Jeudi 19 Juillet 2018, 05:53     Connectés : 1      Membres : 0


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

We Happy Few : retardé à cet été et des remboursements pour l'accès anticipé

par Caparzo 22 Jan 2018 12:10 11

De temps en temps, nous pouvons découvrir des histoires inhabituelles. Le monde du jeu vidéo nous réserve de nombreuses surprises et celle d'aujourd'hui en fait partie. Bien entendu, il n'est pas question ici d'évoquer un quelconque scandale, mais d'observer sous un angle nouveau les fameux accès anticipés. Les développeurs de chez Compulsion Games nous font effectivement savoir que We Happy Few prendra du retard.

Au mois d'août 2017, nous avions pu apprendre que ce roguelike narratif se déroulant dans une Angleterre uchronique des années 60 sortirait le 13 avril 2018. À ce moment-là, on nous avait fait découvrir sa version collector ainsi que l'ultime mise à jour pour l'accès anticipé du jeu. Cette fois-ci, les développeurs nous font savoir que We Happy Few ne sortira finalement que durant l'été 2018. Depuis le dernier gros patch, le jeu n'a donc connu aucune mise à jour conséquente et cela semble pertuber un certain nombre de joueurs. Le titre de Compulsion Games est effectivement vendu à 50,99€, ce qui est une somme des plus conséquentes pour un jeu arborant un tel statut.

Pour tenter de retrouver l'équilibre, les développeurs viennent donc nous annoncer que le jeu ne serait plus disponible à l'achat à partir de la fin du mois de janvier. Il le sera de nouveau lorsque la sortie de We Happy Few se fera proche. Pour contenter les mécontentants, le studio a également pris la décision de rembourser sur Steam tous les joueurs qui le souhaitent, que ce soit pour un achat présent ou passé et quel que soit le nombre d'heures jouées.

Voici donc des méthodes radicales qui nous font dire que les accès anticipés ne sont pas si simples à gérer pour les développeurs, tout du moins pour ceux qui ont encore un certain respect pour les joueurs. En attendant, nous devrons nous montrer une nouvelle fois patient avant de pouvoir jouer à la version finale de We Happy Few.
 

Commentaires (11)

#2

Armancia
Chevalier

Bonne initiative. Malheureusement ça démontre les soucis engendrés par l'accès anticipé sans encadrement.
#3

Nehria
Citoyen

Le coté survie est plutôt bien foutu, les graphismes et l'ambiance bien intégrés. Ils butent surtout sur l'histoire, il faut surtout qu'elle s’intègre bien au jeu.
#4

Inny
Guerrier

Je préfère un retard à une mauvaise sortie. Pas question que je me fasse rembourser. Ce jeu est délicieusement déjanté.
#5

delastone
Villageois

ca serait dommage que les joueurs profitent de cette offre. Ca mettrai un frein au developement pour sur. Il reste à leur faire confiance après une telle annonce. Retirer ses billes maintenant n´a aucun sens et l´acces anticipé est une sorte de contrat avec les devs. On paye le produit un peu en avance pour aider à la finalisation du jeu et donner un peu de moyen au studio...

#6

GodOfNipples
Garde

J'ai acheté l'accès anticipé il y a quelques mois, et le peu que j'y ai joué (j'attends la version finale pour vraiment m'y mettre) m'a bien plu... donc je ne quitte pas le navire non plus.
#7

AbounI
Grand gobelin

Bonne initiative. Malheureusement ça démontre les soucis engendrés par l'accès anticipé sans encadrement.

en quoi le manque d'encadrement engendre dans le système EA des soucis?
Et qu'entends-tu par encadrements?
A ce que je saches, aucun dev ne met de couteau sous la gorge pour d'un "sujet tombe dans un piège EA". j'ai l'impression qu'à ton affirmation, un EA n'est qu'une embrouille, un piège tendu par un dev peu scrupuleux.
Un EA est un moyen de récolter des fonds bien moins pire finalement qu'une promesse d'un projet dans un KS, puisque par definition, un EA est à un stade bien plus avancé qu'un crowdfunding. Mais dans les 2 cas, même si on ne peut exclure une prise de risque pour le conso, ça reste avant tout une preuve de confiance (ça c'est pour le conso) et un sens des responsabilité (ça c'est pour le dev).
Si on doit aujourd'hui encadrer ces 2 principes, autant tous se jeter d'une falaise, ce sont à mes yeux deux principes fondamentaux de la vie en société, de ce qui nous fait avancer ensemble, de nos relations avec autrui.... Vouloir encadrer ça, c'est admettre que ça ne peut fonctionner et que c'est voué à l'échec, qu'il faut protéger à tout prix, le consommateur qui serait devenu trop naïf voir qui n'est plus maître de ses propres choix. Ce serait aussi accuser celui qui lance un EA de supercherie, de tromperie et de mensonges.
A chercher à encadrer tout ce qu'on peut, à protéger de n'importe quel risque, c'est encore une part de liberté (qui nous reste) qui s'en va.
Vite, appelons la police, celle qui nous sert et qui nous protège tant, il y a péril en la demeure.
Reste quand même à saluer cette initiative toute à leur honneur de rembourser ceux qui le souhaitent, ceux pour qui cette part de confiance serait écornée, avec à la clé une belle démonstration du sens de la responsabilité que surtout prétendus haut responsables n'assument que par la parole et malheureusement non par les actes. En voici un très beau contre exemple : eux au moins, ils assument...

Message édité pour la dernière fois le : 23/01/2018 à 21:28

Mouais....un peu ras la casquette des plaintes en rapport avec les accès anticipé ! Steam avait fait le ménage avec les Greenlights... maintenant certains n'assure pas le suivi de leur propre jeu par manque de ceci ou cela. La démarche est plus qu'honorable venant des devs mais.... j'avais envie de ronchonner. Me serais-je tromper de topic.
#9

Armancia
Chevalier

@Abouni

T'es du genre créatif :)

Par encadrement j'entends un devoir d'information.
1) Indiquer une date de realase, dès la sortie du jeu en EA
2) Obliger les dev à s’expliquer en cas de retard. Si ça n'est pas fait retrait du jeu du catalogue de vente

Ça me semble équilibré vu les avantages conféré par l'EA.
Je suis pour la liberté mais sans information, c'est juste la jungle.
#10

AbounI
Grand gobelin

@Abouni

T'es du genre créatif :)

Ouaip, t'as vu ça, toute cette inspiration, ça m'émeut

Par encadrement j'entends un devoir d'information.
1) Indiquer une date de realase, dès la sortie du jeu en EA
2) Obliger les dev à s’expliquer en cas de retard. Si ça n'est pas fait retrait du jeu du catalogue de vente

Ça me semble équilibré vu les avantages conféré par l'EA.
Je suis pour la liberté mais sans information, c'est juste la jungle.

1) : c'est juste impossible : qui dit EA, dit recherche de budget. Comment dans ce cas donner un deadline quand un dev n'est pas sûr d'avoir les fonds nécessaire à une estimation de sortie.
Pis donne moi un titre, rien qu'un seul, aujourd'hui, d'un truc qui sort à la date initialement annoncée.Ce serait la porte ouverte au rush & go, et ça, personne en veut. C'est le fameux "when it's done"....

2) c'est un problème de sens des responsabilité, tu sais, le truc que je disais côté dev...
Retrait du catalogue? Solution contre-productive : tu préfères avoir mis des billes dans un trucs qui seraient condamnés à ne jamais pouvoir sortir (ou du moins être distribués) plutôt que de les avoir un finalement un peu plus (trop?) tard. Et t'imagines bien qu'un remboursement intégral serait dès lors impossible, puisqu'il est facile d'imaginer qu'une partie des fond est partie dans le dev du projet. Et le client il perd quoi, quelques dizaines de $? L'initiateur du projet, pour lui, c'est beaucoup plus si on lui bloque son truc. Imagine par ex le coût de dev d'un AoD (sujet que je connais bien), où son EA s'est compté en un ou deux ans.... Combien ITS a pu investir en 2 années? Sachant que Vince avouait que toutes les recettes de AoD ne sauraient rentabiliser l'investissement de son dev.

Je dis pas que tous sont honnêtes, mais ne dit pas (ou le sous entendre) non plus que tous sont malhonnêtes. Prise de risque ne se fait pas parfois sans mal, pour les 2 parties
#11

Armancia
Chevalier

Qui a dit que la date engageait à quoi que ce soit ?
S'ils pensent qu'ils ne seront pas prêt que dans 2 ou 3 ans ils mettent la date à 2-3 ans. et si ça déborde ils font un communiqué et repousse la date...
Comme je l'ai indiqué c'est un droit d'information, pas un système répressif (il n'y a répression que si l'information n'est pas délivrée)
Comme tu le laisses entendre, les dev responsables le font déjà. Et ceux qui ne le sont pas dégagerait de steam.

Sur un marché avec peu d'offre je peux comprendre ta réaction. Mais les jeux sortent par paquet de 100 à la semaine.

Manque de visibilité, manque de couverture médiatique, concurrence trop forte, et peu loyal. Aujourd'hui en tant que consommateur rien ne me permet de différencier la société de dev sérieuse de celle qui souhaite me jouer un mauvais tour.

Résultat à qui profite les EA : aux dev connus, ils ont leur réputation à jouer, et à ceux qui ont un marketing de qualité.
Tu prends l'exemple d'AOD, , à mon avis si le système perdure c'est justement ce genre de jeux qui ne pourront plus être développé, car noyé dans la masse.

#12

AbounI
Grand gobelin

Qui a dit que la date engageait à quoi que ce soit ?

Ben, quand on donne une date en amont, ça a valeur d'engagement, nan?

S'ils pensent qu'ils ne seront pas prêt que dans 2 ou 3 ans ils mettent la date à 2-3 ans. et si ça déborde ils font un communiqué et repousse la date...

Mais le dev d'un projet n'est pas un science exacte, un process figé dans le temps. Des faits extérieurs peuvent venir troubler un calendrier. On pense pouvoir livrer quelque chose dans 3 jours, 4 semaines, deux ans, mais un évènement peut tout foutre en l'air.

Communiquer, oui, tu as raison, mais peut être ne le peuvent-ils pas, peut-être même ne le veulent-ils pas? Ils n'ont pas tous un service relations commerciales, ils ont peut-être leur propres raisons, priorités, etc etc.
Mais oui, il en existe des malhonnêtes

Comme je l'ai indiqué c'est un droit d'information, pas un système répressif (il n'y a répression que si l'information n'est pas délivrée)
Comme tu le laisses entendre, les dev responsables le font déjà. Et ceux qui ne le sont pas dégagerait de steam.

Ca deviendrait donc un devoir si je comprends bien. Certains pourront y répondre, d'autres non

Sur un marché avec peu d'offre je peux comprendre ta réaction. Mais les jeux sortent par paquet de 100 à la semaine.

Manque de visibilité, manque de couverture médiatique, concurrence trop forte, et peu loyal. Aujourd'hui en tant que consommateur rien ne me permet de différencier la société de dev sérieuse de celle qui souhaite me jouer un mauvais tour.

Bien sur que si tu le peux: un projet t'intéresse? Renseigne toi à la source, et n'attends pas qu'on vienne t'en parler.
Ce n'est pas parce qu'il en sort 100 à la semaine que tu dois tout surveiller: affines tes recherches, par préférence, par genre, par "vibe".
Quelqu'un qui communique peu sur son propre site, tu crois qu'il sera plus bavard sur Steam? Un exemple parmi d'autre
Très peu de news, d'info, mais je garde un oeil dessus de temps à autres.

Résultat à qui profite les EA : aux dev connus, ils ont leur réputation à jouer, et à ceux qui ont un marketing de qualité.
Tu prends l'exemple d'AOD, , à mon avis si le système perdure c'est justement ce genre de jeux qui ne pourront plus être développé, car noyé dans la masse.


Il n'y a pas que le dev connu qui tien à garder bonne réputation, c'est valable pour tout le monde, qu'il soit connus ou pas, qu'il ai derrière lui un efficace service marketting ou pas.
Et je suis convaincu du contraire. Ce genre perdurera pour deux raisons : ambiance niche, ce qui m'amène à dire que déjà SA communauté a appris à viser/affiner ses recherches, les projet qui pour elle semble digne d'intérêt. Non pas que ce soit vendeur (c'est plus le contraire), mais parce que théoriquement, c'est typiquement ce qu'elle recherche, elle va donc se pencher dessus d'autant que les projets comme ceux-ci ne courent pas les rues. Peu importe d'être noyé dans la masse, Vince à vu juste avec son slogan
Proudly serving 0.003% of the Global Gaming Market since 2015. The remaining 99.997% need not apply

Non pas par snobisme, mais plus comme une marque de fabrique.
Le dev d'un projet niche, sait qu'il peut compter sur le bouche à oreille, sans se reposer sur des sites type RPS, ou JV.com si tu veux.
On a jamais trop évoqué un projet comme Dead Monarchy, pourtant, certains l'attendent de pied ferme. Bientôt un combat démo même. Donc de quoi se faire une idée de ce que ça pourra donner/valoir. Un projet niche dont j'ai pris connaissance par le bouche à oreille, pas par un site médiatique interposé.
L'important, ce n'est pas de ne pas être noyé dans la masse, mas de tirer son épingle du lot.
Un projet niche, c'est avant tout une passion, pas une envie de se faire plein de fric. Un dev cherchera donc à être le plus réglo possible (selon ma logique) pour paraitre crédible et donc pouvoir ensuite passer par la case EA.
La, la boucle est bouclée.

Message édité pour la dernière fois le : 26/01/2018 à 21:40





Voir tous