Mardi 11 Décembre 2018, 01:38     Connectés : 3      Membres : 2


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Chris Avellone nous parle de son départ de chez Obsidian

par Caparzo 03 Mai 2018 12:48 28

Depuis maintenant quelques mois, les langues semblent se délier en ce qui concerne les conditions de travail au sein des studios de jeu vidéo. Bien évidemment, nous n'allons pas mettre ici tous les développeurs dans un même panier, mais un réel problème semble exister dans ce domaine. Pour aller un peu plus loin et pour prendre un exemple nous parlant un peu plus sur RPG France, nous allons nous concentrer sur Chris Avellone et Obsidian Entertainment.

Pour ceux du fond qui ne comprendraient pas de qui nous parlons ici, sachez que Chris Avellone a travaillé sur une partie des plus gros cRPG sortis à ce jour comme Baldur's Gate , Icewind Dale, Fallout 2, Neverwinter Nights 2, Planescape : Torment ou bien encore Alpha Protocol. Oui, j'exagère un peu pour ce dernier, mais il me tient toujours très à cœur. Le bonhomme a donc pu rouler sa bosse en tant qu'auteur, lead designer ou bien en tant que narative designer dans des studios aussi mythiques que Black Isle, Interplay qu'Obsidian Entertainment.

Malheureusement, les bonnes histoires semblent parfois mal se terminer et c'est que ce cher Avellone nous fait savoir sur RPGCodex.net. C'est effectivement lors d'une réponse sur le forum du Codex suite à une longue interview réalisée par ce dernier, que l'intéressé nous apprend que son départ de chez Obsidian en 2015 a été plus que houleux. Le bonhomme nous fait savoir qu'il n'a rien reçu en quittant le studio. Ce dernier a même profité des problèmes personnels d'Avellone — annulation de son assurance vie à ce moment-là, etc — pour tenter de lui faire signer un accord de séparation bien plus restrictif.

Celui-ci lui interdisait de travailler sur d'autres RPG et ne lui permettait pas de parler d'Obisidan ou des autres compagnies dans lesquelles son PDG possédait des parts comme Fig, Zero Radius ou bien encore Dark Rock Industries. Cet accord ne lui donnait pas non plus le droit de critiquer les jeux sur lesquels il avait travaillé par le passé.

Bref, tout n'est pas rose dans l'industrie du jeu vidéo, même dans des entreprises donnant pourtant de l'extérieur une très bonne impression. Depuis, Chris Avellone aime travailler de chez lui — mais pas seulement — et a participé aux développements de jeux comme Divinity : Original Sin 2, Prey ou bien encore Pathfinder : Kingmaker.

Commentaires (28)

#2

cabfe
Seigneur

Avant de juger, il faudrait entendre le point de vue d'Obsidian, mais les départs de sociétés sont souvent problématiques.
En devenant indépendant, Chris Avellone a sûrement plus à y gagner avec son CV.
#3

reebob
Noble

On admire surtout le fabuleux droit du travail américain que certains rêvent d'implanter à coup de matraque en France à l'image du tartufe grotesque qui nous sert de président. Plus que le problème d'Obsidian c'est surtout un problème d'organisation collective des travailleurs aux USA.

Et je ne parlerais pas ici des effets de la libre circulation des marchandises et des capitaux en terme de pression sur les conditions de travail. Si les salariés se plaignent c'est pas grave, l'entreprise peux toujours délocaliser ou externaliser dans un pays à bas salaires et aux travailleurs bien plus obéissants. Mais en un sens cela fait peut-être comprendre aux cadre supérieurs qui travaillent dans ce genre de boites ce qui est arrivé depuis les années 70-80 aux couches sociales moins avantagés qu'elles. L'ouvrier du BTP ou de l'industrie automobile aux USA cela fait longtemps qu'ils se font jeter comme des malpropres sans que cela n'émeuve le CSP+. de Californie ou d'ailleurs.
#4

Gaek_Shao
Guerrier

.............d'implanter à coup de matraque en France à l'image du tartufe grotesque qui nous sert de président

.

Ceci n'engage que toi. , c'est le genre de propos que je trouve inutile dans une discussion.

Message édité pour la dernière fois le : 03/05/2018 à 14:53

#5

Caparzo
Seigneur

Yep, évitons de parler politique sur RPG France.
#6

Djefel
Noble

Moi j'aime bien :D (surtout le second paragraphe en fait^^)

Bref fin du HS et ne nous énervons pas
#7

Gaek_Shao
Guerrier

Le second paragraphe ne me dérange pas plus que cela, chacun est libre de penser ce qu'il veut.
Mais l'insulte facile, comme sur certains forum Yahoo, c'est cela que je soulignais. Rien d'autre.
#8

Fletch
Garde

Yep, évitons de parler politique sur RPG France.

M'en fou je le ferait quand même! Caparzo, président!
#9

Marcheur
Seigneur

Pour revenir au sujet (d'ailleurs on est dedans au final mais les adjectifs qualificatifs péjoratifs en moins ) personne ne devrait avoir à traiter saint / dieu / l'élu divin / le mec pour qui je vendrais père et mère pour qu'il soit mon géniteur Avellone de la sorte, mais ça met une nouvelle fois en lumière les problèmes dans le monde du développement du jeu vidéo qui sont tus alors qu'on aimerait pouvoir avoir des réponses à certains drôles de départs. J'imagine que ceci explique cela dans le cas présent, mais je vais pas me plaindre, je pense qu'Avellone finira par y gagner.

Message édité pour la dernière fois le : 03/05/2018 à 17:29

#10

Remontoir
Citoyen

Il ne faut pas non plus se focaliser que sur le monde du jv
C'est commun à toutes les entreprises, les départs fracassants de cadres surpayés,avec perte et fracas, polémiques, indemnités, et clauses de non concurrences... sauf que ça nous passionne beaucoup moins ;)
#11

Inny
Guerrier

En attendant, j'ai hâte de jouer au reboot de System Shock.
#12

DEXTER987
Garde

Celui-ci lui interdisait de travailler sur d'autres RPG et ne lui permettait pas de parler d'Obisidan ou des autres compagnies dans lesquelles son PDG possédait des parts comme Fig, Zero Radius ou bien encore Dark Rock Industries. Cet accord ne lui donnait pas non plus le droit de critiquer les jeux sur lesquels il avait travaillé par le passé.

C'est ce genre de co****** qu'il faut réglementé je suis pas de la "cgt" et je partage pas leur point de vue mais y a des trucs qui passe absolument pas!
#13

Abitbol38
Villageois


Des clauses de non concurrence dignes de Palpatine chez un studio qui n'a que les mots liberté et indépendance a la bouche ...

Liberté de mener les projets que l'on veut, indépendance vis a vis des gros éditeurs, bon ceci dit ils avaient pas dit "ethique"...

Peut être qu'a avoir abusé de la ficelle "Avellone Certifyed@" ils étaient bien placés pour savoir que ça ne reposait sur pas grand chose. Pour avoir le dossier complet il faudrait savoir combien il a palpé pour vendre son image, et ce qu'il a vraiment fait sur les jeux.

Si c'était un "agent marketing" les clauses se tiennent presque (si son taff était de faire de la comm il faut pas qu'il fasse la comm inverse une fois parti sinon c'est comme saboter ce qu'il avait fait), si par contre il était bel et bien dans l'appareil productif alors c'est abusé, ils auraient pu le laisser tranquille et sont vraiment con d'avoir cru que ça ne finirait pas par sortir.

#14

Armancia
Chevalier

Sans la version d'obsidian difficile de juger uniquement sur les dire d'Avellone.

En revanche pour les clauses de non concurrence ça me semble normal.
Un collaborateur il acquiert du savoir faire, des compétences, et le cas échéant un carnet d'adresse. Sans des clauses de ce type le départ de n'importe quelle personne appartenant à un domaine stratégique d'une entreprise peut potentiellement obliger la boite à fermer (et envoyer au chômage le reste de la boite). Du style :"Bonjour Mr le client, j'ouvre ma nouvelle boite, concurrente de l'ancienne, venez chez moi j'ai le savoir faire..."

Après ce type de clause quand on occupe un poste comme celui d'Avellone, c'est en général plutôt bien compensé, soit par une rémunération, soit par des avantages en nature.
#15

Shizam
Grand chevalier

C'est un tout ..

Il serait bien aussi, comme dit plus haut, d'avoir la version de Obsidian, même si ce genre de déclaration officielle est toujours plus proche d'une stratégie de com que d'une vérité..

Il faut voir aussi l'égo des personnes concernés, qui peut ajouter à la difficulté d'un bon accord de séparation.

Si Reebob y va un peu dans la forme, le fond est juste. Les droits internationaux ( ou Américains, ce que revient au même ), sont des armes d'assaut pour attaquer, pas des outils de droit pour se défendre.

A coté de ça, il m'avait semblé que le père Avellone était déja plus ou moins en "Free-Lance" depuis un bout de temps non ? ...

Enfin bon , qu'il se dégage au mieux de cette situation, c'est ce qu'on peut lui souhaiter.
Même si pour nous, c'est surtout sa capacité à créer pour demain qui nous tient à cœur.
Avellone , c'est d'abord un artistique.
Sans doute un peu surestimé d'ailleurs, mais cela ne fait de mal à personne

Message édité pour la dernière fois le : 05/05/2018 à 14:00

#16

cabfe
Seigneur

Carrément surestimé, je le pense.
Il n'est pas mauvais, je n'ai pas dit ça. Mais on trouve de bien meilleurs créateurs ailleurs, sauf qu'ils n'ont pas eu la même couverture médiatique.
#17

Inny
Guerrier

J'attends de voir vos œuvres créatives les jaloux. Quels jeux avez-vous écrits, créé, portés ?
#18

Rolala
Guerrier

J'attends de voir vos œuvres créatives les jaloux. Quels jeux avez-vous écrits, créé, portés ?


On a un sens critique. Pas besoin d'être dans le métier pour critiquer un auteur qui nous semble un peu trop posé sur un piédestal en or massif.

Message édité pour la dernière fois le : 05/05/2018 à 19:32

#19

Marcheur
Seigneur

Bah Avellone a une aura de fou parce qu'il a enchaîné l'excellence (ou du très haut niveau) pendant une période successive assez longue :

Fallout 2.
Planescape Torment.
Kotor II.
Mask of the Betrayer.
Alpha Protocol.
Fallout New Vegas.

C'est un putain de passionné, dès qu'il peut s'impliquer dans un projet il le fait, ne jamais mettre de côté qu'il a écrit la bible Fallout à partir du moment où il sentait que Van Buren ça sentait le roussi.
Avellone, au delà du talent indéniable qu'il a pour l'écriture (et les obsessions thématiques qui font pas du bien à cette dernière il faut le dire, bien que Prey montre qu'il peut encore explorer d'autres questions même si l'identité reste un thème fort).
C'est sûr qu'il subit un peu cette image du "saint homme" de l'industrie, mais très franchement, Avellone reste un mec avec un talent complètement dingue, les jeux dont il a été concepteur principal ont une aura qui les ont fait durer dans le temps, il a un imaginaire farfelu et sait surprendre par son humour et la subtilité de ses personnages.

Je suis peut être pas bien placé pour avoir un regard objectif sur le bonhomme (qui le peut d'ailleurs ?) mais il mérite d'être considéré parmi les meilleurs, sans doute pas le meilleur parce que c'est complètement con de dire ça alors qu'il y a des dizaines de RPG auxquels je n'ai pas touché, mais en tant qu'écrivain / scénariste (pas game designer, sans être incompétent il est très perfectible là dessus je trouve) c'est une référence et ça je pense qu'il le mérite aisément.

Maintenant pour tout dire vu qu'il est freelancer, il est très difficile de s'exprimer sur son talent actuellement. Je pense qu'il a besoin d'écrire un projet entier et ne pas se greffer dans le processus créatif comme il l'a dernièrement fait, par exemple vu les soucis qu'il y a dans Prey côté écriture, je suis pas sûr qu'il ait été tant impliqué que ça (bien que niveau scénario je trouve le jeu très solide). Faudrait voir qu'il nous sorte un jeu bien de son cru, si ça arrive un jour.
#20

Rolala
Guerrier

Il est en train d'écrire le scénario du mode Battle Royale de Red Dead Redemption 2 pour le rendre plus intéressant.

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2018 à 01:35

#21

Marcheur
Seigneur

Il est en train d'écrire un scénario pour le mode Battle Royale de Red Dead Redemption 2 pour le rendre plus intéressant.


Arrête.
Il en est capable
#22

cabfe
Seigneur

@Marcheur : Avellone est peut-être considéré comme l'un des meilleurs, mais j'ai bien plus d'admiration pour le talent d'écriture de Takumi Nakazawa, Souki Tsukishima, Jun Maeda, Looseboy ou SCA-DI et j'en passe.
Mais je suis presque sûr que tu ne sais même pas de qui il s'agit.

Pourtant, rien que sur la qualité de l'écriture, Avellone passe pour un mec juste moyen.
Mais les jeux sur lesquels chacun a travaillé n'ont pas eu la même couverture en occident.

Donc, je le redis, oui Avellone est bon, mais très loin d'être le dieu vivant de certains, sauf à vouloir restreindre son monde à une poignée d'autres auteurs de moindre talent pour la comparaison.

Message édité pour la dernière fois le : 06/05/2018 à 07:49

#23

Shaam
Grand chevalier

Le principe de dieu c'est qu'il n'est universel que parmi ses croyants !

Moi j'ai vu des trucs mieux écrit, puis j'ai vu des trucs moins bien écrit, de toute façon les JV sont une alchimie telle que je ne met jamais la responsabilité d'un jeu sur les épaules d'une personne mais sur la sommes des talents d'une équipe.

Bon après j’idolâtre pas non plus Obsidian, sauf pour FNV (et pas vraiment pour l'écriture en plus) donc j'attend tout simplement avec envie et curiosité les jeux de la team Obsidian et ceux de la team Avellone.
#24

reebob
Noble

@Gaek_Shao

Sauf que le sujet abordé n'est justement pas purement du jeu vidéo puisque cela parle de condition de travail et de droit du salarié, en l’occurrence de la façon dont traite l'industrie du jeu vidéo ses salariés. C'est éminemment politique. Si l'on veut éviter le sujet sur RPGfrance alors il ne faut pas parler de ce genre de chose au départ.

Et que tu trouve la politique inutile est assez pitoyable si tu veux mon avis . C'est infiniment plus important que nos jeux vidéo. Et sache enfin que des salariés jetés comme des kleenex c'est la garantie d'avoir des jeux mal fichu et sans saveur. Ce n'est pas sans incidence sur la qualité finale de nos jeux.
#25

Marcheur
Seigneur

@Marcheur : Avellone est peut-être considéré comme l'un des meilleurs, mais j'ai bien plus d'admiration pour le talent d'écriture de Takumi Nakazawa, Souki Tsukishima, Jun Maeda, Looseboy ou SCA-DI et j'en passe.
Mais je suis presque sûr que tu ne sais même pas de qui il s'agit.

Pourtant, rien que sur la qualité de l'écriture, Avellone passe pour un mec juste moyen.
Mais les jeux sur lesquels chacun a travaillé n'ont pas eu la même couverture en occident.

Donc, je le redis, oui Avellone est bon, mais très loin d'être le dieu vivant de certains, sauf à vouloir restreindre son monde à une poignée d'autres auteurs de moindre talent pour la comparaison.


Nope je connaissais pas en effet. Après de ce que j'ai lu vite fait sur les personnes que tu cites, c'est sûr du visual novel, c'est à dire le genre en particulier auquel je ne touche pas malgré le fait que je possède une PS Vita.
Mais si on parle strictement côté RPG, y a qui qui te vient en tête là comme ça ? Si on part côté Jap (et je suis pas sûr que ça soit du RPG mais bon ) y a bien Yoko Taro que j'aime beaucoup, Sakaguchi aussi qui est capable de faire de très belles choses s'il s'en donne les moyens, mais du côté occidental j'ai pas de noms qui me viennent en tête.




Voir tous