Mercredi 26 Juin 2019, 06:40     Connectés : 4      Membres : 3


Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Le point sur Project Phoenix

par pouicoss 06 Sep 2013 14:30 12

Un nouveau jeu financé via Kickstarter fait son entrée sur RPG France. Son nom ? Project Phoenix. Voilà un récapitulatif de ce projet très prometteur sur le papier, qui est déjà financé à plus de 700%.

Project Phoenix est - tel le phénix auquel il emprunte le nom - une "renaissance" du JRPG. Développé par le studio Creative Intelligence Arts, il est décrit par ses concepteurs comme un JRPG avec un système tactique de gestion d'escouade en temps réel, inspiré par les jeux occidentaux.

L'équipe est elle aussi multi-culturelle et des pointures occidentales ayant travaillé sur des projets tels que Diablo III, Halo 4, Crysis travaillent main dans la main avec certains des concepteurs des Final Fantasy ou de Valkyria Chronicles.

 

On notera que la partie sonore sera principalement assurée par Nobuo Uematsu, compositeur légendaire des dix premiers volets de la saga Final Fantasy, et réalisée par l'Eminence Symphony Orchestra. L'ingénieur du son n'est autre que John Kurlander qui a à son actif des projets comme la trilogie cinématographique du Seigneur des Anneaux ou le jeu Assassin's Creed II.

Avant de passer à un rapide aperçu du titre, il faut savoir que l'intégralité du budget collecté par Kickstarter sera dédié à la réalisation en 3D du titre. Toute la pré-production, allant de l'établissement du scénario aux mécaniques de combats, est déjà bien entamée mais sans la partie 3D, aucun jeu ne pourra voir le jour. Cela explique le budget relativement peu élevé demandé au départ (100 000$). L'ensemble de l'équipe étant constituée de professionnels, ceux-ci n'ont pas besoin de salaire dans l'immédiat et travaillent sur ce projet "avec passion". S'il est encore tôt pour se faire un avis, il est vrai qu'à l'instar d'un Project Eternity ou d'un Wasteland 2, on sent que c'est avant tout l'amour pour le genre qui motive cette équipe.

 

L'histoire

 

Les clans orcs, anciens ennemis de l'humanité, ont commencé à migrer des les montagnes et leurs incursions sur les habitats humains deviennent plus audacieuses de jour en jour. Comme si cela ne suffisait pas, les habitants des régions côtières du sud ont eu vent d'une rumeur concernant des hommes libres qui, après avoir été vaincus, sont revenus plus organisés qu'avant, dans le but de renverser l'Empire. Au milieu des agitations de la guerre, les elfes se tournent vers une étoile fatidique et la reconnaissent comme un présage qui décidera du sort de tous ceux qui vivent en Azuregard.
 
C'est en ces temps troublés que le templiers Marcus Stern rencontre Ruffles, un ange frappé d'amnésie. En collaboration avec l'éclaireuse elfe, Sylrianah, réservée mais curieuse de voir le monde d'au-delà de la forêt, et Zarum the Lost, un mage de guerre avec ses propres conflits internes, ils forment un groupe improbable. Ces quatre héros doivent découvrir leur place dans un monde appelé à la guerre par le malentendu et l'ignorance, et peut-être même à devoir le sauver de lui-même.
 

 

Le gameplay

 

Le jeu repose sur trois piliers que sont l'exploration, les combats et la progression des personnages.

L'exploration tout d'abord, permettra de découvrir de nouvelles races qui peuplent Azuregard, et d'en apprendre plus sur leurs cultures. Ce sera l'occasion d'obtenir de nouveaux équipements. Si l'histoire promet d'être intéressante, vous aurez la libert d'avancer à votre rythme, et d'explorer plus ou moins selon votre convenance, notamment dans les villes qui devraient être peuplées de personnages intéressants, avec leurs propres histoires à raconter.

Les combats se déroulent dans des zones prédéfinies et sont soit des combats en rapport avec l'histoire, soit des combats aléatoires. Il faudra utiliser les différentes compétences de ses personnages, faire attention à leurs jauges de mana et de stamina. La clef du succès viendra de la synergie de votre groupe. On nous promet un système de combat proche des jeux de stratégie en temps réel, avec du brouillard de guerre pour conserver une certaine tension. Il y aura une gestion de l'altitude avec différents niveaux, ce qui peut occasionner des bonus ou malus. Enfin, on nous promet un grand nombre de batailles de boss, sans quoi un JRPG ne serait pas un bon JRPG. Voilà d'ailleurs une vidéo dédiée au système de combat, présentée par le directeur du projet, Hiroaki Yura.

 

 

La progression du personnage enfin. Chaque membre de l'équipe aura sa propre classe et ses propres aptitudes. Cela définira le type d'équipement qu'il pourra porter mais aussi son aspect visuel. Comme dans bien des JRPG, après avoir passé un niveau, l'augmentation des caractéristiques et des compétences sera automatisée. Mais il y aura également un système de talents pour offrir un peu de personnalisation. Enfin, plus tard dans l'aventure, des héros plus customisables pourront être recrutés pour offrir davantage d'options si les archétypes ne vous conviennent pas.

 

La partie visuelle 

 

L'équipe artistique qui donne vie au jeu a prévu des personnages à proportion humaine pour les cinématiques et les séquences ayant trait à l'histoire. En revanche, les personnages adopteront un style "super-deformed" (comme dans Final Fantasy VII par exemple) pendant les phases de combat.

Ci-dessous, vous trouverez quelques artworks du jeu. Pour plus d'infos, il faut se rendre sur la page Kickstarter du projet. A noter au passage que le jeu est prévu sur PC, MAC et Linux mais aussi PS4, et ce pas avant 2015. Une version iOS/Android est aussi à l'ordre du jour, mais le jeu devrait subir quelques changements.

Commentaires (12)

#2

flofrost
Grand chevalier

Je suis intéressé, mais je me suis fixé comme règle de n'investir que dans un jeu à la fois, alors vu que j'ai déjà un Project sur le feu, tant pis pour celui ci.
#3

diditigrou
Guerrier

C'est un bon petit récapitulatif.

Attention, petite coquille : "différences compétences" au lieu de "différentes compétences" dans le paragraphe au dessus de la vidéo.

Petite info supplémentaire en provenance de la page Kickstarter : "Languages: Voiceover options include Japanese and English. Subtitle options include Japanese, English, and German."
#4

Dragon1234
Garde

une "renaissance" du JRPG.


Mouais... Bravely Default : Flying Fairy arrive. Donc la renaissance est déjà faite.

Pour le reste, J'ai financé deux Kickstarter, et maintenant, j’attends les résultats avant de faire plus.
Si Wasteland 2 est bon, je pourrais envisager de nouvelles contributions.

Et puis pour être honnête, je trouve qu'il y a un peu beaucoup trop de name-dropping. Surtout que certains de ces noms n'ont pas grand chose à voir avec le JRPG...

Message édité pour la dernière fois le : 06/09/2013 à 16:19

#5

Chaos17
Guerrier

Il aurait pu récolter plus d'argent si les créateurs avaient préparer du vrai contenu. Là, nous avons eu droit que à des artworks et seul Nobuo Uematsu fait vendre le jeu car c'est le seul qui n'est pas un "anonyme" dans l'équipe.

Vous allez me dire qu'il y en a plein d'autre tel que le projet Eternity qui montrait que des artworks aussi sauf que voilà ce n'était pas un anonyme qui le faisait mais Obsdian. Grosse différence.

Ou encore, le projet Shadowrun return. Dans ce cas là, la compagnie n'était pas connu mais la license, oui. Cas de figure similaire récent, Mighty n°9. Descendant spirituel de Megaman fait par le créateur de la série (enfin bon, il a hérrité de la série). Succé immédiant dés le premier jour.
#6

pouicoss
Seigneur

Il aurait pu récolter plus d'argent si les créateurs avaient préparer du vrai contenu. Là, nous avons eu droit que à des artworks et seul Nobuo Uematsu fait vendre le jeu car c'est le seul qui n'est pas un "anonyme" dans l'équipe.

Le succès est quand même plutôt en rendez-vous ... Ils ont très vite validé le premier palier et là, ils ont plus de 7 fois la somme requise. Je sais pas ce qu'il te faut

Et puis pour être honnête, je trouve qu'il y a un peu beaucoup trop de name-dropping. Surtout que certains de ces noms n'ont pas grand chose à voir avec le JRPG...


Ca c'est clair. C'est à la fois ce que je déplore (car on te vend plein de trucs, on te colle plein de nom) mais en même temps, c'est peut-être la seule promesse valable que tu peux avoir. Nobuo Uematsu à la zic, tu peux être quasiment certain que ça va être du très bon. Dans un autre style, voir qu'Avelonne est à l'écriture, ça permet de te dire que, si tu as kiffé Torment ou Fallout 2, il y a des chances pour que le jeu t'intéresse ...

Le truc, c'est que Kickstarter ça te vend du vide. Donc le vide, il faut le rendre attractif. Pour ce qui est de Project Phoenix, je trouve ça justement bien d'avoir une équipe un peu plus éclectique. Ils veulent clairement s'inspirer du jeu occidental dans certaines principes de jeu, comme les combats. Donc quoi de mieux que d'avoir des concepteurs occidentaux ?

Message édité pour la dernière fois le : 06/09/2013 à 16:47

#7

Baalka
Grand chevalier

Au contraire, ils ont compris toute la force de Kickstarter : ne pas trop en montrer.

Les jeux qui en montrent trop s'assurent un certain public, mais se ferment les portes du grand Univers de l'Hypothétique : de nombreux backers assidus le font justement pour le rêve vendu par les jeux ne montrant rien. Un projet trop bien construit ne les intéresse pas. On n'en dit pas trop, et ça laisse la place pour s'imaginer les choses -et, assez naturellement, on imaginera ce qui nous plaît. C'est très fin de jouer là-dessus.

C'est du moins, pour moi, l'explication du succès de projets ne vendant que du vent et récoltant des millions, alors que ceux super bien construits, voire déjà bien avancés, réussissent généralement mais sans folies.
#8

Astarock
Noble

Le design mignon tout pleins et le coté stratégique me botte bien, si j'avais du frics je pense que je le financerais!
#9

Tiphereth
Noble

J'aime bien le visuel. Ce serait bien que ça ressemble à ça à l'arrivée (vu qu'ils envisagent d'utiliser du SD, ça donne espoir). Les trucs ultra-réalistes, c'est quelconque.

Sinon, le renouveau du JRPG pour moi c'est clairement Dark Souls (qui a aussi sa tête connue pour la musique d'ailleurs, à savoir Sakuraba). Au niveau de l'inventivité des mécanismes ou de la narration, ce jeu enterre 90% de ce qui sort aujourd'hui, RPG ou non.

Pour un truc moins occidentalisé, Radiant Historia sur DS était vraiment un titre exceptionnel. Pas révolutionnaire, ça non alors, mais qui redorait enfin le blason du J-RPG.

Concernant ce projet, je trouve que sur le papier tout semble morose, à commencer par le système de développement (vraiment un point où les RPG japonais ont excellé, jamais vu mieux du côté de l'occident) et le scénario (qui n'a rien de passionnant à première vue). Le tout sera probablement mieux une fois développé, mais là je trouve pas ça vendeur du tout tant ça a l'air générique.

Par contre le système de combat un peu inspiré du RTS, ça déjà je trouve ça plus original.

Mais ils vont le sortir sur quoi ? Les projets Kickstarter, ça sort plutôt sur PC, pour des raisons de facilité évidentes. Mais un J-RPG, s'ils veulent le vendre, ils ont quand même intérêt à le sortir sur console.
#10

Dragon1234
Garde

Mais ils vont le sortir sur quoi ?


C'est là que c'est drole (ou pas) : PC (&mac&Linux), PS4 (pas One? Bizarre, ce sont les même architectures : des PC en boite fermée) et #Roulement de tambour# iOS/Android...
Voilà voilà...
pffff...
#11

Lamenoire
Guerrier

Mais ils vont le sortir sur quoi ?


C'est là que c'est drole (ou pas) : PC (&mac&Linux), PS4 (pas One? Bizarre, ce sont les même architectures : des PC en boite fermée) et #Roulement de tambour# iOS/Android...
Voilà voilà...
pffff...

Ce n'est bien sûr pas un problème d'architecture qui fait que le jeu n'est pas prévu sur One mais la différence de politique entre Sony et Microsoft en ce qui concerne les développeurs indépendants, en gros Sony les accueille à bras ouvert et leur facilite l'accès aux kits de développement alors que Microsoft leur crache à la gueule s'ils ne peuvent pas aligner la thune.

Pour revenir à ce projet, il me botte énormément, les artworks sont très beau, mais malheureusement l'aspect visuel ingame fout tout par terre (en ce qui me concerne tout du moins).

Message édité pour la dernière fois le : 07/09/2013 à 00:17

#12

Phoenix
Paladin

Rien que le titre, ça ne pouvait que m'attirer

Vue sur le papier il semble intéressant, et j'apprécie bien aussi les artworks !

Bref, hâte de voir ce que ça va donner via l'avancement du projet.
#13

Chaos17
Guerrier

J'ai plus d'attentes concernant Bravery default sur 3DS, qui celon moi, retourne vers les bases de Jrpg. Ces même bases qui ont rendu les anciens Final fantasy si nostalgique pour beacoup. Je parle bien des FF antérieur au 7ème volet.

Je suis certe curieux pour le Projet Phoenix mais pas conquis.




Voir tous