant que Gog ne ferme pas.
#27

van25fr
Citoyen

Pffuuu... raz le bol de ces guerres de DRM.
J'espère pouvoir profiter du jeu plus tard (1 an) sur GOG.
#28

RealOkau
Citoyen

Il n'y pas que les utilisateurs steam qui râlent en effet, il y a aussi celles et ceux qui sont réfractaires à l'idée de distribuer leur no de CB à n'importe qui...

Et, si c'est pour se payer cette guerre des consoles sur PC via un guerre des plateformes alors qu'on avait réussit à tomber dedans pendant aussi longtemps (merci à uplay et orgins d'avoir ouvert la boite au passage), je me dis qu'il est peut être temps de lever les boucliers.

Mais vu la mentalité des 'gamers', je me dis presque qu'il serait plus simple de trouver un autre hobby...

Enfin, juste un an de debug à attendre et une bonne promo à moins de 5e et c'est 'tout'

Message édité pour la dernière fois le : 21/03/2019 à 19:59

#29

strelok
Villageois

Numero de cb à n'importe qui ? Valve google amazon c'est plus fiable qu'Epic ? On parle pas d'aliexpress ou de geekbuying quand même (et encore, qui se fait hacker ses comptes à part facebook et yahoo...).

Le seul argument d'Epic c'est la part aux devs. Steam mettrait Epic hors jeux en baissant sa marge. Ils ne le font pas. Ce n'est pas les levées de boucliers virtuelles qui y changeront quoi que ce soit.
#30

Darjelin
Citoyen

S"ils finissent par réussir à imposer leur monopole c'est là que l'on pourra pleurer. Et ce n'est pas une question de Steam ou non, certains jeu sortent déjà exclusivement sur la plateforme de leur éditeur.
Non, c'est juste qu'avec ce genre de méthode de vente forcée, le choix de plateforme n'existera plus a terme.

Edit : entre autres choses, y'en a quand meme des marrantes :
https://nakedsecurity.sophos.com/2019/03/19/epic-in-hot-water-over-steam-scraping-code/

Message édité pour la dernière fois le : 21/03/2019 à 20:28

#31

Inny
Guerrier

Il faut voir les conditions d'utilisation de l'Epic Store, qui sont en complète violation du RGPD. Ça a déjà été remarqué et ça va leur tomber sur le coin de la gueule à un moment ou à un autre.
Pour le reste... ce n'est pas parce que les autres plateformes ont de mauvaises pratiques qu'il faut accepter des pratiques encore pire d'une autre plateforme. Le monde n'est pas binaire et on peut mener plusieurs combats à la fois.
Et pour finir, c'est un jeu Obsidian, il faudra bien un an de patchs pour avoir un truc stable. ;)

Message édité pour la dernière fois le : 21/03/2019 à 21:55

#32

garrick75
Guerrier

Même si ça ne va pas faire une grande différence, je boycott tous les jeux exclusifs à cette plateforme, je ne vois pas pourquoi on doit se farcir le modèle d'exclusivité si cher aux consoles sur PC.

Parce que cela fait déjà 10 ans que tu te la farcis ce modèle d'exclusivité sur PC.



Non non, le problème c'est Epic Tencent.

Epic tencent n'existe pas car epic n'appartient pas à tencent.



Par contre, si il y a des jeux qui ne sortent plus sur GOG à cause du Store d'Epic, ça me fout un peu les boules !

The outer worlds n'a jamais été prévu sur GOG pour le moment et le store d'epic n'a aucun rôle là dedans.

Pffuuu... raz le bol de ces guerres de DRM.
J'espère pouvoir profiter du jeu plus tard (1 an) sur GOG.
Si seulement on pouvait t'entendre mais vu que depuis 15 ans, l'évolution est aux DRMs de plus en plus contraignant et dans quelques années au streaming, cette guerre de drms n'est pas finit.

Message édité pour la dernière fois le : 21/03/2019 à 22:36

#33

GodOfNipples
Guerrier

@garrick75
Outer Worlds n'a peut-être pas été annoncé officiellement sur GOG, mais les précédents jeux d'Obsidian (Pillars 1 & 2, Tyranny...) étant sortis sur la plateforme, Outer Worlds aurait probablement suivi le même chemin !
#34

Colinet
Noble

Numero de cb à n'importe qui ? Valve google amazon c'est plus fiable qu'Epic ? On parle pas d'aliexpress ou de geekbuying quand même (et encore, qui se fait hacker ses comptes à part facebook et yahoo...).


À nouveau, s'il y a un shitstorm contre Amazon, personne n'ira les plaindre. Mais là le shitstorm il est contre Epic. Et on ne va pas la fermer parce que les alternatives n'ont pas toutes les mains propres (et moi non plus, à part Empyrion, F:NV et Skyrim je ne touche plus à Steam).

Je pense qu'Epic cristallise les critiques pour de nombreuses raisons: sa plateforme n'est pas mature, c'est chiant d'avoir plusieurs lanceurs, etc.

Mon problème est ailleurs. Dans l'idéal (dans l'idéal d'une économie de marché que je trouve toute pourrie mais passons...), ce qui devrait faire tourner l'industrie, c'est que des gens achètent des jeux vidéos. C'est assez basique comme concept. Une entreprise édite un jeu, je l'achète, l'argent enrichit l'entreprise et le monde tourne.

Malheureusement, deux développements récents (entre plusieurs autres) viennent perturber ce modèle.

Le premier, ce sont les micro-transactions. À savoir que l'argent déboursé par les joueurs est de moins en moins celui du "jeu de base" et de plus en plus celui des loot boxes et autres ajouts, cosmétiques ou non. C'est un problème parce que, dès que les micro-transactions ont un poids majoritaire dans le modèle économique, les joueurs ne sont plus égaux aux yeux des éditeurs. Un joueur qui achète le jeu pour y jouer entre 10h et 60h et qui passe à autre chose ensuite sans avoir déboursé quoi que ce soit pour un chapeau ou un skin n'intéresse pas l'éditeur d'un "game as a service".

Résultat, on arrive à une situation dans laquelle le public ciblé par les éditeurs n'est pas l'ensemble des joueurs mais uniquement ceux qui délieront leur bourse pour les "à-côtés". Cette seconde population (les "whales" si on veut jargonner) est par définition plus réduite que la première . Donc les éditeurs de "games as a service" sont en train de découpler les bénéfices et le succès initial de leurs jeux (avec tous les problèmes de finition que ça implique, etc.).

C'est loin d'être anodin. Il fut un temps où la seule source de revenu des éditeurs de jeu, c'étaient les 70 francs (ou euros) que chaque joueur déboursait. C'est étrange à dire, mais nous étions leur seule source de réussite. Et - en dehors des soldes - nous avions toutes et tous le même poids dans leurs résultats. Et même dans les cas où les entreprises étaient en bourse (et donc avaient un modèle de financement plus complexe) ou dans le cas de jeux kickstartés, les résultats restaient strictement dépendants du nombre de copies vendues (si on excepte, il est vrai, les subventions dont bénéficient certains studio). Les "games as a service" ont mis fin - en partie - à cet état de fait.

Le deuxième problème, c'est le fric que des entreprises comme Epic agitent sous le nez des éditeurs pour obtenir des exclusivité. C'est de l'argent qui ne vient pas de nous, les joueurs. C'est grave, parce que ça découple encore davantage le geste d'acquérir le jeu et le fait que ce jeu rapporte de l'argent à l'éditeur. C'est particulièrement vrai pour les petits jeux indés, qu'un simple contrat d'exclusivité suffit à rentabiliser. Et c'est là que c'est le plus grave: pour un très petit jeu, il est sans doute possible de gagner plus à travers un contrat d'exclu qu'en écoulant ses copies. Pour être un amateur de théâtre contemporain - domaine subventionné s'il en est - je sais le mal que ça peut faire quand une œuvre n'est plus destinée à son public.

Une exclusivité s'achète. J'espère aussi qu'elle se paye. Parce que pour l'instant, l'argent gagné par Microsoft grâce à The Outer Worlds est indépendant de la qualité du jeu, indépendant de son succès, indépendant de la volonté, de l'opinion ou des pratiques des joueurs.

C'est pour ça que je dis qu'il y a trop de fric dans cette industrie. Il ne devrait y avoir que celui des joueurs.

EDIT: Mis à part ça, je suis ébahi et passablement amusé par le manque de réactivité de Steam. Ils l'ont vu venir, ils savent que leurs marges sont obscènes et injustifiées et qu'ils ont passablement mauvaise presse. Ils savent qu'Epic a les moyens financiers de leur mettre des bâtons dans les roues. Ils s'en fichent ou quoi?

Message édité pour la dernière fois le : 22/03/2019 à 00:23

#35

Cyclopk
Citoyen

Si on ajoute les scandales à répétitions, les jeux qui sortent pas finis avec l'excuses de pouvoir les corriger ensuite grâce à internet, les tarifs absurdes... On dirait un château de carte qui commence à dangereusement à perdre des cartes, avec les fondations qui sont pas prévu pour un taille aussi grande mais où les bâtisseurs continues désespérément d’essayer de construire toujours plus haut.
#36

garrick75
Guerrier

@garrick75
Outer Worlds n'a peut-être pas été annoncé officiellement sur GOG, mais les précédents jeux d'Obsidian (Pillars 1 & 2, Tyranny...) étant sortis sur la plateforme, Outer Worlds aurait probablement suivi le même chemin !

Conditionnellement assez improbable sachant que the outer worls a été fait avec la division indé de take 2.
Pillars c'est du crowfunding et tyranny c'est paradox.
Take 2 n'est pas connu pour sortir les jeux sur GOG.

C'est pour ça qu'on pouvait toujours y croire mais c'était bien improbable à l'image d'alpha protocol réalisé avec sega toujours pas dispo sur gog des années après.
#37

delastone
Villageois

Ca fait mal la liste des jeux qu'ils vont mettre en exclu. Beaucoup de ceux que j attendais...

Industries of Titan, Detroit become human, The sinking city, Dauntless etc... etc...

Afterparty
Ancestors: The Humankind Odyssey
Control
Dauntless
Industries of Titan
Journey to the Savage Planet
Kine
Phoenix Point
Solar Ash
Spellbreak
The Cycle
The Sinking City
#38

strelok
Villageois

@Colinet
C'est simplement devenu une industrie. Si tu prends Apple, le produit est vendu avant d'exister. Microsoft vends son windows puisqu'il est installé sur 99% des pcs vendus montés.
Le Cocacola se vends quel que soit le prix affiché, malgré sa composition, la politique humaine/envirro de l'entreprise.

C'est votre vision vertueuse de l'achat qui teinte la réalité.

Iron Lore et Gsc ont fermé boutique, malgré des jeux de qualité (et y'en a de nombreux autres).
Infinity Ward va bien, sponsorisé par l'armée US.

C'est pas comme si les jeux étaient indisponibles à l'achat, ils sont sur un autre lanceur. C'est le choix politique de se limiter à steam qui crée le problème.

@delastone
Tu peux acheter une ps4 ce sera moins fermé que le launcher epic, et tu devrais retrouver la majeur partie de ta liste... Ça coûte 300€ plus les jeux.

Message édité pour la dernière fois le : 22/03/2019 à 08:58

#39

Gaek_Shao
Chevalier

Bon après c'est des exclus temporaires. 1 an, ça passe vite et en plus généralement (du moins ça devient la norme) les jeux sont mieux finis du coup.
#40

delastone
Villageois

strelok

Mais j´ai une ps4 pro :) c' est pas mon probleme vraiment. Certain de ces jeux je prefererai les jouer sur PC (eg : Industries of Titan)

C' est juste legerement agacant car perso je suis un GOG et STEAM utilisateur et je trouve ca super pratique. Mais bon... j' imagine qu' on devra faire avec de toute facon.
#41

delastone
Villageois

Bon après c'est des exclus temporaires. 1 an, ça passe vite et en plus généralement (du moins ça devient la norme) les jeux sont mieux finis du coup.


Vu l'etat de l'industrie et des releases actuelle on peut ce dire qu' aprés un ils auront forcement travailler sur tout les bugs de release hehe donc on aura une version plus stable
*sarcasmes*
#42

strelok
Villageois

Haha :D

Epic se lance avec ses milliards, mais il est le second magasin multi éditeurs (gog étant différent, il reste à la marge) après Steam. Pas sur qu'un troisième ne naisse demain. Donc, steam et egs tu as quoi, 95% de ce qui existe ? Il manque du blizzard et Ea ?

Enfin, je n'ai pas de compe Epic (qui ont arrété UT alors qu'un petit million pour nous remaster le 1... ).

Et même pas 30 jeux. J'ai fait assez de bruit avec mon opinion.
#43

Lyacos
Citoyen

Même si ça ne va pas faire une grande différence, je boycott tous les jeux exclusifs à cette plateforme, je ne vois pas pourquoi on doit se farcir le modèle d'exclusivité si cher aux consoles sur PC.

Parce que cela fait déjà 10 ans que tu te la farcis ce modèle d'exclusivité sur PC.

Non justement, il y avait Steam, certes en position de monopole, mais à côté, il y avait d'autres stores (pas de launcher juste des sites) proposant la plupart des jeux populaires trouvables sur Steam également avant l’avènement de l'indé. En gros avec Steam, les joueurs été logés à la même enseigne mais ça c'était avant... avant l'apparition d'Uplay, d'Origin et des dérives (Anno acheter sur Steam requiert quand même le launcher d'Ubisoft, etc), et aujourd'hui nous ne sommes plus à seulement quelques exclus (un ou deux jeux d'un éditeur réserver à leur store), mais carrément à une démocratisation avec l'Epic Games Stores de l'exclusivité ' TOXIQUE ' telle qu'elle est pratiquée sur console.

Bref, t'aura l'air moins fin quand tu vas devoir installer une multitudes de launchers, les services qui ne tiennent pas la route même après des années (coucou Uplay et ses serveurs en mousses), avec ta liste à rallonge d'utilisateur et de mot de passe et j'en passe. Donc on peut critiquer Steam, mais faut reconnaître que c'est bien pratique et qu'on avait pas jusqu'à présent ou dans une moindre mesure (depuis quelques petites années), autant de bordel que sur console.

Pour moi, les Stores sur PC se résume à Steam et GOG et c'est/c'était bien suffisant.

Message édité pour la dernière fois le : 22/03/2019 à 10:50

#44

Cyclopk
Citoyen

@Colinet
C'est simplement devenu une industrie. Si tu prends Apple, le produit est vendu avant d'exister. Microsoft vends son windows puisqu'il est installé sur 99% des pcs vendus montés.
Le Cocacola se vends quel que soit le prix affiché, malgré sa composition, la politique humaine/envirro de l'entreprise.


Je ne rajouterais rien d'autre, sauf peut être que c'est peut être justement pour ça qu'accepter l'EGS sans broncher est une erreur, voir pire, se réjouir de ces conditions.
#45

Colinet
Noble

@Colinet
C'est simplement devenu une industrie. Si tu prends Apple, le produit est vendu avant d'exister. Microsoft vends son windows puisqu'il est installé sur 99% des pcs vendus montés.
Le Cocacola se vends quel que soit le prix affiché, malgré sa composition, la politique humaine/envirro de l'entreprise.

C'est vrai, personne ici ne va nier que la relation entre le produit et son contexte est problématique dans beaucoup de domaines. Mais si on ferme la Poste de mon village, il y aura une réaction des habitants. Leur dire que ces fermetures sont dans l'air du temps n'aura pas grand impact sur leur résolution.

Qui plus est, la comparaison est indue car le phénomène des "whales" n'est pas aussi répandu dans d'autres industries (l'interdiction des loot boxes en Belgique montre qu'il y a véritablement une singularité dans cette pratique et qu'il est objectivement possible de la bloquer).

Je mets volontairement en relation le phénomène du "live service" et les contrats d'exclusivité pour la raison que j'ai expliquée dans mon post précédent. Mais il y en a une autre: Quand je vois les critiques contre Fallout 76 ou Anthem, la difficulté d'EA à gérer le shitstorm contre Battlefield V, bref, tous ces jeux qui proposent des micro-transactions et sortent à peine cuits pour tenter de s'améliorer ensuite, quand je vois enfin que l'Epic Game Store ne possède une barre de recherche que depuis peu et que la plupart de ses fonctionnalités sont "à venir", je ne peux pas m'empêcher de faire le lien. L'EGS est un lanceur en alpha, comme Fallout 76. Et là, contrairement à Coca Cola, Microsoft et Apple, le premier sentiment qui me vient à l'esprit, c'est celui d'être face à des incompétents.


C'est votre vision vertueuse de l'achat qui teinte la réalité.

Iron Lore et Gsc ont fermé boutique, malgré des jeux de qualité (et y'en a de nombreux autres).
Infinity Ward va bien, sponsorisé par l'armée US.


Je parlais des éditeurs, pas des développeurs. Évidemment que les développeurs, même indépendants, ont besoin de leurs fonds avant d'avoir pondu leur jeu. Non, je parle d'entreprises qui, comme Microsoft, ont déjà les fonds nécessaires et donc s'attendent à un retour sur investissement. Or là, le premier retour sur investissement, c'est l'argent que fait gagner Epic.


C'est pas comme si les jeux étaient indisponibles à l'achat, ils sont sur un autre lanceur. C'est le choix politique de se limiter à steam qui crée le problème.


Le choix n'est sans doute pas politique. Pour le ventre mou des joueurs, je pense plutôt à une forme d'inertie et c'est ce sur quoi table l'industrie.

Mais qui, sur ce forum, limite ses achats à Steam? Qui, parmi les leaders d'opinion qui ont pris la parole contre les exclusivités, parmi ceux qui en font un problème politique (dans le sens de porter l'affaire et de la développer sur la place publique) se limite à une plateforme?

Réunir les protestations sous une même étiquette puis dénigrer cette dernière n'a aucun sens.

Message édité pour la dernière fois le : 22/03/2019 à 14:08

#46

garrick75
Guerrier

Non justement, il y avait Steam, certes en position de monopole, mais à côté, il y avait d'autres stores (pas de launcher juste des sites) proposant la plupart des jeux populaires trouvables sur Steam également avant l’avènement de l'indé. En gros avec Steam, les joueurs été logés à la même enseigne mais ça c'était avant... avant l'apparition d'Uplay, d'Origin et des dérives (Anno acheter sur Steam requiert quand même le launcher d'Ubisoft, etc), et aujourd'hui nous ne sommes plus à seulement quelques exclus (un ou deux jeux d'un éditeur réserver à leur store), mais carrément à une démocratisation avec l'Epic Games Stores de l'exclusivité ' TOXIQUE ' telle qu'elle est pratiquée sur console.

Tu des craintes injustifiées parce que tu ne te documentes pas.

Concernant les exclus, tu trouves des milliers de jeux qui ne sont présents que sur steam donc même si le développeur ne fait pas de deal avec steam, pour le joueur, ça revient au même. Le jeu est bien exclusif à steam donc la situation n'a pas changée depuis 10 ans.

Epic a dis à la GDC, que les exclusivités diminueraient avec le temps donc rassure toi.

Steam a des habitudes tout aussi toxiques que l'epic game store voir bien plus car si on prend le steamworkshop, cela fait en sorte que pour un jeu ayant pleins de mods sur ce workshop, le sortir ailleurs rend le jeu très inférieur à la version steam vu que les mods ne sont plus disponibles.

L'hégémonie de steam plombe gog donc la situation d'avant l'epic store était tout sauf une bonne situation.


Bref, t'aura l'air moins fin quand tu vas devoir installer une multitudes de launchers, les services qui ne tiennent pas la route même après des années (coucou Uplay et ses serveurs en mousses),

Je préfère plus de stores qu'un store comme steam qui peut se permettre des pratiques anticoncurrentielles.


avec ta liste à rallonge d'utilisateur et de mot de passe et j'en passe.

Rien ne t'empêche d'utiliser le même mot de passe si c'est un problème.


on peut critiquer Steam, mais faut reconnaître que c'est bien pratique et qu'on avait pas jusqu'à présent ou dans une moindre mesure (depuis quelques petites années), autant de bordel que sur console.

Steam a tué l'occasion, a tué le concept de propriété d'un jeu vu qu'un jeu acheté sur steam est 95% un jeu loué le temps de la vie de steam et non possédé.
Honnêtement, le bordel i lest au moins autant sur Pc que sur console et cela depuis une décennie au moins.


Pour moi, les Stores sur PC se résume à Steam et GOG et c'est/c'était bien suffisant.

Pour moi, steam je ne l'apprécie pas spécialement pour plusieurs raisons donc ça ne m'était pas suffisant cette situation. Je suis donc content qu'il y ait enfin un vrai concurrent à steam pour éviter tous les problèmes qui existaient.
Cela ne veut pas dire qu'un concurrent permettra que ce soit mieux mais pour moi, ça pourra être guère pire que ces dernières années.
#47

Artyparis
Guerrier

Défendre Steam parce que c'est pénible d'avoir plusieurs launchers, non.

Pourquoi defendre le monopole d'une société commerciale ?

Mais c'est bien pénible de ne pas avoir une entrée pour accéder à tous ses jeux.

Pour l'aspect commercial, ca fait un bail que je n'ai pas acheté day one ou presque. A part les bundles de CG...


#48

Geralt
Grand chevalier

Échanges très intéressants, pas grand chose à rajouter de plus, plutôt d'accord avec Colinet et strelok.

Mais comme j'ai déjà dû le dire, dans le fond si le secteur des jeux-vidéos continue sur cette lancée je veux bien lui dire au revoir.
Les monopoles naissent parce que les gens les nourrissent, c'est aussi simple que ça.
Si l'attrait d'un jeu est plus important que vos libertés, que son impact économique et environnemental j'y peux rien.
Jouer à un jeu-vidéo est-il vraiment aussi important qu'on ne voudrait le croire ?
Ou plutôt qu'on essaye de bien nous vendre, que ça crée un "manque" etc.

Franchement c'est ridicule, et ce n'est pas tenable.
Il y a bien assez de jeux sortis jusqu'à maintenant sur tout support confondu pour ne pas s'ennuyer toute une vie.
Mais bon, qui veut abandonner la course ?
Personne, ni les joueurs, ni l'industrie.

Par exemple avec des secteurs comme la musique ou le cinéma, j'ai l'impression que le jeu-vidéo les bat à plate couture.

Le choix n'est sans doute pas politique. Pour le ventre mou des joueurs, je pense plutôt à une forme d'inertie et c'est ce sur quoi table l'industrie.


Malheureusement oui, très certainement.
#49

MonsieurP
Villageois

Tssss... Et moi qui espérait le voir sur gog.
#50

pibola
Garde

Ils commencent vraiment à me gonfler avec leurs exclus epic games...




Voir tous