Lundi 18 Novembre 2019, 23:01     Connectés : 2      Membres : 1


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

KnightMayor nous présente Mooncrest

par Caparzo 18 Juil 2015 11:50 58

Découvrir de nouveaux RPG est toujours une très bonne chose, surtout lorsque ces RPG ne proviennent pas de gros éditeurs ou bien de gros développeurs. Bien évidemment, je n'ai rien contre ces derniers, mais malheureusement il faut souvent se tourner vers les plus petits pour aller toujours plus loin en matière de gameplay. Aujourd'hui, les développeurs de chez KnightMayor nous dévoilent leur tout premier RPG portant le nom de Mooncrest.

Bien que ce soit leur premier jeu, les développeurs de chez KnightMayor ne sont pas pour autant des débutants puisque ces derniers ont travaillé chez Bioware sur des titres comme Mass Effect, Dragon Age ou bien encore Star Wars : The Old Republic. Maintenant que les présentations sont faites, découvrons un peu plus en détail Mooncrest. Mooncrest est donc un RPG dans lequel nous suivrons les aventures de Sera et Pirotase, les deux héroïnes du jeu. Vous pouvez d'ailleurs jeter un oeil sur les artworks ci-dessous pour découvrir leur tête. Mooncrest s'inspirera allègrement de jeux comme Knights of the Old Republic, Neverwinter Nights, Jade Empire ou bien encore de Dark Souls en ce qui concerne les combats.

Ces derniers seront bien évidemment en temps réel et utiliseront massivement la barre d'endurance de votre personnage pour chacune de vos actions. Alors que Sera utilisera des épées longues et assimilé, Pirotase protégera vos arrières grâce à son arc. Mooncrest proposera également des puzzles, une histoire prenante ainsi que des cinématiques lors des conversations. Bref, l'ensemble peut finalement sembler classique, mais on peut toujours espérer une très bonne surprise.

Commentaires (58)

#2

reebob
Noble

Je sais qu'il fait chaud, mais tant qu'à parler d'un jeu autant donner les liens du site du développeur.

Mooncrest
#3

Caparzo
Seigneur

C'est corrigé ;)
#4

Volpiano
Novice

Ce sera sans moi. Je ne joue à aucun jeu dont les combattants principaux sont des femmes, surtout lorsqu'il s'agit de combats de mêlée. A la rigueur Anjali, dans Dungeon Siege 3, passe encore puisqu'il s'agit d'une Archonte.
#5

Sabrina
Chevalier

Volpiano mais pourquoi donc ne veux-tu pas jouer des femmes ??
#6

darth traya
Seigneur

Volpiano mais pourquoi donc ne veux-tu pas jouer des femmes ??


Question d'immersion je crois, j'ai aussi du mal en tant qu'homme à m'identifier à un personnage féminin, quand je fais un perso féminin je lui fais un RP préalable, je me lance pas dans le jeu naturellement non plus.
#7

Caparzo
Seigneur

Personnellement je n'ai aucun mal à m'identifier à une femme en jouant. Si le personnage est bien écrit, ça marche tout aussi bien sur moi qu'un personnage masculin bien écrit.
#8

AbounI
Grand gobelin

d'façon, avant d'y jouer, faudra déjà qu'il soit crowdfundé
#9

Tiphereth
Noble

Sacré pot-pourri quand même. Du From Software, du Bioware, mais avec des puzzles en plus.

Ca m'intéresse. J'espère que le studio sera à la hauteur de ses ambitions. : )

Sinon, homme ou femme, perso c'est l'identité globale que je regarde (honnêtement, je vois pas comment ce serait concevable pour moi de plus facilement m'identifier à Kratos de God of War qu'à Jade de Beyond Good and Evil, par exemple : D ).
#10

Chinaski
Grand chevalier

J'ai aussi plus de mal à m'identifier à un protagoniste féminin, à moins que celui-ci soit vraiment intéressant et bien écrit ( comme dans Heroïne's quest, par exemple ).

Mais je préfère quand même avoir le choix du sexe, ou sinon au moins une DA engageante... Ce Mooncrest ne me propose ni l'un ni l'autre...

Message édité pour la dernière fois le : 18/07/2015 à 16:17

#11

Kekona
Garde

Coopération de la paladine briennesque et de la fille des rues... pour en dégager une originalité, c'est sur le cadre qu'il faut miser : mieux vaut attendre d'en savoir plus sur l'Ordre de Sera et sur Nocturne.

M'enfin s'ils en sont encore à discuter de la vidéo de présentation pour le Kickstarter, y a le temps en effet oo
#12

AbounI
Grand gobelin

J'ai aussi plus de mal à m'identifier à un protagoniste féminin, à moins que celui-ci soit vraiment intéressant et bien écrit ( comme dans Heroïne's quest, par exemple ).

Mais je préfère quand même avoir le choix du sexe, ou sinon au moins une DA engageante... Ce Mooncrest ne me propose ni l'un ni l'autre...


Un peu tôt China pour parler de sa DA, avec seulement 2 pauvres concepts art de ses PJs, on a encore aucun visuel de ce projet pre alpha
#13

Chinaski
Grand chevalier

Je trouve moche la DA des deux dessins que j'ai sous les yeux, c'est pas trop tôt pour le dire.

De toutes façons un ARPG de plus, à la base, ne m'intéresse que moyennement ( entre TW et les Souls, j'ai ma dose )...

Message édité pour la dernière fois le : 18/07/2015 à 16:35

#14

cabfe
Seigneur

Pas spécialement intéressé par le jeu pour ce qu'on en sait, mais j'aime beaucoup ces deux dessins. Il y a un niveau de détails impressionnant en plus.
#15

Chinaski
Grand chevalier

Ca va être un jeu de duo, comme Of Orcs and Men ? Un genre de Of Orcs and Women

Message édité pour la dernière fois le : 18/07/2015 à 17:35

#16

Volpiano
Novice

Pour ma part, ce n'est pas une question d'écriture ou d'immersion. Je n'adhère tout simplement plus à une vision indifférenciée des hommes et des femmes depuis un certain incident dans le métro parisien où j'ai pu voir des femmes apeurées, appeler au secours des hommes.

Ce n'est pas pour rien que je n'ai recruté aucune femme dans la Garde de Nuit avec Mors Westford.
#17

Chinaski
Grand chevalier

Dans les cadres fantastiques ou science-fictionnels ça ne me dérange pas, l'uniformité des sexes. C'est un consensus acceptable et compréhensible ( et en ce qui concerne la SF, c'est même un parti-pris plutôt bien vu, de miser sur une égalité parfaite des sexes dans le futur ).

Par contre, je n'aurai rien contre un RPG médiéval qui prenne en compte le sexisme crasse de ces époques et qui en ferait un élément narratif central ; ce serait même la très bonne motivation ( qui me manque généralement ) pour y jouer un personnage féminin, qui doit faire doublement ses preuves et faire face à l'injustice de sa condition en permanence, éviter le bûcher... Ce pourrait donner un bon scénar'.

Un jeu entièrement dédié à ce thème serait même complétement féministe, plus en tout cas que cette parité/neutralité que l'on retrouve partout ailleurs.

Message édité pour la dernière fois le : 18/07/2015 à 18:01

#18

reebob
Noble

@Chinaski

Attention aux clichés féministes. Le statut des femmes a fortement changé dans le temps y compris en Europe. Il y a eu des périodes plus ou moins misogynes. L'idée que les sociétés occidentales ou autres auraient toujours été phallocrates jusqu'à aujourd'hui est une absurdité historique.

Concernant la question de la guerre au-delà de la question de la force qui était un élément essentiel lorsque tu utilisais des armes blanches pour combattre il y avait aussi la question de la survie à long terme d'un peuple. On n’envoyait pas les femmes à la guerre pour des raisons démographiques. Un pays peut rapidement se remettre de la perte d'une grande quantité d'hommes. On l'a vue en France après la guerre de 14-18. Il aura beaucoup plus de mal à se remettre de la perte d'un grand nombre de femmes. Car cela affecte à long terme fortement la natalité. C'est à mon sens la vraie raison pour laquelle les sociétés d'autrefois limitaient l'usage des femmes dans les armées. Il y avait une raison de survie démographique. D'ailleurs lors des invasions la première chose que faisaient les envahisseurs était bien souvent de violer les femmes des pays conquis. Chose malheureusement encore pratiquait de nos jours...
#19

Kekona
Garde

(à ce sujet je ne peux que conseiller le sympathique dossier d'Historia "Femmes du Moyen-Age, des libertés inattendues".)

Historia vintage, avril 2004

Et pour refaire un peu le lien avec Sera :

Anne Comnène, fille de l'empereur Alexis, relate l'arrivée des premiers croisés à Byzance. Elle décrit un certain nombre de femmes nobles à cheval ou en litière et d'autres cheminant à pied avec les hommes. Loin d'être des épouses faibles et soumises entraînées malgré elles par leur mari, certaines vont au contraire jusqu'à combattre auprès des soldats, équipées comme eux. Ainsi les épouses des Normands de Sicile, ou Ida d'Autriche qui se joint à Guillaume le Troubadour pour la première croisade, ou encore Florine, fille du duc Eudes 1er de Bourgogne (...)
Anne Comnène est frappée en particulier par la Normande Sichelgaïte, épouse de Robert Guiscard, capable de combattre comme un soldat, allant même jusqu'à poursuivre les déserteurs pour les ramener sur le champ de bataille.
Lors du siège de Saint-Jean-d'Acre en 1191, le chroniqueur Jordan Fatosme raconte que les femmes "montèrent aux remparts et portèrent les munitions ; il n'y avait aucune fille ni femme qui ne portât sa pierre jusqu'au rempart pour la jeter".

Message édité pour la dernière fois le : 18/07/2015 à 22:30

#20

Chinaski
Grand chevalier


Attention aux clichés féministes.

Quels clichés, je te prie ?

Le statut des femmes a fortement changé dans le temps y compris en Europe. Il y a eu des périodes plus ou moins misogynes. L'idée que les sociétés occidentales ou autres auraient toujours été phallocrates jusqu'à aujourd'hui est une absurdité historique.

Et attention à ne pas trop revoir l'histoire sous un prisme trop moderne, en permanence.
Comme tu le dis, il y a eu des moments ( et des endroits ) plus libertaires et "paisibles" que d'autres, mais il y en a eu aussi de longues périodes très rudes pour les femmes ( et les enfants aussi, qu'on oublie souvent ), dont on connais déjà de nombreux exemples.
Je pense aussi qu'il faudrait idéalement qu'on est une meilleure connaissance des exemples contraires, les "bonnes périodes", en général et pour l'érudition du grand public, mais je ne parlais pas de ça du tout, perso.
Je parlais précisément des époques de forte oppression misogyne (mettons le milieu du 16eme siècle avec les délires religieux, mais y'en a beaucoup d'autres, tristement ).
Et je pense que ça peut faire un bon point de départ à un bon scénar' ( mais si tu penses que c'est cliché, n'hésites pas à me dire pourquoi ), un peu dramatique comme celui d'un Red Dead Redemption ...

Mais le point de départ était surtout de chercher des éléments de scénarios qui pourraient m'inciter à plus m'identifier à des personnages féminins dans les RPG ( ce qui, j'ose espérer, n'est pas une obligation morale, parce que sinon fuck ).

Message édité pour la dernière fois le : 18/07/2015 à 22:17

#21

AbounI
Grand gobelin

Initially, Sera was male, but the direction in which the story progressed made far more sense for the main character to be female. She also used to fight in the classic “sword and board style”, but evolutions to the combat design made the shield no longer necessary.


Pourquoi (presque) personne ne creuse jamais?
#22

Caldanath
Gobelin

Une femme ou un homme en héros, on s'en fout un peu, du moment que le personnage est bien. Si j'ai le choix je prends un mec, parce que j'aime bien me faire mon petit RP. Mais je vois pas pourquoi on ne prendrait pas un jeu parce qu'il y a une femme en héroïne, c'est un peu dommage et étroit d'esprit.
#23

cabfe
Seigneur

Malheureusement, de nombreux éditeurs jugent que jouer un perso féminin nuit aux ventes (à tort ou à raison, difficile d'évaluer la véracité de cette position).

De nombreux développeurs ont eu du mal à faire éditer leurs jeux pour cette seule raison.
Le dernier Don't Nod, qui avait déjà eu du mal avec Remember Me, n'a trouvé que Square Enix pour éditer leur Life is Strange. A chaque fois, on leur refusait sous prétexte que le protagoniste était une fille. S'ils le remplaçaient par un mec, ils étaient d'accord...

Sans parler de la jaquette de Bioshock Infinite, où Elizabeth se retrouve au dos de la boîte pour ne pas "faire peur" aux joueurs...

Sont-ils rétrogrades ? Machistes ? Réalistes (chiffres de vente à l'appui) ? Difficile de se prononcer.
#24

Caldanath
Gobelin

Des sondages disent que la majorité des joueurs n'en ont rien à cirer du sexe du protagoniste. Du coup je ne sais pas trop sur quoi s'appuient les éditeurs.
#25

Chinaski
Grand chevalier

Mais je vois pas pourquoi on ne prendrait pas un jeu parce qu'il y a une femme en héroïne, c'est un peu dommage et étroit d'esprit.

Pour le coup, c'est toi qui est étroit d'esprit.
Le processus d'identification dans un fiction n'a rien à voir avec la misogynie ou non. On peut très bien être pro-féministe IRL et ne pas aimer jouer des femmes dans un jeu de fiction, les deux ne sont aucunement liés.
On fait ce qu'on veut dans le domaine de l'imagination, et le morales ( tièdes ) de la vraie vie ne s'y appliquent pas.
C'est comme si tu me disais que je suis étroit d'esprit parce que je n'aime pas jouer des elfes ou des nains, quand bien même je n'arrive juste pas à m'y identifier. c'est aussi intelligent que ça.

Dédolé Cald, mais là tu appliques une logique très rudimentaire, basique, sur ce qui a rapport à des préférences et sensibilités élaborées.
Surtout c'est de la fiction, bordel, tu te trompes complétement de cible.
Et qu'est-ce que c'est que ces jugements de valeurs bien réels sur les préférences de fiction des autres ? Franchement...

Et oui, si j'ai le choix entre un Tomb Raider et un Uncharted et que les deux sont soi-disant aussi bons, j'achèterai Uncharted et fuck Lara. Je n'achète pas mes jeux par esprit de parité...
J'achète des jeux pour m'amuser, pas pour valider une opinion ou que sais-je, et que je m'y amuse mieux en incarnant des gars. C'est tout.

Message édité pour la dernière fois le : 19/07/2015 à 14:27





Voir tous