Lundi 23 Octobre 2017, 22:49     Connectés : 11      Membres : 10


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Paradox snobe The Banner Saga

par Andariel 19 Fév 2015 12:00 4

Une fois n'est pas coutume, c'est bien de faire une news light, sans sucre, sans colorants ni conservateurs. Le genre de news qui ne sont pas forcément les plus pertinentes mais qui n'en demeurent pas moins... intéressantes. Bien sûr, les gros sites d'actualités de jeu vidéo m'ont bien appris qu'il fallait un titre "choc" pour mettre en valeur une news un peu bas de gamme. Alors vous m'excuserez si ça vous choque, mais en même temps c'est le but. 

 

Pourtant, ce ne sont pas des salades, je vous l'assure. L'éditeur Paradox Interactive (les Crusader Kings et les Europa Universalis, entre autres) a bel et bien annoncé, durant sa conférence annuelle qui a eu lieu récemment, les raisons pour lesquelles il a refusé de soutenir des jeux respectables comme The Banner Saga, World of Tanks et même Xenonauts. C'est sûr qu'un projet Kickstarter est apte à voler de ses propres ailes mais un petit coup de jetpack pour la distribution, ça aide pas mal. 

 

Ainsi, Shams Jorjani, le vice président de la société, dit que le cœur des jeux Paradox est la grande rejouabilité, la modularité ainsi qu'un gameplay exigeant et profond permettant au joueur de raconter sa propre histoire. Selon lui, bien qu'il dit apprécier The Banner Saga et sa patte artistique, ce jeu est loin de correspondre à ces critères et "il n'est donc pas un jeu Paradox". Hmm...

 

Alors oui, sachant que Paradox est le distributeur de Pillars of Eternity d'Obsidian et qu'il n'a pas hésité à abandonner Runemaster, on se dit que c'est rassurant de voir qu'il mettent la barre si haut. Pour autant, étrangement, je n'arrive pas à prendre cette annonce au sérieux en voyant que Paradox avait quand même édité Magicka et Dungeonland. Mouais, c'est peut-être des salades finalement... 

Commentaires (4)

#2

Baalka
Grand chevalier

Ca reste un petit éditeur, ils peuvent pas financer 50 projets à la fois. La boîte gonfle énormément ces dernières années et ils ont souvent fait de bons choix dans ce qu'ils éditent, donc j'aurais tendance à dire qu'ils mènent bien leur barque.
#3

cabfe
Seigneur

Ils ont une politique éditoriale, ils s'y tiennent. Ca leur permet de faire le tri et de donner un signal aux joueurs qui verront les prochains titres édités par eux : ils sauront si c'est le style qui leur plaît.

Rien de choquant a priori. Il faut juste ne pas se tromper d'éditeur quand on veut distribuer son jeu (si on a le choix, d'ailleurs...)
#4

Shaam
Grand chevalier

Autant J'aime bien paradox autant j'aime pas du tout ce genre de dénigrement, au final ca ressemble a une forme de jalousie, le fait de ne pas avoir édité des jeux a succès c'est jamais bon pour l’ego.

Bref, il serait vraiment dommage qu'un studio comme Paradox prenne la grosse tête, pas cool.
#5

Dragon1234
Garde

On sent plutôt un retour d'expérience sur une certaine production Indé porté sur le marché physique, et qui ne s'y vend pas, où pas assez bien.

Mettre les jeux en boite, ça coûte, il y a des frais fixes à amortir, des joueurs à trouver...

Ceux qui sont intéressés par ces jeux, soit les ont déjà acheté, soit attendent la prochaine promo steam à 5€-. Donc sortir une boite à 20€ avec des ventes anecdotiques, ça les intéressent moyens, ce que je comprend.

Pour PoE, il s'agit d'une sortie simultanée digital/physique, et ça reste du jeu de taille importante (AA, comme on dit).

Peut être par ailleurs Magika et Dungeonland leur on servit de leçon. J'ai vu beaucoup de Dungeonland dans les bac de solde à moins de 5 €.




Voir tous