Dimanche 20 Mai 2018, 12:08     Connectés : 7      Membres : 6


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Black Geyser : Couriers of Darkness lance sa campagne Kickstarter

par Caparzo 27 Avr 2018 11:55 6

Au début du mois d'avril, les développeurs de chez GrapeOcean Technologies nous avaient dévoilé Black Geyser : Couriers of Darkness. Sous ce titre empreint de noirceur, se cache un cRPG isométrique à l'ancienne s'inspirant des grands noms du genre comme Baldur's Gate, mais nous pourrions également citer Pillars of Eternity puisque l'interface est très proche de celle du titre d'Obsidian Entertainment.

Aujourd'hui, nous pouvons découvrir la campagne de financement Kickstarter pour Black Geyser et celui-ci demande la petite somme de 50 000€. Si vous voulez en apprendre plus sur l'univers du jeu, je vous renvoie immédiatement vers notre précédente news, mais pour les plus pressés sachez qu'il sera ici question d'un monde envahi par un mal prenant la forme de l'avarice humaine. Ce monde pourra être influencé par nos actions et le joueur aura le choix de plonger dans le mal le plus entier ou bien d'essayer de le ralentir.

Les quêtes mettront donc en avant l'avarice humaine et il ne sera guère aisé pour le joueur de discerner les bonnes aux mauvaises personnes. Nous pourrons facilement se faire doubler, tromper et seul des personnages possédant assez d'intelligence pourront essayer de percevoir les réelles ambitions de chacun. Sachez également que nos compagnons pourront être influencé par ce mal.

Pour terminer sur deux dernières informations, sachez que Black Geyser : Couriers of Darkness utilise une version modifiée du moteur graphique Unity. Les développeurs nous font également savoir que des éditeurs les ont approchés par le passé, mais le studio a décliné les offres pour garder leur indépendance. J'espère donc pour eux que c'était un choix judicieux. Il ne reste maintenant plus qu'à espérer que les joueurs ne soient pas lassés par ces RPG old school manquant peut-être un peu d'âme.
 

Commentaires (6)

#2

Inny
Guerrier

Je ne suis plus que très peu les projets Kickstarter, surtout s'ils demandent aussi peu d'argent. Le tout récent crash de Project Resurgence laisse un goût amer.
#3

Gloomseeker
Villageois

Je ne suis pas branché Kickstarter non plus mais j'espère qu'ils arriveront à mener leur projet à son terme.
#4

Abitbol38
Villageois


Il y a une différence entre baker un projet mené par des gens qui ont fait leurs preuves et baker une idée proposée par des gens dont on ne sait rien.

Avec le financement participatif viens la responsabilité participative, facile de traiter les gros éditeurs de "frileux" sans se demander pourquoi ils le sont.

Quand on sort la CB pour financer un truc, il faut savoir avec quelle philosophie on le fait, soit c'est de l'investissement, soit c'est du mécénat.

Investissement dans le sens qu'on en attends un fruit en retour (un bon jeu, voir du fric avec fig en tous cas c'est ce qu'ils proposent.)

Mécénat dans le sens ou on fait ça pour la grandeur de l'art (ne pas rire) on en attends pas concrètement de résultat tangible. C'est de l'ordre du don.

Investir dans une team inconnue, même avec une bonne idée, c'est de la folie.
Faire du mécénat auprès d'une team inconnue, ça se tiens.

Alors les superbakers a 200euros de PR qui ne sont furieux de ne pas être refundes... comment dire... ils auraient filé que 15 euros par mécénat ça serait plus facile pour eux de faire une croix dessus. A contrario filer 30 euros a Obsidian ou Larian en échange d'une copie digitale, c'est un investissement très peu risqué (au pire : un jeu passable, mais qui sera la quand même.)

C'est bien la liberté, mais ça implique d’être vigilent, les fails et arnaques kickstarters sont inévitables puisque ça existe aussi hors kickstarter, le crowdfunding est excellent pour palier a certains excès de prudence des éditeurs, qui parfois tourne a l'aveuglement.

Il ne faut pas abandonner le crowdfunding il faut apprendre a en maîtriser les difficultés. La première des conneries a ne pas faire c'est envoyer un gros bake "pour que le jeu soit validé", faire cela est un comportement de flambeur. Si l'idée d'une team inconnue est bonne elle doit passer avec beaucoup de bakes a 15 euros, point barre.




#5

Inny
Guerrier

Oh, c'était pas dans ce sens. J'ai été particulièrement déçu que le projet n'aboutisse pas.
#6

Geralt
Grand chevalier

@Abitbol38

Investir dans une team inconnue, même avec une bonne idée, c'est de la folie.


Juste un peu réticent ici, il y a eu quand même des projets qui ont fait un beau succès venant d'équipes inconnues.
Je pense que parfois faut pouvoir leur donner une chance.

Enfin pour celui là 50K € ce n'est vraiment pas grand chose pour ce genre là (et comparé à d'autres Kickstarter), tellement peu d'ailleurs que y a des gens qui se demandent si ça vaut le coup vu que ça peut être dépensé en si peu de temps...

Malheureusement je pourrais tomber dans le travers que tu décris Abitbol38, à savoir faire un "gros backe". Souvent soit le projet amène beaucoup de monde et chacun contribue une petite somme ça remplit l'objectif. Mais pour les projets qui ont moins de notoriété/visibilité je suis parfois tenté de "booster" ma contribution... Mais bon de toute façon si une campagne ne décolle pas à un moment ou un autre il y a des chances que ce soit foutu...
#7

Abitbol38
Villageois


Il y a l'exemple de Serpent in the Staglands qui était a seulement 10K et vu ce qu'ils ont pondu a deux il y a de quoi leur tirer le chapeau, mais est-ce que ce n'est pas l'arbre qui cache la foret...

La il s'agit pas de faire un clone de darklands mais de baldur, c'est bien plus ambitieux et autant les visuels présentés on l'air bien, autant c'en est presque louche, on se demande ou est l'arnaque.




Voir tous