Mercredi 22 Novembre 2017, 13:55     Connectés : 9      Membres : 8


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Spiderweb nous dévoile Avernum 3 : Ruined World

par Caparzo 13 Sep 2017 10:49 14

Rien ne semble arrêter ce cher Jeff Vogel de chez Spiderweb Software. Le bonhomme nous a en effet dévoilé la toute première trilogie Avernum en 2000 qui a été suivie d'une seconde trilogie dont le dernier épisode date de 2009. Dès 2011, nous avons pu découvrir Avernum : Escape from the Pit qui est tout simplement le reboot du premier épisode de la première trilogie. Plus récemment, cela a été le tour de Avernum 2 : Crystal Souls de voir le jour et aujourd'hui nous allons pouvoir acceuillir Avernum 3 : Ruined World.

Troisième et dernier épisode de cette trilogie faisant office de reboot de la toute première avant vu le jour en 2000 - oui, il faut suivre -, Avernum 3 nous donnera la possibilité de vagabonder dans un monde en ruine dans lequel les villes et villages ont été détruits et où les réfugiers abondent. Il sera question d'affronter de multiples créatures pour essayer de gagner notre propre liberté. Nous proposant plus de 60 heures de jeu, ce troisième épisode nous fera tout aussi bien explorer la surface que le monde sous-terrain et nous pourrons devenir un marchand, un chasseur de prime ou bien même acheter une maison.

Nous y trouverons plus de 150 villages, plus de 60 sorts et des douzaines de quêtes secondaires. Bien évidemment et comme pour les autres épisodes, vous pourrez jouer à Avernum 3 sans être passé au préalable par les deux précédents opus. Avernum 3 : Ruined World sortira au début de l'année 2018 sur PC, Mac et iPad.
 

Commentaires (14)

#2

Gaek_Shao
Guerrier

Oh Oh, que voilà une belle nouvelle.

C'est sympa qu'il continue de bosser sur ces jeux, par contre les 60hrs annoncées si c'est comme le 1, ça va facilement se tripler.

C'est bien aussi, ça va donner du taff au traducteurs, avec le 1 puis le 2 et enfin le 3......Ca va être génial.
#3

Inny
Guerrier

En même temps, la news surprenante serait qu'ils arrêtent de bosser sur leurs jeux. :D
On parle de gars qui ont maintenu et fait évoluer des jeux issus de la glorieuse époque de l'Apple II.
#4

Offen
Garde

J'aurais bien acheter cette série mais : pas de VF...
#5

Krogar
Villageois

J'étais en train de préparer un petit commentaire pour demander s'il y avait des jaloux car je venais juste de découvrir à l'instant cette série, et patatra :
J'aurais bien acheter cette série mais : pas de VF...


Snif...

Message édité pour la dernière fois le : 13/09/2017 à 21:12

#6

elButor
Noble

@Gaek:

Ca fait plaisir de lire un com si enthousiaste, j'aime bien ces jeux moi aussi, il se dégage une sacrée ambiance de cette série "Avernum" en particulier. Avec peu de moyen finalement, l'ambiance sonore notamment m'avait bien immergé dans ces souterrains immenses.
Un peu limité et redondant le coté "combat" m'avait tout de même accroché car l'équilibrage était bien fichu.

@ Inny

J'ignorais que la série avait des racines aussi lointaines... waouh
#7

skoeldpadda
Seigneur

C'est marrant, y a quelques années, j'aurais sauté au plafond, mais là... Je crois bien que je m'en fous un peu.
J'avais adoré les Avernum dans leur précédente incarnation (l'épisode IV, notamment), mais sur le moteur actuel de Spiderweb (depuis 2008 et Geneforge V), les Avadon me paraissent tellement mieux foutus...

Bon, l'avantage, à côté, c'est qu'on arrive à la fin de son cycle (qui aura été le plus long de la firme), et après ce remake, l'ami Jeff devrais nous sortir la sixième(!) génération de son moteur, et ça, ça me fait sauter au plafond.

On parle de gars qui ont maintenu et fait évoluer des jeux issus de la glorieuse époque de l'Apple II.

Euh, non, quand même, faut pas exagérer. Vogel est un gamin de l'Apple II, certes, et il répète souvent son amour des Wizardry de l'époque, mais il n'a jamais développé de jeux avant le Mac (Exile, l'avant-Avernum, en 1995).
#8

waylander
Citoyen

En tous les cas, l'ami Vogel tient un blog très intéressant. Il a écrit un article ou il essaie de démontrer que les jeux vidéos sont parfois trop verbeux. Il part de l'écran de création d'un personnage dans Pillars et détaille chaque écran. C'est très instructif. Tu sens que le gars a réfléchit dessus et qu'il a pris du recul. J'aime bien sa vision des choses.
#9

skoeldpadda
Seigneur

L'article en question, pour les curieux anglophones ;)
#10

Caparzo
Seigneur

Il n'a pas tort, dans le sens où nous donner des informations sur des cultures, des pays et j'en passe dès la création du personnage est inutile, ou presque, surtout si ça ne touche pas directement notre héros. Il y a l'art et la manière de véhiculer ces informations, mais le faire dès le début alors que le joueur ne sait encore rien sur le monde qu'il va explorer, il s'agit du meilleur moyen de le perdre.

Bien que j'aie aimé cette phase, je dois bien vous avouer que je n'avais pas vraiment apprécié ce déluge d'indications ne faisant sur le moment aucun sens. On verra bien si Pillars of Eternity 2 s'en sort mieux à ce niveau-là.

Message édité pour la dernière fois le : 14/09/2017 à 14:09

Merci de m'avoir rappelé que ce gars existait. Je suis de plus en plus désintéressé de ses jeux vu que leurs assets récurrents me désensibilisent (une nouveau moteur aiderait), mais son écriture, sa vision du média et son honnêteté, du moins dans son blog, font toujours mouche.

Non mais ce mec est une exemple pour moi. Dans un monde idéal, un monde où j'aurais eu du talent, c'est exactement le genre de développeur que j'aurais aimé être. Il arrive à vivre peinard avec ce qu'il aime faire depuis une vingtaine d'année, à son rythme, sans pression, sans chichi, sans fanfare. Il connait humblement ses limites (la programmation et la créativité :p) et ne se force pas à se surpasser mais fait bien ce qu'il sait faire et la roue tourne. Et il a même le temps de se mêler à la populace en bloguant. En tout cas, ça lui a réussi. Il perdure tranquillos un peu comme la Suisse, là où des monstres sacrés genre Richard Gariott se sont cassés la gueule au fil du temps un peu comme l'empire romain. Pourtant, sa devise à Vogel, elle, semble être romaine : Bene qui latuit bene vixit. Vivons mieux, vivons cachés.

D'ailleurs, dans un monde idéal, je changerais mon nom de famille pour Vogel. Genre "- hé, t'es qui toi ? " "- Vos gueules". Tu rentres dans un bureau rempli, "Vos geules, il est là !"...

Message édité pour la dernière fois le : 14/09/2017 à 16:50

#12

strelokk
Chevalier

Sauf que Vogel c'est oiseau en teuton, donc un mec qui piaille aigu ;D
#13

Jughurta
Chevalier

Je suis assez fan de ces productions, 110 et 108 heures passés sur 2 des 3 derniers sortis, par contre intégralement en anglais et sans doute jamais de traduction car jeu de niche et boulot colossal à prévoir.
Les jeux sont assez difficiles voir très difficiles par moments, d'ailleurs je n'ai jamais testé le niveau "difficile" car j'ai vraiment peur que ce soit vraiment trop chaud, quelqu'un a déjà réussit ?
#14

pibola
Garde

Finalement, rien :)

Message édité pour la dernière fois le : 14/09/2017 à 19:09

Sauf que Vogel c'est oiseau en teuton, donc un mec qui piaille aigu ;D


Héhé, c'est un effet secondaire que j'accepterais volontiers. Et puis, j'ai l'habitude d'être appelé par des noms d'oiseaux

Les jeux sont assez difficiles voir très difficiles par moments, d'ailleurs je n'ai jamais testé le niveau "difficile" car j'ai vraiment peur que ce soit vraiment trop chaud, quelqu'un a déjà réussit?


Ben, malheureusement, les niveaux les plus difficiles des Spiderweb, c'est souvent un simple boost des PVs et des dégâts des mobs rendant le jeu plus grindy. Ce n'est pas insurmontable, il suffit de min-maxer ses persos et revenir sur certains combats bloquants après quelques level-up et stuffs, mais l'expérience n'en est pas drastiquement différente.

Message édité pour la dernière fois le : 15/09/2017 à 12:57





Voir tous